Comment s’affirmer ? Les techniques d’affirmation de soi !

Savoir refuser, savoir soutenir ses opinions, gérer des conflits ou savoir mener des négociations, ce sont des compétences qui peuvent témoigner de nos réussites, dans notre vie personnelle et professionnelle. Apprendre à s’affirmer permettra d’acquérir les moyens nécessaires pour se faire entendre et respecter, et aide par conséquent à trouver un équilibre dans ses rapports avec les autres.

Comment alors s’affirmer ?
Apprendre à s’affirmer constitue un vaste programme pour la majorité d’entre nous.
Apprendre à s’affirmer c’est aussi tenir compte de ses propres besoins et de ceux des autres également. Ce qui est en contradiction totale avec cette fameuse approche qui prétend que « s’affirmer, c’est écraser autrui ». Une approche, ou plutôt un préjugé qu’il est temps de démystifier.

Comment s’affirmer, dans ce cas ? Mais avant tout, comment expliquer les mécanismes de l’affirmation de soi ?

Certains spécialistes distinguent trois profils de l’affirmation de soi :

  • Agressif :

C’est quand on veut manifester ses besoins et envies allant même jusqu’à les exiger sans accorder aucune importance aux besoins des autres. Cette attitude vous permet d’avoir tout ce que vous désirez en imposant votre point de vue et en rejetant entièrement l’existence de l’autre.

  • Passif :

Dans ce cas, ce sont les besoins des autres qui ont la priorité, alors que les vôtres viennent en second plan. Vous ne manifestez pas vos besoins et vous vous laissez guidés par les autres qui vont vous imposer les leurs. Vous développez une image négative de votre personnalité et vous avez la sensation que vous êtes un moins que rien.

  • Affirmé :

Dans ce cas de figure, vous tenez à manifester vos besoins et vos désirs et en même temps, vous accordez de l’importance à ceux des autres. Vous appliquez la règle du fifty-fifty : vous avez autant de droits que l’autre. Votre position tend à être au juste milieu, et vous tenez à vous respecter et également à respecter l’autre et son droit de s’exprimer et de rendre compte de ses besoins et de ses envies.

Inutile de vous dire lequel de ses profits est le plus modéré. Cela saute aux yeux. Mais ce qui est pertinent c’est d’essayer de modifier un peu ses convictions et ses réserves par rapport à l’affirmation de soi.

Alors dire que s’affirmer, c’est écraser les autres, c’est loin d’être la bonne approche !

 

Suivez le cours TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

Comment s’affirmer, donc ?
S’affirmer n’exige pas de dominer les autres, de les anéantir. Tout au contraire. Apprendre à s’affirmer, c’est en quelque sorte apprendre à se concilier avec soi-même, à se sentir bien dans sa peau et dans sa tête et à apprendre à se concilier avec les autres, à les respecter et à respecter leurs envies et leurs opinions tout en respectant soi-même.

Si nous sommes bien avec nous-même il n’est plus nécessaire de se sentir supérieur par rapport aux autres.
De la même façon, être passif fait naitre systématiquement, voire incontestablement une piètre estime de soi et également le sentiment de se voir en position d’infériorité par rapport aux autres.
Tandis que celui qui cherche à être agressif pour s’affirmer se pose en supériorité et fait fi des autres, qui ne comptent nullement pour lui.

C’est donc cette façon de se positionner qui constitue un problème majeur, car apprendre à s’affirmer c’est apprendre à respecter les autres, à respecter leurs opinions, leurs envies, leurs désirs…

Comment s’affirmer, les enjeux ?

Cependant, il ne faut pas nier d’autres enjeux qui entrent en ligne de compte. Des enjeux qu’il faudrait apprendre à passer outre pour parvenir à construire cette affirmation de soi. On peut citer entre autres, la crainte de ne pas être aimé, d’être rejeté en voulant s’affirmer, ou la crainte de générer un conflit, ou encore la crainte de blesser les autres, ou la crainte d’être pris pour quelqu’un d’arrogant…

Passer au-dessus de ces enjeux exige un travail sur soi de longue haleine mais qui vous permettra de s’affirmer avec brio, sans pour autant être dépendant des autres.  Apprendre à s’affirmer c’est apprendre à vous affranchir du regard des autres, un regard le plus souvent inquisiteur.

Les avantages de l’affirmation de soi

Apprendre à s’affirmer présente des avantages innombrables. D’abord, s’affirmer, c’est apprendre à s’écouter, à prendre conscience de ses besoins et à être de ce fait connecté à soi.
C’est le meilleur moyen d’apprendre à se respecter, et d’établir une bonne corrélation avec soi-même, plus cordiale et plus douce.

