confiancereussite

Author Archives: confiancereussite

Comment arrêter de procrastiner | 10 trucs pour arrêter la procrastination


Remettre les choses au lendemain, nous le faisons tous. Certains le font rarement tandis que d’autres le font systématiquement. Si vous faites partie de la deuxième catégorie, alors vous devez absolument trouver des solutions pour arrêter de procrastiner, et tout de suite.

Remettre les choses à plus tard peut avoir un impact négatif sur votre vie. Vous n’atteindrez pas toujours vos objectifs et vous ne réaliserez pas la moitié des choses que vous auriez aimé faire dans votre vie. Bien que ce soit plus facile à dire qu’à faire, il est tout à fait possible d’arrêter  de remettre les choses à plus tard, et je vous montre comment arrêter de procrastiner à travers cet article.

ARRÊTE DE PROCRASTINER AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Réussir, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

D’où vient la procrastination

Avant de vouloir réparer le problème et arrêter la procrastination, il faut avant tout chercher à comprendre la cause. C’est ce qui va nous permettre d’adopter la meilleure approche pour se débarrasser de cette manie de tout remettre à plus tard.

L’anxiété et la confiance en soi

Très souvent, lorsque l’on procrastine, c’est tout simplement à cause d’un manque de confiance en soi. En effet, les choses qu’on remet à plus tard ne sont pas des choses simples à faire que l’on peut réaliser rapidement. Il s’agit souvent d’actions qui demandent du temps, de l’énergie, ou de la réflexion.

Pour les personnes anxieuses ou qui ont peu de confiance en elles, ce genre de tâche peut facilement devenir un défi. L’anxiété étant présente, on aura alors tendance à ne pas vouloir réaliser cette tâche stressante, qu’on n’est pas sûr de terminer rapidement et de façon parfaite. Il peut s’agir par exemple de passer un coup de téléphone important ou de faire une réclamation.

Pour éviter de faire face à cette situation stressante, on reporte les choses, en espérant que le lendemain, on se sente moins anxieux et plus à même de passer à l’action. Arrêter la procrastination n’est pas alors évidente car on se rend compte que souvent, on agit un peu tard, et dans beaucoup de cas, on n’a pas agi du tout.

Le perfectionnisme

Le perfectionnisme est à la fois une qualité et un grand défaut. La majorité des personnes qui procrastinent sont perfectionnistes. En effet, si elles ne sont pas sûres et certaines d’atteindre un résultat parfait pour une action, elles ne passent pas à l’action. Il est toujours mieux de ne rien faire, plutôt que de faire quelque chose qui ne sera pas parfait.

Ces perfectionnistes, comme le nom l’indique, n’acceptent pas l’idée que quelque chose puisse ne pas être parfait dans tout ce qu’ils font. Par conséquent, ils prennent du temps pour avoir tous les éléments en main, afin d’être sûr de produire un travail parfait. Les tâches à faire sont remises à plus tard, parce qu’aujourd’hui, elles ne pourront pas être réalisées parfaitement.

C’est souvent le cas lorsqu’on cherche par exemple à se lancer dans une activité quelconque. On attend de savoir si l’activité nous plaît vraiment, si on va continuer à apprécier cette activité quelques mois plus tard, si on ne risque pas d’avoir de mauvaises surprises plus tard. Par conséquent, les perfectionnistes passent un temps fou à réaliser les choses ou à réfléchir sur les choses et ne peuvent pas s’arrêter de procrastiner.

La distraction

Dans le monde d’aujourd’hui, nous avons des sources de distraction tout simplement innombrables. Nous avons les réseaux sociaux de tout type, les vidéos et photos, les conversations avec les amis. Il y a également la télévision avec ses milliers de programmations. Toutes ces distractions nous dévient facilement de la réalisation de nos tâches.

Naturellement, l’être humain s’oriente vers le côté « plaisir » au lieu du côté « contrainte » lorsqu’il a affaire à une tâche en particulier. Cela est compréhensible, nous préférerions tous ne pas avoir de contrainte dans la vie. Ainsi, lorsqu’on fait un travail en particulier, et que ce travail n’est pas enchantant, on est très vulnérable et très influençable face à toutes les distractions qui viennent à nous.

Arrêter la procrastination est tout simplement impossible dans ces cas. Si on est devant l’ordinateur à faire un travail, le son d’une notification venant d’un réseau social ouvert ne peut que nous inciter à changer de fenêtre de travail et basculer vers le réseau social en question. Ce dernier étant plus distrayant, on a naturellement tendance à y rester longtemps, voire très longtemps, car la distraction n’y a pas de limite. Ainsi, nous reportons notre travail.

Une mauvaise estimation du temps

Si beaucoup de personnes savent bien gérer une planification et prévoir combien de temps exactement une tâche va leur prendre, beaucoup n’y arrivent pas et ont une mauvaise gestion du temps.

Les personnes qui procrastinent se disent, je pourrais le faire demain, j’aurais le temps. Ils estiment que la date butoir est parfaitement atteignable, même en reportant les choses. Le fait qu’on a tendance à reporter encore et encore, fait que notre date butoir s’approche de plus en plus. Même avec très peu de temps restant, nous avons quand même tendance à nous dire qu’il y a une chance de finir ce qu’on a à faire.

Beaucoup agissent à la dernière minute et réalisent les choses à temps, le stress du retard pouvant booster la productivité, quand d’autres n’y arrivent pas. La mauvaise estimation du temps de travail peut être également une conséquence de la procrastination, et non une cause. Elle peut être les deux à la fois.

Les personnes prévoyantes ont tendance à anticiper, même plus que ce qu’il ne faut, quand les personnes qui procrastinent font confiance au fait qu’ils ont le temps, et reportent continuellement.

Comment arrêter de procrastiner

La technique des deux minutes

Il a été démontré que lorsque l’on ne fait rien, nous avons tendance à vouloir continuer à ne rien faire. Par contre, lorsque nous sommes dans le feu de l’action, nous sommes plus amenés à enchaîner d’action en action. Cela prouve que pour pouvoir commencer à faire quelque chose, il nous faut un élément déclencheur.

La règle des deux minutes est une solution qui a fait ses preuves pour répondre à la question de comment arrêter de procrastiner. Le principe est de commencer à faire ce qu’on doit faire, pour seulement deux minutes. Deux minutes d’action devraient vous motiver, vous ne vous engagez pas à tout finir ou à rester des heures, uniquement deux minutes. Commencez pendant deux minutes, à écrire les premières lignes de votre article, ou à ranger votre maison en ramassant le linge sale, etc.

Vous allez vous rendre compte que les deux minutes que vous avez passé à faire quelque chose, c’est l’élément déclencheur. Vous étiez parti pour deux minutes, mais le processus est enclenché, et vous aurez tendance à continuer ce que vous faites. Il vous fallait tout simplement cet élément déclencheur.

Cette technique des deux minutes est très efficace pour arrêter de procrastiner. Dans la majorité des cas, elle vous amène soit à finir totalement, soit arriver à la moitié des actions que vous deviez faire.

Mettez-vous au travail dès le matin

Le matin, c’est le moment de la journée où on a le plus d’énergie. Notre corps et notre esprit viennent de se réveiller et sont frais pour travailler de façon efficace et productive. Contrairement à la fin de journée, le matin on n’est pas fatigué puisqu’on vient juste de se lever. C’est donc le meilleur moment où l’on est capable de se donner à fond dans des actions.

Pour arrêter la procrastination, faites toutes les tâches que vous devez faire le matin. Si vous n’y arrivez pas le matin où vous êtes en pleine forme, vous aurez beaucoup de mal l’après-midi. De plus, lorsque vous travaillez tôt, une fois les tâches effectuées, vous en serez débarrassés. Une tâche finie est une tâche qu’on n’a plus à faire.

Occupez-vous d’abord des tâches que vous avez tendance à remettre au lendemain. Ce sont les choses que l’on n’a pas envie de faire qui nous demandent le plus d’énergie, aussi bien physique qu’intellectuelle. D’où l’intérêt de les faire quand on est plus à même de les faire.

Tous les êtres humains étant différents, certaines personnes débordent d’énergie le soir et ont beaucoup de mal le matin. Le plus important ici, c’est de savoir exactement à quel moment de la journée est-ce qu’on peut être au top de notre énergie et de notre productivité. C’est à ce moment-là qu’il faut en profiter pour faire les choses pour arrêter la procrastination.

Éliminez toutes les distractions

Nous l’avons vu plus haut dans les raisons qui poussent à procrastiner. On remet toujours au lendemain parce qu’on se laisse facilement aller à la distraction. Qui n’a pas envie de se regarder un bon film au lieu de faire le ménage, ou bien de discuter avec ses amis sur les réseaux sociaux au lieu de terminer un travail de lecture.

En éliminant toute distraction et toute source de distraction, vous n’aurez rien d’autre à faire que de travailler. En effet, nous sous-estimons souvent les effets des distractions en nous disant « juste une minute ». Très souvent, la minute se transforme en heure. On répond à un message, puis à un autre, et sans nous en rendre compte, on est sur un réseau social depuis déjà une heure.

Comment arrêter de procrastiner et de se laisser distraire ? Faites en sorte de ne pas être notifié du tout de quelque événement que ce soit sur votre téléphone ou ordinateur. Vous pouvez mettre votre téléphone en mode silencieux lorsque vous travaillez, vous l’oublierez facilement ainsi. Sur votre ordinateur, vous pouvez installer des applications qui vont tout simplement bloquer l’affichage de toute source de distraction comme les réseaux sociaux et les chaînes de vidéos. Ainsi, même si l’envie vous y prenait, l’application vous bloquerait automatiquement.

Faites des petites actions

Une des grandes causes de notre procrastination, c’est tout simplement l’ampleur de la tâche qu’on a à faire. Très certainement, lorsque l’on se retrouve en face d’un travail énorme qui demande du temps et de l’effort, on a moins envie de se mettre à l’action. Nous sommes facilement découragés.

Pour arrêter de procrastiner et se mettre à l’action, il suffit de diviser une grosse charge de travail en plusieurs tâches. Si par exemple vous devez faire le grand ménage, notez tout ce qu’il y a à faire pour diviser cette grosse tâche en plusieurs petites tâches. Vous aurez donc comme petites tâches : ramasser le linge sale, lancer une machine à laver, balayer le sol, laver le sol, faire la vaisselle, passer un chiffon sur les placards, laver les vitres, etc.

Vous allez désormais vous retrouver face à beaucoup de petites tâches. Ce sera plus facile de vous dire, aujourd’hui je vais faire cette petite tâche et demain je vais faire celle-là. Vous pourriez même attaquer la tâche suivante dans la même journée. Ainsi, pour arrêter la procrastination, il vous suffit de remplacer une grosse charge de travail décourageante par des petites actions à faire qui sont plus motivantes et qui vous permettront d’avancer.

Fixez-vous des échéances

Pour arrêter de procrastiner, une autre méthode efficace est de se fixer des échéances. Il arrive que dans les tâches que nous avons à faire, il y a déjà des dates butoirs imposées et qui ne dépendent pas de nous. Dans ces cas, très souvent, nous passons à l’action, mais tard, à la dernière minute. Pour le cas des tâches à faire où il n’y a pas forcément de date butoir, ce sera à vous de vous imposer une échéance.

Tant que vous n’aurez pas défini une date à laquelle vous devez avoir fini un travail, vous aurez tendance à faire traîner ce travail de jour en jour. Même si vous avez tout le temps, décidez d’une date, tout simplement parce qu’autrement, vous n’allez pas avancer. Pour que ce soit encore plus efficace, cette date doit correspondre à quelque chose. En effet, si vous vous fixez une date sans conséquence, lorsque la date arrivera, vous repousserez les tâches et fixerez une nouvelle date, et ainsi de suite.

Il faut que le jour de la deadline, si vous n’arrivez pas à réaliser votre travail ou votre tâche, il y ait une conséquence négative. Cela va vous motiver pour arrêter le procrastination. Par exemple, l’échéance d’un ménage à faire pourrait être le jour où vous inviterez des amis, ainsi, vous vous sentirez dans l’obligation de finir le ménage pour ne pas être embarrassé devant vos invités.

Donnez-vous des récompenses

Voici une autre méthode qui pourrait beaucoup vous motiver pour arrêter de procrastiner. Tout simplement, lorsque vous arrivez à finir une tâche sans que vous l’ayez eu à la remettre au plus tard, donnez-vous des récompenses. Bien que se mettre au travail et finir ce qu’on a à faire devrait être des actions normales de la vie de tous les jours, vous donner des récompenses à chaque fois vous motivera pour petit à petit, changer vos habitudes.

Choisissez quelque chose que vous aimez et qui vous fait plaisir. Il peut s’agir par exemple d’une tablette de chocolat ou d’un bon film. Maintenant, privez-vous absolument de ce plaisir. Le but est de vous accorder ce plaisir uniquement quand vous n’aurez pas procrastiné. Ainsi, lorsque par exemple vous aurez fini votre grand ménage, vous pourrez vous faire plaisir avec un petit dessert, et pas avant.

Cette récompense vous motivera pour passer à l’action, et petit à petit, va vous donner l’habitude de faire les choses, sans qu’il n’y ait plus de récompense plus tard. En effet, votre nouvelle récompense sera la satisfaction d’avoir réalisé des choses. Comme vous étiez adepte de la procrastination, vous ne pourrez que voir les effets bénéfiques d’arrêter de procrastiner et ce sera çà votre bénéfice.

Faites une to-do list

Une to-do list, c’est tout simplement une liste avec écrit dessus, tout ce que nous devons faire. Faire une to-do liste a deux avantages et vous permet d’arrêter la procrastination.

Tout d’abord, en mettant à l’écrit tout ce que vous avez à faire, vous allez pouvoir visualiser ces tâches d’un coup et savoir où vous en êtes. Très souvent, en plus de la procrastination, il nous arrive aussi d’oublier ce qu’on a à faire. En mettant tout à l’écrit, on voit tout ce qu’on a à faire, et pour quand il faut le finir. En effet, une to-do list doit être datée, sinon, elle n’évoluera jamais et vous n’allez pas avancer.

Ensuite, le deuxième avantage, c’est qu’au fur et à mesure que vous finirez ce que vous avez à faire, vous pourrez mettre une croix ou barrer cette tâche de votre to-do list. Une fois que vous allez expérimenter cela, vous allez vous rendre compte que ça fait un bien fou de voir une tâche barrée sur une liste. Cela vous montre que vous avez avancé dans ce que vous aviez à faire.

Pour arrêter de procrastiner, écrivez tout ce que vous devez faire et gardez tout le temps cette liste avec vous afin que vous la mettiez à jour au fur et à mesure.

Parlez de vos objectifs

Si vous souhaitez arrêter la procrastination, parlez de vos objectifs autour de vous. En effet, des études montrent qu’en partageant nos objectifs, nous avons 50 % de chance de plus de les réaliser. Le principe ici n’est pas de seulement partager les choses, mais également de trouver des personnes, qui pourraient être vos partenaires.

Lorsque vous cherchez à réaliser quelque chose, entourez-vous de personnes qui ont le même combat que vous. Oui chaque combat est unique, mais l’objectif final est le même pour tout le monde, être efficace. Ainsi, entourez-vous de personnes comme vous et partagez vos objectifs et vos envies. Cela va vous permettre de rester motivé, car vous saurez que vous n’êtes pas seul. Dans les moments de perte de motivation, vous aurez également ces personnes qui seront là pour vous remotiver, et cela marche également dans l’autre sens.

Comme on réussit rarement seul, pour arrêter la procrastination, parlez-en à vos amis ou votre famille, et ils vous seront d’un grand soutien.

Notez vos progrès

Prenez note de tous vos progrès et de toutes vos réalisations. Cela va vous aider à rester motivé. En effet, rien n’est jamais acquis et même si vous avez réussi à arrêter de procrastiner, vous pourriez avoir encore des moments de faiblesse et lâcherez prise. Pour cela, notez tous vos progrès, et pendant vos moments de démotivation, revoyez-les.

C’est ce qui va vous motiver à avancer et à travailler. La visualisation de tous les efforts accomplis vous poussera à continuer. De plus, il s’agit d’une récompense pour tout ce que vous avez pu réaliser. Ce cahier ou cette feuille de papier retrace tout votre combat.

Reprenez-vous en main

Ce n’est pas forcément évident à admettre, mais lorsque vous prenez soin de vous, cela peut aider à arrêter de procrastiner. Prendre soin de soi, c’est se prendre en main, passer du temps à se faire beau ou belle, bien s’habiller, bien se coiffer, manger sainement, etc.

Notre mode de vie a une grande influence sur notre comportement au quotidien. Si on a l’habitude de traîner le matin en pyjama, cette habitude va faire en sorte qu’on va être paresseux toute la journée. Au contraire, si dès le matin vous vous douchez, vous vous habillez bien et prenez le petit déjeuner, cela aura une conséquence positive sur votre journée. Pour un mode de vie sain, choisissez ce que vous mangez, faites du sport et sortez au soleil, sortez avec des amis, restez propre et gardez une maison propre et ne vous laissez pas aller à la paresse.

Lorsqu’on a un mode de vie saine, notre corps est plus dynamique et apte à faire des exercices ou des tâches demandant de l’énergie physique. De même, les hormones de notre cerveau s’activeront pour nous pousser à nous motiver, et accomplir des choses.

Comment arrêter de procrastiner ? Vous avez maintenant toutes les réponses à cette question et c’est à vous de jouer. Imaginez le bien fou que cela vous procurera d’atteindre tous vos objectifs et de réaliser toutes vos envies.

ARRÊTE DE PROCRASTINER AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Réussir, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

Questions à se poser pour se connaître soi-même? 10 plus importantes

Comment se connaître soi-même, c’est d’abord se poser les bonnes questions. On pense souvent bien se connaître, mails on se rend vite compte que ce n’est pas toujours le cas.

Réussir à se connaître, c’est s’ouvrir des portes et pouvoir faire des choix qui nous correspondent et nous rendent heureux.

Pour arriver à cela, j’ai dressé pour vous une liste de questions pour se connaître soi-même. Répondez à ces questions, et grâce à cet exercice, vous allez pouvoir faire un pas de plus vers la connaissance de soi.

  1. Quelles sont mes plus grandes forces?

Comment se connaître soi-même ? En connaissant ses forces. Ainsi, commencez par lister au moins trois ou quatre de vos plus grandes forces. Ces forces, c’est ce que vous allez exploiter en vous, et c’est ce qui va vous aider à avancer. Il peut s’agir de force mentale, psychologique, ou même physique.

Prenez note de vos forces, et à chaque fois que vous serez face à une action spécifique, pour pourriez y faire appel. Aussi, lors de vos moments de faiblesse, relisez cette liste de forces que vous aviez relevées. Cela va vous aider à vous redresser.

  1. Quel était mon rêve d’enfance?

C’est une des premières questions pour se connaître soi-même que vous devez vous poser. Lorsque vous étiez plus jeune ou enfant, vous aviez sûrement des rêves. Aujourd’hui, avez-vous réalisé ces rêves, ou  pas du tout? Quel chemin votre vie a-telle prit?

Vous poser cette question, c’est faire le point dans votre vie. Déterminez à quel instant est-ce que vous vous êtes dévié de ce rêve et quelle en était la raison. Identifiez qu’est-ce qui vous a empêché de suivre la voie que vous vouliez emprunter étant plus jeune.

Vous allez ainsi répondre à la question « comment se connaître soi-même ». Vous allez grâce à cela savoir, si c’est l’influence des autres qui vous amené à changer de chemin, ou si vous aviez tout simplement changer d’envies.

CONNAIS-TOI AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercice de conaissance de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

  1. Où et avec qui est-ce que je suis le plus à l’aise ?

La sécurité, c’est quelque chose de fondamental chez l’être humain. Quand je vous parle de sécurité, il s’agit du fait que vous vous sentiez à l’aise auprès de quelqu’un. Il peut s’agit de votre conjoint, d’un membre de votre famille, d’un ami ou même d’un collègue.

Dans votre vie, auprès de quelles personnes est-ce que vous vous sentez le mieux entouré, et où vous sentez que vous pouvez être vous-même à 100%. Vous pouvez vous exprimer librement sans penser à ce que les autres pensent ou peuvent dire.

Lorsque vous identifierez cela, vous n’allez pas négliger l’impact que ça aura dans votre vie. Ne serait-ce que le fait de vous en rendre compte et que vous en preniez conscience. Pour savoir comment se connaître soi-même, il est important, comme ici, de connaître sa zone de confort ainsi que les éléments qui nous mettent à l’aise.

  1. Mon passé ou mon futur me bloque-t-il ?

À vous de déterminer qu’est-ce qui vous angoisse le plus dans votre vie, votre passé ou votre futur. Cette question pour se connaître soi-même a une grande importance, car on a  souvent tendance à avoir du mal à se concentrer sur le présent.

S’il s’agit de votre passé, apprenez à pardonner et oublier. Peu importe ce qui vous retient dans le passé, vous débarrasser de ce fardeau vous sera très bénéfique. Quant au futur, bien qu’il y ait des éléments extérieurs que vous ne pouvez pas maîtriser, faites en sorte de faire au mieux de votre côté et arrêtez d’angoisser sur des éléments que vous ne maîtrisez pas.

Vivre au présent, c’est ce que vous avez de mieux à faire. Vous pouvez avoir des souvenirs, mais sans que cela vous gâche la vie. Vous pouvez avoir des doutes, mais sans que cela finisse par vous stresser et vous bloquer. Voilà comment se connaître soi-même.

  1. De quoi suis-je le plus fier?

Autrement dit, qu’est-ce qui vous rend le plus fier dans votre vie? Votre fierté, ou vos fiertés, c’est ce qui va vous pousser vers l’avant et vous motiver dans toutes les actions que vous allez entreprendre. Repensez à tout ce que vous avez accompli dans votre vie, et relevez tous les instants de réussite, même les plus petits.

Si vous ne trouvez pas de quoi vous pouvez être fier, alors commencez dès maintenant. C’est une raison de plus de travailler sur quelque chose que vous pourrez accomplir et dont vous serez heureux. Finalement, la question pour se connaître soi-même ici, c’est « de quoi suis-je plus fier, sinon, que vais-je faire pour devenir fier ? »

  1. À qui dois-je pardonner pour avancer dans la vie ?

Comment se connaître soi-même pour pouvoir avancer dans la vie. Tout simplement, il ne faut avoir de rancunes envers qui que ce soit ou quoi que ce soit. Pardonner, c’est lâcher prise, et se débarrasser d’un fardeau qui nous empêche d’avancer.

Lorsque vous décidez de pardonner à quelqu’un, vous vous rendrez compte à quel point cela soulage. Vous allez même regretter de ne pas l’avoir fait plus tôt. En effet, quand vous ne pardonnez pas, une partie de vous reste dans le passé, et n’avance pas. Par conséquent, vous n’avancez pas non plus dans la vraie vie.

La question pour se connaître soi-même, c’est « à qui dois-je pardonner ». Quand je vous parle de pardonner, ce n’est pas seulement envers quelqu’un d’autre, cela peut être aussi envers vous-même. Vous pourriez vous reprocher des choses et vous ne vous le pardonnez pas. Faites la paix avec vous même dès à présent.

  1. Que dois-je faire pour être meilleur dès aujourd’hui ?

Même si vous ne vous l’avouez pas, vous savez pertinemment ce qui vous empêche de ne pas être au meilleur de vous même. La plus pertinente des questions pour se connaître soi-même, c’est celle-là.

Une fois que vous irez devant le miroir, que vous allez arrêter de vous mentir à vous même, vous aurez la réponse à votre question. Qu’est-ce qui va faire que je vais finalement avancer? Et si vous le décidez, vous allez commencer à avancer, et à être fier de vous. Ne vous voilez plus la face derrière des fausses excuses.

Savoir comment se connaître soi-même, c’est savoir ce qui se cache déjà en nous, mais que nous n’exploitons pas. Ainsi, déterminez les actions que vous devez faire dès à présent pour avancer.

  1. Qu’est ce que j’aimerais faire, mais que je ne fais pas?

Il s’agit ici d’une bonne question pour se connaître soi-même. En effet, nous avons tous une liste de choses que nous aimerions accomplir, mais nous ne passons jamais le cap. Chercher à savoir qu’est-ce qui nous bloque dans nos actions, c’est se donner une réponse à la question « comment se connaître soi-même ?».

Faites la liste de ces choses que vous souhaitez faire et faites-les, sans chercher des excuses. Passez tout simplement à l’action et vous allez vous rendre compte qu’en fait, il n’y avait aucune raison de ne pas les faire.

Vous pourriez passer trop de temps à réfléchir, ce qui donne ainsi le temps de perdre la motivation, d’avoir peur, de changer d’avis, etc. Avec devant vous la liste des choses que vous aimeriez faire, commencez par passer à l’action et à cocher certaines lignes.

  1. Quelles personnes m’inspirent le plus et pourquoi ?

Pour savoir comment se connaître soi-même, vous pouvez faire référence à ceux que vous admirez dans la vie. Nous avons tous dans la vie des personnes que nous admirons. Il peut s’agir de notre père quand on était petit garçon, ou d’un super héros. Une fois adulte, nous avons plutôt de l’admiration pour des mentors ou des modèles.

Une question pour se connaître de soi-même, c’est « qui est mon idole » ? En effet, nous avons tendance à vouloir ressembler à nos idoles. Vous pouvez avoir une ou des personnes qui vous inspirent dans la vie, mais sans que vous les connaissiez forcément. Déterminez qui sont ces personnes et pourquoi est-ce que vous les admirez ? Voudriez-vous être comme eux ?

  1. Comment est-ce que je me vois dans cinq ans ?

C’est la question pour se connaître soi-même que vous devez vous poser. Aujourd’hui, est-ce que vous vous imaginez déjà dans cinq ans ? Sinon, essayez de vous imaginer dans cette situation future.

Si vous ne changez absolument rien à ce que vous faites déjà aujourd’hui, comment et où serez-vous dans quelques années ? Et si vous apportiez des améliorations à votre présent, cela va-t-il faire une différence sur ce que vous serez d’ici cinq ans ?

Comment se connaître soi-même, c’est savoir comment on se voit dans quelques années. Posez-vous cette question et vous allez prendre conscience des actions que vous devez faire, ou que vous devez arrêter de faire.

CONNAIS-TOI AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercice de conaissance de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

11 exercices pour avoir une bonne image de soi

Vous êtes-vous déjà mis devant votre miroir en vous demandant si vous vous aimiez ? Avoir une bonne image de soi, c’est la clé du bonheur. Beaucoup ont cette bonne image d’eux-mêmes, d’autres l’ont un peu trop, et certains ne l’ont pas du tout.

Si vous faites partie de la dernière catégorie, vous avez besoin de faire quelques exercices pour reprendre confiance en vous et être un peu plus à l’aise dans la vie.

Pour pouvoir être vraiment heureux, vous devez absolument avoir une bonne image de vous. Je vous propose 11 exercices pour avoir une bonne image de soi, pour que vous puissiez commencer cette étape vers l’acquisition du bonheur et de la confiance en soi.

  1. Listez vos qualités

Le tout premier exercice à faire pour avoir une bonne image de soi, c’est de se focaliser sur le positif. Pour cela, faites la liste de vos qualités. On dit souvent que les écrits restent, alors je vous propose de faire cette liste sur un papier ou un cahier.

Pensez à tout c’est positif chez vous, et ne pensez pas à autre chose de négatif. Commencez par tout ce qui vous plaît ou ce que vous trouvez joli chez vous au niveau de l’aspect physique. Continuez ensuite sur d’autres aspects comme les traits de caractère.

L’importance de noter sur un papier, c’est que tout simplement de temps en temps, vous pourrez relire ce que vous avez écrit. Cette relecture a pour but de vous positiver. Nous avons tous une part de qualités en nous, et c’est sur cela que vous devez vous concentrer.

Vous continuez à douter de vous ? Dites à vos proches de lister vos qualités à votre place et prenez note de ce qu’ils vous diront. Souvent, des  personnes très proches peuvent nous connaître très bien, voire mieux que nous-mêmes.

  1. Focalisez-vous sur les priorités

Savez-vous quelles sont vos priorités dans la vie ? Le deuxième exercice d’image de soi que vous devez faire, c’est de vous concentrer dès à présent sur l’essentiel et uniquement l’essentiel. Mettez de côté tout ce qui ne vous fait pas avancer.