Être à l’écoute de soi peut vous apporter une certaine paix intérieure, une totale sérénité, car apprendre à s’affirmer c’est apprendre à gérer les tensions dues à un manque d’attention à soi.
Vous n’êtes plus dépendant des autres, de leur regard, car vous prenez vos besoins en charge et vous les assumez pleinement.

En plus, et c’est un autre avantage des plus importants également, vos relations avec les autres ne sont plus tendues, mais plutôt équilibrées. Eux aussi, ils se rendent compte de cela.
Adieu, par conséquent les tiraillements et les rivalités car vous n’êtes plus en guerre contre l’autre, au contraire vous avez appris à lui manifester du respect.

Evidemment, on ne peut pas être en bon terme avec tout le monde. Mais en général, vous avez appris à bien prendre vos distances, sans être agressif envers ceux qui ne partagent pas vos idées. Vous avez appris à accepter et à respecter la différence.

Enfin, apprendre à s’affirmer, c’est aussi apprendre à être plus à l’aise avec soi, à demander ce que vous désirez sans le moindre gêne, sans le moindre complexe d’infériorité ou sans êtes agressif.
Car le mode agressif peut entrainer une certaine résistance de la part de l’autre, alors que le mode passif vous pétrifie, vous empêche de demander ce que vous désirez.

Cependant le mode affirmé vous rend plus ouvert et vous permet de demander les choses clairement, et de manière équilibrée.

Techniques d’affirmation de soi

Comment s’affirmer ? C’est la question qui peut traverser nos esprits. Quelles techniques d’affirmation de soi ?

  • Le disque rayé

Cette technique d’affirmation appelée technique du disque rayé consiste à répéter plusieurs fois le même discours, comme s’il s’agissait d’une litanie. Le contenu du message que nous transmettons doit rester inchangeable, même si notre interlocuteur essaiera de nous faire changer d’opinions de différentes manières : séduction, culpabilisation, intimidations,….

Ce message se fonde indubitablement sur nos nécessités et nos valeurs. Bien sûr vous pouvez changer le contenant de votre message, en adoptant un autre style, d’autres constructions de phrases,… mais, ne changez en aucun cas le contenu.

Cette technique d’affirmation de soi se fera courtoisement et dans le respect de la déontologie. Notre affirmation de soi n’est pas dirigée vers la personne, mais sur la requête que fait cette personne.

Pour être plus pragmatique, en voici deux exemples, des jeux de rôle en quelque sorte :

Exemple 1 : Repousser une requête avec la technique du disque rayé

  • Peux-tu m’avancer une somme d’argent ? Je suis dans le rouge depuis quelques mois.
  • Je compatis, mais c’est difficile pour le moment.
  • Tu sais bien que je vais te le restituer le plus tôt possible
  • Ça m’embête, mais je ne peux pas t’avancer de l’argent.
  • Je peux compter sur ta générosité, tu es un véritable ami.
  • Excuse-moi, mais je ne peux pas t’avancer d’argent.
  • Je suis énormément déçu par ton attitude.
  • Je comprends ta déception, mais ce n’est pas possible d’avancer de l’argent.

Exemple 2 : Faire une demande
Si on est en carence d’affirmation de soi, on peut éprouver des difficultés à demander quelque chose. C’est pourquoi on privilégie des formules du type « Comme tu veux » au dépens de « je souhaite ».
Autrement dit, nous accordons la priorité aux désirs des autres.
Néanmoins, là réside la clé pour s’affirmer : exprimer clairement une demande sans se concentrer sur un rejet possible.

Nous vous proposons ce jeu de rôle. Vous êtes au restaurant et le steak qu’on vous a servi est presque cramé. Vous faites signe au serveur :

. Je viens de goûter le steak que vous m’avez présenté et je ne peux pas le consommer tant il sent le brûlé. Pouvez-vous me m’en donner un autre ?
– Une dizaine de personnes ont pris le même menu et il n’y a eu aucune réclamation.

. Les autres steaks étaient sans doute tendres mais le mien est plutôt dur.
– Mais cette viande est livrée par le même grossiste.

Je sais bien que vous êtes un restaurant de renommée et que vous servez de la bonne bouffe, mais malheureusement, la mienne n’est pas à mon goût. Je voudrais que vous m’en donniez une autre.

  • Monsieur, ce n’est pas possible dans une maison comme la nôtre.
  • Je connais la renommée de votre restaurant, c’est d’ailleurs ce qui explique ma venue ici. Toutefois, j’aimerais que vous me donniez un autre steak car de toute manière, je ne pourrai pas la consommer.

. Ce n’est pas habituel, mais je vais vous en donner un autre.
– Merci de votre compréhension.