En vous recentrant sur ce qui compte vraiment, vous allez remarquer que pendant longtemps, vous perdiez du temps sur des choses futiles. Parmi les choses qui ne sont pas prioritaires dans votre vie, vous pouvez compter par exemple ce que pensent les autres de vous.

Ce qui est prioritaire, c’est votre bonheur, et il passe par de la confiance en soi. Cela vous permet de vous fixer les bons objectifs de vie. Cela peut concerner votre vie professionnelle, votre vie sociale, et surtout votre vie personnelle. Si vous n’êtes pas heureux vous-même, vous ne pourrez pas rendre les gens autour de vous heureux.

  1. Faites-vous des compliments et des félicitations

Comment avoir une bonne image de soi ? En s’auto-congratulant. Il n’y a pas  de mal à se féliciter soi-même lorsque l’on a accompli quelque chose dont on est fier, et je vous encourage fortement à le faire. Les félicitations doivent d’abord venir de vous-même, avant de venir des autres.

De même, pour les petits accomplissements du quotidien, qui peuvent même être insignifiants, prenez l’habitude de vous en féliciter. Cela va fortement augmenter votre estime de soi et l’image que vous avez de vous-même. Il n’y a pas de petite victoire dit-on.

Enfin, comme on le dit souvent, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Il ne s’agit pas seulement d’un dicton, mais d’une réalité. Lorsque vous vous trouvez belle, ou que vous aimez votre robe ou votre coiffure, allez devant le miroir, et faites-vous des éloges. Vous devez apprendre à vous aimer. Cet exercice d’image de soi doit être pratiqué tout le temps. Faites-en une habitude.

  1. Sachez dire non

Beaucoup vont se reconnaître, car oui, dire non est une simple action, qui est pourtant difficile. On a trop souvent peur de frustrer les autres.

Comment avoir une bonne image de soi ? Et si vous osiez dire non ? Une fois que vous aurez franchi ce cap, vous allez découvrir deux choses. La première découverte que vous allez faire, c’est que lorsque vous dites non, le monde ne s’écroule pas et tout continue à aller bien. Et non, on ne vous hait pas à vie à cause de ça. La deuxième chose que vous allez découvrir, c’est que dire non, ça fait un bien fou.

Mais, cela, vous ne le saurez pas, tant que vous n’aurez pas commencé à dire non à tout ce qui ne vous plaît pas ou tout ce que vous ne pouvez pas faire. Cessez de dire oui pour faire plaisir aux autres, pensez à vous, tout simplement parce que dans des situations inverses, on ne vous dira pas forcément oui. Dans cet exercice pour avoir une bonne image de soi, le plus dur est de commencer, mais une fois le non sorti, vous allez vous dire « c’était si facile » !

  1. Acceptez vos imperfections

Non, personne n’est parfait, et oui, vous avez beaucoup d’imperfections, comme beaucoup de monde. Vous êtes loin d’être une exception. Ce qui pourrait être une exception, c’est le fait que vous n’acceptiez pas ce fait.

La majorité des personnes que vous jugez parfaites ou idéales sont pleines d’imperfections, qui sont assumées, et qui ne se voient pas. En effet, une fois assumés, une fois acceptés, ces petits défauts deviennent invisibles. Essayez.

Arrêtez de vous focaliser sur ce petit défaut de votre visage. Vous verrez qu’en une journée où vous n’y penserez pas, vous auriez passé la journée comme si ce défaut n’existait pas. Mais, il existe, il fait partie de vous, et vous devez l’accepter, sans vous fustiger et sans vous prendre la tête. Dites-vous que c’est juste un petit défaut, et le monde ne va pas s’écrouler à cause de ça. Avoir une bonne image de soi, c’est aussi accepter ses imperfections.

  1. Citez des affirmations positives

Cet exercice d’image de soi très efficace, bien qu’elle puisse prêter certain à rire. Se répéter des citations positives engendre de la positivité en vous.

De façon régulière, à haute voix, répétez des choses positives et ayez de la conviction en les répétant. Par exemple, dites-vous « je m’accepte comme je suis et je suis fière de moi ». À force de vous le répéter, vous allez finir à y croire, sans y prêter attention, et vous allez voir, les choses se feront toutes seules.

Appelée aussi la méthode Coué, cette technique d’autosuggestion a fait ses preuves et il n’y a pas de raison que vous ne vous y essayiez pas. Comment avoir une bonne image de soi ? En passant à l’action. Dans tous les cas, cela ne peut pas vous faire de mal. Au pire, cela va vous faire du bien.

  1. Faites de la visualisation positive pour améliorer votre image de soi

La visualisation positive est également un très bon exercice d’image de soi. Lorsque vous avez une action à faire sur le court terme, accordez-vous du temps au calme, fermez les yeux et imaginez comment les choses se passeront.

Lorsque vous commencerez à imaginer les choses, pensez à une suite positive. La limite, c’est votre imagination. A vous de faire des scénarios de ce qui se passera vraiment. La nuit avant de dormir ou lorsque vous êtes déjà au lit, faites la visualisation de ce que vous aurez à faire le lendemain, et imaginez des scénarios et des conséquences positifs.

Grâce à cet exercice pour avoir une bonne image de soi, vous allez être plus positif dans votre tête. Cela peut aussi influer réellement sur les faits le jour venu. Toutes les pensées positives de la veille influeront sur votre journée de façon à ce que tout se passe à merveille. Le plus important, c’est de remplir vos têtes de pensées positives.

  1. Faites la liste de tous vos exploits

Il ne s’agit pas ici de jouer à l’individualiste, mais de tout simplement lister les belles choses que vous avez réussies dans votre vie.

Mettez cette liste à l’écrit, afin que vous puissiez la relire régulièrement. Listez tout ce que vous avez accompli de positif dans votre vie et les choses dont vous êtes fier. Cela peut être professionnel, social, personnel, ou peu importe. Le plus important, c’est que vous vous rendiez compte que vous aviez accompli de belles choses, et qu’il n’y a pas de raison que cela ne continue pas.

Vos réussites, vous devez en être fier, et vous devez même vous faire des compliments par rapport à cela de temps en temps. Je vous recommande fortement cet exercice pour avoir une bonne image de soi. Soyez et restez positifs. D’ailleurs, lire et relire vos anciens exploits va vous motiver pour réussir de nouveaux projets, et pourquoi pas, de vous surpasser.

  1. Passez à l’action, tout de suite

Oui, si vous vous demandez encore jusqu’ici comment avoir une bonne image de soi. Alors, arrêtez de vous poser des questions et passez à l’action. A un moment donné, vous devez vous faire violence.

Ce que vous devez faire concrètement, c’est arrêter de réfléchir. Lorsqu’on  réfléchit trop, on a tendance à décortiquer tous les pour et les contres, tous les doutes, toutes les raisons de ne pas aller jusqu’au bout, etc., et on finit par ne plus rien faire. Bien évidemment vous devez réfléchir avant de faire une action, mais la réflexion éternelle ne vous incitera pas à agir.

Pour changer, ne vous donnez même plus le temps de réfléchir, passez à l’action immédiatement. Faites tout de suite ce que vous devez faire. Vous verrez, vous allez-y arriver, et très facilement. Si vous réussissez cet exercice d’image de soi, vous allez vous demander, mais pourquoi ai-je perdu autant de temps à réfléchir, alors que ça n’a rien fait avancer du tout. Vous n’aurez plus le temps d’avoir peur et de vous poser mille questions inutiles qui vous bloquent.

  1. Entourez-vous de personnes positives

Oui, on dit que le bien attire le bien, et le mal attire le mal. C’est exactement pareil dans le cas présent. Si vous souhaitez vous entourer d’ondes négatives, entourez-vous de personnes négatives, tristes, pessimistes, etc.

Au contraire, si vous souhaitez des ondes positives autour de vous, entourez-vous de personnes positives. On dit que le sourire est contagieux et c’est réel. Le fait de vous entourer de personnes optimistes et heureuses vous permettra de l’être à votre tour. Cet exercice pour avoir une bonne image de soi est une source de joie. En effet, ce sera la bonne humeur des autres qui va déteindre sur vous.

Pour améliorer votre confiance en vous, vous devez non seulement faire un travail profond avec vous même, mais aussi avec les autres. Ce qui est facile, c’est qu’il vous suffit de vous entourer des bonnes personnes. Évitez les personnes qui vous tirent vers le bas et fréquentez celles qui vous motivent.

  1. Faites une activité qui vous passionne

Faites une liste des choses qui vous passionnent dans la vie. Cela peut être une activité sportive ou un loisir quelconque. Une fois que vous avez identifié quelque chose qui vous plaît ou qui pourrait vous plaire, foncez.

Intégrez un club ou une association et pratiquez cette activité. Cela va vous permettre déjà de vous vider l’esprit de toutes vos pensées, pour vous concentrer sur quelque chose d’autre et focaliser vos pensées et votre énergie sur une chose qui vous plaît. C’est un début à la confiance en soi et un pas de plus pour avoir une bonne image de soi.

Cet exercice pour avoir une bonne image de soi est très important. De plus, souvent vous allez être entouré de personnes qui aiment les mêmes choses puisque vous vous retrouvez autour de la même activité. Profitez-en pour libérer votre esprit et communiquer. Grâce aux loisirs, votre esprit se désinhibe et se relâche. Vous allez vous relâcher aussi et vous commencerez petit à petit à avoir confiance en vous. C’est là la clé pour avoir une bonne image de soi.

Comment développer la connaissance de soi? 9 Exercices pour se connaître

La connaissance de soi, comme les termes l’indiquent, c’est le fait de se connaître soi-même, à tous les niveaux, aussi bien psychologiques que spirituels.

Développer la connaissance de soi, c’est se permettre de découvrir ses vraies forces et faiblesses, mais également ses envies, ses désirs profonds, etc. Ainsi, se connaître, c’est pouvoir se définir des objectifs de vie et faire des choix qui nous correspondent vraiment. C’est aussi savoir dire oui ou non aux opportunités de la vie qui se présentent, aussi bien au niveau personnel, social ou professionnel.

Voyons comment développer la connaissance de soi à travers 9 exercices concrets, que vous pourrez dès à présent pratiquer de façon régulière.

 

  1. Écrivez sur vous

Le premier exercice pour développer la connaissance de soi est bien simple. Nous n’avons pas tous l’habitude de le faire, mais écrire est un très bon moyen de développer la connaissance de soi. Commencez avec un papier et un stylo, au lieu de vous mettre à écrire sur un clavier d’ordinateur.

Faites deux colonnes sur votre feuille. Commencez par écrire qui vous êtes dans la première colonne et soyez sincère avec vous-même. Entrez dans les détails et notez chaque trait de votre personnalité, de votre être et de tout ce qui se rapporte à vous : vos points forts et points faibles, ce que vous aimez et détestez, ce que vous appréciez et n’appréciez pas chez les autres, et chez vous-même, etc.

Sur la deuxième colonne, écrivez ensuite ce que vous souhaitez être, ce que vous souhaitez changer en vous et ce que vous faites pour arriver à ce changement. Si vous avez écrit précédemment que vous êtes une personne timide, et si vous souhaitez devenir moins timide, écrivez-le juste en face de ce que vous aviez écrit, dans la deuxième colonne.

C’est la première étape pour développer la connaissance de soi. En effet, on apprend à mettre à l’écrit ce qu’on est ou pense être, ce qui rend les choses plus concrètes et bien réelles. Cette action de mettre à l’écrit a beaucoup plus d’impact que de se dire simplement les choses dans la tête. Les écrits restent.

 

  1. Discutez avec vos proches

A la suite de vos écrits, vous pourrez demander à vos proches ce qu’ils pensent de vous. Il ne s’agit de leur montrer ce que vous avez écrit et d’avoir leurs avis dessus. Récoltez tout simplement leurs avis sur votre personne et sur ce qu’ils pensent réellement de vous. Voilà comment développer la connaissance de soi.

Cela vous permettra de confronter qui vous pensez être et qui vous êtes réellement. Vous allez savoir si vous vous connaissez bien, ou pas.

Voilà pourquoi cette question doit être posée aux personnes qui vous connaissent le plus. Il peut s’agit de vos parents, votre conjoint, votre frère ou sœur, des collègues de travail ou des amis très proches qui vous connaissent assez bien.

Restez objectifs lorsque vous allez confronter ce que vous avez écrit et ce qu’on dit de vous. En effet, cela nous arrive de se voiler la face et se faire croire certaines choses. On peut très bien se tromper sur notre personne, et vous ne devez pas en vouloir aux autres d’être sincères sur leur avis. Ainsi, il faut rester objectif quand on écoute les avis de nos proches, car ils peuvent être différents de ce que nous on pense. C’est très important pour développer la connaissance de soi.

CONNAIS-TOI AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercices de conaissance de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

  1. Tenez un journal

Oui, il s’agit d’un journal intime qui ne sera qu’à vous et sur lequel vous allez noter ce qui ne concerne que vous.

Pour développer la connaissance de soi, vous allez tout écrire dans votre journal. Notez les périodes où vous ressentez des émotions fortes comme la colère, la tristesse, ou la joie. Notez pourquoi vous ressentez ces sentiments, quels sont selon vous les éléments déclencheurs.

Notez tous les moment importants que vous traversez, et même les moments moins importants du quotidien. Vous pourriez, sans vous en rendre compte, mettre à l’écrit un moment anodin aujourd’hui, mais qui ne le sera pas plus tard.

Faites-le pendant au moins 6 mois. On libère son esprit et ses pensées en retranscrivant tout sur son journal. Relisez-vous ensuite au bout de plusieurs mois, vous allez vous rendre compte que vous aurez du recul par rapport à tout ce que vous aurez écrit. Vous risquez même d’être surpris de ce que vous avez pu écrire en vous disant : ai-je vraiment fait ça, ai-je vraiment pensé ça, etc.

C’est un très bon exercice pour développer la connaissance de soi car vous allez découvrir des éléments du passé que vous aurez oublié. Rares sont ceux qui ont une mémoire d’éléphant, et votre journal vous servira de mémoire.

 

  1. Faites de la méditation

Comment développer la connaissance de soi grâce à la méditation ? Ne paniquez pas, une auto-méditation peut vous aider, et sans que ayez à  intégrer un centre ou un groupe. Vous pourrez rester chez vous.

Méditer, ce n’est pas sorcier et cet exercice peut se pratiquer seul. L’action de méditer n’est pas forcément liée à la pratique du yoga ou autre religion. Vous pouvez être une personne lambda et pratiquer la méditation, à votre niveau, et selon votre besoin. Consacrez-vous du temps libre tous les jours. Quelques minutes suffisent.

Ne considérez pas cela comme une perte de temps. Lorsque vous commencerez à pratiquer la méditation de façon régulière, vous allez vous rendre compte de ses bienfaits sur vous, au niveau psychologique, spirituel, et surtout au niveau de votre bien être.

Pour développer la connaissance de soi, vous avez besoin d’être dans un endroit calme, chez vous. Fermez les yeux et videz votre tête de l’environnement qu’il y a autour de vous. Ne pensez plus à rien. Le but est de penser à soi, à ce qu’on est, à ce qu’on veut faire. Plus précisément, pensez à qui vous êtes, quels sont objectifs et comment les atteindre.

S’il y a trop de bruit chez vous, vous pouvez essayer d’arriver plus tôt au travail le matin, pour vous consacrer une dizaine de minutes de silence.

Méditer, ce n’est pas seulement se mettre au calme et se mettre dans une certaine position. Vous pouvez très bien méditer lorsque vous êtes seule en train de faire votre sport ou même en allant à l’église. Tant que vous pourrez vous libérer l’esprit de ce qui vous tracasse au quotidien.

 

  1. Faites des tests de personnalité

Avez-vous déjà fait des exercices de personnalité ? Si ce n’est pas le cas, c’est un excellent exercice pour développer la connaissance de soi.

Il existe une multitude de tests de personnalité disponibles en ligne, que vous pouvez facilement remplir. A titre d’exemple, nous pouvons citer le test psychologique MBTI. Il y a également l’enéagramme qui aide beaucoup au niveau du développement personnel.

Ces tests pour développer la connaissance de soi prennent habituellement moins de 15 minutes à remplir et il s’agit très souvent de questions à choix multiples.

Lorsque vous effectuez les tests, essayez d’être le plus honnête possible avec vous même afin de ne pas fausser les résultats. Aussi, essayez de répondre à toutes les questions afin d’optimiser au mieux les résultats. Autrement, le test sera faussé.

Vous n’allez peut être pas être surprit des résultats, car vous devez vous connaître un petit peu quand même. L’objectif, c’est que vous preniez conscience de qui vous êtes vraiment, et c’est ainsi que le test de personnalité est un très bon moyen pour développer la connaissance de soi. Il vient appuyer vos certitudes ou vos doutes, et selon les tests, vous aident grâce à des conseils, à encore mieux vous connaître.

 

  1. Observez et apprenez des autres

Voici un exercice pour développer la connaissance de soi qui est très anodin. Il vous suffit d’observer les autres, ceux qui sont autour de vous, et de les écouter.

Ne choisissez pas qui écouter en particulier, il peut s’agir de n’importe qui dans votre entourage, peut être même une personne qu’au départ, vous ne connaissez pas très bien.

En écoutant les autres et en les observant, vous allez mieux les connaître, ou mieux comprendre comment ils fonctionnent. Vous allez automatiquement vous en servir comme un miroir pour vous refléter, et vous allez retrouver des points communs, ou des points complètement divergents.

En apprenant d’eux, vous allez vous améliorer et cela va vous aider à vous remettre en cause et atteindre ainsi vos objectifs. Très souvent, ce que vous observez chez les autres, et qui vous touche, est aussi présent chez vous. Vous pourrez découvrir du bon, mais parfois aussi du mauvais. Vous pourrez faire le parallèle avec certaines situations qui vous sont propres.

Toujours dans la démarche de développer la connaissance de soi, listez ce que les autres vous inspirent. Prenez du temps de façon régulière, et passez ce temps à relire vos écrits. Cela va vous permettre de vous rapprocher de vos rêves et de vos objectifs. Cela permet également de ne pas perdre l’habitude que avez enclenché dans le processus de développement de la connaissance de soi.

 

  1. Changez vos habitudes

Pour développer la connaissance de soi, il faut prendre connaissance de ses habitudes, que ce soit les habitudes quotidiennes, ou celles que l’on a de temps en temps face à certaines situations qui nous arrivent.

Cela peut sembler étonnant, mais très souvent on a des habitudes, et on les fait, sans s’en rendre compte. Ce que vous pouvez faire dès aujourd’hui, c’est commencer à noter chacune de vos habitudes, toutes. Si vous ne les notez pas, vous risquez de vous retrouver à dire « je ne fais pas ça », alors qu’il s’agit d’une habitude que vous avez, mais que vous faites sans vous en rendre compte.

Ensuite, faites le bilan en séparant ce que vous estimez être les bonnes habitudes et les mauvaises. Ce premier exercice écrit vous fait prendre conscience de ces fameuses habitudes, qui font de vous ce que vous êtes et vous permet de mieux vous connaître.

Pour aller plus loin et enclencher une démarche de développement personnel, changez vos mauvaises habitudes. Allez-y petit à petit puisqu’il s’agit d’une habitude, et c’est très difficile de s’en défaire.

 

  1. Découvrez vos limites

Pour savoir si vous avez une bonne connaissance de vous-même ou pas, vous devez être capable de connaître vos limites.

Commencez par découvrir de nouvelles expériences. En effet, si vous ne faites jamais rien de nouveau, vous ne saurez pas quels sont vos limites. Il s’agit en quelque sorte de sortir de votre zone de confort. Vous saurez alors si vous êtes du genre à prendre des risques, ou à rester dans ce qui vous rassure. Tentez différentes expériences, qu’il s’agisse de rencontrer de nouvelles personnes, faire un sport ou une autre activité, etc.

Ensuite, apprenez à vous motiver. Quand vous êtes en manque de motivation, que ce soit dans la vie de tous les jours ou au travail, trouvez des moyens de vous motiver et voyez si cela marche. Développer la connaissance de soi, c’est aussi chercher à savoir qu’est ce qui nous motive dans la vie, qu’est ce qui nous pousse vers l’avant et quels sont nos limites.

 

  1. Restez ouvert d’esprit

Une des étapes les plus importantes pour développer la connaissance de soi, c’est de rester ouvert d’esprit.

Cet exercice pour développer la connaissance de soi n’en est pas vraiment un. Il s’agit plutôt d’une attitude à adopter. En effet, essayer de se connaître, c’est prendre le risque d’être déçu. Déçu de ce qu’on pensait être et ce que l’on est vraiment.

Très souvent, cette déception vient de l’extérieur. En effet, lorsque vous demanderez à vos proches de vous décrire de la façon la plus sincère possible, vous risquez de découvrir des traits de caractères que vous ne pensiez pas avoir.

Ainsi, garder un esprit ouvert permet d’assimiler ces remarques, et de les utiliser à bon escient, pour mieux changer les choses. Si vous ne regardez pas la vérité en face et si vous vous cachez, ce n’est pas se connaître ou chercher à se connaître. L’exercice de développement de la connaissance de soi perd alors tout son sens.

CONNAIS-TOI AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercice de conaissance de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

Connaissance de soi : Comment se connaître soi-même?

 

 

La connaissance de soi. Le bonheur n’a pas de prix pour tout individu. Le plus riche en bonheur c’est certainement celui qui connait bien ses besoins réels dans la vie, celui qui se connait soi-même, qui connait sa propre identité parmi tant d’autres. Comment se connaître soi-même?

Dans la vie chaque individu doit se forger une identité propre. Car chacun, à un certain moment de sa vie, a des objectifs bien déterminés pour vivre comme il se doit. Car être heureux dans la vie nécessite un certain nombre de choix à faire. Pour parvenir à faire ces choix, il faut avoir une certaine maturité et une maitrise de soi-même. Il faut se forger une personnalité pour être considéré, pour pouvoir se faire des amis, pour pouvoir convaincre, pour pouvoir réussir dans la vie.

Tant que la personne n’a pas encore réussi à se faire une identité propre liée à son personnage et à se connaître soi-même , il lui sera alors difficile d’avancer dans la vie. L’idéal est donc d’apprendre à se connaitre soi-même. Il existe alors toute une palette de pistes pour s’enquérir soi-même de sa personnalité. À travers votre personnage, vos capacités réelles, votre potentiel, votre caractère, votre vertu, ce qui vous motive dans la vie, ce dont vous vous identifiez.

Si vous entreprenez la démarche de la connaissance de soi et que vous entamez les actions pour se connaître soi-même, c’est sans doute un riche parcours qui vous attend. Et les résultats attendus sont hautement incommensurables pour vous. Vous ainsi serez capable de faire les choses selon votre désir sans quelqu’un pour vous mener en bateau, vous serez simplement libre de faire vos choix. Mais sachez-le, le chantier qui vous attend est long, dur et plein d’embuches, mais il n’y a pas le feu, il n’y a aucune raison que vous n’y parveniez pas. Vous ne le regretterez nullement, car vous saurez ainsi qui vous êtes réellement.

Dans cet article nous verrons ce que c’est que la connaissance de soi et comment se connaître soi-même.

Qu’est-ce que la connaissance de soi ?

Comment se connaître soi-même? La connaissance de soi est l’ensemble des savoirs qu’un individu amasse sur lui-même durant toute une grande partie de sa vie à travers diverses expériences. Il s’agit donc d’une cohérence singulière de connaissance, dans l’idée où, à son niveau même, l’élément connaissant et la matière à connaitre sont les mêmes. Cette complexité principale rend obligatoire une recherche soutenue de l’objectivité si ce savoir doit s’agir de quelques effets. La connaissance de soi  et se comment se connaître soi-même, requiert la franchise de la raison, l’esprit critique et à moindre mesure une certaine prise en compte du regard périphérique des autres. Par son aspect subjectif, la connaissance de soi demande aussi pour se raffermir les besoins métacognitifs et par conséquent, le gain de discernement sur les particularités personnelles entraine une connaissance plus cohérente. Cette connaissance peut posséder diverses formulations pour l’individu lui-même : qui suis-je, quelle est mon identité, quel est mon caractère, quelle est ma personnalité, entre autres.

Qu’est-ce que cela signifie se connaître soi-même ?

Se connaitre soi-même peut avoir plusieurs significations. La citation « connais-toi, toi-même » peut suffire pour en élucider les faits réels. Dans un premier temps, cela signifie que toute autre connaissance peut être nulle ou inutile si l’individu ne connait pas sa propre personne. Cela intègre bien sûr plusieurs aspects, la nature de la personne, sa physiologie, entre autres. Ce sont là des aspects communs à chaque individu. Se connaitre soi-même signifie également connaitre ce qui n’est pas propre à chacun. Il s’agit là des désirs de la personne, de ce qui lui fait peur dans la vie, des rêves qu’il a, etc. il faut aussi souligner que se connaitre soi-même traduit le fait aucune autre personne ne peut mieux sonder votre personne que vous-même. Dans ce volet, la personne est seule à posséder cette maitrise de soi. Les parents, les amis proches, les éducateurs, les voyants …, aucun d’entre eux n’est capables d’expliciter ce dont vous êtes vraiment.

Avantages de la connaissance de soi : comment se connaitre soi-même ?

Bien évidemment la connaissance de soi présente des bénéfices notoires pour la personne. La connaissance de soi  et bien se connaître soi-même nous aide à mieux interagir avec son environnement immédiat, avec les autres. Ainsi toutes les décisions prises concernant la vie sont mieux cernées et maitrisées. Ainsi grâce à cela, les personnes pourront adapter leurs attitudes à toutes les circonstances de la vie. En vous lançant dans un projet de connaissance de soi, vous vous donnez l’occasion de prendre votre liberté par rapport aux actes limitatifs qui vous enchainent dans vos peurs, vos convictions, vos considérations fallacieuses. Un ensemble de comportements qui est conséquence d’une réelle absence de connaissance de soi.

La connaissance de soi vaut au-delà d’une banale curiosité, c’est une grande considération de vos sentiments, de vos désirs, de vos souffrances, entre autres. C’est ce qu’on appelle une écoute de soi. Une maitrise de votre personnalité comble l’écart entre vous et la confiance en soi, l’estime de soi et votre véritable être.

CONNAIS-TOI AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercices de conaissance de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

Désavantage à ne pas se connaitre : comment se connaitre soi-même ?

Ne pas apprendre à se connaitre soi-même présente des risques pour la personne. Comment voulez-vous avoir un certain équilibre de vie si vous ne vous connaissez pas. La question est plutôt logique. L’être humain a un besoin de s’affirmer, d’intégrer la société, d’occuper des responsabilités, prendre des décisions importantes. Ne pas se connaitre, c’est un risque réel de mettre en péril l’ordre normal des choses, dans votre vie. Vous ne pourrez jamais connaitre les autres et l’univers qui vous entoure sans avoir la connaissance de soi.

Dans tous les domaines de la vie, la réussite passe obligatoirement par une connaissance absolue de vos forces et faiblesses. Si de nombreuses personnes enchainent les échecs, c’est parce qu’elles se sont trompées lourdement sur leur besoin personnel, leur caractère, leurs capacités réelles, leurs qualités, leur défaut … L’individu risque ainsi de perdre confiance en soi, se rejetant la faute de ses échecs.

Comment apprendre à se connaitre : cernez votre caractère

Pour réussir à vous connaitre réellement, vous devez surtout connaitre votre vrai caractère. Car chaque individu possède un caractère qui lui est propre. Les traits de caractère montrent comment vous êtes réellement par rapport à votre psychisme. Êtes-vous quelqu’un de méthodique, ou quelqu’un de confus ? Êtes-vous responsable ou plutôt distrait ?

Un ensemble de questions dont vous êtes seul à pouvoir donner des réponses. Une manière simple de vous connaitre et d’avoir du résultat qui sont conforme à votre personnalité réelle. Mais surtout, ne vous précipitez pas, car l’enjeu est important. Là il est évidemment question de toutes les situations qui font ressortir vos traits de caractère. Alors il vaut mieux que vous soyez sure de donner les réponses adaptées. Ne vous habillez pas d’un trait de caractère qui n’est votre. Il faut faire ressortir celui que vous avez réellement et non celui que vous aurez aimé avoir.

Comment apprendre à se connaître soi-même: connaitre vos aptitudes

Les aptitudes constituent vos capacités réelles, vos connaissances, vos potentiels, vos dons, vos talents, entre autres. En chaque individu dort un talent caché, alors c’est cette aptitude dont il est question. Il ne s’agit pas de votre bon niveau de français, ou de vos bons résultats en sport, entre autres, mais c’est la forme d’intelligence que vous possédez. Cette intelligence qui vous fera dévernir un acteur du monde des activités. Car beaucoup de personnes se trompent souvent sur leur vrai potentiel, c’est pourquoi elles enchainent échec sur échec. Se connaitre soi-même passe aussi par une connaissance de ses aptitudes. Votre aptitude vous fera épanouir dans la vie, car vous serez sollicité et payé sur cela. Vous pourrez ainsi servir les autres grâce à vos capacités, vos dons, votre talent. Il est donc important de les faire ressortir.

Comment apprendre à se connaître soi-même: stimulez votre conscience

Pour apprendre à se connaître soi-même, il est important de définir vous-même vos propres objectifs. Il faut les associer à l’ensemble des faits qui ont marqué votre vie passée et présente. Cette association entre vos objectifs et les évènements remarquables de votre vie montre votre réelle personnalité. Pour vous connaitre davantage, il est aussi important de prendre en compte vos croyances, ce qui vous détermine et vous distingue des autres.

Toujours dans la lignée de réveiller votre conscience pour vous connaitre vous-même, vous devez mettre en avant vos aptitudes. Désormais vous ne devez compter que sur vous-même en utilisant votre liberté et la confiance en soi. Et s’il le faut, n’hésitez pas à repartir de zéro. Jouez sur votre propre code moral et faites-en votre clé pour aller de l’avant et réussir. Une nouvelle organisation de votre vie permet de prendre conscience de vous-même et de connaitre réellement qui vous êtes.

Comment apprendre à se connaitre : allez à la découverte du monde

Toujours dans la manière de parvenir à vous connaitre vous-même, il est primordial que vous partiez à la conquête du monde. Pour cela donnez-vous du temps et de l’espace. Accordez-vous un temps pour réfléchir sur vos besoins, vos aptitudes. Si nécessaire accordez-vous des moments de solitude pour murir davantage votre réflexion de connaissance de soi-même. Il faut également prendre en compte de vos passions. Car dans la vie, chaque individu croit en quelque chose qui lui donne de l’intérêt et du bonheur.

L’objectif est de parvenir à découvrir une activité qui définira la ligne conductrice de votre vie. Cela évitera de prendre de mauvaise décision dans votre carrière, des décisions qui vous basculeront entre chômage et emploi. Un  début important dans votre quête de connaissance de soi. Toujours dans cette idée de conquérir le monde pour vous connaitre davantage, un mentor peut vous être utile pour vous guider dans la bonne voie.

Comment apprendre à se connaitre : orientez-vous vers une nouvelle perspective

Pour réussir votre quête de connaissance de soi, vous devez être conscient que personne n’est parfait. Alors, passez-vous du besoin d’être adoré ou aimer par les autres. Prenez en compte les critiques et les mauvaises opinions que certains de votre entourage se font de vous. Ne vous mettez pas dans l’idée de satisfaire tout le monde, oubliez donc ce qu’ils pensent de vous. Connaitre votre personnalité, c’est aussi d’être optimiste, d’être positif. Bannissez toute idée qui met en avant la négativité. Vous pourrez ainsi atteindre le bonheur et vivre de nouvelles expériences grâce à votre ouverture d’esprit.

Également, n’hésitez pas à élargir votre champ de réflexion en vous posant toutes les questions possibles, même les plus complexes. Cela vous mettra en avant dans votre quête de connaissance de soi.

Comment apprendre à se connaitre : restez soi-même

Pour développer la connaissance de soi, l’idéal est de ne pas s’abandonner dans l’excès. Demeurez le plus naturel possible en restant soi-même. Dans votre quête de connaissance de soi, vous avez amassé de nouvelles expériences, agissez donc à fonction de cela. Profitez de votre indépendance pour faire ce que votre conscience réclame : voyages, sports, humour, écriture, restaurant … tout en gardant votre nature, menez votre quotidien en faisant ce que vous avez décidé vous-même.

Soyez également conscient de l’échec tout autant que la réussite, afin de cultiver une bonne connaissance de soi. Car en acceptant l’échec, vous pourrez mieux vous y préparer. La connaissance de soi est un parcours et les épreuves et les erreurs en font partie. Votre nature et votre connaissance de soi se trouvent également dans votre servitude avec votre entourage. Ne vous perdez pas dans votre introspection, sortez parfois et faites vivre votre relationnel avec les autres.

Ce qu’il faut éviter dans votre quête de connaissance de soi

Se connaitre soi-même et la connaissance de soi réclame également certaines choses à éviter. La première chose à éviter est de vous perdre dans l’apparence. Il s’agit du fait d’apparaitre sous un personnage que vous n’êtes pas en réalité. En faisant cela, vous vous mentez à vous-même ainsi qu’aux autres et vous vous construisez une fausse identité de vous-même. Ne vous laissez pas entrainer par la mouvance autour de vous, instaurée par votre entourage, la communauté à laquelle vous appartenez ou les médias.

Il faut essayer de tracer votre propre chemin, n’emprunter pas un parcours qui ne vous convient pas ou qui est celui des autres. Ne vous donnez pas de l’importance en rabaissant les autres, car cela enfreint votre désir de vous connaitre vous-même. Autre fait qui pourrait vous empêcher de vous connaitre, c’est de constamment changer de comportement ou de caractère, il faut rester soi-même.

Vous avez les outils nécessaires sur comment se connaître soi-même. Passez maintenant à l’action pour développer votre connaissance de soi.

CONNAIS-TOI AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercices de conaissance de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

Image de soi :comment avoir une bonne ou mauvaise image de soi?

 

Image de soi : une bonne ou mauvaise image de soi

Comment notre image de soi peut devenir bonne ou mauvaise? De nombreux évènements de la vie quotidienne peuvent avoir de graves conséquences sur un individu. Il est parfaitement possible qu’une personne puisse avoir une fausse perception d’elle même, une perception erronée de ce qu’elle est réellement, de ce qu’elle peut faire ou ne pas faire. Ainsi, l’explication d’un tel état de choses peut être liée à plusieurs facteurs qui peuvent être soit, un  conditionnement mental de l’individu, soit un événement qui l’a marqué.

Dans ce contexte, l’image de soi est considérée comme une pensée ou une idée que chaque individu se fait de lui-même. Cette image concerne non seulement l’apparence physique, mais également les capacités psychologiques. Vu sous cet angle, l’image de soi peut être assimilée à comment une personne voit son corps, si elle en est fière, ou si plutôt son physique lui suscite des sensations de dégout. Cette même image de soi peut aussi se voir dans les aspirations de chaque personne, dans la grandeur des objectifs qu’elle ose se fixer.

L’image qu’un individu a de lui-même peut toutefois évoluer au fil des ans. En fonction des expériences qui bouleversent soit positivement soit négativement son train de vie, cette image peut changer relativement. Qu’est-ce que l’image de soi à proprement parler ? Quels sont les avantages à avoir une bonne image de soi ? Quels peuvent être les risques liés à une image de soi erronée ? A ces questions et à bien d’autres, vous y trouverez des réponses dans les lignes à suivre.

L’image de soi qu’est-ce que c’est ?

La meilleure manière d’appréhender l’image de soi, c’est déjà de commencer à pouvoir y donner une définition correcte et cohérente. L’image de soi, c’est tout simplement la connaissance de soi, connaitre dans les moindres détails, connaitre son corps, son mental, etc. Mais cela ne se limite pas uniquement à ce niveau.

L’image de soi, c’est également la capacité à avoir une bonne conception de soi, même jusque dans la profondeur de son être. C’est connaitre ses capacités, mais aussi ses limites. C’est savoir de quoi l’on a besoin, avoir une idée précise et claire de ce qui est important pour soi, de ce qui fait son équilibre, de ce qui est vital pour soi. Le plus important avec l’image que l’on a de soi, c’est que celle-ci soit vraie, vérifiée, qu’elle soit en parfait accord avec la réalité. Il est important de connaitre ses forces et de les développer, mais aussi d’avoir une idée claire et précise sur ses faiblesses, de  façon à les  améliorer pour pouvoir évoluer.

En réalité, l’image de soi, c’est cette capacité à pouvoir s’aimer en fonction des informations que l’on a sur son corps ou sur sa santé mentale. Avoir une bonne image de soi devient donc important, car c’est une condition sine qua non pour aspirer au bien-être.

Avoir une mauvaise image de soi peut pousser à douter de soi, à ne pas pouvoir mettre à profit ses forces parce que l’on en doute. Que ce soit dans un cadre professionnel ou même relationnel, une image négative de soi peut être dangereuse dans la construction de rapports solides avec les autres et d’harmonie avec soi-même.

L’image du corps et la construction de l’image de soi

L’image de soi ne concerne pas seulement le mental. Il ne s’agit pas uniquement de cette capacité à connaitre ses forces et ses faiblesses. C’est également et surtout physique. Il est très important pour une personne de pouvoir se sentir bien dans son corps, d’accepter son corps tel qu’il est, de ne pas le considérer comme un problème. L’acceptation du corps fait partie intégrante de l’image de soi. Autant dire qu’une personne qui a une image négative de son corps, de son physique à très peu de chances de se faire une image positive d’elle-même.

Comment  l’image du corps peut-elle influencer l’image de soi ? En réalité une personne qui a du mal à s’accepter elle-même peut être limitée sur le plan mental. C’est donc cette forte corrélation entre le physique et le mental  qui fait que l’individu concerné peut avoir une fausse conception de lui même et donc une mauvaise image de soi.

La construction de l’image du corps est quelque peu influencée par la société, notamment celle contemporaine qui définit des critères qui ont tendance à complexer ceux qui ne s’y retrouvent pas. La société a en réalité défini des normes de beauté auxquels toute personne qui ne répondrait pas est considérée comme ayant un physique reprochable. Ce facteur, comme autant d’autres sont susceptibles  d’influencer l’image du corps, qui par ricochet aura à son tour une influence positive sur l’image de soi.

Certaines personnes au cours de leur vie qui auraient été contraintes à suivre des régimes ou sujettes à des maladies telles que l’obésité, la boulimie ou l’anorexie sont également susceptibles d’avoir une image négative d’elle même. Obsédées par leur apparence, elles n’osent pas  voir au-delà et restent bloquées, s’enfermant ainsi dans un cercle qui ruine et fausse leur image de soi.

AMÉLIORE TON IMAGE DE SOI AVEC TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercices d’image de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

Reconnaitre une mauvaise image de soi

Il existe des signes et des manifestations qui ne trompent pas. Il est assez facile d’arriver à déceler une personne qui a une mauvaise image de soi. C’est d’abord une personne qui ne s’accepte pas comme elle est. C’est une personne qui a du mal à se définir. C’est également une personne qui ne se sent pas bien dans son corps, qui a du mal avec son apparence.

Une personne qui a une mauvaise image d’elle même aura du mal à savoir quelles sont ses forces et ses limites. Généralement, les personnes qui ont une mauvaise image d’elles même ont tendance à se sous-estimer dans la plupart des situations. Elles ne voient que le coté négatif en elles, ou plutôt le négatif qu’elles se sont elles-mêmes créé.

Une bonne image de soi c’est une idée objective, réelle et conforme à la réalité. Cependant, les personnes qui ont une mauvaise image d’elle même ont une conception subjective de la chose, car celle-ci est influencée par plusieurs facteurs. De la même manière, certains individus peuvent avoir une image trop positive d’eux. Les deux cas peuvent s’avérer dangereux. Des personnes peuvent se croire trop parfaites, tandis que d’autres se croient trop nulles. Avoir une bonne image de soi ne consiste pas à se voir comme une créature parfaite. Cette caractéristique est souvent attribuée aux personnes qui ont une trop forte estime d’elles-mêmes ou qui se croient au-dessus des autres.

Les conséquences d’une mauvaise image de soi

Que l’image de soi soit surestimée ou même sous-estimée, elle peut avoir de graves conséquences sur la vie de l’individu. Que ce soit au plan personnel ou même au niveau relationnel, une bonne image de soi quand elle n’est pas objective peut poser problème en ce sens que la santé mentale en est directement affectée. C’est donc la psychologie de l’individu qui souffre en premier lieu de cette image qu’il a de lui même.

Un individu qui a une mauvaise image de lui même peut de ce fait, sombrer dans la dépression, il n’aura pas de  l’amour ni pour sa propre personne, encore moins pour son corps.  Il se laissera facilement influencer par les autres et pire pourra être susceptible de se laisser marcher dessus.

Au niveau professionnel, les personnes qui ont une mauvaise estime d’eux-mêmes ont du mal à être recrutés et même quand ils le sont peinent à maintenir le  poste. Ces personnes fournissent des compétences moindres, car elles n’ont aucune idée de leurs réelles capacités. Sur le plan relationnel, elles ont du mal à se faire des amis, à s’ouvrir aux autres, car ayant peur d’être mal vues, mal jugées. Elles sont caractérisées par une certaine timidité, et un laxisme qui sur le long terme peut les conduire  à la dépression, au suicide.

Il est donc important de prendre le temps de cultiver une bonne image de soi.

Comment avoir une bonne image de soi ?

Au vu des graves conséquences qui peuvent découler d’une mauvaise image de soi, il serait pertinent de pouvoir dès à présent développer la bonne attitude et une bonne image de soi. Cette dernière consiste justement à se faire une bonne image de soi, en se basant sur des caractéristiques objectives.

La plupart des personnes qui ont une mauvaise image d’elles mêmes se fient soit, aux mauvaises actions, soit aux mauvaises décisions qu’elles ont eu à prendre dans leur vie. D’autres par contre se fient à leurs corps, et de ce fait se mettent à le détester et finissent par éprouver une sorte de dégout envers. Avoir une mauvaise image de soi c’est penser que  les autres sont parfaits, mais que vous ne valez rien. Alors qu’en réalité la perfection n’est pas humaine. Alors la question qu’il convient se de poser c’est pourquoi ne pas chercher à mettre en valeur ses atouts au lieu de se centrer sur ses faiblesses ?

De nombreuses activités peuvent permettre à n’importe quelle personne qui le désire de refaire une bonne image de soi. Quelles que soient les conséquences de la mauvaise image de soi, il est tout à fait possible que cela change. Pour les cas les plus graves, démarrer une thérapie peut leur permettre de se remettre sur pied. Il s’agira d’un résultat progressif qui permettra à l’individu de changer peu à peu sa façon de penser. Il faut aussi savoir que les solutions pour changer une mauvaise image de soi peuvent varier selon l’intensité du problème.

Des activités qui permettent d’améliorer l’image de soi

Au-delà des thérapies qui prennent du temps, de nombreuses autres  activités peuvent permettre sur le court terme d’améliorer l’image de soi. Travailler sur son mental par exemple est un moyen à la fois efficace et simple pour parvenir à changer une image de soi négative. La méthode de Coué ou les exercices de la pensée positive sont très efficaces dans ce genre de situation.

Il est aussi fortement conseillé de faire des efforts pour améliorer son physique, notamment lorsque c’est celui-ci qui dérange. Investir sur soi, soigner son apparence, se faire plaisir en optant pour des soins soit à domicile, soit en institut constitue aussi un moyen de mieux se sentir dans son corps. Pour s’aimer, il faut être  capable de prendre soin de son corps. Une autre manière d’améliorer sa bonne image de soi c’est de travailler sur soi de façon à parvenir à se définir. Pour ce faire, il faut prendre en compte ce que vous aimez faire, ce que vous faites réellement, ainsi que ce que vous n’aimez pas faire. Cet exercice vous permettra de déterminer votre comportement correspond à votre véritable image, ce qui vous permettra de mieux vous orienter.

Par ailleurs changer de coiffure, changer de tenue vestimentaire, ou tout simplement changer de style sont aussi des astuces efficaces pour radicalement changer l’image de soi erronée.

Les avantages d’une bonne image de soi

Avoir une bonne image de soi est un luxe que tout le monde doit pouvoir se permettre. C’est un élément aussi simple, mais qui a toute son importance.

Ainsi, quelqu’un qui a une image positive de lui est plus ouvert d’esprit, il est plus posé. Il est conscient que comme tout le monde, il a des défauts amis qu’il a également des forces qui mises à profit lui permettront de réaliser des choses spectaculaires. De cette manière, avoir une image positive vous permet de ne plus voir les autres comme supérieurs ou même inférieurs à vous. Vous pourrez reconnaitre chaque personne à sa juste valeur sans pour autant perdre la vôtre.

L’avantage d’avoir une bonne image de soi, c’est que l’individu se connaitra désormais tellement bien qu’il ne sera plus touché par les différents stéréotypes. Aucun facteur extérieur ne pourra  influencer négativement sa perception de lui même, parce que celle qu’il a déjà est la bonne. Une image positive vous permet de développer vos relations, de ne pas avoir peur d’aller vers les autres, d’ignorer les critiques négatives, le rejet et de vous entourer de personnes qui partagent le même état d’esprit que vous.

Avoir une bonne image de soi vous permet d’améliorer votre personnalité et de vous rendre heureux, tout simplement.

TRANSFORME TA VIE 2.0 :  

Exercices de conaissance et image de soi, procrastination, motivation, confiance, habitudes, plein potentiel, succès

transforme ta vie developpement personnel livre pdf

Booster sa confiance en soi?

Femme à l'extérieur rempli de confiance en soi

Booster sa confiance en soi?

La confiance en soi est une chose très importante, voire essentielle, dans la vie de chaque individu. Elle permet de se surpasser et d’atteindre ses objectifs afin de figurer parmi les meilleurs. Cette confiance en soi est synonyme d’estime de soi et de réussite. Certaines personnes l’acquièrent dès le bas âge tandis que d’autres l’acquièrent au cours de leur vie. Il arrive également que d’autres perdent leur confiance en soi suite à des évènements qui ont perturbé le cours de leur existence. Quoi qu’il en soit, cette confiance en soi mérite d’être constamment développée et renforcée afin qu’elle soit plus solide. Plus vous travaillez sur le développement de la confiance en soi et plus vous aurez foi et confiance en vous. Découvrez comment booster sa confiance en soi.

 

Ne pas faire attention aux regards extérieurs et se concentrer sur soi

Le fait de s’appesantir sur le jugement extérieur et sur l’image que les gens ont de vous peut diminuer votre confiance en soi. Le moyen de booster cette confiance c’est de ne pas vous laisser contrôler par l’opinion publique et de faire la paix avec vous-même.

Ne vous basez pas sur les avis extérieurs pour avoir ou non confiance en vous. Construisez votre propre source de motivation et croyez en vous-même. Votre échelle de valeurs doit être construite par vous-même et non par les autres, gardez votre confiance personnelle et ne vous laissez pas ébranler. Inutile de chercher l’estime et l’approbation dans le regard des autres, concentrez-vous sur votre propre personne et ayez foi en vous et vos capacités.

Le jugement que vous avez de votre personne ne doit pas dépendre de ceux des autres, mais plutôt de vos convictions intimes. Plus vous vous concentrez sur vous-même et plus vous allez booster votre confiance en soi.

 

Faites face à vos peurs

La peur de certaines choses peut influencer votre confiance en soi. Il va falloir que vous appreniez à faire face à vos peurs et à les dominer. Plus vous affrontez ce qui vous fait peur et plus vous allez développer votre confiance en soi.

Dites-vous que vos peurs peuvent être un frein à votre avancement et que vous devez à tout prix vous en débarrasser. C’est bien d’avoir confiance en soi, mais c’est encore mieux de supprimer toutes les lacunes que vous trainez en faisant face à vos peurs.

Si vous avez peur d’insectes ou d’animaux ou de montagnes alors vous pouvez vous rapprocher de personnes qui travaillent dans ce domaine afin qu’ils vous entrainent à surmonter ces obstacles.

Plus vous apprenez à faire face à vos peurs et plus votre confiance en soi va augmenter. Une fois que vous avez réglé le problème avec vos phobies, vous verrez que plus rien ne pourra vous faire peur et vous serez plus confiant que jamais.

 

Admettez vos erreurs

Admettre vos erreurs vous permettra de continuer à persévérer et de réussir à atteindre vos objectifs. Ne faites pas attention à ceux qui vous jugent du fait de vos erreurs et dites-vous que l’erreur est humaine.

Dites-vous également que tout le monde a le droit de faire des erreurs et que ce n’est pas la fin du monde quand vous en commettez une.

Une fois que vous acceptez vos erreurs, vous devez essayer d’en tirer des leçons afin de ne plus répéter les mêmes choses. Chaque personne qui fait des erreurs en tire des expériences et peut refaire plusieurs tentatives pour enfin réussir.

Pour booster sa confiance en soi, il faut vous féliciter à chaque fois que vous faites des erreurs et vous encourager afin de persévérer. Dites-vous que vous aurez une autre occasion de rectifier vos erreurs et que vous avez les compétences pour y arriver.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Soyez tolérant avec votre propre personne

Afin de booster votre confiance, ne vous dévalorisez jamais et ne sous-estimez pas vos capacités et vos compétences personnelles. Soyez tolérante avec votre personne en acceptant vos défauts et vos faiblesses, mais ne les laissez pas prendre le dessus. Ne vous appesantissez pas sur le fait que vous avez des défauts, mais plutôt sur le fait de vous soutenir et de vous encourager vous-même et cela malgré ces faiblesses. Ne soyez pas sévère avec votre personne et ne vous critiquez pas, car cela diminue votre confiance en soi.

Vous devez savoir que vous pouvez être votre propre ennemi tout comme vous pouvez être votre meilleur ami, optez alors pour la deuxième option pour booster votre confiance. Soyez votre propre coach et en cas d’échecs dites-vous tout simplement « félicitations d’avoir essayé, la prochaine fois sera la bonne ».

Être tolérant avec sa propre personne c’est se motiver soi-même et se donner du courage. Évitez de vous dire que vous êtes nul ou que vous ne pouvez pas y arriver.

 

Ne vous sabotez pas 

Il fait partie des sabotages de se dire que vous ne serez pas à la hauteur et que vous allez échouer. Ces phrases qui submergent votre tête risquent de diminuer votre confiance en soi et vous devez à tout prix les éviter.

Le fait de vous saboter vous mène tout droit vers le manque de confiance en soi et fait de vous votre propre ennemi.

Comme évoqué précédemment il faut éviter de vous dévaloriser et de vous saboter si vous voulez vraiment booster votre confiance en soi. Même si vous échouez ou que vous faites des erreurs, soyez bienveillant avec vous-même et ne vous critiquez pas. Vous avez déjà une certaine confiance en vous alors évitez les choses comme le sabotage et la critique qui peuvent la diminuer.

Plus vous vous sabotez et plus vous perdez confiance en vos capacités et vos compétences.

 

Focalisez-vous sur vos qualités

Vous avez des défauts comme tout le monde alors ne vous concentrez pas sur ceux-ci et privilégiez plutôt vos forces et vos qualités. Focalisez-vous sur vos qualités afin de pouvoir faire ressortir le meilleur de vous-même.

N’hésitez pas à faire une liste de vos qualités et vous verrez que vous n’êtes pas nul et qu’il y a des domaines dans lesquels vous êtes sûr de battre tout le monde. Le fait de se concentrer sur vos qualités vous permet d’avoir plus confiance en vous et d’être plus fier de votre personne. Là où tout le monde cite ses qualités, vous aurez à coup sûr votre mot à dire.

Chaque personne a des critères qui la rendent unique et dont elle peut être fière. Cherchez donc quels sont vos talents et qualités afin de mieux booster votre confiance en soi.

 

Soyez positif et éliminez les pensées négatives

Adoptez une vision optimiste de la vie et arrêtez de voir le mal partout. Plus vous pensez de manière positive et plus vous adopterez de nouveaux comportements qui vous aideront à booster votre confiance en soi.

Peu importe la situation, voyez les choses positivement et ne vous laissez pas abattre. Le fait de recevoir des paroles dévalorisantes peut diminuer la confiance en soi et ces paroles peuvent venir de partout et vous devez alors vous y préparer. Pour cela il vous faut penser positivement afin que les affirmations négatives ne vous atteignent pas.

Plus vous positivez et plus vous boostez votre confiance en soi. Dites-vous que chaque jour qui passe, vous prenez conscience de vos qualités et vous appréciez mieux votre personne. Ne faites pas attention aux préjugés négatifs et le mot négatif est à bannir de votre dictionnaire.

 

Ayez un bon entourage

Pour booster la confiance en soi, il est essentiel que vous soyez entouré des bonnes personnes c’est-à-dire celles qui vont activement participer à votre réussite.

Évitez les personnes qui vous donnent des affirmations négatives et qui vous font croire que vous êtes nul et que vous ne pouvez pas y arriver. Ces genres de personnes brisent votre confiance en soi et vous tirent vers le manque de confiance au lieu de vous encourager.

Choisissez des personnes avec qui vous partagez les mêmes visions et qui ont une notion importante de la confiance en soi. Avec elles, vous pourrez booster chaque jour votre confiance en soi et devenir quelqu’un de meilleur. Vous pourrez vous entrainer avec elles et leur demander des conseils. Elles vous redonneront de la motivation ainsi qu’une confiance accrue en soi.

La personnalité d’une personne et le degré de sa confiance peuvent dépendre de ceux qui l’entourent. Vous devez vous entourer de personnes positives afin de mieux développer votre confiance.

 

Soyez vous-même

Vous n’avez pas besoin d’imiter une personne et son style de vie, soyez vous-même et forgez-vous votre propre personnalité. Le fait de copier tout le temps sur une personne relève d’un manque de confiance en soi et un manque d’assurance, car c’est comme si vous ne pouvez pas mener votre vie sans vous référer à sa vie.

Construisez votre propre image sur la base de vos qualités, de vos compétences et de vos capacités afin de booster votre manque de confiance en soi.

Ne cherchez pas à devenir quelqu’un d’autre, car vous ne serez qu’une simple copie.

Acceptez vos défauts et appréciez votre personne telle qu’elle est.

Le fait d’être vous-même vous permet de vous octroyer une personnalité unique au monde. N’ayez pas peur d’être original, car plus vous êtes unique et plus vous serez apprécié pour votre confiance en soi.

Dites-vous que vous avez tous les éléments nécessaires pour vous forger votre propre style de vie sans copier sur une autre personne.

 

Célébrez vos succès

Lorsque vous avez accompli des prouesses et que vous avez obtenu des réussites, n’hésitez pas à les célébrer, car cela vous permettra de booster la confiance en soi.

Le fait de réussir à quelque chose n’est pas donné à tout le monde et on n’obtient pas une réussite tous les jours. C’est une raison pour laquelle vous devez le célébrer en invitant vos amis et vos voisins.

Vous recevrez des félicitations et des compliments de la part des personnes extérieures et cela vous permettra de mieux vous sentir confiant. Ces célébrations seront des évènements importants qui vont marquer votre vie. En dehors de la célébration, faites-vous plaisir lorsque vous réussissez quelque chose, histoire de vous féliciter et de vous motiver encore plus.

Vos réussites aussi minimes qu’elles sont représentent une partie importante de votre puzzle d’exploits et elles méritent d’être célébrées.

 

N’arrêtez pas de travailler

Le fait d’avoir réussi de nombreux exploits et d’avoir atteint de nombreux objectifs ne doit pas être un prétexte pour que vous vous en arrêtiez là. Continuez à vous perfectionner tout en apprenant de nouvelles choses au quotidien et entrainez-vous à de nouvelles missions.

Donnez-vous des objectifs que vous devez atteindre et apprenez à gravir les échelons petit à petit. Lorsque vous avez réussi à un objectif, passez à une étape supérieure afin d’augmenter vos capacités et vos compétences.

Dites-vous que vous avez des tonnes de choses que vous devez apprendre et habituez-vous à vous y entrainer. Plus vous vous entrainez et plus vous découvrirez de nouveaux aspects de votre personnalité ainsi que de nouvelles capacités qui s’étaient enfouies tout au fond de vous. Vous en serez alors ravi et votre confiance en soi va largement augmenter.

 

Ne doutez pas et n’hésitez pas

Éliminez le doute et l’hésitation de votre esprit, car ils constituent d’énormes freins à votre avancement et votre réussite. Les gens qui ont tendance à douter et à hésiter ont souvent peur d’échouer et cela est un manque de confiance en soi.