Cette technique d’affirmation de soi consiste à créer un écran de brouillard, quand vous ne voulez pas vous engager réellement dans une discussion. Vous donnez l’impression de ne pas présenter de résistance face à des critiques plus ou moins virulentes.

Il s’agit d’adapter vos réponses aux allégations de votre locuteur. Vous essayez d’être neutre le plus possible, sans trop vous engager. Les outils linguistiques de cette technique se résument par exemple à employer des locutions telles que : « c’est fort possible ; sans aucun doute ; tu n’as pas tort, c’est sûr… ».

On vous reproche de ne pas être aimable, vous pouvez répondre : « il m’arrive de ne pas être aimable».

Dans un autre contexte, vous pouvez reprendre le discours de votre locuteur en essayant d’être neutre, sans prendre position, et surtout sans être ni agressif, ni ironique.

Par exemple, lors d’une discussion, quelqu’un qui est très emporté contre les professeurs vous dit que «tous les professeurs sont des fainéants », vous pouvez répondre sans trop vous engager que « il est vrai que quelques professeurs sont des fainéants. »

  • Trouver des compromis

Cette technique d’affirmation de soi consiste à trouver des arrangements pour calmer les tensions et atténuer le sentiment de culpabilité. Il s’agit de trouver un terrain d’entente auquel les deux parties adhèrent, un arrangement qui sert votre intérêt et celui de votre locuteur.

Par exemple, une voisine vous demande :
– « Je dois partir dimanche pour voir ma mère malade, mais je ne peux emmener mon chien. Peux-tu le laisser chez vous ? »
– « Désolé, je ne peux répondre à ta demande, mais si tu veux, je te communique le numéro d’une amie que tu peux contacter. Elle sera enchantée de te dépanner. »

  • L’écoute active

L’écoute attentionnée est une technique d‘affirmation de soi qui consiste à reprendre ce que vous avez saisi du discours de l’autre sans émettre un jugement.

Ceci permet de déjouer les conflits et d’aider l’autre à endosser ses responsabilités et à chercher ou proposer des solutions à ses problèmes.

  • Savoir désamorcer la colère

Apprendre à désamorcer votre ire qui peut exploser et provoquer des dégâts est une technique d’affirmation de soi qui peut être d’une grande importance.

Apprendre à désamorcer sa propre colère, alors qu’on vient d’être vilipendé vous fera éviter une escalade irrépressible, irréparable, voire funeste.

Montrer un comportement de plus en plus serein et non violent est la preuve que vous avez une certaine emprise sur cette technique d’affirmation de soi, et que vous savez vous maitriser face à des situations hostiles.

C’est votre point fort, après tout ce n’est pas donné à tout le monde de rester calme, da marbre face à des situations désagréables, et même scabreuses.

Se faire agresser verbalement et savoir se comporter en gentleman est le signe que vous savez contrôler vos sensations, vos émotions et que vous pouvez brider votre colère.

Par exemple un ami vous dit : « Ton rapport sur tel sujet est un véritable désastre, un ramassis de conneries, mais comment tu as pu pondre ce torchon… »

Avouez que ce n’est pas très tendre comme propos, mais comment désarmer cette colère qui bouillonne en vous face à de tels propos ?

Vous pouvez répondre par exemple : « tu as sans doute tes raisons pour se mettre en colère. Mais j’aimerais que tu m’expliques avec précision les points que tu n’as pas aimés dans mon rapport et l’on discutera de tout ça calmement.

Mais en revanche, je trouve que c’est très déplaisant d’être injurié par un collègue de travail, je pense que tu partages mon avis, sans aucun doute.»

Voilà, vous seriez peut-être arrivé à éviter l’ascension de la colère, et vous auriez réussi à désamorcer la crise.

Bien évidemment, vous pourrez coordonner toutes ces techniques d’affirmation de soi, les associer les unes aux autres, en tenant compte de la situation et du contextuel.

Ce que vous devez savoir également, c’est que dans la communication, connaitre la théorie n’est pas suffisant, il faut tester, passer à la pratique !

Alors, bon voyage sur la voie de l’affirmation de soi !

11 exercices pour avoir une bonne image de soi, pour que vous puissiez commencer cette étape vers l’acquisition du bonheur et de la confiance en soi : 11 exercices pour avoir une bonne image de soi

Voyons comment développer la connaissance de soi à travers 9 exercices concrets, que vous pourrez dès à présent pratiquer de façon régulière : Comment développer la connaissance de soi ? 9 Exercices pour se connaître

Suivez le cours TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

>

Gratuit :

Recevez les 14 actions à appliquer aujourd'hui pour transformer votre vie!

Actions pour transformer sa vie