Le fait d’hésiter vous empêche de vous décider et il est évident que vous ne pourrez pas avancer tant que vous n’avez pas pris de décision. Lorsque vous doutez ou que vous hésitez sur vos compétences, votre confiance en soi diminue, car vous n’avez vraiment pas foi en vos capacités.

Pour booster votre confiance en soi, il faut donc éviter le doute et l’hésitation et cultiver l’optimisme.

N’ayez pas peur de vous affirmer et n’hésitez pas quand il s’agit d’agir ou d’accomplir quelque chose.

Mettez-vous en tête que vous êtes le meilleur et lancez-vous sans aucune hésitation.

Si vous voulez vraiment développer votre confiance en soi, il va falloir que vous vous débarrassiez des mauvaises épines comme le doute et l’hésitation.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Comment travailler sa confiance en soi ?

 

 

travailler le manque de confiance en équipe

Comment travailler sa confiance en soi ?

 

Comment travailler sa confiance en soi? Chaque individu constitue en lui seul un certain nombre de caractères qui lui sont propres. C’est à travers ces caractères que sa personnalité se développe et qu’on le reconnait  parmi ses autres semblables.

Toutefois, ces caractères ou types de comportements divers ne s’acquièrent pas d’un seul coup, il faut les travailler, les développer, les adapter à sa personne. Parmi ces types de caractères, il y’a la confiance en soi, hautement important dans à vie de tout individu.

La confiance en soi constitue une qualité hautement indispensable pour une vie réussie et épanouie. Il incombe donc à tout un chacun de le travailler, à travers de bons gestes et exercices qui tendent à renforcer les acquis et aptitudes qu’on possède. Il suffit d’identifier ces acquis et compétences, de les explorer pour avoir une autre perception plus positive de soi-même. Voici comment travailler sa confiance en soi.

 

Faites une liste de vos réussites

Pour pouvoir travailler sa confiance en soi, il est important d’être conscient de ses acquis et compétences. C’est pourquoi vous pouvez commencer par effectuer une liste des réussites dans votre vie, un exercice tout facile et simple. Cela est  important à faire notamment durant les moments de doutes ou d’incertitudes ou vous perdez confiance en vous et tombez dans des jours noirs.

Ne soyez pas négatif à votre égard, il y’a bien des bonnes choses que vous avez réalisées dans votre vie. Pour retrouver des jours meilleurs et croire en vous et vos capacités réelles, faites un sursaut et montrez que vous êtes capable de vous tirer d’affaire.

Prenez alors une feuille, votre portable, ordinateur ou autre pour énumérer vos réussites. Pour cela, optez pour un lieu calme, convenable et inspirant. N’oubliez rien, ne négligez rien dans votre liste, vos victoires, vos chances, réalisations, des plus grands aux miettes.

Cette énumération a pour objectif de ne pas vous réprouver et de mettre en avant tous vos triomphes depuis votre enfance jusqu’à maintenant. Alors, à la fin, en regardant votre liste, vous serez bien convaincu de vos capacités à réussir dans la vie, à avoir confiance en vous. Considérez grandement cet exercice de comment travailler sa confiance en soi, car il est loin d’être futile.

 

Soyez fier de vos réussites

Cet exercice est dans la continuité de la précédente. Une fois vos victoires listées, vous devez les célébrer à leur juste valeur. La célébration fait partie des exercices les plus importants pour travailler sa confiance en soi.

Souvent, les individus se négligent eux même en banalisant leurs capacités, leurs connaissances, ils se traitent eux-mêmes d’incapables, d’inutiles, tout ce qui est décourageant est bon pour eux. Et pourtant, la réalité est bien différente en fait. Cet état de fait arrive surtout lorsque vous mettez l’accent sur vos faiblesses et vos faillites au détriment de vos forces et victoires.

Commémorer vos réussites permet de développer idéalement votre confiance et met en avant ce qui fait vos forces. Quand vous avez un but dans la vie, alors élaborez un plan et divisez le plan en de petits objectifs simples, réalistes et réalisables. Vos objectifs secondaires réalisés permettront d’atteindre votre but principal dans la vie. Toutefois, pour travailler votre confiance en soi, après chaque petit objectif réussi dans votre plan, ne le négligez pas, célébrez-le comme il se doit et réjouissez-vous du chemin parcouru. Vous emmagasinerez ainsi plus de motivation et de confiance pour réaliser l’intégralité de votre plan.

L’essentiel est donc que vous soyez fier de vos réussites, plus vous les célébrez, plus vous aurez confiance en vous.

 

Gagnez de la motivation et de l’inspiration

Pour travailler sa confiance en soi, il faut davantage renforcer votre esprit positif. Pour cela, allez à la quête de ce qui vous manque pour renforcer votre motivation et votre inspiration.

Faites des activités communautaires en allant par exemple visiter des endroits magnifiques qui donnent de l’envie à plus adorer la vie et à aller de l’avant. Ne restez pas seul dans votre coin et remuez le passé et vos plaies. Vous êtes bien capable de vous mélanger avec les autres, ne vous laissez pas convaincre par le contraire, soyez positif et motiver jusqu’au bout.

Alors le plus souvent, sortez alors découvrir ces endroits inspirants. Votre manque de confiance en soi risque de vous plonger dans une vie amère et fade. Donnez-vous alors au maximum une dose de motivation et d’inspiration pour travailler sa confiance en soi et ainsi atteindre vos objectifs dans la vie.

Pour booster tout cela, pourquoi ne pas lire des citations ou textes motivants. Il y en a pour tous les goûts et tous les domaines pour gagner de la confiance. Toutes ces activités vous permettront d’aller de l’avant et d’avoir purement foi en vous-même, vos capacités, vos connaissances.

 

Optez pour une attitude de puissance

Votre niveau de testostérone et autre hormone influent largement sur votre confiance en soi. Alors, faites tout pour adopter des postures pour améliorer votre pouvoir. Cela passe par adopter un langage corporel qui joue sur votre cerveau et vous donne une tonicité de confiance en soi.

Il existe plusieurs manières de prendre une attitude de puissance.

Voici trois (3) parmi les plus usités de manière régulière.

-Le premier consiste à vous assoir sur une chaise en mettant vos pieds au niveau d’une table tout en croisant en même temps les mains derrière la tête.

-La seconde consiste à vous mettre debout devant un bureau et de manière légère en vous penchant en avant en ayant les paumes de mains plaquées fermement au niveau du bureau.

-Une troisième posture est celle dite de « Wonderwoman » qui consiste à poser vos mains sur vos hanches tout en ayant vos pieds fixés par terre, ensuite hissez le menton, ouvrez poitrine et épaules tout en vous tenant tout droit.

Pour travailler votre manque de confiance, affichez votre posture de puissance et montrez votre confiance en soi même si tel n’est pas le cas en réalité. Prenez garde toutefois de ne pas montrer de l’arrogance.

 

Affrontez votre esprit critique

Le premier ennemi de la confiance en soi, c’est l’appréhension qu’on a de soi-même. Il y’a quelque chose en vous qui vous plonge souvent dans le négatif. Lorsque vous entamez un projet ou une activité, elle vient vous rappeler l’échec ou votre incapacité de réussir. Vous êtes découragé même avant de commencer quoi que ce soit. Cette petite voix vous chuchote toujours que vous allez échouer lorsque vous êtes face à un examen, un projet, a un inconnu.

Quelque chose dans votre tête sabote tout ce que vous voulez faire. C’est cet esprit critique en vous dont vous devez faire face et l’éliminer. Car cette critique intérieure a tort sur vous et vos capacités réelles. Mettez une fin à votre réaction à cette voix avant qu’elle vous enraye toute vocation d’avoir confiance en vous.

Certes il est possible que vous ayez connu des échecs dans le passé, mais cela ne doit pas continuer parce que votre esprit vous le dicte. Travaillez votre confiance en soi en vous débarrassant de ces pensées négatives sur vous. Soyez conscient que vous vous faites du mal tout seul en vous laissant dominer ainsi par cette critique intérieure. Défiez-le en refusant le négatif, en l’arrêtant et en la transformant en quelque chose de positif.

 

Optez toujours pour la positive attitude

Dans votre travail de développement de la confiance en soi, il est important d’adopter un comportement positif, quelles que soient les circonstances de la vie. Ce qui vous arrive ne fait pas ce que vous êtes, c’est  ce que vous faites avec ce qui vous arrive qui fait toute la différence.

Chaque individu souhaite vivre sa vie et atteindre les objectifs définis, mais hélas, il arrive que tout ne se passe pas comme on l’espère. Les choses peuvent tourner malheureusement sous une autre version des plans mis en place. Tout cela peut être relégué au second plan et faire place au doute, à la peur, à la perte de confiance en soi. Pour y faire face et mieux travailler sa confiance en soi, il faut toujours avoir une attitude positive qui vous met en avant.

Adopter la positive attitude est l’un des exercices les plus complexes à pratiquer pour travailler la confiance en soi. Mais en en faisant une habitude, vous vous donnez la chance de gagner plus de sérénité dans la vie, donc plus de confiance en soi. Croyez en vous, en vos capacités, vos connaissances, entre autres, ne laissez jamais le doute, la peur, le négatif vous influer dans la vie.

 

Mettez en avant la gentillesse et la générosité

Voilà un des exercices les plus simples, mais aussi les plus importants pour travailler sa confiance en soi comme il se doit. Il s’agit d’un comportement tout facile à mettre en pratique. En effet être gentil et généreux envers les autres peut vous aider à développer votre confiance en vous.

En étant sympa et souriant avec les autres, vous contribuez à parfaire votre image et estime de soi. Vous faites les choses comme tout le monde, vous distribuez de la joie et de l’amour et les gens vous le rendent bien. Cela vous permet d’avoir même de bons sentiments pour vous-même. Si vous étiez négatif à votre égard jusqu’ici vous serez désormais convaincu du contraire. Vous êtes meilleur que ne le pensiez.

Plus vous serez généreux et plus vous boosterez votre confiance en soi. Il ne s’agira pas d’être faible devant les autres ou de vous laisser abuser, en étant gentil et généreux vous vous surpassez, vous vous mettez en avant. Vous serez bien entouré pour emmagasiner le maximum de confiance. Vous aurez plus d’attitudes positives, plus de sérénité, plus  apte à réaliser vos objectifs.

 

Entourez-vous de personnes positives

Autre élément important pour travailler sa confiance en soi, c’est de passer du temps avec des personnes qui adoptent régulièrement une attitude positive. Cela permet quand vous vous sentirez gagné par le doute ou la peur, abattu ou stressé, d’être soutenu par ses personnes positives, qui vont vous remonter le moral et vous permettre de maintenir votre niveau de confiance. Ce sont par exemple les personnes les plus proches de vous, votre famille, vos amis ou vos collègues de travail.

Savoir qu’il y’a toujours des personnes motivées prêtes à vous redonner confiance dans la vie constitue toujours un point positif. Qu’il s’agisse de soutien affectif, social ou moral, vous en gagnerez toujours une touche de confiance. Vous serez ainsi capable de gérer vos peurs, votre stress, de développer votre estime de soi, de ne plus douter de vos capacités propres. Vous ne serez plus seul dans vos combats, vos moments difficiles, à broyer du noir dans votre petit coin.

Trouvez juste la ou les personnes de confiance qui vous conviennent, qui ont le même esprit positif que vous, les mêmes valeurs. Des personnes qui seront prêtes à vous soutenir et vous aider dans votre travail de confiance en soi.

 

Autres pratiques pour bien travailler la confiance en soi

En plus de définir un plan pour travailler sa confiance en soi, il existe d’autres bonnes astuces importantes qui tendent à le renforcer. Ces pratiques, en même de booster votre estime de soi, vous positionnera prêt à faire face à vos peurs ou hésitations.

Il y a le fait de pratiquer du sport de manière régulière. En pratiquant une activité physique, vous vous sentirez bien dans votre peau, votre esprit pour aborder les moments difficiles de votre vie et en sortir même vainqueur. Vous libérez de l’endorphine, vous vous videz la tête, débarrassée de tout ce qui est fatigue et stress. Vous renforcerez votre confiance.

Autre pratique important, c’est d’améliorer votre image. Il s’agit de bien vous habiller, de bien vous coiffer, de prendre soin de vous. Faites-vous plaisir au maximum pour ne pas demeurer dans une vie triste ou vous manquez totalement de confiance en vous.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

 

Texte inspiré de : https://www.psychologytoday.com/intl/basics/confidence

 

12 Solutions pour vaincre le manque de confiance

un casse tete qui montre la solution au manque de confiance en soi

Solutions pour vaincre le manque de confiance

Si partout dans le monde entier, de nombreuses écoles et instituts de formations pourvoient des formations sur la confiance en soi, c’est qu’elle est importante pour une vie réussie et épanouie. La confiance en soi est avant une connaissance plus approfondie de soi, la reconnaissance de ses capacités, l’acceptation de soi et l’ensemble des stratégies et activités permettant à une personne de devenir meilleure. Par manque de confiance en soi, nombreux sont ceux qui ont raté de belles opportunités dans la vie et qui ne vivent pas à la hauteur de ce qu’elles méritent. Alors, comment faire pour regagner la confiance en soi ? Quelles sont les solutions pour vaincre le manque de confiance?

1-Faites un bilan entier de votre vie

Dans le processus de trouver des solutions au manque de confiance en soi, il est important de faire un bilan personnel.

  • Se poser tout d’abord la question, pourquoi est-ce que je manque de confiance en moi. Les causes peuvent être multiples et provenir de l’environnement dans lequel vous avez vécu. Elles peuvent aussi provenir des expériences que vous avez eues dans la vie et de vos échecs. Il est important de les écrire afin de trouver des solutions idoines
  • Une fois que les causes sont connues, il va falloir développer des actions concrètes, permettant de se passer de cette situation gênante
  • Il est aussi important de savoir que le regain de confiance en soi ne se fait pas du jour au lendemain, alors prenez votre temps et allez à votre rythme. Mais prenez le temps de comprendre et de connaître toutes les causes, et travaillez sur chacune d’elles.

2-Apprendre à s’accepter tel qu’on est

  • Cette solution pour vaincre le manque de confiance en soi semble évidente mais beaucoup de personnes on de la difficulter à accepter des choses qui ne se changent pas comme par exemple notre grandeur, notre couleur de peau ou notre morphologie.
  • Une fois que vous connaissez les causes de votre situation, vous devez apprendre à vous accepter tel que vous êtes. Osez accepter la différence que vous êtes et que vous faites.
  • Faites un bilan de vos qualités et de vos défauts. Acceptez-les ! Vous n’êtes pas une personne parfaite, eh bien, ce n’est pas grave. Personne ne l’est.
  • Focalisez-vous sur ces atouts que vous avez et travaillez encore plus dessus. Peut-être que vous avez des aptitudes développées en sciences ou en littérature, vous pourrez maximiser là-dessus.
  • En ce qui concerne vos défauts, acceptez-les, mais trouvez juste le moyen de vous améliorer. Ne vous mettez pas trop la pression parce que vous n’êtes pas en compétition contre une personne. Votre plus grand concurrent, c’est vous-même.
  • La seule chose qui compte c’est de devenir la meilleure version de qui vous étiez.

3-Apprendre à laisser partir le passé

  • Se concentrer sur le présent est une solution efficace pour vaincre le manque de confiance en soi. Comme son nom l’indique, c’est le passé. Tous ces événements qui vous ont frustré, c’est le moment de les laisser partir dans votre tête. Ne soyez pas esclave de vos propres pensées au point d’être votre propre obstacle
  • Laisser passer, c’est difficile, ce n’est pas une chose facile à faire, mais il est important de le faire et vous persuader d’un avenir meilleur. Le futur vous réserve quelque chose de meilleur, mais si vous vous accrochez toujours à ces mauvaises expériences du passé, vous vous ferez uniquement du mal. Apprenez juste à laisser partir. Vous serez plus joyeux et plus souriant dans toutes vos activités.

4-Apprendre à se pardonner et à pardonner les autres

  • Pour vaincre le manque de confiance en soi, vous devez apprendre à vous pardonner. De nombreuses personnes dans la vie n’arrivent pas à se pardonner leurs erreurs. Il est vrai que vous avez causé du tort à une personne, ou à cause de vous des tragédies se sont produites. Vous pourriez les avoir causés sciemment ou inconsciemment. Mais, considérez ces moments comme des temps d’ignorance et pardonnez-vous
  • Si vous n’arrivez pas à vous pardonner, vous n’arriverez pas à le faire pour les autres, et donc vous aurez des difficultés à trouver des solutions au manque de confiance de soi
  • Vous ne pardonnez pas parce que vous essayez d’être gentil, non ! Vous le faites, parce que cela vous aide à devenir meilleur, à prendre conscience de cette force qui sommeille en vous.
  • Une fois que vous apprenez à vous pardonner et à le faire pour les autres, vous serez libéré de tout le poids que vous portiez avant sur vous. Vous allez devenir une meilleure version de vous-même.

5-Soyez reconnaissant envers tout le monde

  • Dans la vie, rien n’arrive au hasard. Que ce soient les bonnes ou les mauvaises expériences, tout est créé pour vous permettre d’apprendre quelque chose. L’une des solutions au manque de confiance en soi, c’est la gratitude. Apprenez juste à dire merci
  • Dites-vous merci pour tous les services que vous vous êtes rendus. Si vous avez changé une habitude ou un caractère, dites-vous merci parce que ce n’est pas un hasard, c’est une opportunité que vous avez saisie
  • Dites merci à tous ceux qui vous apportent un soutien quelconque sur tous les plans. En faisant cela, vous apprenez à bâtir une nouvelle personnalité qui apprend à voir le meilleur côté des choses
  • La reconnaissance est une force qui attise la joie de vivre, une mentalité de gagnant et aussi une certaine attitude interne. Si vous apprenez à être joyeux, alors vous aurez la possibilité de tout faire de la bonne manière. Vous ne serez aigri contre personne et vous ne serez pas en compétition avec quelqu’un.

6-Commencez par planifier vos activités

  • L’une des plus grandes clés vers la solution au manque de confiance en soi, c’est la planification. Vous devez avoir un plan concret sur ce que vous voulez faire et comment le faire
  • Quels sont ces différents aspects que vous voulez améliorer dans votre vie ? Commencez par les énumérer et à trouver des stratégies pour les amorcer
  • Mettez des dates sur vos accomplissements. Par exemple, vous pourrez planifier être capable de parler en public sur 3 mois. Comme activités, vous pourrez commencer par parler devant 3 ou 4 de vos amis. Augmentez graduellement le nombre chaque jour, et au terme des 3 mois, vous aurez progressé.
  • Lorsque vous avez planifié, il est aussi important de faire une replanification si besoin y est. Les données pourraient avoir changé au fil du temps, donc assurez-vous de vous adapter à votre propre développement.

7-Investissez en vous

  • C’est une solution au manque de confiance en soi très capitale. Apprenez à investir en vous. Et cela commence par un investissement intellectuel. Lisez de nouveaux livres, faites des recherches sur des sujets qui vous passionnent, nourrissez votre esprit. Plus de connaissances vous avez dans la vie, mieux vous êtes préparé à affronter les choses de la vie
  • Quoi de plus beau que de voyager pour vaincre le manque de confiance en soi. le voyage vous permet de sortir de votre zone de confort, de rencontrer de nouvelles personnes, de faire des activités différentes et de rompre avec la routine.
  • Changez de look, c’est très important. Faites une nouvelle coiffure, achetez de nouveaux vêtements. Commencez par faire les choses de manière différente.
  • Dans votre maison, vous pourrez même faire une nouvelle décoration
  • La rupture avec la routine est une excellente solution au manque de confiance en soi
  • Si vous avez la possibilité, changez d’emploi si vous n’aimez pas celui que vous faites actuellement
  • Allez en aventure si cela est possible. Vous apprendrez donc à faire les choses de manière différente.

8-Travaillez votre langage corporel

  • Comme le disent de nombreux psychologues, le non verbal parle plus que tous les mots que vous prononcez. C’est la raison pour laquelle vous devez passer du temps à travailler sur votre expression corporelle. Le travail sur votre posture est une solution rapide pour vaincre le manque de confiance. Elle vous donnera un boost de confiance.
  • Par exemple, il y a des tics que vous faites que vous devriez arrêter de faire pour améliorer votre confiance en soi. Peut-être que vous avez une certaine nonchalance dans votre démarche ou dans votre regard, c’est le moment de corriger cela.
  • Quelles que soient ces choses que vous savez qui ne vous arrangent pas, et qui vous font perdre votre confiance en vous, commencez par les éloigner de vous.

9-Pratiquez de la méditation

  • La méditation est un mécanisme de guérison de l’âme ou de l’esprit. La méditation est une solution au manque de confiance à ne pas négliger. Elle vous permet de vous reprogrammer et d’avoir la vie que vous voulez avoir. Les personnes qui méditent souvent ont la possibilité de faire plus de performance
  • Comme solution au manque de confiance, vous pourrez vous essayer au yoga qui est une belle pratique ancienne, vous permettant de créer l’harmonie entre votre corps et votre esprit
  • Il existe de divers exercices de méditations que vous pourrez pratiquer chez vous tout en espérant booster votre personnalité et donc la confiance que vous avez en vous.

10-Osez de nouvelles expériences

  • Dans le processus de vaincre le manque de confiance en soi, vous devez oser. Osez faire quelque chose de nouveau. Osez défier vos peurs et vos craintes. Un auteur défini la peur comme la foi en la puissance destructrice d’un événement qui ne s’est pas encore produit et dont vous n’avez aucune connaissance. Cela veut tout simplement dire que vous ne devez pas vous focalisez sur les mauvaises choses
  • Dites-vous que les nouvelles expériences vous permettront d’avancer dans la vie et vous permettront de gagner la confiance en soi. Faire de nouvelles choses vous permet de faire ressortir votre meilleur et découvrir vos limites actuelles.
  • Comme on le dit souvent, vous ne saurez jamais ce que vous pourrez faire, jusqu’à ce que vous ne vous mettiez en action

11-Demandez de l’aide auprès des professionnels

  • Comme solution au manque de confiance en soi, ne soyez pas seul durant tout le processus. Vous avez besoin d’aide pour vous en sortir. Toute personne a besoin de quelqu’un qui la relève
  • Comme première option, vous pourrez opter pour une solution médicale, c’est-à-dire, voir des psychologues et autres qui vous permettront de découvrir les causes de votre manque de confiance en soi et trouver des solutions toutes faites pour vous
  • Il existe aujourd’hui des coachs en compétence de vie qui vous aideront avec des programmes élaborés en fonction de vos besoins. Les coaches jouent un rôle capital dans la vie de tous les jours parce qu’ils sont des aides pour leurs coachs.
  • Des écoles de formations ou instituts proposent aussi des modules pour vous aider à booster votre confiance en soi. Il suffit de saisir cela.

12-Évoluez à votre rythme

  • Pour terminer, vous n’êtes pas en compétition contre une personne. Votre objectif est de devenir la meilleure version de qui vous êtes. Alors, vous devez aller à votre rythme
  • Il y a certaines personnes qui vont plus vite que d’autres et certaines personnes qui arrivent à vaincre le manque de confiance à pas de tortues
  • L’essentiel, c’est que tout le monde arrive à le faire que ce soit sur un an ou deux
  • C’est la raison pour laquelle, il est important de choisir un bon programme qui vous permettra de trouver la solution au manque de confiance en soi de la meilleure manière.
  • Trouvez alors des professionnels qui peuvent vous aider dans tout le processus

 

À retenir

La confiance en soi n’est pas une chose que vous faites sur une période donnée et vous maitrisez tout d’un seul coup. C’est un processus pour toute une vie que vous faites et vous vous efforcez de devenir une meilleure personne.

La confiance en soi est utile dans le domaine familial, dans le monde professionnel, dans les relations interpersonnelles et autres. Vous avez besoin donc de diligence et de persévérance pour devenir une personne qui a totalement confiance en elle. Plus vous évoluez dans la vie, plus vous aurez des expériences positives ou négatives qui pourraient avoir des conséquences sur vous.

Mais avec un bon suivi, vous avez la possibilité de vous en sortir. Si vous avez des problèmes pour vaincre le manque de confiance, vous n’avez pas à vous en faire. Adoptez les bonnes méthodes avec les professionnels, et bientôt, cette période de frustration ne sera que derrière vous.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Texte inspiré de: https://en.wikipedia.org/wiki/Confidence

Petit Guide Pour Avoir Confiance : Le Petit Guide

 

 

 

 

13 trucs pour soigner et guérir le manque de confiance en soi

fiile dans ombre soigne son être

Comment soigner et guérir manque de confiance en soi?

Le manque de confiance est un frein empêchant l’individu d’avancer et de prendre des initiatives. Il peut résulter d’un traumatisme et de paroles dévalorisantes reçues pendant l’enfance tout comme il peut provenir d’un évènement qui a bouleversé le cours de votre vie. Cependant il existe de nombreux moyens pouvant aider à guérir le manque de confiance afin que vous puissiez redevenir confiant et sûr de vous-même. De nombreuses personnes croient qu’il est presque impossible de soigner le manque de confiance alors qu’il suffit juste d’adopter certaines solutions. Découvrez-les dans cet article.

Éliminez la petite voix négative qui sommeille en vous pour guérir

Il y a parfois une petite voix à l’intérieur de vous qui vous donne des pensées négatives et qui essaie de vous dissuader lorsque vous souhaitez tenter quelque chose. Il est temps de l’éteindre une bonne fois pour toutes afin guérir votre manque de confiance en soi. C’est souvent cette voix qui vous dit que vous n’êtes pas compétent pour accomplir telle chose ou que vous allez échouer si vous essayez. Elle représente en quelque sorte le frein qui renforce votre manque de confiance et c’est pour cela que vous devez l’éliminer. Rappelez-vous de toutes les choses que vous avez accomplies et dites-vous que vous avez le potentiel nécessaire. Cela vous aidera à guérir le manque de confiance.

Dites-vous que vous n’êtes pas le seul à faire des erreurs

L’erreur est humaine et tout le monde en fait, il n’y a donc aucune raison pour que vous vous sentiez nul après en avoir commis. L’erreur est un juste un moyen pour vous d’en apprendre plus sur la vie et de savoir que tout n’est pas acquis. Vous n’êtes ni le premier et ni le dernier à commettre des erreurs. N’hésitez pas à aller sur internet et visionner le parcours de certaines célébrités, vous verrez que la majeure partie sont passées par beaucoup d’échecs, mais elles se sont relevées. Cela vous donnera le courage et vous permettra de soigner votre manque de confiance. Vous verrez alors que vous pouvez arriver au sommet de la réussite, quels que soient les difficultés et échecs par lesquelles vous passez. Il vous suffit juste d’avoir confiance en vous.

Apprenez sans cesse

Il est important de savoir que si vous souhaitez vous perfectionner et guérir votre manque de confiance, il faudra que vous cherchiez à apprendre chaque jour de nouvelles choses. Cela vous permettra de renforcer vos compétences et de tester vos capacités et vos connaissances, vous verrez que vous n’êtes pas si nul que vous le pensiez. Vous pouvez renforcer vos compétences dans vos domaines de prédilection tout comme vous pouvez apprendre d’autres domaines histoire de diversifier et d’être plus polyvalent. L’apprentissage va de pair avec les tests et évaluations, ce qui facilitera votre quête pour soigner  votre manque de confiance. Plus vous apprenez et plus vous découvrez des talents cachés qui sommeillaient en vous.

Évitez les personnes négatives

Il y a des personnes qui, quelles que soient vos compétences et qualités, essaieront toujours de vous trouver des défauts et de vous critiquer. Vous devez éviter ce genre de personnes au maximum, car elles ne font que renforcer votre manque de confiance. Elles vous tirent vers le bas, vous découragent et gâchent totalement votre moral. Dites-vous que vous êtes maitre de vous-même et que vous ne laisserez personne vous mettre des bâtons dans les roues.

Adoptez une attitude stricte et fermez la porte à ces genres de personnes afin qu’elles n’aient aucun accès à vous. Vous en serez alors beaucoup plus reposé et vous pourrez remédier de votre manque de confiance rapidement. Le fait de vous éloigner d’elles est très important, car vous parviendrez difficilement à guérir votre manque de confiance avec des personnes négatives autour de vous.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Ne prenez pas les remarques à cœur

Il arrive souvent que vous recevez des remarques de tout genre de la part de bonnes comme de mauvaises personnes. S’il s’agit de vos proches qui vous veulent du bien et qui vous souhaitent la réussite, ne prenez pas mal leurs remarques et considérez-les juste comme des conseils qui vous permettront d’avancer.

Faites une évaluation des remarques qui vous sont faites et prenez-en la bonne partie. S’il s’agit de personnes négatives qui critiquent tout sur leur passage, alors ne faites pas attention à leurs dires et concentrez-vous sur votre personne. Il est parfois important de faire un stop afin d’examiner les remarques et de faire des rectifications. Cependant, ne vous basez pas sur ça pour dire que vous êtes nul et incapable. Prenez le côté positif et jetez le négatif afin de vous guérir de votre manque de confiance.

Continuez à vous entrainer

Le fait de s’entrainer est l’un des meilleurs moyens qui vous permettront de maitriser un domaine dans toute son intégralité. Les gens ont tendance à abandonner la pratique lorsqu’ils perdent la confiance, car ils se disent que cela ne sert plus à rien. Détrompez-vous, c’est au contraire le moment pour reprendre les choses et vous entrainer jusqu’à réussir les choses dans lesquelles vous avez échouées.

Cela vous permettra de déceler les parties où vous avez fait des erreurs et de faire en sorte de ne plus les répéter. Plus vous vous continuez à vous entrainer et plus vous allez maitriser beaucoup de choses et cela contribuera largement à vous redonner la confiance.

Apprenez à décliner des propositions qui ne vous arrangent pas

Si vous aviez pris l’habitude de dire oui à chaque fois et d’accepter toutes les requêtes et paroles qui vous sont adressées de peur de déplaire aux gens alors, pensez à arrêter cela dès maintenant. Dites-vous que vous ne vivez pas pour les autres et concentrez-vous sur ce qui vous permet d’avancer.

Si vous vous tuez à toujours dire oui aux autres, votre manque de confiance ne fera qu’augmenter. En effet ce sera comme si vous dépendez de l’approbation des autres pour survivre et sur cette lancée, vous risquez de vous forger une identité qui n‘est pas la vôtre. Alors, n’hésitez pas à décliner certaines propositions de manière polie sans pour autant frustrer qui que ce soit. Vous serez plus libéré et vous apprendrez à avoir confiance en vous sans dépendre des avis et perceptions des personnes.

Prenez soin de vous et de votre corps

Votre apparence est une chose très importante qui peut refléter ou non la confiance que vous avez en vous. Il vous donc en prendre soin, car si vous ne le faites pas, vous manquerez de plus en plus de confiance en vous. Si vous n’assumez pas votre corps et votre forme, il vous sera difficile de soigner votre manque confiance en soi.

L’une des premières choses que les gens font à leur réveil c’est de se regarder dans le miroir, si vous n’aimez pas votre apparence ou votre forme, vous verrez les choses de manière négative et vous aurez peur de vous affirmer devant le public.

Soyez fier de votre image et soyez optimiste, cela vous permettra de vous sentir bien dans votre peau et d’être prêt à affronter tous les obstacles. Vous pouvez même faire des exercices sportifs et suivre un régime afin d’améliorer votre forme et de vous soigner de votre manque de confiance.

Dominez vos faiblesses et misez sur vos forces

Chaque personne a des défauts et des faiblesses, mais c’est à elle de les dominer et de faire en sorte que ses failles ne l’affectent pas. Le fait de passer votre temps à penser à vos faiblesses et à vous appesantir là-dessus aggrave votre manque de confiance.

Ne vous concentrez pas sur ces défauts et pensez plutôt à toutes vos qualités et forces. De même, n’hésitez pas à renforcer vos compétences ainsi que vos qualités afin qu’elles puissent masquer suffisamment vos défauts. Vous pouvez également les transformer en des points positifs afin d’en tirer profit.

L’essentiel est de ne pas vous laisser abattre par vos faiblesses et de vous battre afin de les surmonter. Il y a par exemple certaines personnalités qui souffrent de maladies incurables, mais qui ne laissent rien paraitre et qui n’ont pas laissé cela détruire leur confiance. Essayez de vous inspirer d’elles et vous verrez que votre confiance va revenir petit à petit. Misez sur vos forces et, quelle que soit la situation, dites-vous que vous avez au moins tout un potentiel qui peut vous aider à atteindre vos objectifs.

Travaillez votre estime de soi pour soigner votre manque de confiance en soi

La confiance et l’estime sont deux notions qui vont généralement de pair. Vous devez travailler votre estime de soi sans pour autant vous baser sur la validation des gens. Le fait de dépendre de l’avis public pour vous estimer diminue la confiance que vous avez et vous dirige vers le manque de confiance.

Dites-vous que votre estime de soi c’est vous et vous seul et non les autres et arrêtez de l’évaluer suivant la valeur que vous donnent les autres. Il est important de savoir que la perception que les gens ont de vous n’est pas toujours constante, elle peut varier d’un moment à l’autre selon leurs humeurs ou leurs envies. Vous pouvez les plaire aujourd’hui et les déplaire le lendemain donc se baser sur eux pour évaluer votre valeur n’est vraiment pas la meilleure chose à faire.

Soignez votre manque de confiance en vous exprimant haut et fort

Que ce soit au travail, à l’école ou avec vos amis, apprenez à dire librement ce que vous pensez sans vous soucier du regard et de l’avis des autres. Ne sous-estimez pas vos idées et dites-vous que vous pouvez apporter votre grain de sel dans tel projet ou telle discussion.

Lorsque vous prenez la parole, parlez fort et avec assurance sans émettre des signes de crainte ou de manque d’assurance. Vous devez montrer que vous êtes sûr de vos propos et de leur pertinence afin de convaincre vos interlocuteurs et de gagner leur estime. Vous devez savoir comment vous vendre pour bénéficier de promotions dans le cadre du travail ou de bonnes notes en classe.

Même avec vos amis, vous serez vite remarqué et ils vont vraiment admirer votre attitude. Sortez vos idées et ne vous contentez pas de les garder pour vous, partagez-les avec les gens, car ils en auront besoin et vous serez vous-même surpris de leurs pertinences.

Arrêtez de vous comparer aux autres 

Pour soigner et guérir votre manque de confiance, il faut absolument que vous arrêtiez de vous comparer aux autres, à leurs succès et à leurs compétences. Vous devez savoir que toutes les personnes ne sont pas les mêmes et que chacune est unique en son genre. Vous êtes comme vous êtes et les autres sont ce qu’ils sont.

Si vous avez plus de succès par rapport à certaines personnes, alors cette comparaison pourra renforcer vote confiance et vous pousser à aller de l’avant. Par contre si les autres ont plus de succès que vous, vous comparer à eux va ébranler votre confiance et intensifier le manque de confiance en vous.

Concentrez-vous sur votre parcours et sur ce que vous faites et cessez toute comparaison. Plus vous vous comparez aux autres, plus vous vous dites que vous ne pourrez jamais être comme eux, d’où le manque de confiance.

Rapprochez-vous des personnes qui vous redonnent courage

Les personnes qui vous entourent peuvent jouer un grand rôle dans votre attitude et votre personnalité. Ainsi si vous souhaitez guérir votre manque de confiance, il va falloir que vous soyez entouré de personnes positives qui vous motivent, vous encouragent et vous donnent l’envie d’aller de l’avant. Celles-ci sont les meilleures quand il s’agit de retrouver la confiance que vous avez perdue. Elles vous rappellent vos succès, vous donnent de la détermination et vous poussent vers le haut. Elles vous donnent une énergie positive qui vous permettra de soigner votre manque de confiance.

Vous allez vous sentir unique, soutenu et plus confiant. Que ça soit au travail ou à l’école, évitez toutes les personnes négatives qui peuvent gâcher votre humeur et rapprochez-vous de celles qui vous font rire et qui vous permettent de vous sentir bien. Entourez-vous de personne positives pour soigner votre manque de confiance en soi.

 

Récapitulatif pour soigner et guérir le manque de confiance en soi:

Éliminez la petite voix négative qui sommeille en vous

Dites-vous que vous n’êtes pas le seul à faire des erreurs

Apprenez sans cesse

Évitez les personnes négatives

Ne prenez pas les remarques à cœur

Continuez à vous entrainer

Apprenez à décliner des propositions qui ne vous arrangent pas

Prenez soin de vous et de votre corps

Dominez vos faiblesses et misez sur vos forces

Travaillez votre estime de soi

Exprimez-vous et parlez fort

Arrêtez de vous comparer aux autres 

Rapprochez-vous des personnes qui vous redonnent courage

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Texte inspiré de: https://en.wikipedia.org/wiki/Confidence

 

Comment construire la confiance en soi ? 12 trucs pour la reconstuire.

reconstruire sa confiance avec un beau veston

Comment construire la confiance en soi ? 12 trucs pour la reconstuire.

La confiance en soi est un sentiment dont on a tous besoin, qui nous incite fortement à aller de l’avant, à réussir dans notre vie professionnelle, ou personnelle. Mais il arrive parfois qu’on commence à perdre pied, à ne plus s’estimer, à juger qu’on est des incapables. Comment alors construire la confiance en soi ou la reconstruire ?

D’abord, pour mener à bien notre tâche et voir les processus à mettre en œuvre qui nous permettent de construire la confiance en soi, essayons de comprendre ce concept.

Certains avancent que la confiance en soi est en même temps un composé d’estime de soi et d’auto-efficacité. C’est quelque chose d’essentiel dans la vie d’un individu. L’auto-efficacité est une forme de motivation intrinsèque qui nous incite à croire en nos capacités, qui cultive en nous cette envie d’agir, qui nous encourage à tracer plusieurs objectifs durant notre vie. L’estime de soi, bien qu’elle s’en approche, est une attitude qui met en valeur notre capacité à effectuer une tâche et elle est également un ingrédient essentiel à notre bonheur.

D’une manière générale, une personne qui a confiance en soi éprouve de l’estime pour soi. Et forte de ce sentiment, elle se jette à l’eau pour parvenir à réaliser ses objectifs, elle fonce même si l’épreuve parait rude, et voit l’avenir d’une façon positive. Une personne qui met en doute ses aptitudes rencontrera des difficultés à se convaincre qu’elle est capable d’atteindre ses objectifs.

Et même, elle tiendra un discours négatif sur elle-même et sur ses capacités, se donnant même une image médiocre d’elle-même.

Heureusement, la confiance en soi est quelque chose que vous pouvez reconstruire par vous-même !

Passez à l’action pour construire sa confiance en soi

Le manque de confiance en soi enlève tout désir d’agir, jusqu’à se demander pourquoi passer à l’action alors qu’on est persuadé de ne pas réussir. Cela ne fait que renforcer votre manque de confiance en vous.

Passer à l’action est l’un des moyens qui vous aidera à construire votre confiance en vous. Il est conseillé d’entreprendre des nouvelles choses. De passer à l’action et non d’essayer de le faire. Et vous avez remarqué combien les mots mettent à nu nos phobies, nos craintes, notre faiblesse. Commencez par ne plus dire « je vais essayer de faire ça », mais de dire « je ferai ce travail, même s’il est nouveau pour moi ». C’est une manière de dégager vos angoisses, de vous lancer un défi, mais aussi un moyen qui vous aiderait à reconstruire votre confiance en vous.

La différence est flagrante pour notre cerveau. Essayer de faire un travail est tout à fait différent avec le fait de le faire vraiment. Et même si cela n’a pas marché du premier coup, ce n’est pas grave, persévérez, et cela ne vous fera que du bien. Et dites-vous que personne n’est parfait.

Bref, nous vous recommandons de faire l’inverse : passer à l’action en dépit de votre manque de confiance, et arrêtez d’angoisser, arrêtez de vous juger négativement, cessez d’être sous la coupe de cette obsession qui vous tenaille, « et si je ne réussis pas, si je déçois. » Bref, essayez plutôt de convertir vos réflexions négatives en réflexions positives.

Osez, donc. Même si vous n’avez pas réussi, au moins vous avez essayé de surmonter votre peur de l’échec. Échouer dans une tâche n’est pas la fin du monde.

Ensuite, essayez de voir cet échec autrement, car on peut apprendre de nos échecs, on connait maintenant nos limites. Et c’est à partir de cette prise de conscience qu’on commence à construire notre confiance en nous.

Acceptez vos points faibles.

Personne n’est parfait. On a tous des défauts quelquefois cachés, mais qui nous incommodent, nous pourrit la vie. C’est peut-être une acné, un nez un petit peu long. Ou alors un souvenir traumatisant, ou peut-être avez-vous été l’objet de moqueries et de railleries de la part de vos camarades d’école !

Écoutez votre voix intérieure. Elle est là pour vous mettre sur la bonne voie. Reconnaissez vos défauts qui vous abaissent et vous humilient, et admettez leur existence, prenez-en conscience. Pour ce faire, notez-les sur un bout de papier. Ensuite, vous pourrez le déchirer, comme si vous vous débarrassez une fois pour toutes de ces défauts. Une forme d’assainissement en quelque sorte, de désenvoûtement.

Cette manœuvre n’a pas pour objectif de vous décourager, ou de vous désenchanter, mais de vous aider à reconnaitre vos points faibles et à les dépasser et, donc à construire votre confiance en vous.

Devenez bon à quelque chose, identifiez vos talents.

Une méthode efficace pour construire votre confiance en vous consiste à faire une activité que vous adorez et où vous excellez.

En réalité, chacun d’entre nous se retrouve dans un domaine donné, où il peut même briller. Par conséquent, pourquoi ne pas essayer, par exemple d’établir une liste des activités où vous pensez être exceptionnel, puis de vous exercer à développer davantage vos talents, à faire mieux, à innover. Cela vous permettra de vous sentir bien dans votre peau et dans votre tête, de vous sentir plus confiant, plus glorieux de vos réalisations.

Partez à la découverte d’autres horizons, défrichez d’autres domaines d’inspiration, peut-être, vous découvrirez que vous avez du talent par exemple, en peinture, ou en écriture, ou bien dans la danse. Faites l’activité qui vous aidera le mieux à montrer votre talent et à vous affirmer. Cela vous permettra de faire d’autres rencontres, de créer de nouvelles amitiés.

Ce genre d’activité est en quelque sorte une forme de thérapie grâce à laquelle vous arriverez à construire votre confiance en vous

Apprenez à accepter normalement les compliments avec grâce.

La personne qui a une faible estime pour soi est très gênée quand on lui adresse des félicitations, des compliments. Elle croit qu’on le fait par complaisance. Si vous répondez à un compliment par un haussement d’épaules, ou en fuyant le regard de votre interlocuteur, c’est que vous avez un sérieux problème de confiance en vous. Vous devez revoir cette attitude. Réagir autrement, c’est peut-être un moyen qui vous aidera à construire votre confiance en vous.

Essayez plutôt d’être détendu, de montrer que vous appréciez votre interlocuteur, que son compliment vous touche au cœur. Un simple sourire chaleureux, sincère fera l’affaire et prouve que son compliment est bien reçu et que vous l’en remerciez pleinement.

Sortir de la comparaison .

Pour construire sa confiance en soi, il est essentiel de rompre avec cette habitude de se comparer tout le temps aux autres et d’entrer dans ce qu’on peut appeler des compétitions sociales… Certes, Il y a des périodes où on peut se mesurer aux autres, et d’autres où on doit frayer tout seul son chemin dans la vie. En plus, l’autre ne peut pas être la seule référence pour déterminer notre réussite ou notre échec. Il est essentiel donc de se libérer de ce genre de contrat qui peut tuer en vous toute initiative et qui vous empêcherait d’avancer et de construire votre confiance en vous.

Or, malheureusement beaucoup de parents exercent une pression intenable sur leurs enfants, au point qu’ils feront d’eux des petits génies extrêmement performants dans quelques domaines, mais vivants dans une grande anxiété plus tard, dans un mal-être terrible.

Par conséquent, pour construire la confiance en soi, il faudrait commencer par faire la part des choses. En d’autres termes, vous devez admettre que l’on ne peut pas être le meilleur partout, dans tous les domaines, et que dans certaines circonstances, dans certaines tâches, on peut ne pas être performant.

Cette notion d’accepter ce que l’on est primordiale pour construire sa confiance en soi.

En effet, il est tout à fait normal qu’il y ait toujours une personne plus séduisante, plus experte, plus preste et plus riche que vous, de même qu’il y aura toujours des personnes moins gracieuses, moins intelligentes et moins fortunées que vous. Mais, tout cela n’est guère important. En effet, il vaut que vous vous concentrez à accomplir vos propres objectifs et vos ambitions.

Vous pouvez mettre en doute vos propres capacités, vos charmes parce que vous croyez que les autres sont beaucoup plus favorisés que vous. Mais tout bien considéré, ce qui doit vraiment compter pour vous, ce sont vos propres normes. C’est ça le plus important. Parfois, une introspection est nécessaire avant d’entreprendre quoi que ce soit. C’est aussi essentiel pour construire sa confiance en soi.

Des études ont démontré que la consultation des médias sociaux pourra nous inciter à nous comparer aux autres. En consultant les profits de certaines personnes, vous aurez tendance à estimer que leur vie est plus amusante, plus exceptionnelle que la vôtre. Ce n’est pas totalement vrai, car ces personnes ne montrent que leurs triomphes, autrement dit le bon côté des choses, et occultent les réalités parfois difficiles de leur vie de tous les jours. On ne vous l’apprend certainement pas si on vous dit que tout au long de notre existence, on a des hauts et des bas, que ce n’est pas tout noir, ou tout blanc.

Souriez, face à un miroir !

Certaines études ont révélé que les expressions faciales d’émotions peuvent agir sur le cerveau qui retiendra et enregistreront certaines émotions. Par exemple, essayez cet exercice de se regarder dans le miroir chaque matin et de se sourire. Vous vous sentirez plus heureux, plus confiant, plus sûr de vous à long terme.

En acceptant tranquillement votre apparence, cela pourra vous aider à reconstruire votre confiance en vous. Les autres aussi vous rendront votre sourire, et cela contribuera fortement à renforcer votre bonheur, et par conséquent votre confiance en vous. C’est la magie du sourire qui peut nous rendre beau, nous transformer, nous fait accepter notre apparence et poussera les autres à venir à nous.

Supportez la peur !

Vous croyez certainement que la personne qui a confiance en soi n’a jamais peur. Eh bien, et permettez l’expression, vous êtes à côté de la plaque. Avoir peur signifie tout bonnement que vous êtes en train de mûrir.

Vous avez peut-être le trac quand vous vous adressez à un large auditoire, vous craignez de vous présenter à une personne qui vous est inconnue ou vous avez peur de demander une promotion à votre chef hiérarchique. Mais cela ne doit pas vous arrêter.

Il faudrait apprendre à vaincre votre peur, comme ce bébé qui n’apprendra à marcher qu’une fois il est venu à bout de sa peur de tomber. Vous le verrez heureux avec un beau sourire qui illumine son visage. Vous aurez la même attitude si vous arrivez à affronter vos angoisses, vos phobies. En domptant votre peur, vous arriverez à construire sûrement votre confiance en vous.

Soyez patient.

Parfois, il est vaut mieux prendre de l’élan pour mieux sauter. Le désir de construire la confiance en soi vient de l’intérieur. On peut essayer d’entreprendre quelque chose de nouveau sans y parvenir. Alors, ne vous désespérez pas, ne baissez pas les bras, et si cela est possible, essayez d’en tirer les enseignements qui s’imposent.

Persévérez, si vous n’êtes pas arrivé à atteindre votre objectif du premier coup. Tirez parti de cet échec pour apprendre davantage sur vous-même. La confiance en soi a besoin d’être boostée et cultivée de temps à autre, et de cette manière vous arrivez à la construire sur une base solide.

Efforcez-vous d’établir un équilibre.

Comme toute autre chose dans la vie, reconstruire la confiance en soi demande la mise en place d’un certain équilibre. Un déficit trop flagrant d’assurance sera un handicap majeur devant vous, vous empêchera d’atteindre vos buts et d’être bien dans votre tête.

D’autre part, il est essentiel que vous vous fixiez des objectifs réalisables, sans pour autant négliger le temps et les efforts que vous avez dépensés pour les réaliser.

La reconnaissance sociale.

Se sentir estimé par les autres, se faire une place dans un groupe, être consulté, peut aider à reconstruire la confiance en soi. Vous n’avez pas vraiment besoin de vous surpasser, d’être performant pour que vos amis vous estiment à votre juste valeur. Mais veillez à être généreux, modeste, avec une pointe d’humour, tout simplement, et vous serez admiré, et cela ne peut que vous aider à construire votre confiance en vous.

Ne soyez pas perfectionniste.

C’est un comportement qui pourra paralyser toute initiative de votre part, et vous détournera de vos ambitions, de votre envie d’arriver à vos buts. Si vous estimez que seul un travail parfait peut, vous donner satisfaction, peut vous rendre fier de vous, vous ne serez que déçu de vos réalisations.

Mais si vous apprenez plutôt à être satisfait d’une tâche bien réalisée, sans chercher à être perfectionniste, cela vous permettra de reconstruire votre confiance en vous.

La Coopération

Travailler en collaboration avec d’autres personnes, se partager des tâches pourra aider à construire la confiance en soi. En effet, cette coopération qui s’enrichit par les échanges d’idées, des expériences, qui développe une certaine complicité pour arriver à réaliser un projet avec brio, peut être très constructive pour vous, et pourra renforcer votre confiance en vos qualités.

Boostez votre confiance en soi

Votre timidité, vos craintes, vos doutes ou vos incertidudes sont liés à votre manque de confiance en soi. Trouvez le secret pour booster votre confiance en soi une fois pour toute, ainsi vous pourrez soit vaincre votre timidité, vous débarrassez de vos craintes ou incertitudes et avoir confiance en soi.

Procurez vous le livre complet de la confiance en soi 2.0 et débarassez-vous de votre manque de confiance.

Le livre : Vaincre sa timidité : Confiance en soi 2.0

  Confiance en soi

Récapitulatif pour construire ou reconstruire la confiance en soi:

  • Passez à l’action pour construire sa confiance en soi
  • Acceptez vos points faibles.
  • Devenez bon à quelque chose, identifiez vos talents.
  • Apprenez à accepter normalement les compliments avec grâce.
  • Sortir de la comparaison.
  • Souriez, face à un miroir !
  • Supportez la peur !
  • Soyez patient.
  • Efforcez-vous d’établir un équilibre.
  • La reconnaissance sociale.
  • Ne soyez pas perfectionniste.
  • La Coopération

Comment prendre et avoir confiance au travail

Fits bump travail d'équipe et confiance

Prendre et avoir confiance au travail

Il parait évident que si on manque de confiance en soi au travail, on ne peut pas avancer dans notre carrière professionnelle. On ne se sentirait pas épanouie, bien dans sa tête, bien dans sa peau. En ne faisant pas attention, vous risquez de faire du sur place, de croupir et d’accumuler déception et ressentiment.

En revanche, être épanoui dans sa vie professionnelle, avoir confiance en soi, en ses capacités a beaucoup de bienfaits sur notre santé mentale, et certainement physique. Apprenons ensemble dans cet article prendre confiance en soi.

 

  1. Comment prendre confiance en soi au travail ?

Il nous arrive, donc, dans certaines situations de manquer de confiance en soi. De bafouiller, de perdre son latin, de rougir, d’être déconcerté, de rester cloué sur place, de ne pas oser, …

Cela est tout à fait normal, parce qu’on ne peut pas être performant à tout moment, et qu’on peut perdre sa confiance en soi de temps à autre. Mais ça reste quand même déplaisant, voire fâcheux.

Et à plus forte raison, quand cela arrive dans le cadre du travail, cet espace où nous souhaitons briller, faire bonne figure, bonne impression et être performant. Dans une réunion avec les collaborateurs, ou avec des clients.

De plus, au final, ce manque de confiance en soi au travail peut nous faire rater des belles occasions et nous amener à croupir, à rester sur place.

Même si vous n’arrivez pas à prendre confiance en soi complétement, vous pouvez faire de manière que ce manque de confiance en vous ne vous désavantage pas, que vous arrivez à maitriser la situation et que, peu à peu au fil de temps et grâce à votre expérience, il s’atténuera.

Maintenant, cessons de palabrer, et passons aux choses plus sérieuses !

 

  • Éloignez les pensées négatives​

​Il faut d’abord savoir que la confiance en soi est un véritable acte d’éveil qui se passe au niveau de la tête. C’est le discours qu’on peut se tenir au quotidien face à des situations, à des actes et qui permet de déterminer ce qu’on vaut.

On a souvent tendance à être trop sévère avec nous-même, à être trop exigeant, à tenir des propos parfois dénigrants quand on ne réussit pas un travail. Essayez d’éviter ce genre de discours​ dépréciatifs. Dès que vous prenez conscience que vous êtes en train de vous dévaloriser, de vous dévaluer, cessez de le faire sur le champ.

En revanche, pour prendre confiance en soi essayez de substituer à ce discours négatif des jugements plus positifs, un discours plus valorisant, bienveillant et mobilisateur. Par exemple, essayez de vous concentrer sur un travail précis.

Vous avez une réunion importante et vous vous allez présenter votre programme, essayez dans les jours précédant la réunion de la préparer en travaillant sur les éléments fondamentaux, les points positifs, … Puis, le jour J, écartez de votre tête toutes les idées noires, négatives en ne pensant qu’aux bons côtés des choses, en essayant de vous distraire, de trouver dans votre tête des sujets amusants. Essayez de dédramatiser.

Durant un entretien avec votre chef hiérarchique, employez des expressions positives, valorisez vos projets, sans exagération. Sinon, restez réaliste. Autrement dit, pour prendre confiance en soi ne faites pas de vos difficultés et de vos petits travers le thème central de la discussion.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

  • Plongez dans votre passé de gloire avec délectation.

Avant de commencer votre travail, prenez un papier et un stylo, puis essayez de vous rappeler vos succès professionnels passés. Notez-les, rédigez aussi ce que vous avez ressenti lors de ces moments de gloire. Lorsque votre document est complet, faites de ça un rituel : relisez votre liste de succès tous les matins ou tous les soirs, avant d’aller à votre travail. Cela fera naitre en vous des sentiments très positifs, une confiance renouvelée, et ainsi, vous quitterez votre maison plein d’entrain, confiant en vous, en vos capacités.

Autre solution : chaque soir, notez tout ce que vous avez réussi tout au long de la journée, pendant votre horaire de travail. Chaque matin votre liste s’en trouvera rallongée de succès, et chaque matin, vous trouverez une raison nouvelle pour aller bosser.

 

  • Consolidez vos compétences​

Le fait de consolider ses performances​ est une méthode très payante pour améliorer sa confiance en soi au travail. C’est mieux que de s’attarder sur ses incapacités.

Essayez de vous améliorer dans une discipline que vous appréciez beaucoup, d’approfondir vos connaissances pour devenir un expert agrée dans ce domaine, très sollicité, et cela ne fera que renforcer votre confiance en vous au travail.

Quand bien même vous auriez quelques déficiences, persévérez, et faites de recherches afin d’exceller davantage dans votre domaine d’expertise. Vous serez de plus en confiant dans vos capacités, et c’est rentable sur tous les plans.​

 

  • Acceptez les challenges

Passer à l’action est très bénéfique et c’est ce qui nous manque généralement pour prendre confiance. On a souvent tendance à rester dans son petit coin, à préserver ses petits acquis, à ne pas oser.

Mais, cependant, il ne faut pas hâter les choses, être trop ambitieux et se jeter dans des batailles perdues d’avance faute de perspicacité. C’est l’échec assuré et cela nuira à votre confiance en vous.

Il serait judicieux d’avancer à petits pas, ce qui sera avantageux et bénéfique pour avoir confiance en vous au travail.​

Chaque défi que vous relevez et que vous gagnerez renforcera davantage votre confiance en vous, et vous apportera la preuve que vous êtes capable de faire encore mieux.

 

  • Apprenez que les erreurs​ ne sont pas signe d’échec

Personne n’est infaillible. C’est une évidence incontestable. Commettre des erreurs est le signe que vous êtes actif.

Ensuite, on peut apprendre de ses erreurs. Considérez-les plutôt comme des conjonctures qui vont vous aider à progresser, à s’améliorer.

Vos erreurs ne signifient pas, donc que vous avez échoué ! Elles sont importantes et nécessaires pour prendre confiance en soi. En effet, lorsque la même situation se renouvellera, vous serez mieux paré pour trouver rapidement une solution de qualité.

 

  1. Les indices de perte/manque de confiance au travail !

Vous avez constaté que depuis un bon bout de temps, vous avez perdu le goût du travail, que cela ne va pas du tout ? Mais, c’est peut-être que vous avez perdu  confiance en vous au travail ?

Comment le savoir ? Il y a des indices assez révélateurs qui peuvent vous éclairer, et que nous allons énumérer.

 

  • Indice #1 que vous manquez de confiance en vous au travail! Vous êtes anxieux à l’idée d’aller bosser.

Le manque de confiance en soi au travail n’est peut-être pas la seule raison qui vous laisse appréhender l’idée d’aller travailler. Mais disons que c’est la cause la plus habituelle, la plus commune.

Une angoisse vous étreint à l’idée d’aller travailler, car vous vous sentez incapable de bien faire votre travail, que votre patron vous passera certainement un savon pour un travail mal fait. En plus, cela peut avoir une incidence sur vos rapports avec vos collègues.

Et même si vous êtes votre propre patron, c’est plus ou moins la même chose. Certes, vos assistants et collègues ne se hasarderont peut-être pas à vous lancer des critiques directes, acerbes. Mais malgré tout, vous sentez cette boule au ventre qui vous bloque à l’idée d’aller travailler. Vous avez peur que vos collègues ne vous estiment plus, ou que vos client s’apercevront de votre incapacité. Tout cela montre que vous avez perdu votre confiance en vous au travail.

 

  • Indice #2 que vous manquez de confiance en vous au travail : vous vous sentez incapable d’atteindre les objectifs, quels qu’ils soient !

Que vous soyez propre patron ou que vous œuvrez pour autrui, aussitôt qu’on programme des objectifs à atteindre, vous vous sentez incapable d’y arriver. Vous pensez que ce travail n’est pas fait pour vous, que vous ne pouvez pas le faire. N’est-ce pas la preuve que vous manquez de confiance en vous au travail !

  • Indice #3 que vous manquez de confiance en vous au travail : vous paniquez quand on vous demande d’exécuter un travail !

Et pourtant c’est dans vos cordes ! On vous demande d’effectuer des tâches qui sont inhérentes à votre activité professionnelle et pourtant cela vous stresse, vous angoisse. Tout cela parce qu’au fond, vous avez peur de ne pas être à la hauteur, de décevoir vos collaborateurs ou vos clients.

Par exemple, imaginons que vous travaillez comme vendeur. Et parce que vous n’arrivez pas souvent à bien vendre vos produits que vous en êtes arrivé à penser que vous ne servez à rien. Et même vous vous dites que vous n’arriverez jamais à réussir dans ce travail, que vous êtes un piètre commercial, voire le plus mauvais. Et aucune personne, aucun coach n’y changera rien.

C’est la preuve que votre confiance en vous au travail s’est grandement ébranlée, et cela devient très sérieux. Respirez et donnez vous le temps qu’il faut pour doucement prendre confiance en vous au travail. Avancez un pas à la fois pour graduellement avoir confiance en vos capacités.

 

  • Indice #4 que manquez de confiance en vous au travail : vous donnez beaucoup d’importance au: »qu’en dira-t-on sur moi » !

Aussitôt que des rumeurs circulent dans l’entreprise quant à vos performances pas vraiment positives, vous commencez à vous affoler. Vous vous inquiétez de ce que vont penser vos collaborateurs, votre patron, si vous allez être désavoué, ou peut-être congédié.

Cette susceptibilité aux rumeurs est le signe que vous n’avez pas vraiment confiance en vous au travail.

 

  • Indice #5 que vous manquez de confiance en vous au travail : une évaluation de vos capacités et aptitudes vous angoisse terriblement.

Si, en tant qu’employé, une expertise vous angoisse tellement c’est que vous n’êtes pas sûr de vos compétences. De même, si vous êtes votre propre patron et que vous évitez de vous autoévaluer, c’est la preuve que vous manquez de confiance en vous au travail.

Les audits professionnelles vous gênent, vous embarrassent, alors, vous choisissez d’appliquer la politique de l’autruche. Mais, cette fuite en avant risque de vous couter cher un jour ou l’autre.

Vous souffrez donc d’un manque de confiance en vous au travail. Mais comment faire rétablir cette situation ? Travaillez sur ces compétences nécessaires pour avoir confiance en soi au travail.

 

  1. Bénéfice(s) de la confiance en soi au travail.

  • Maintenir votre concentration !

Si vous avez confiance en vous au travail, cela vous permettra de vous concentrer sur vos tâches professionnelles et de les faire convenablement et correctement. Vous vous sentirez heureux, épanoui. Cela vous permettra d’avancer dans votre carrière, de contribuer à l’évolution de votre entreprise.

Avoir confiance en soi au travail, c’est savoir aussi prendre ses distances par rapport à tout ce qui est futile, inutile.

 

  • Corriger les points faibles

Avoir confiance en soi au travail vous aidera à revoir vos défaillances, vos points faibles, sans complexe. Une sorte de mise au point, un diagnostic objectif que vous pouvez faire également en collaboration avec votre chef hiérarchique. De cette manière vous allez progresser dans votre carrière professionnelle, vous allez devenir plus performant.

Si on a confiance en soi au travail, on accepte le fait qu’il y a des choses à perfectionner et cela est très bénéfique pour nous.

 

  • Se perfectionner

En ayant confiance en soi, on arrive à mieux maitriser sa tâche professionnelle. Cela vous pousse à faire des recherches constructives, à être à la page des nouvelles technologies. Vous devenez de plus en plus performant, et cela ne peut que vous conforter et vous donner plus d’assurance.

 

  • Apprendre à positiver

L’espace professionnel est un espace stressant, c’est une réalité, malheureusement incontestable. Cette pression palpable, qu’on ressent au travail peut déstabiliser ceux qui n’ont pas confiance en eux.

En revanche, avoir confiance en soi vous permet d’adopter un comportement positif, de dédramatiser en essayant de trouver les meilleures issues, les meilleures solutions.  De cette manière vous contribuerez à créer une ambiance au travail moins agressive, plus propice au rendement.  Quand on a confiance en soi, on est plus attentif aux remarques de nos collaborateurs. De cette manière on peut avancer, on peut être de plus en plus performant.

 

  • Davantage de réussite professionnelle !

Si on a confiance en soi, on est plus entreprenant, on peut être au-devant de la scène dans les réunions, on peut présenter son plan de travail avec plus d’assurance, de fermeté, sans arrogance. Cela ne fera que consolider vos rapports avec vos collègues. Avoir confiance en soi au travail est crucial, une nécessité pour réussir dans sa vie professionnelle.

 

  • Gagner plus d’argent

En ayant confiance en soi, on arrive à concevoir une vie professionnelle plus prospère, plus florissante. En obtenant plus de promotions, on devient plus actif, plus opérant, plus dynamique.  Cette crainte de ne pas réussir, de ne pas être à la hauteur s’estompe et l’idée de se lancer dans un nouveau projet n’est plus angoissante. On arrive à abolir tous les obstacles, à relever tous les défis, à se sentir bien. Prendre confiance en soi au travail aide à développer nos capacités, nous rend de plus en plus épanoui, entreprenant et l’argent viendra.

Prendre confiance en soi, c’est la voie vers une carrière brillante !

 

Conclusion

Un manque de confiance en soi au travail n’est pas une fatalité. Et il n’est pas impossible de récupérer sa confiance en soi, au travail ou dans la vie d’une manière générale.

C’est l’expérience qui peut nous permettre de l’acquérir. Les quelques conseils observés ensemble pourraient vous orienter dans cette quête, si vous décidez d’en tenir compte.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Comment prendre ou reprendre confiance en soi? 10 exercises

Une femme remplie de confiance qui fait de l'exercise à la plage.

Comment prendre confiance en soi ? 10 exercise pour reprendre confiance

En ce moment, vous ne vous sentez pas d’attaque, vous n’arrivez plus à entreprendre quoi que ce soit. Vous sentez que vous êtes en train de perdre pied, et l’envie de vous mettre en valeur ne vous dit plus rien. Vous commencez à redouter chaque réunion de travail, vous devenez de plus en plus colérique sans raison évidente. Tout le monde vous agace au travail, à la maison. Peut-être, vous manquez de confiance en vous ! Mais comment faire pour prendre confiance en soi, ou reprendre confiance en soi, le cas échéant ?

Mais essayons d’abord de cerner ce concept, même s’il vous semble d’emblée insaisissable.

Avoir confiance en soi c’est tout d’abord croire en ses compétences, croire dans son habilité à gérer sa vie à tous les niveaux, professionnel, social, familial. La confiance en soi reflète l’image que l’on construit de soi-même. Se valoriser, se mettre en avant, ne pas baisser les bras peuvent avoir une influence importante sur la confiance en soi.

Les personnes qui n’ont pas ou qui ont perdu leur confiance en soi sont celles que l’on retrouve le plus souvent renfermées sur elles-mêmes. Elles essaient de fuir les autres, de se terrer dans leur coin en faisant tout leur possible pour s’éclipser devant les situations les plus embarrassantes et font tout pour passer inaperçues.

Est-ce irrémédiable ? Peut-on prendre ou reprendre confiance en soi ? Et comment ? Cela demandera-t-il beaucoup de temps ?

Fort heureusement, il y a toute une thérapie à la portée de tous. Il y a plusieurs exercices, actions, attitudes qui vont vous permettre de prendre confiance en vous, de récupérer toute cette énergie positive qui aidera à votre épanouissement le plus naturellement possible.

Comment prendre confiance en soi ?

  • Comment prendre confiance en soi alors que personne ne nous estime à notre juste valeur ?

On ne peut pas reprendre confiance en soi, quand, au fond de soi, on se dénigre tout le temps, quand on pense qu’on ne sert à rien, et qu’on ne fait rien d’utile.

Cette attitude négative ne peut que vous enfoncer davantage et multipliera votre souffrance, votre solitude. Comment y remédier ?

La première chose à entreprendre consiste à avoir toujours à l’esprit le fait que vous possédez, vous aussi votre propre personnalité, indépendante des autres.

Prenez conscience de votre individualité, autrement dit, apprenez que vous êtes une personne à part entière avec vos points forts, et vos points faibles, vos penchants, votre sensibilité, vos compétences, vos désirs, etc.

Par la suite, il faudrait vous habituer à mettre en valeur vos points forts car il existe forcément un secteur où vous vous sentez plus brillant, plus expert : cuisine, musique, bricolage, design, écriture, etc.

Le mot d’ordre : se connaître pour prendre confiance

Pour prendre confiance en soi, il est nécessaire de connaitre qui vous êtes vraiment, et pour ce faire, vous devriez accomplir un travail approfondi sur vous-même. Pour cela, il faudrait prendre un peu de recul, se détacher, se mettre de l’autre côté du miroir et bien voir. Posez-vous les questions essentielles :

  • Quels sont vos aptitudes ? Quelles sont vos imperfections ?
  • Si vous avez à décrire votre personnalité, comment le feriez-vous ? Que diriez-vous ?

De cette manière, vous pouvez arriver à évoluer, à vous épanouir. C’est en fait l’étape primordiale, voire capitale, que vous devez emprunter si vous désirez reprendre confiance en vous.

Mais à la condition sine qua non d’être, intègre envers vous-même dans cette évaluation personnelle. En réalité, plus vous serez franc, plus vous mettrez le doigt sur les faiblesses que vous aurez à améliorer, et sur les points forts à mettre en exergue.

Vos atouts vont vous aider à vous élever, à révéler le meilleur de vous, à reprendre confiance en vous.

Quoi qu’il advienne, rappelez-vous de vos succès, de tout ce que vous avez réalisé, et vous allez découvrir que vous possédez des compétences, des savoir-faire propres à vous, parfois insoupçonnés.

Prendre confiance en soi en demeurant attentif aux autres

Pour reprendre confiance en soi, il faudrait apprendre à faire confiance aux autres, apprendre à les écouter. Cela s’avère essentiel. En effet, la personne qui manque de confiance en soi est une personne qui ne sait pas écouter, qui reste sourde aux compliments…

Et pourtant, chaque jour vous vous démenez pour effectuer avec brio des petits travaux, vous arrivez à surpasser des épreuves plus ou moins sérieuses, vous arrivez à braver les obstacles épineux que vous rencontrez dans votre vie familiale ou professionnelle.

Toutes ces activités peuvent vous paraitre sans importance, anodines, banales, mais pour les autres elles sont perçues, et même jugées autrement.

Alors, essayez de faire plus attention aux propos des autres, à apprendre à bien écouter et accepter leurs compliments. Apprenez à apprécier même un petit geste, un petit sourire de reconnaissance. C’est un premier pas important sur la voie qui vous aidera à reprendre confiance en vous.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Travailler sur son image

Pour reprendre confiance en soi, il est capital que vous vous sentiez bien dans votre peau et dans votre tête, et que vous vous montriez positif devant vos compères. Il ne s’agit pas de jouer la comédie, mais d’être sincère. Car, les autres vous perçoivent au travers de l’image que vous donnez de vous.

Si on vous perçoit comme quelqu’un de faible, qui n’assure pas, alors les gens penseront que vous êtes quelqu’un de fragile, même si cela n’est pas vrai. Le résultat, vous vous en doutez certainement, sera terrible, votre solitude s’en trouvera renforcée, vous perdrez de plus en plus pied et votre sentiment de perte de confiance s’accroîtra.

Mais si vous apprenez à soigner votre allure, à fortifier et entretenir votre aura, à chercher à être élégant, à valoriser votre corps, les gens auront plus confiance en vous. Vous arriverez ainsi à émettre une énergie positive, et les gens auront plus confiance en vous et cela les incitera à entrer en communication avec vous.

En fait, Il suffit de peu de chose pour construire cette impression que vous êtes bien dans votre peau et dans votre tête, que vous avez confiance en vous. Il suffit, par exemple d’apprendre à tenir la tête bien droite, à bien redresser la taille.

Apprenez à avoir un sourire sincère, au lieu d’avoir un regard distant ou de montrer un visage impassible ou sans vie. Pour booster votre charisme, essayez de joindre les gestes à la parole, de vous exprimer sereinement, mais avec assurance, de regarder les personnes dans les yeux lorsque vous parlez, etc.

Affirmer ses idées

Pour prendre confiance en vous, n’hésitez pas à dévoiler qui vous êtes et surtout à exprimer clairement vos opinions.

Même si la physionomie peut jouer un rôle considérable, elle n’est pas cependant, la plus déterminante : essayez aussi d’être plus sûr de vous, plus ferme dans vos interventions, plus décisif en exprimant vos idées, plus méthodique et plus clairvoyant. N’hésitez pas à dire ce que vous pensez lors d’un débat sans détour, sans appréhension.

Il ne s’agit pas d’imposer vos opinions, loin de là. Il s’agit d’apprendre à parler sans avoir peur du regard des autres, sans être tenaillé par l’angoisse de ne pas bien faire, de ne pas être à la hauteur. En arrivant à construire une bonne communication avec les autres, cela vous aidera à prendre confiance en vous.

Il se peut que dans quelques cas, vous ayez à affronter des railleries, à subir des frustrations, à être l’objet de critiques virulentes. Oui, mais cela arrive malheureusement à tout le monde, c’est notre destin. Pourquoi s’en inquiéter, alors ?

Par ailleurs, il est fort heureux que nous ne soyons pas tous alignés sur le même avis : la différence est une bénédiction, une force. Ainsi, arriver à donner une conception différente d’autrui est le signe que vous avez du caractère, que vous ne manquez pas de courage. C’est la preuve de votre unicité, la preuve que avez réussi à prendre confiance en vous.

Si vous avez été l’objet de dépréciations, d’ironies en exprimant vos opinions, ou si quelqu’un est en totale contradiction avec vous, n’en soyez pas personnellement offensé. Il se peut que cela soit personnel, mais cela veut dire aussi que vous n’êtes pas d’accord sur une opinion. Pas plus.

Apprenez, donc à accepter les critiques avec un esprit sportif. C’est la preuve que vous êtes une personne mûre, c’est le signe que vous commencez à prendre confiance en vous.

Jetez-vous à l’eau !

Évitez d’être réticent, circonspect, méfiant et partez à la découverte de nouveaux territoires et vivez d’autres expériences inédites. Peu à peu, vous serez en mesure de vous adapter à n’importe quelle situation et à reprendre confiance en soi! D’ailleurs, défricher des territoires inconnus vous aide à tester vos limites, et à vous permettre de reprendre confiance en vous. Vous serez certainement surpris par vos capacités, et votre habilité à déjouer les plus rudes obstacles.

Alors, pourquoi ne pas essayer de nouveaux challenges, de vous lancer de nouveaux défis : vous inscrire dans un sport de combat, ou dans des cours de théâtre, de choral…ou passer vos vacances dans un lieu que vous n’avez jamais visité. Autrement dit, décidez-vous à tâter de l’inédit. De cette manière, vous arriverez à prendre votre confiance en vous.

Soyez vous-même ! Ne calquez pas sur les autres !

Certes, on a toujours besoin d’un modèle, de quelqu’un qui pourra nous guider. Une personne qui parait tout le temps sûre d’elle est un bon exemple à suivre. Mais, pas aveuglément. C’est à dire, il ne faut pas en abuser, car chacun a sa propre personnalité.

En effet, la confiance en soi ne se met pas en scène de la même manière pour tout le monde. Cela varie en fonction du tempérament et du mode de comportement de tout un chacun.

Vous ne pouvez pas par conséquent plagier votre style sur les autres. Mais essayez plutôt de découvrir votre mode de fonctionnement personnel. Cela vous aidera à reprendre confiance en vous, en vos capacités.

Cessez de vous dégrader !

Quand on commence à perdre sa confiance en soi, on est le plus souvent tenté de trouver des preuves pour montrer qu’on n’a pas tort si on n’a pas eu confiance en soi. Et cela vous entrainera dans un cercle vicieux. Alors, si cela continue, vous allez perdre pied et il est temps d’arrêter les frais.

Essayons d’illustrer cela par un exemple simple.

Vous êtes convaincu que le travail que vous faites est le meilleur qui soit, et que par conséquent, vous croyez qu’il vous est impossible de tomber sur un travail plus meilleur.

Pour affermir cette croyance, vous posez votre candidature pour des postes au-dessus de vos compétences, lesquels exigent davantage d’expérience, de diplômes que vous ne possédez pas. Bien évidemment, vous ne recevrez aucune rétroaction … Incontestablement, vous allez conclure que vous avez raison.

En réalité, ce sont de fausses preuves que vous fabriquez pour ne pas avoir confiance en vous.

Essayez donc de ne pas vous saboter, de ne pas chercher des arguments fallacieux, mais plutôt de reprendre confiance en vous, en vos compétences, en vos talents.

Pour reprendre en confiance en vous, il est essentiel que vous établissiez des objectifs clairs et faisables. Connaitre ses limites et ses capacités est essentiel et important pour avancer. On peut se tromper, s’égarer, mais on peut apprendre de ses erreurs et cela pourra être bénéfique pour prendre confiance en soi.

Nous vous proposons aussi d’appliquer la méthode Coué qui se fonde essentiellement sur l’autosuggestion. En vous réveillant chaque matin, soyez positif et prononcez sous la forme d’une litanie une phrase du type « je peux y arriver ». Cette forme d’optimisme fondée sur le pouvoir de l’imagination peut vous aider à prendre confiance en vous.

Ne pas fuir !

Pour prendre confiance en vous, ne croisez pas les bras et agissez. N’ayez pas peur d’être sous les feux de la rampe, bien au contraire, lancez-vous et exprimez vos idées, défendez vos convictions et évitez d’avoir le regard fuyant. Même si vous sentez que tout le monde ne partage pas vos idées, n’hésitez pas à répliquer et relancez la conversation si le besoin s’en fait ressentir.

Tolérez vos erreurs pour mieux avancer !

Si vous voulez contourner les échecs, apprenez à identifier et accepter vos erreurs ! Soyez le plus objectif possible et le plus précis en évaluant les causes de vos déboires antérieurs, aussi bien sur le professionnel que privé. De cette manière, vous progresserez, vous devenez plus fort et vous arriverez à reprendre confiance en vous.

Pratiquez du sport !

La pratique du sport peut vous aider à prendre confiance en vous, mais à condition que vous choisissiez le sport qui vous convient le mieux, et qui correspond à votre situation. Cela pourra vous donner l’occasion de vous mesurer aux personnes de votre niveau. Vous allez certainement décrocher des victoires qui vous rassureront infailliblement sur vos compétences. Et cela vous aidera énormément à prendre confiance en vous.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Comment avoir et reprendre confiance en soi? | 6 trucs et astuces

Deux personnes qui sautent joyeuse et font confiance a la vie

Comment avoir et reprendre confiance en soi?

Ce n’est pas toujours facile de reprendre confiance en soi suite à un échec. Tout le monde lutte avec sa confiance en soi, même ceux qui semblent les plus assurés. Avoir confiance en soi et être en mesure de la projeter extérieurement avec assurance est un travail au cœur de votre estime de soi.

On  admire souvent des gens qui ont une bonne confiance en soi et qui inspirent confiance en ceux qui les entourent. Ils font face à leurs peurs et sont considérés comme des preneurs de risques. Ils savent que peu importe les défis auxquels ils font face et les obstacles qui viennent sur leur chemin, ils peuvent les affronter. C’est cela avoir confiance en soi. Les gens sûrs de soi regardent leur vie sous un jour positif, même quand les choses tournent mal. Ils ont aussi tendance à être

plus satisfaits d’eux-mêmes et se respecter dans leurs actions.

Si vous souffrez d’une faible confiance en vous et vous voulez reprendre confiance en soi, ne vous inquiétez pas, avoir confiance en soi se construit.

Avoir confiance en soi, comme toute autre compétence, peut être apprise et maîtrisée. Une fois que vous maîtrisez votre confiance en soi, tout dans votre vie va changer. Il est temps reprendre confiance  en vous et de croire en soi.

 

La confiance en soi se résume à une question: Si vous ne croyez pas en vous-même, comment pouvez-vous vous attendre à ce que quelqu’un d’autre croie en vous?

 

Avoir confiance en soi est en partie une décision qu’on prend. Oui, prendre ou reprendre confiance en soi vient avec le temps et l’expérience, mais il y a des gens avec beaucoup d’expérience dans un domaine qui ne prennent pas confiance en eux.

Si vous êtes actuellement atteints d’une faible confiance en soi, sachez que vous n’êtes pas seul. Tout le monde sur la planète a souffert de faible confiance en soi dans leur vie. Avoir confiance en soi dans toutes les situations est quelque chose de difficile.

Si une situation particulièrement difficile a brisé votre confiance, voici cinq moyens puissants pour améliorer votre état d’esprit et vous aider à avoir et reprendre confiance en soi.

Avoir confiance en soi dans la vie est faisable. Ces 6 points vous aideront à reprendre confiance et à devenir moins vulnérable devant toutes les adversités de la vie.

 

1-Pratiquez l’amour de soi chaque jour

Cette technique de renforcement de l’estime de soi et de la confiance en soi est très simple et vous prendra moins d’une minute à accomplir. La méthode est basée sur deux principes en psychologie qui vous aideront à avoir confiance en soi.

Le premier est l’hypothèse de la réaction faciale. Cela signifie simplement que si vous vous forcez à sourire, vous finirez par être émotionnellement influencé par l’action physique. Simplement dit, juste en souriant, vous allez commencer à expérimenter les émotions positives associées au sourire.

Vous trouverez une tonne d’informations sur le deuxième principe qui est la technique des affirmations positives de mots sur le subconscient.

De nombreuses études ont démontré comment les mots positifs peuvent influer positivement nos états d’esprit et nos émotions.

Brian Tracy, un célèbre gourou et célèbre orateur public a continuellement prêché sur les avantages de se tenir devant un miroir et de répéter la phrase: «Je m’aime, je m’aime, je m’aime », continuellement tout en vous regardant dans les yeux devant le miroir. Regardez-vous et respirez profondément.

Oui, c’est un exercice rapide et facile, mais il est garanti de vous aider à avoir confiance en soi et d’améliorer votre estime de soi.

 

2-Vérifiez votre langage corporel pour avoir confiance en soi

L’un des moyens les plus faciles de renforcer et reprendre votre confiance en soi est d’adopter le langage d’un corps confiant. Il y a eu plusieurs études sur le sujet et toutes les études ont prouvé qu’en adoptant simplement un langage corporel confiant, vous augmentez votre confiance en vous instantanément.

A.

Pour adopter un langage corporel qui va vous aider à avoir confiance en soi, procédez comme suit:

  • Commencez par vous tenir droit.Imaginez que vous avez une corde qui va de la base de votre colonne vertébrale à votre tête. Imaginez que vous grandissez lorsque quelqu’un tire sur cette corde qui est par dessus votre tête.
  • Gardez votre poitrine détendue, laissez vos épaules reculer et se diriger vers le bas naturellement.
  • Pliez légèrement les genoux, respirez profondément et souriez. Vous ne voulez pas être raide comme un bâton.

Se lever haut et prendre de la place tout en restant confortable et détendu est la clé pour apparaître et avoir confiance en soi. Cette nouvelle posture vous aidera à reprendre confiance.

B.

La pose du gagnant

Un truc similaire que vous pouvez faire pour vous aider à avoir confiance en soi instantanément est d’adopter une «pose de gagnant». Pour ce faire, il vous suffit de vous lever comme si tu venais de gagner à la loterie ou une médaille d’or aux Olympiques.

Tenez-vous droit avec et adoptez les mouvements festifs de quelqu’un qui vient de remporter une grande victoire. Nous faisons tous de grands gestes et certains dansent même un peu suite à une très bonne nouvelle. Incarnez le corps d’un gagnant pour reprendre confiance en soi. Pensez à comment vous bougez lorsque vous avez reçu une bonne nouvelle. En adoptant ces mouvements cela vous aidera à avoir en confiance en soi.

 

3-Entraîne ton cerveau

La faible confiance en soi est souvent le résultat direct de pensées négatives. En tant qu’êtres humains, nous avons tendance à nous concentrer sur les choses et caractéristiques que nous ne possédons pas. Se rappeler continuellement des choses que nous n’avons pas ne vous aidera pas à avoir confiance en soi.

Une excellente façon de vous aider à reprendre confiance en vous est d’inverser cette façon de penser. Chaque jour, concentrez-vous sur vos caractéristiques positives. Rappelez-vous régulièrement de tout ce que vous avez dans votre vie. Soyez reconnaissant et pratiquez la gratitude afin de vous aider à avoir confiance en soi.

Certains des commentaires les plus durs que nous entendons viennent de notre critique intérieure. Si votre critique intérieur prend trop de place, il peut vous conduire à développer une faible estime de soi et de confiance en soi.

Des stratégies comme la PNL peuvent vous aider à entraîner votre cerveau à interroger votre critique intérieur. Elle peut vous donner des outils afin de passer par dessus cette critique et comprendre les actions nécessaires à prendre pour avoir confiance en soi.

Soyez toujours à l’affût des occasions de vous féliciter, complimentez-vous et récompensez-vous. Mettez un terme au discours intérieur négatif qui détruit votre confiance en soi.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

4Se souvenir des réalisations passées pour avoir confiance en vous.

Lorsque vous luttez avec une faible estime de soi et un manque de confiance, c’est une bonne idée de penser à un événement passé ou une réalisation passée qui vous a laissée fière de vous et avec un sentiment d’accomplissement. Cela peut être aussi simple qu’un message texte de votre directeur qui vous a félicité pour un travail bien fait, ou un mot de félicitations d’une connaissance, d’un membre de la famille ou d’un ami.

Vous pouvez penser à un prix, une médaille ou une récompense que vous avez reçus dans le passé pour souligner une réussite personnelle. Pensez à la fois que vous pensiez que vous alliez échouer un examen ou un projet, mais que finalement vous avez eu d’excellents résultats.

L’important est de se concentrer sur quelque chose qui vous remplit et nourrie de fierté, de joie ou de satisfaction personnelle pour vous aider à reprendre confiance en soi. Pour vous aider à vous rappeler ce que vous avez ressenti pendant ce temps, fermez les yeux. Prenez un peu de temps pour vous pour visualiser et vous souvenir de l’expérience de ce moment joyeux et émotionnel dans votre vie.

Vos réalisations passées sont de véritables témoignages de votre discipline et de votre confiance en vos capacités, et en les reconnaissant souvent, cela vous aidera reprendre confiance en soi.

 

5-Entoure-toi de personnes positives

Malheureusement, personne n’est à l’abri des gens négatifs, des gens qui se plaignent toujours et qui influencent négativement votre confiance en soi et votre estime de soi.

Pour avoir confiance en soi,  protégez votre confiance et votre estime de soi des gens négatifs. Vous voulez vous entourer de personnes positives.

Regardez les relations que vous avez dans votre vie et trouvez des moyens de limiter le temps, ou couper les liens avec les personnes dans votre vie qui sont négatives pour vous permettre de reprendre confiance.

Entourez-vous de personnes qui vous soutiennent. Entourez-vous de personnes qui vous donnent de l’énergie positive afin de vous aider à avoir confiance en soi.

Cela devrait être un de vos objectifs personnels de vous entourer de personnes qui vous apporte l’amour, de la joie et l’attention que vous méritez.

Lorsque vous vous entourez de personnes positives qui renforce votre confiance intérieure, nourrit positivement vos émotions, et vous fournit un soutien inconditionnel, vous aurez une meilleure estime de soi.

Avoir des relations positives dans votre vie n’est pas une chose à négliger du tout. Avoir un soutien positif vous aidera à avoir confiance en soi quand vous échouez.

Si vous travaillez ou voyez régulièrement une personne négative, limitez votre contact (Bonjour/Bonne journée).

Adressez-vous à eux seulement par courriel électronique, messagerie vocale et message texte si c’est possible.

Cela vous fournira l’espace nécessaire pour les empêcher de détruire votre état d’esprit et pour reprendre confiance en soi.

Les personnes  avec lesquelles vous vous associez régulièrement sont des parties essentielles de votre confiance en soi. Pour avoir confiance en soi, entourez-vous de gens  qui croient en vous et qui vous stimulent. Vous verrez votre niveau de confiance en soi monter.

 

6- Créez une liste

La vie est pleine de défis, et il y a beaucoup de fois où vous aurez du mal à maintenir votre confiance en soi. Quand cela arrive, prenez le temps de vous asseoir et faire une liste de toutes les choses dans votre vie dont vous êtes reconnaissant et toutes les choses que vous avez accomplies.

Pour  vous aider dans votre quête à avoir confiance en soi, placez cette liste sur la porte de votre réfrigérateur ou ailleurs où il peut être facilement vu, et regardez la  liste à tout moment quand votre confiance en vous commence à diminuer.

 

Conclusion

Ne laissez pas un manque de confiance continuer à vous empêcher d’atteindre vos objectifs et devenir la personne que vous avez toujours rêvé de devenir.

Avoir confiance en soi est un travail réalisable. Avec un peu de temps et d’efforts, vous pourrez construire votre estime de soi et reprendre confiance en soi. Avoir confiance en soi vous permettra d’avoir une  meilleure vie.

Récapitulatif pour obtenir et reprendre confiance en soi:

1-Pratiquez l’amour de soi chaque jour

2-Vérifiez votre langage corporel pour avoir confiance en soi

3-Entraîne ton cerveau

4Se souvenir des réalisations passées pour avoir confiance en vous.

5-Entoure-toi de personnes positives

6- Créez une liste

 

La confiance en soi se résume à une question: 

Si vous ne croyez pas en vous-même,

comment pouvez-vous vous attendre à ce que quelqu’un d’autre croie en vous?

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

 

Comment retrouver confiance en soi?

Femme dans la nature qui retrouve sa confiance et sa liberté

Comment retrouver confiance en soi?

La confiance en soi peut-être rapidement perdu mais la retrouver peut prendre du temps. La confiance en soi est une valeur importante à chaque être humain. Elle nous permet d’avancer, de réussir de nombreuses épreuves et de croire en nous. Le contraire de cette notion appelé le manque de confiance en soi est ce qui fait que l’individu a peur de s’affirmer, redoute le regard des autres et se dit qu’il ne pourra jamais réussir. Ce manque ou perte de confiance en soi peut être dû à des séries d’échecs ou d’épreuves auxquels vous n’avez pas réussi. La plupart des gens ont tendance à perdre confiance en eux après des évènements bouleversants qui ont carrément impacté sur leurs vies. Cependant une confiance en soi perdue peut être retrouvée : découvrez comment retrouver la confiance en soi.

Affrontez le monde et affirmez-vous

Le fait d’avoir subi un échec ou un autre évènement bouleversant ne doit pas être une raison de fuir le regard des gens. Ne pensez pas que les gens vont vous pointer du doigt ou vous regarder d’un autre œil, ne faites même pas attention à leurs réactions. Ne baissez pas les yeux lorsqu’ils vous regardent et ne fuyez le regard des gens. Marchez la tête haute et soyez fière de la personne que vous êtes, soutenez le regard des autres sans pour autant en abuser.

Il est important de montrer au monde que l’échec fait partie de la vie et que ce n’est pas une raison pour se cacher et fuir les autres. Si vous voulez vraiment retrouver confiance en soi, il va falloir que vous vous affirmiez sans peur et que vous vous exprimiez librement et sans peur.

Soyez vous-même et n’hésitez pas à regarder la personne à qui vous parlez dans les yeux. Parlez fort afin que tout le monde vous entende et ne chuchotez pas. De même, ne mettez pas votre main devant votre bouche comme si vous n’aviez pas confiance en vos propres mots, parlez avec toute la confiance du monde.

Entrez en contact avec les gens

Ne vous renfermez pas sur vous-même par peur du regard et du jugement des autres. Vos échecs précédents ne sont pas un prétexte valable pour vous isoler du reste du monde, tout le monde passe par des épreuves et il faut que vous vous mettiez cela en tête.

N’évitez pas le contact avec les gens et prenez l’initiative d’aller à la rencontre de certaines personnes et de discuter avec elles, cela vous aidera à retrouver confiance en soi. Si vous passez votre temps à fuir le contact avec le monde extérieur, il vous sera difficile de vous ouvrir et d’apprécier vos qualités à leur juste valeur.

Lorsque vous êtes avec d’autres personnes, n’hésitez pas à participer aux discussions et aux causeries tout en donnant votre point de vue de manière libre. Il ne faut pas avoir peur de participer à cause du jugement des autres, dites-vous que vous avez des arguments et idées pertinents en tête et que vous devez les faire sortir. Dites ce que vous pensez et vous verrez que vos idées sont excellentes et qu’elles valent vraiment la peine d’être exprimées.

Le fait d’entrer en contact avec les gens et de participer à des discussions vous permettra de retrouver toute la confiance en soi que vous aviez perdue.

Acceptez vos défauts

Tout le monde a des défauts et des faiblesses et ceci est un fait. Nul n’est parfait et chacun a eu à vivre des échecs et des évènements perturbants dans sa vie. Vous devez donc vous rendre à l’évidence que vous n’êtes pas la seule personne à avoir des défauts.

Vous ne devez pas vous lamenter sur vos faiblesses, car c’est ce qui cause le manque de confiance en soi. Vous pensez que vous êtes nul alors que c’est tout le contraire. Acceptez vos défauts afin de pouvoir affronter le monde ainsi que les épreuves qui vont se présenter à vous. Dites-vous que ces défauts ne peuvent pas vous empêcher d’avancer.

Vous pourrez même les transformer en énergie positive tout en vous entrainant afin de changer votre perspective sur vous et de retrouver confiance en soi. Souriez et soyez fier de vous-même et ne vous concentrez pas sur vos faiblesses. Dites-vous que même si vous avez des défauts, vous avez d’innombrables qualités et compétences et c’est cela qui compte le plus.

Du moment que vous apprenez à accepter vos défauts, vous allez commencer à retrouver confiance en soi petit à petit.

Dressez une liste de vos anciennes réussites

Vous venez de subir un échec et vous pensez que tout est fini? Loin de là, vous avez encore beaucoup de belles choses à accomplir. N’oubliez pas que vous avez eu à accomplir des choses merveilleuses avant cet échec et que vous êtes capable d’en faire beaucoup d’autres.

Souvenez-vous de vos réussites à certains concours ou compétitions dans votre école ou autre part. De même, remémorez-vous des jours où vous avez rendu service à des personnes ou que vous leur avez redonné le sourire. Cela vous permettra de vous rendre compte que vous n’êtes pas nul ni inutile et que vous devez continuer de vous battre.

Une bonne stratégie serait de faire une liste de toutes les choses positives que vous avez réalisées et accrochez-la sur votre porte ou votre mur comme ça vous le verrez à chaque fois que vous vous sentez mal. Cela va vous donner énormément de motivation et vous aidera à retrouver confiance en soi. Rappelez-vous de tous les bons souvenirs qui vous aideront à reprendre confiance et à avancer : les paroles d’un proche, vos actions, etc.

Apprenez à aimer l’échec

L’échec ne signifie pas la fin de toute chose, mais plutôt le début d’une grande aventure. Beaucoup de gens ont peur de ce mot « échec » et cherchent à tout prix à l’éviter. Cependant il est important de savoir que ce mot joue un grand rôle dans la vie de tout individu. Il intervient à un moment donné de la vie afin de vous ouvrir les yeux et d’augmenter votre capacité de résistance.

Combien de personnes célèbres aujourd’hui sont passées par une série d’échecs ? Et pourtant elles ne se sont pas laissées abattre. Lorsque vous échouez quelque part, ne vous lamentez pas, mais essayez plutôt d’en tirer des leçons qui vous serviront dans le futur.

Demandez-vous où est-ce que vous avez échoué et posez-vous la question à savoir quelle est la raison de cette erreur. Si c’est par manque de concentration, demandez-vous ce qui a causé ce problème et essayez d’y remédier au plus vite. Plus vous apportez des solutions aux causes de vos échecs et plus vous apprenez de nouvelles choses. Il vous sera alors facile de retrouver confiance en vous.

Choisissez des objectifs SMART

Il est important que vous vous choisissez des objectifs qui sont SMART c’est-à-dire spécifiques, mesurables, atteignables, réalisables et bien définis dans le temps. En effet ils doivent être en parfaite adéquation avec vos capacités et vos compétences.

Si vous vous fixez des objectifs qui ne sont pas de votre ressort, vous risquez d’échouer et alors vous penserez que c’est de votre faute or, ce ne sera pas le cas. Faites un listing de vos capacités et fixez des objectifs qui correspondent à ceux-ci.

Donnez-vous un délai limite pour l’atteindre et essayez de le respecter au maximum. Cela vous permettra de mieux évaluer vos capacités et de vous rendre compte que vous avez un certain potentiel. Au final vous allez vous dire que vous n’êtes pas si nul que ça. Vous pouvez reprendre les épreuves auxquels vous avez échoué afin d’essayer de les réussir pour cette fois. Ces objectifs seront comme une sorte de test pour vous et cela vous permettra de voir réellement de quoi vous êtes capable.

Levez-vous chaque jour avec un objectif en tête aussi minime qu’il soit et essayez de l’atteindre.

Adoptez un esprit positif

Positivez, il faut toujours positiver, car si vous persistez à voir les choses de manière négative, il vous sera difficile de retrouver confiance en soi. Quel que soit la situation et aussi difficile qu’elle soit, dites-vous que tout ira bien et que vous allez vous en sortir.

C’est le fait d’adopter une attitude positive qui vous permettra d’avancer sans hésiter et de croire en vous et vos compétences. Dites-vous que vous avez tout le potentiel nécessaire qui vous permettra de réussir. Lorsqu’il s’agit d’une compétition, même si vous avez des adversaires redoutables, dites-vous que vous parviendrez à les gagner.

Après un échec, dites-vous que ce n’était qu’une bataille et non une guerre et que vous allez vous préparer pour une prochaine fois. Prenez note de vos erreurs et entrainez-vous jusqu’à ne plus les commettre.

Même s’il y a des gens qui veulent vous faire croire que vous êtes nul, ne faites pas attention à eux et ayez foi en vos compétences et capacités. Voir les choses d’un côté négatif peut renforcer votre manque de confiance en soi c’est pour cela que vous devez bannir le pessimisme.

Dites-vous que vous êtes compétent et capable: ressentez-le

Un des secrets qui vous permettra d’avancer est de croire en vous et en vos compétences. Vous n’avez pas besoin d’attendre qu’on vous dise que vous êtes le meilleur, dites-vous que vous êtes le meilleur afin que les autres puissent croire en vous.

Tout est question de positiver comme nous l’avons évoqué précédemment, sans cela il vous sera très difficile d’aller de l’avant et de réussir. Répétez-vous la phrase suivante « je suis capable et je suis le meilleur » à chaque fois et vous allez voir que votre confiance en soi va revenir peu à peu.

Vous avez accepté vos défauts et pris conscience de vos compétences et qualités alors dites-vous que les autres n’ont rien de plus que vous. Vous pourrez tout accomplir si vous avez foi et confiance en vos capacités.

Ne cherchez à copier personne et forgez-vous votre propre identité et votre propre personnalité. Vous pourrez cependant avoir comme référence une personne qui est un modèle en matière de confiance en soi, mais cela comporte certaines limites. Votre confiance en soi n’est pas forcément exprimée de la même manière que chez une autre personne, d’où l’importance d’être vous-même.

Pratiquez une activité physique et amusez-vous

Le sport est une activité physique qui vous permettra de vous tester et de vous évaluer. Rejoignez un club de sport à proximité de chez vous et confrontez des gens avec qui vous avez le même niveau sportif.

Gardez confiance en vous et vous verrez que vous allez remporter pleines de victoires qui vous prouveront que vous êtes parmi les meilleurs. Donnez-vous des objectifs de course ou de musculation et essayez de les atteindre afin de passer à d’autres étapes supérieures. Allez faire les courses avec vos amis histoire de changer d’air et de vous divertir un peu.

Écoutez vos musiques préférées et chantez, dansez autant que vous le souhaitez sans vous soucier du monde. Plus vous vous divertissez et plus vous allez retrouver votre joie de vivre ainsi que votre confiance en soi. Le sport et les divertissements vous permettront d’oublier vos soucis et vos tracas, mais également d’avoir une nouvelle vision des choses.

Entourez-vous des bonnes personnes

L’entourage est un élément déterminant de la personnalité de l’individu. Il y a des gens qui ont perdu leur confiance en soi du fait d’un entourage qui leur soulignait tout le temps qu’ils sont nuls. Ceci est une chose qui suit une personne durant de nombreuses étapes de sa vie.

D’autres par contre ont la chance d’être entourées de personnes qui leur redonnent espoir et confiance. Ainsi pour vous, il s’agira tout simplement de filtrer votre entourage et de sélectionner les gens que vous fréquentez, car vos fréquentations ont un grand impact sur vous-même.

Pour retrouver la confiance en soi, éloignez-vous de toutes les personnes qui vous tirent vers le bas et qui vous brisent le moral quand vous allez mal. Vous avez besoin de personnes qui vous motivent et qui vous répètent sans cesse que vous êtes capable, car c’est cela qui vous aidera à retrouver votre confiance en soi. Rapprochez-vous de ceux qui vous redonnent l’énergie et l’envie d’aller de l’avant, quelle que soit la situation.

Le récapitulatif pour retrouver confiance en soi:

  • Affrontez le monde et affirmez-vous
  • Entrez en contact avec les gens
  • Acceptez vos défauts
  • Dressez une liste de vos anciennes réussites
  • Apprenez à aimer l’échec
  • Choisissez des objectifs SMART
  • Adoptez un esprit positif
  • Dites-vous que vous êtes compétent et capable: ressentez-le
  • Pratiquez une activité physique et amusez-vous
  • Entourez-vous des bonnes personnes

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Le guide complet de la confiance en soi

Une fille qui lit un livre guide sur la confiance en soi

Le guide complet de la confiance en soi

Voici le guide complet qui vous aidera à prendre confiance en soi.

  1. Le Mystère de la confiance en soi: partie 1 du guide

Notre confiance en soi s’est accumulée avec toutes nos réactions expériences que la vie nous a données. La confiance en soi provient de la manière dont nous avons été éduqués par nos parents et comment nous nous voyons nous-mêmes et la manière que la société nous voit.

Plusieurs éléments contribuent à notre compréhension personnelle de la confiance en soi. L’un des éléments importants est la manière que notre vie devrait être. Beaucoup ont tendance à tomber dans le piège de créer des attentes irréalistes. Dans le processus, leurs échecs devient trop douloureux et leur confiance en soi prenne un coup.

D’un autre côté, d’autres se penchent plus sur la sécurité et créent ainsi plus d’objectifs réalisables plus faciles à atteindre. Et parce que les réalisations ajoutent

largement au développement de la confiance en soi, ces personnes bénéficient du sentiment de réussite. Ce sentiment de réussite leur laisse savoir qu’ils sont en quelque sorte capables de bien faire quelque chose.

Vos pensées influencent et guide votre confiance en soi

Vous avez peut-être déjà entendu la phrase – « tout est dans ta tête ». Plusieurs conditions psychologiques et émotionnelles sont réellement dans notre esprit. Ils se sont enracinés et se sont développés à partir du mental et donc l’antidote pourrait aussi bien provenir de la même source. Vous pouvez toujours vous conditionner à ressentir ce que vous voulez. Ce n’est pas facile, mais cela se fait.

Exemple:

Vous vous rabaissez sans cesse et vous vous critiquez sans cesse. Si vous alimentez votre sentiment de désespoir et que vous êtes vraiment convaincu que vous n’êtes pas assez bon, vous finirez par devenir vos pensées réellement. Beaucoup d’entre nous ne font pas attention aux mots qui sortent de notre bouche ou aux messages que nous nous répétons dans nos pensées. Nous prenons à la légère les choses que nous enregistrons dans notre subconscient.

Vous n’avez peut-être pas délibérément pensé cela récemment, mais comme vous êtes habitué à vous entendre marmonner – « je suis un perdant », ou « je ne suis pas capable », votre subconscient pourrait tout aussi bien croire que ce sont des faits.

En ce moment, au moment où vous lisez ce texte, beaucoup croient ces pensées.

Ce ne sont pas de simples mots. Ces pensées ont un poids et ils vont se creuser profondément une place dans votre subconscient, et elles finiront par être intégrées dans votre tête.

Une bonne estime de soi est essentielle à la confiance en soi. Tout ce que vous mettez votre esprit et tout ce que vous croirez  deviendra des faits réels.

Vous devez vous nourrir de positif et changez vos pensées.

Le changement commence par vous

La motivation doit venir de vous.

Les suggestions peuvent provenir de sources extérieures, mais au final, ce sera vous

et vous-même qui débuterez la bataille.

Les changements doivent commencer par vous. Vous pouvez commencer par vous parler en utilisant des affirmations positives comme « tu es génial » en attendant que vos talents soient exploités.

Ou « tu es belle » (parce que la vraie beauté provient de l’intérieur et de nos actions posées).

Peu importe, vous devez changer vos perspectives et vivre une vie différente en

attendant avec impatience de meilleures choses dans votre vie que vous construisez.

 


  1. Une manière de pensée/ Un style de vie 

Il faut y croire|Laissez-vous guidez par votre confiance

Tout le monde est fier de quelque chose qu’ils ont accompli que ce soit la réussite de ses études, la réussite d’un concours ou parce que vous avez réussi à séduire une personne dans le passé.

Ce sont toutes des réalisations qui ont demandé un minimum de volonté. Chacun de nous est devenu un réalisateur par nous-mêmes.

Beaucoup d’entre nous nient cette vérité. Mais vous voyez, c’est évident tout le monde est capable de faire n’importe quoi seulement si nous y mettons du cœur et que nous nous engageons à le faire.

Personne n’est privé de la capacité de jouir du succès dans la vie.

Alors, allez y et essayez, échouez et essayez à nouveau.

Comme il serait douloureux de savoir que tu étais équipé de tout ce dont tu avais

besoin pour réaliser ton objectif, mais tu n’as pas osé utiliser les outils.

 

L’histoire de l’aigle

Il était une fois un jeune aigle qui a été élevé dans un village de

poulets. Il a été orienté vers la vie de poulet et a été élevé pour croire qu’il était l’un d’eux.

Depuis longtemps, il regardait les aigles voler dans les airs avec élégance. Chaque jour ils enviaient les aigles et rêvaient de pouvoir voler. Il n’osait pas déployer ses ailes alors que tous les jours, son instinct lui disait d’y aller.

Malheureusement, il n’a jamais réussi à découvrir son plein potentiel et son vrai soi et ainsi, il est mort un poulet.

 

L’histoire de l’aigle – Augmenter votre confiance en soi

Chacun de nous pouvons nous voir à travers cet aigle. Nous sommes tous capables de voler au maximum de notre potentiel. À moins que nous déployions nos ailes et n’osions découvrir notre vrai soi, nous serons à jamais liés par notre incapacité à transcender les hauteurs et de nous transformer en la vraie personne que nous devions devenir. Ne laissez pas le manque de confiance vous arrêter. Envolez-vous!

Réalisez que vous êtes capable de prendre votre vie en main et de  vivre une vie de bonheur et de contentement.

Nous sommes tous nés avec des envies de réalisations. Mettez les chances de votre côté et avancez. Ne perdez pas cette opportunité que la vie vous a donnée en mettant des pensées négatives dans votre esprit et des charges sur votre dos qui vous gardera au sol. Il n’y a pas de temps pour le manque de confiance.

Vous n’avez pas le temps pour ça et vous n’avez pas besoin de ça dans votre vie. Vous devez vous envoler. Vous avez des endroits où aller.

Soyez comme un aigle qui s’est nettoyé de la boue et a mi de côté son ancienne vie de poulet. Beaucoup de poulets sont destinés à l’abattage. Cela veut dire que si nous choisissons d’être un poulet alors nous passons un message à soi que cela ne sert à rien d’essayer, car de toute manière je connais ma destinée.

Même si tout autour de vous est négatif en ce moment; gardez en tête que vous travaillez sur votre vie et manque de confiance et que votre situation changera bientôt.

 

Soyez comme un aigle parmi les poulets. Éventuellement avec suffisamment de pratique vous pourrez aller rejoindre les autres aigles.

Ressentez la puissance et le pouvoir de vos ailes et profitez de la confiance qu’elles vous donnent.

Continions le guide de la confiance en soi avec des méthodes.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF


  1. Bâtir la confiance et votre estime

 

L’optimisme

Tout réside dans notre perception positive de nos expériences, des événements qui se produisent autour de nous et la vie elle-même. Tant que nous croyons en la bonté que la vie nous offre, nous aurons la force d’avancer.

Malheureusement, beaucoup d’entre nous ne restent pas optimistes face à des situations difficiles dans la vie. C’est difficile de rester optimiste avec la famine dans le monde, les guerres et les misères de la vie de tous les jours. Cependant, les plaisirs de la vie ne serraient pas tant appréciés s’il n’y avait pas un peu de misère dans la vie.

La tristesse ne peut pas être ressentie si tout ce que nous connaissons est la joie. Les larmes perdraient de leur valeur si nous vivions toujours le bonheur. La confiance ne serait pas reconnue si nous ne tombions pas à plat sur notre visage parfois.

La vie est un cadeau et nous pouvons en faire tout ce que nous voulons.

Nous devons commencer tôt à construire nos fondations afin de ne pas manquer des moments précieux de la vie. Un moment passé est parti pour toujours. Ne laissez pas un moment précieux passé par le manque de confiance. Ayez confiance en vous et avancez.

L’optimisme dans la vie nous permet de reconnaître la plénitude de notre potentiel. La plupart des gens ont une chance égale de reconnaissance si vous n’êtes pas née dans un milieu défavorisé, mais beaucoup d’entre nous ne réalise pas cela et abandonne même avant que la bataille soit commencée.

 

Sortir de sa zone de confort

Si vous souhaitez exploiter ce que le monde vous offre, vous devez être courageux. Rien ne doit vous empêcher de vivre votre vie, même pas votre doute et le fameux manque confiance en soi.

Ceux qui ont bravé la vie sont ceux qui ont avancé peut importe leur défaite et qui ont graduellement avec plusieurs échecs construits leur confiance en soi à travers les années.

Parfois, il suffit de prendre des risques pour découvrir un nouveau chemin qui nous mènera à l’accomplissement de soi et à une meilleure confiance en soi.

Prendre des risques nécessite cependant beaucoup de confiance en soi.

Un bon truc pour sortir de sa zone de confort est de commencer par de petits pas.

Vous ressentez un manque de confiance à parler aux filles et bien commencez par un simple bonjour accompagné d’un sourire. La confiance en soi se construit par de petites réussites.

Allez-y vous êtes capable.

Souvenez-vous! Commencez par de petits défis.

 


  1. D’où provient le manque de confiance?

Il n’y a pas qu’un seul facteur qui contribue au manque de confiance en soi.

En fait, c’est l’accumulation de mésaventures, d’échecs et aussi la peur de l’inconnu. C’est le résultat de notre incapacité à reconnaître qui nous sommes vraiment et la valeur que nous pouvons offrir à la société. La faible confiance en soi est une exagération. Nous pensons que nos échecs sont des défaites éternelles.

Nous nous sentons bien dans notre zone de confort où tout est à l’abri d’une humiliation potentielle ou d’erreurs. Les zones de confort nous feront alors croire que nous ne devons pas sortir de ses quatre coins parce que là-bas, les déceptions et les pertes nous attendent.

Même lorsque nous nous disons à quel point les choses peuvent être dures et injustes, nous ne devons pas céder à la critique intérieure qui se développe en nous. Nous devons sans exception aller de l’avant, vaincre et nous montrer au monde. C’est ainsi que notre confiance en soi grandira.

 

L’enfance: manque de confiance

La faible confiance en soi se développe pendant notre enfance. Malheureusement, beaucoup de nous avons des parents, des enseignants, des amis et des ennemis qui sont plus sensibles à nos lacunes que nos talents. Ils s’éternisaient sur nos erreurs et lacunes au lieu de se concentrer sur nos réussites. Ils n’avaient pas besoin de nous le dire directement à notre visage, mais leurs actions et leurs ricanements suffisaient à nous convaincre que nous n’étions pas à la hauteur.

Peut-être que vous viviez à côté de quelqu’un qui ne connaissait que la perfection ou peut-être que votre sœur  à bien réussit l’école ou dans sa carrière? On vous comparait constamment.  Probablement, les gens faisaient les choses à votre place lorsqu’ ils avaient l’impression que nous n’étiez pas capable de faire les choses par vous-même.

Ce sont des indices subtils qui pourraient contribuer à votre perte graduelle de confiance en soi.

Votre confiance en soi pourrait être affectée par leurs croyances face à vous. Vous pourriez croire que vous êtes le seul responsable de votre manque de confiance. Non!

N’oubliez pas de reprendre le pouvoir entre vos mains par contre, si vous voulez avancer.

 


  1. Réflexions sur l’amélioration de soiUn pas vers la confiance en soi

Ne soyez pas dupe. Même les individus les plus confiants ont leurs insécurités et les plus compétents sont imparfaits. Bien que nous ayons pu rêver d’être parfait comme quelqu’un que nous envions, nous devons comprendre que cette personne n’est pas parfaite dans toutes les facettes de leur vie et peut-être même que cette personne cache délibérément des imperfections. Les choses que nous voulons dans nos vies ne se produisent pas nécessairement comme nous le voulons.

Les choses mêmes que nous voulons réussir ne se réaliseront pas tant que nous ne travaillerons pas pour les atteindre. Il faut faire des efforts pour que les choses se passent bien.

La plupart des gens sûrs d’eux-mêmes ont acquis leurs attributs non par chance.

Les gens qu’on admire le plus sont des gens qui connaissent des difficultés, mais qui n’abandonnent pas.

Ils ont connu des difficultés, la souffrance, la défaite, mais ils ont continué à avancer.

Tout le monde à accès à la reconnaissance, la réussite, la renommée. La capacité d’avoir confiance en soi n’arrive pas par hasard, c’est accessible à nous tous.

Dans la plupart des choses dans la vie, nous sommes à égalité avec les autres.

La différence réside dans notre manière personnelle à traiter l’information.

Le développement initial des racines de confiance en soi provient de notre enfance, la manière par laquelle nous avons été élevés, les opportunités qui nous ont permis d’être la personne que nous sommes et nos réactions aux défis qui nous ont été donnés.

À un très jeune âge, nous savons déjà comment on se sent humilié ou encouragé.

Très jeune, nous sommes déjà capables de comprendre les choses nous arrivent.

Si à l’enfance nous n’avons pas réussi à réagir positivement pour des raisons telles que l’absence ou la mauvaise orientation des modèles que nous avions ou à de connaissances insuffisantes, il est probable que les phases suivantes de nos vies deviendront dépendantes de la façon dont les choses se sont passées pendant notre enfance.

 

Mais avec l’âge vient la maturité. Et la maturité vient des expériences que nous

vivons à travers le temps. Les expériences de la vie  sont nos plus grands formateurs. 

L’enfance joue un grand rôle dans notre confiance en soi par contre, nous n’avons aucune excuse pour laquelle nous n’avons pas eu la chance de nous améliorer avec chaque expérience même si c’était à pas de tortue accompagné d’échecs.

Vous voyez, améliorer la confiance en soi, c’est devenir mature et devenir responsable de son succès.

Tout le monde peut améliorer la confiance en soi indépendamment de la façon dont nous étions dans le passé. Ce qui compte maintenant, c’est le présent. Si vous voulez vous renouveler et pensez que vous avez la capacité d’être n’importe quoi et tout ce que vous voulez être, vous êtes sûr de faire un pas de plus vers la confiance en soi.

Il existe de nombreuses façons de vous aider à améliorer votre confiance en soi. Le secret est d’avoir une attitude positive que vous avez le pouvoir d’être n’importe quoi et que vous avez le potentiel d’atteindre vos objectifs avec un bon plan et le passage à l’action.

Si vous êtes dans un moment de votre vie où tout s’écroule, rappelez-vous les moments où vous vous sentiez bien parce que vous avez réussi à réaliser ou surmonter quelque chose de difficile. Ainsi, vous aurez de l’inspiration à devenir la meilleure version de vous-même.

 


  1. Quoi Faire pour prendre confiance?

Rapellez-vous de vos réussite

Les petites différences apportent de grands changements. Une seule action a le pouvoir de recréer votre image de soi complètement.

  • Rappelez-vous quand vous étiez si sûr de pouvoir faire quelque chose et quelqu’un a dit que c’était impossible, mais vous aviez réussi.
  • Rappelez-vous quand vous avez travaillé fort pour avoir une promotion et que quelqu’un a dit que la compagnie ne vous laissera jamais gravir les échelons.
  • Rappelez-vous quand vous avez dit à votre frère que vous participeriez au concours de talents de votre école et qu’il a ri de vous.

Souvenez-vous de tous ces moments. Ils sont tous issus de commentaires pessimistes qui ne servaient qu’à détruire la pensée positive que vous pouvez réussir.

La confiance en soi est proche de la pensée positive. Si vous pensez positivement

alors vous pouvez croire que vous pouvez réellement réussir ou au moins faire bouger les choses.

Soyez réaliste

La pensée positive n’est pas efficace pour quelque chose qui est irréaliste.

Parfois, lorsque nous essayons de faire quelque chose, nous avons tendance à trop calculer les choses et à prévoir réaliser nos objectifs au-delà d’un temps réalistes.

C’est faisable, mais cela signifie que nous devons redoubler d’ardeur pour réussir en un délai si serré. Mettre beaucoup de pression pour réussir rapidement  diminue nos chances de réussite, alors si nous avons un échec nous serons découragés d’essayer à nouveau.

En nous donnant plus de temps et de plus petits défis, cela augmentera nos chances de réussite. Rappelez-vous qu’une grande partie de la confiance en soi est due à l’accumulation de petites réussites.

Vous voyez, lors de nos premiers essais, il est primordial  d’établir des objectifs réalisables plutôt que des objectifs irréalistes afin de stimuler notre confiance en soi.

 

Soyez indulgent avec vous

Rappelez-vous les moments quand vous vous sentiez vraiment heureux de vous-même.

Les humeurs et les émotions peuvent contribuer à votre confiance globale.

À un moment de notre vie, nous avons tous été nos propres critiques.

Ne soyez pas si dure avec vous-même. Les Critiques portées à soi-même ne nous rendent pas seulement vulnérables aux pensées négatives, ils affectent aussi notre perspective personnelle globale.

Avez-vous remarqué comment nous nous critiquons sans même réaliser que nous n’oserions jamais dire ces choses que nous pensons à d’autres personnes? Nous sommes plus durs envers nous-mêmes que les autres. Ainsi, avec chaque critique que nous nous lançons, nous sommes laissés en colère et avec un manque de confiance de soi.

Nous détruisons les murs que nous avons construits pendant toutes ces années juste pour quelques remarques injustes dont nous n’avons pas besoin.

Évitez d’utiliser des déclarations radicales sur vous-même, car ils détruiront votre bonne image de soi et votre confiance en soi.

En fin de compte, la destruction vient de nous. D’autres personnes peuvent argumenter que nous sommes touchés par la négativité externe. C’est vrai, mais cela nous affecte seulement si nous leurs donnons de la valeur. Ainsi, faites attention à qui vous laissez rentrer dans votre vie et à quoi vous donnez de l’importance.

 


  1. Obtenir la confiance en soi

Comment obtenir la confiance en soi est la question principale lorsque vous lisez sur le sujet.

Il va sans dire que ces individus confiants peuvent se porter mieux que ceux qui ont une faible confiance en soi. Ils sont les chefs d’entreprise, les personnes sous les projecteurs et au centre de la société. Ils marchent droit, parlent haut et fort et influencent les gens.

Parfois, les gens sûrs de soi sont très aimés par la société. C’est peut-être dû à leur charisme.

La confiance en soi vient de l’intérieur principalement. Une stimulation extérieure peut aider, mais la confiance en soi provient de votre connaissance de soi et de votre discipline à faire ce que vous voulez.

Établissez des objectifs et complétez-les même si vous échouez. Vous verrez que vous allez gagner de la confiance en soi.

Connaissez-vous et obtenez de la confiance en soi en passant à l’action. Le doute et le manque de confiance  en soi peut-être présent, mais si vous faite quand même ce que vous devez faire pour avancer votre manque de confiance sera sur le siège passager en arrière et vous serez au volant devant.

 


  1. Apprenez à vous connaitre

Nous terminerons le guide de la confiance en soi avec l’importance de la connaissance de soi.

Se connaître est un facteur qui peut faire mal ou devenir votre meilleur outil. Vous pouvez être exposé à tous vos défauts. Faire face à nos imperfections peut-être douloureux, mais c’est nécessaire de se connaitre pleinement afin de connaitre nos forces, nos faiblesses et ce que nous voulons réellement dans la vie.

Savoir ce que nous voulons réellement dans la vie nous permet d’avoir un »focus » et ainsi bloquer les choses non essentielles dans notre vie, ainsi vous ferez ce qui compte réellement à vos yeux et vous bloquerez toutes les choses inutiles qui pourraient nuire à votre confiance. Votre confiance générale en vous ne sera pas ébranlée si vous êtes centré dans votre vie.

Si vous êtes nouveau dans une nouvelle activité et que vous n’avez pas encore bâti aucune confiance vis-à-vis cette activité, votre confiance en général en soi ne sera pas ébranlée, si vous êtes centré dans votre vie.

 

Conclusion

Pour terminer le guide de la confiance en soi il est important de souligner la chose la plus importante du guide. La confiance en soi s’obtient dans l’action. Quelle action poserez-vous aujourd’hui pour prendre confiance?

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Prendre confiance en soi: comment?

personne en haut d'une heureuse qui prend confiance en soi

27 trucs pour prendre confiance en soi dès aujourd’hui!

Prendre confiance en soi est un travail d’une vie. Si vous manquez de la confiance en soi ne vous inquiétez pas car tout le monde manque un peu de confiance en soi dans un ou plusieurs aspect de leur vie. Il est par contre important de développer une confiance en soi général. Voici 27 astuces  et trucs pour vous aider rapidement à prendre confiance en soi.

 

  1. Aimez-vous réellement

Cela peut prendre un peu de pratique et sembler un peu bizarre, mais essayez-le, ça marche. Lorsque vous vous réveillez, donnez-vous un gros câlin. Faites la même chose quand il est temps de dormir.

Vous connaissez cette phrase populaire: «Comment pouvez-vous espérer que les autres vous aiment, si vous ne vous aimez pas? » C’est vrai.

Gâtez-vous chaque jour à la même heure pendant 1 semaine, et observez si vous vous sentez différent à la fin de la semaine. Vous pourriez tous les jours faire une activité ou une simple action bénéfique qui vous donne du plaisir. Ce truc et cette astuce fonctionne réellement.

  1. Observez votre reflet dans le miroir

Chaque fois que vous passez devant un miroir, examinez-le et offrez-vous votre meilleur sourire. Cela sera un peu bizarre au début, mais au bout du compte vous commencerez à aimer ce que vous voyez. Dites-vous « Wow! Je suis beau/belle » Ou « Je suis formidable ».

Vous allez rire et cette belle émotion aidera à prendre confiance en soi.

  1. Faites des activités qui vous plaisent

Une astuce à ne pas négliger est de faire des activités que vous aimez.

Faites des choses qui vous plaisent pour prendre confiance

Cela peut être quelque chose comme cuisiner votre plat favori, écouter votre chanson préférée, un voyage en Inde, faire un peu

de bénévolat ou prendre une marche.

 

N’importe quoi non néfaste qui vous donne une émotion positive en vous est une bonne action à faire pour prendre confiance.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

 

  1. Écoutez votre voix intérieure

Aucun individu ne vous connaît aussi bien que vous-même. Les gens essayeront de vous en dissuader. Donc, si vos tripes, votre esprit ou votre »feeling » vous parlent,

alors soyez réceptif et écoutez-les sans vous soucier de ce que les autres peuvent en penser. Écoutez-vous pour prendre confiance en soi.

  1. Communiquez avec vous-même:

Lorsque vous êtes anxieux, prenez une pause. Voyagez dans vos pensées et entamez une conversation avec vous-même sur votre vie.

Réalisez à travers un discours intérieur à quel point vous avez de la chance d’être en vie et félicitez-vous pour chaque bonne action

positive qui a fait du bien à autrui ou à vous-même.

  1. Expériences positives

Socialisez avec des gens positifs et qui voient le meilleur en vous pour prendre confiance en soi! Faites des choses dans lesquelles vous êtes compétents. Faites des choses qui vous mettent en valeur.

  1. Débarrassez-vous du négatif

Si quelque chose semble créer du négatif dans votre vie, éliminez-le.

Si vous vous sentez encombré et désordonné, faites du ménage. Si un collègue ou un ami amène beaucoup de négativité dans votre vie, prenez vos distances.

Si ce sont vos enfants qui agissent négativement, changez de pièce dans votre maison pour un petit moment et revenez une fois que vous avez repris votre calme.

  1. Oubliez les rumeurs

Avez-vous entendu des gens parler de quelqu’un d’autre?

Laissez-faire! Les rumeurs sont négatives à votre bien-être.

Un excellent moyen d’atténuer une rumeur est de l’ignorer. Les gens qui participent à une rumeur démontrent un signe d’une faible estime de soi.

  1. Soyez honnête

Soyez totalement vrai avec vous-même en tout temps est une bonne astuce pour prendre confiance en soi. S’il y a un truc qui vous déplait, dites-le.

S’il y a quelque chose que vous ne voulez pas faire qui n’est pas nécessaire pour votre santé ou sécurité ne le faites pas.

Même chose pour vos désirs. S’il y a quelque chose que vous voulez accomplir qui ne nuit à personne, alors foncez et faites-le. Assumez et acceptez vos émotions.

Si vous commencez à vous sentir bien sans raison apparente, laissez-vous aller et profitez de l’émotion et du moment présent.

Si vous vous sentez triste ou frustré, ne supprimez pas l’émotion complètement. Vivez l’émotion. Changez de pièce, si vous êtes dans une situation particulière comme au travail.

  1. Soyez responsable

Acceptez la responsabilité de vos actions posées. Ne mettez pas la faute sur autrui.

Nous faisons de meilleurs choix lorsque nous prenons la responsabilité de nos actions.

Les bonnes décisions amènent un sentiment de bien-être et de fierté. Ce sentiment vous encouragera à faire de meilleurs choix dans le futur.

Pour terminer, ne prenez pas les responsabilités de quelqu’un d’autre. Laissez cette personne faire ces propres choix.

  1. Faire semblant

Si vous vous sentez timide, incertain ou angoissé, allez à l’intérieur de vous-même et faites semblant d’être la personne que vous devez être dans le moment. Pensez comment une personne qui a une bonne confiance en soi agirait. Incarner cette personne.

Présentez comme cette personne jusqu’à ce que vous vous sentez mieux. Pensez à un moment que vous étiez confiant et laissez cette confiance vous enivrer afin de prendre confiance.

Faites-moi confiance, vous aurez un sentiment de bien-être, et éventuellement n’aurez pas besoin de faire semblant.

  1. N’abandonnez pas – Continuez

Si vous faites quelque chose pour la première fois, mais que vous ne le faites pas correctement dès le début, recommencez une fois de plus jusqu’à ce que vous voyez un petit résultat.

Apprenez constamment de vos échecs jusqu’à la réussite. La confiance en soi se développe. Une fois que vous réussirez à bien faire quelque chose, vous serez fière de vous!

  1. Acceptez les compliments avec enthousiasme

Si vous avez fait quelque chose de vraiment bien et que les gens vous en félicitent, acceptez le compliment avec fierté! Comprenez qu’ils vous complimentent parce qu’ils sont vraiment impressionnés par ce que vous avez fait.

Croyez en vous et donnez-vous du crédit pour votre réussite. Pour prendre confiance, vous devez être fier de vos actions.

  1. Redressez-vous!

Redresser votre dos vous donnera une meilleure confiance en soi que d’avoir le dos courbé.

Écartez un peu vos pieds pour avoir une bonne stabilité au sol. Inspirez au niveau de l’abdomen, allongez votre cou et ouvrez vos épaules. C’est une technique simple, mais efficace pour prendre confiance en soi rapidement.

  1. Saluez une personne par jour

Adoptez l’habitude de saluer au moins un étranger TOUS les jours. Offrez-leur

votre plus beau sourire authentique. Bon, ne leur faites pas peur non plus LOL. La joie est contagieuse. Ils souriront automatiquement et ils repartiront avec de la joie

Nous avons bonne allure lorsque nous sourions et que nous sommes naturellement de bonne humeur. En étant de bonne humeur et sociable vous obtiendrez également un regain de confiance, en donnant un peu de bonheur à quelqu’un d’autre.

  1. Ne soyez pas pessimiste – Tout est possible

Si vous croyez que quelque chose n’est pas réalisable, alors vous finirez par vous prouver que vous avez raison. Donc, ne dites jamais que vous n’êtes pas capable, continuez à essayer jusqu’à la réussite pour prendre confiance.

Si des gens vous disent que ce n’est pas possible que vous réussissiez, vous sentirez un  immense sentiment de satisfaction et cela fera réellement monter comme une flèche votre niveau de confiance en soi si vous atteignez votre objectif.

  1. Bougez

Ne restez pas assis à la maison en ne faisant rien. Se lever, sortir, faire du patin, faire de la randonnée, marcher, faire de l’exercice et danser peut vous booster dans votre quête pour prendre confiance en soi.

Un cerveau animé et actif vous permettra de prendre confiance en vous.

  1. “Aliments miracles”

Les fraises et le chocolat par exemple font augmenter la quantité de sérotonine en vous. La sérotonine joue sur votre humeur. Elle est responsable en grande partie de votre sentiment de bonheur. Mangez ces petits aliments miracles, mais avec modération.

  1. Affrontez vos peurs

S’il y a quelque chose qui vous effraie, faites-y face!

Faire quelque chose qui vous fait peur et réussir à affronter cette peur est un truc efficace pour gagner de la confiance en soi. Allez-y!, Faites un saut à l’élastique(avec des professionnels), sautez en parachute hors d’un avion , allez aborder cette femme au bar, parler devant un public, demander votre promotion, ou n’importe quoi qui vous effraie. Vous vous sentirez absolument en extase une fois l’action terminée.

  1. Buts et objectifs

Créez un but ou un objectif qui vous tient à cœur et que vous voulez réaliser.

Choisissez un but comme un gain musculaire avec un laps de temps, le raffermissement de votre corps, arrêter de fumer, économiser ou rembouser vos dettes en moins d’un an.

Commencez doucement sans prendre de pause afin de construire une bonne habitude. Il faut environ 30 jours pour créer une nouvelle habitude. Avoir une routine est essentiel afin d’atteindre votre but ou votre objectif. La volonté et la motivation perdent de la puissance avec le temps, mais une habitude grandie avec le temps.

Ça ne sera pas une tâche facile, car une nouvelle habitude demande de persévérer à travers de la résistance, mais n’abandonnez  surtout pas.

Une fois que vous aurez atteint un objectif, il sera plus facile d’atteindre les autres. Allez étape par étape afin  de prendre confiance en soi en voyant les petites victoires dans votre quotidien.

  1. Questionnez-vous

Lorsque vous ne faites pas ce que vous devez faire posez-vous des questions positives au lieu de vous rabaisser.

Au lieu de penser, «je ne vaux rien, car j’ai échoué mon examen», pensez «Que puis-je faire pour avoir une meilleure note la prochaine fois?»

Ou, au lieu de «Pourquoi suis-je toujours à la dernière minute?» Dites: «Que puis-je faire aujourd’hui pour arriver à temps ».

Se poser des questions positives va laisser place au positif. Avoir des pensées positives est essentiel pour prendre confiance en soi.

  1. Apprenez de vos erreurs

Acceptez que vous ne puissiez pas toujours gagner et que vous allez traverser plusieurs échecs avant de gouter à la réussite. Faites la paix avec le rejet et l’échec. Acceptez que les erreurs fassent partie de la vie et qu’elles soient essentielles au développement personnel.

Souvenez-vous que l’expérience renforce la confiance. Continuez de sortir de votre zone de confort pour prendre confiance en soi et la développer.

  1. Écrivez vos points forts

Écrivez une liste de toutes les choses auxquelles vous êtes doué. Vous êtes bon pour vous couper les cheveux par vous même; mettez-le dans la liste. Vous avez une belle énergie; rajoutez-le à la liste.

Prenez le temps de penser à ce que vous faites bien et rajoutez-les à la liste. À la fin de cet exercice, vous serez surpris de toutes les choses que vous faites bien.

Lorsque vous vous retrouvez dans une situation difficile, sortez la liste afin de vous donner de la force et de vous aider à prendre confiance. C’est un petit moyen de vous donner un petit gain de confiance et de reprendre confiance graduellement.

  1. Aidez les gens dans le besoin

Aidez les autres pour vous sentir digne et utile dans la vie. Se sentir utile est un truc efficace pour prendre confiance en soi. Assurez-vous de faire les choses qui vous tentent réellement. Vous pouvez appeler un ancien amie. Proposez-leur d’aller prendre un verre. Vous allez leur faire du bien et vous faire du bien en même temps.

Vous pourriez offrir votre aide à vos grands-parents ou une de vos tantes. Faites du bénévolat. Cela vous donnera un sentiment d’accomplissement.

Ne négligez pas cette astuce. Le sentiment d’être utile aux autres ou à la société vous aidera à prendre confiance en vous.

  1. Enseignez votre savoir

Qu’est-ce que vous faites bien? Pensez-y-bien.

Maintenant, trouvez un groupe à l’université, sur Facebook ou dans votre ville lié à ce sujet et partagez vos connaissances en répondant à des questions et en offrant des conseils afin d’aider les gens dans le besoin.

Créez un groupe si vous n’en trouvez pas. Les gens iront vers vous pour des conseils et cela vous aidera à prendre confiance en soi.

  1. Suivez votre passion

Quand vous faites ce que vous aimez ou ce que vous voulez vraiment faire dans la vie, vous aurez une meilleure confiance en soi. Ce truc ou cette astuce vous aidera à avoir meilleure confiance même si les choses ne se passent pas comme vous le souhaiteriez si vous avez quelque chose qui vous nourrit et comble. Si vous ne pouvez pas en faire une carrière, faites-le après le travail.

  1. Suivez votre but

Quand nous suivons notre but dans la vie, moins de choses peuvent ébranler notre confiance en soi. Suivez votre but dans la vie et cela vous aidera à prendre confiance en soi. Vous serez plus concentré sur les éléments importants dans votre vie et vous aurez moins de temps pour vous questionner.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

 

Confiance En Soi

un homme assis confiant qui regarde un couché de soleil

La Confiance En Soi

La confiance en soi est l’un des termes les plus discutés dans les formations de développent personnel et dans tous les secteurs de vie de nos jours. Que vous soyez un sportif, un étudiant, un professionnel, peu importe le domaine de la vie dans lequel vous évoluez, vous avez besoin de cette compétence de vie qu’est la confiance en soi.

La confiance en soi est une compétence qui peut être développée par tout le monde, chacun à son rythme dans n’importe quel domaine de la vie. De nombreux cours ou de formations sont dispensés dans les grandes écoles et dans les instituts pour permettre à tout le monde de développer la confiance en soi.

Nous verrons dans cet article:

Ce que la confiance en soi,

Les différentes écoles de pensée 

Les raisons et les avantages 

Des astuces pour la reconstruire 

 

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

La confiance en soi, c’est croire en soi. En d’autres termes, c’est la capacité à croire en ses capacités. Personne ne peut réussir dans la vie ou réussir sa vie si elle ne croit pas en son potentiel.

La confiance en soi est aussi la capacité de construire sa vie et de la voir évoluer sur de bonnes bases. C’est aussi la capacité de reconnaître ses erreurs, de se pardonner et de repartir sur de nouvelles bases.

De nombreuses personnes n’ont pas confiance en elles dans le monde, même si elles en ont l’air. Voilà pourquoi vous verrez certains qui vivent en fonction de ce que les gens disent et d’autres qui ne vivent que pour plaire à leurs proches. La confiance en soi est une compétence de vie extraordinaire qui est indispensable à la vie sur terre. Dans tous les secteurs aujourd’hui, tout le monde en parle. Dans les écoles comme dans les entreprises, les séminaires sont organisés de temps en temps pour booster la confiance en soi des personnes.

Elle est tout simplement le contraire de la timidité ou de l’anxiété. Une personne qui n’a pas confiance en elle, qui ne croit pas en ses capacités a du mal à s’exprimer dans tous les sens. Cela veut dire qu’elle n’arrive pas partager ses opinions, qu’elle néglige certains aspects de sa vie ou même qu’elle n’arrive pas à prendre soin d’elle.

Certaines personnes ont tendance à avoir confiance en soi naturellement et d’autres devraient l’apprendre. Tout cela peut être le fruit de l’environnement de vie et aussi des sources d’informations auxquelles un individu est exposé.

La confiance en soi est un ingrédient capital que tout le monde devrait avoir. La confiance en soi est synonyme de l’amour de soi, la valorisation de sa personne. Une personne qui croit en elle, fera toujours de grands exploits et saura réaliser ses rêves malgré les défis auxquels il fait face, parce que c’est une aptitude interne.

 

Les différentes écoles de pensée de la confiance en soi

La philosophie

Depuis l’antiquité, la confiance en soi est un terme qui remue les méninges des grands philosophes. Socrate pouvait dire à cette époque, ‘’connais-toi toi-même.’’ Cette célèbre affirmation est la preuve que l’homme a le devoir ou le besoin de se connaître, aussi bien physiquement qu’intérieurement afin de lui permettre de vivre dans un monde où il a la liberté de penser comme il le veut. Dans cette même optique, Platon pouvait dire qu’il  est ridicule de vaquer à d’autres occupations si on ne se connait pas soi-même.

La psychologie

Dans la psychologie, de nombreux psychologues ont des aperçus différents de ce qu’est la confiance en soi et chacun propose des moyens différents pour l’aborder et la développer.

La spiritualité

En spiritualité et dans la religion, la confiance en soi est un concept qui a toujours eu sa place d’honneur. Assimilé à la maîtrise de soi, c’est une pratique, un équilibre que les moines ont toujours cherché à atteindre afin d’atteindre cette fluidité de l’esprit dans la prise des décisions.

La confiance en soi est un concept qui est défini par plusieurs personnes en l’abordant sous différents angles. Mais, une chose est certaine, c’est que tout le monde s’accorde pour dire que c’est beaucoup plus un état d’esprit à développer qu’un fait.

Croire en soi est le début de toute progression dans la vie ou le début de tout grand progrès. Seules les personnes qui ont la ferme conviction qu’elles sont nées pour accomplir une grande destinée arrivent à le faire. Les autres se plaisent dans leurs conditions et y demeurent jusqu’à la fin de leur vie sur terre.

 

Pourquoi avoir la confiance en soi ?

Dans la vie, vous ne pourrez pas réellement réussir si dans votre esprit, vous n’êtes pas un succès. L’esprit d’un être humain est divisé en deux parties, le conscient et le subconscient. La plupart des habitudes, des réactions et des attitudes d’une personne sont dictées par le subconscient.

Lorsqu’une personne n’a pas confiance en elle, son subconscient lui envoie toujours des informations négatives peu importe ce qu’elle fait.  C’est comme un automatisme, quoi que la personne fasse, elle reçoit un signal du genre, qu’elle ne peut pas y arriver.

Prendre confiance en soi est donc un élément capital pour réussir dans toute activité. Avoir confiance en soi, c’est la clef qui vous permet d’ouvrir toutes les portes des possibilités enfouies en vous et de libérer le gagnant ou le héros qui y sommeille.

La confiance en soi permet entre autres, d’évoluer dans sa carrière professionnelle, de ne pas vivre dans la peur et dans le reniement de soi, d’affronter les défis de la vie sur une perspective de la victoire, de créer des circonstances favorables à son bonheur, d’attirer vers soi une énergie positive à chaque instant, de faire preuve de courage dans chaque situation de la vie, etc.

La prise de conscience de soi est la base d’un accomplissement personnel, alors il est important de construire sa confiance en soi par les différentes méthodes qui  existent de nos jours.

 

Les avantages de la confiance en soi

La confiance en soi est un gage de votre réussite personnelle dans la vie. Une personne qui a confiance en elle, explore tout le potentiel dont elle est dotée et donne le meilleur de soi. La confiance en soi permet à une personne d’investir dans sa personnalité et de devenir sa meilleure version.

Si vous avez confiance en vous, vous n’aurez pas peur d’affronter les problèmes de la vie parce que vous savez que vous avez une force en vous qui vous permet d’avancer. En plus, votre confiance en vous vous permet de ne pas sombrer dans la dépression lorsque tout va mal.

Il peut arriver que vous soyez critiqué ou que les événements de la vie vous assaillent, mais si vous avez confiance en vous, vous ne serez pas vraiment affecté, vous aurez plutôt de l’énergie positive pour continuer votre marche vers vos objectifs.

La confiance en soi vous permet de relativiser dans la vie, d’avoir un recul sur votre personnalité et d’avoir le courage de changer ce qui ne vous permet pas d’avancer. C’est aussi cette force qui vous pousse à reconnaître vos erreurs et à avancer de la bonne manière.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Les conséquences du manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi se traduit différemment chez chaque personne. Certaines personnes qui manquent de confiance en elles se rabaissent tout le temps, cherchent à toujours expliquer le pourquoi elles ont fait telle ou telle chose. D’autres vivent toujours dans la dépression et certaines personnes n’arrivent pas à prendre des décisions pour leur vie parce qu’elles n’ont pas confiance en leur propre jugement.

Les conséquences du manque de confiance en soi sont nombreuses. La première, c’est que vous êtes timide dans la vie et dans tout ce que vous faites. Vous avez du mal à avancer et vous tournez en rond pendant plusieurs années. Le manque de confiance en soi fera que vous vivrez dans la peur constante de ne pas réussir ou vous vous inquiéterez toujours de ce qui pourra vous arriver de mal. Une personne qui n’a pas confiance en elle visualise toujours le mal pour sa vie et c’est une cause de ses échecs répétitifs.

Une personne qui manque de confiance en elle a du mal à garder une relation. Le plus souvent, dans les relations amoureuses, elles ne durent pas longtemps parce qu’elles semblent n’avoir rien à donner. Elles argumentent toujours tout et font souffrir les autres à cause du manque de l’acceptation de soi.

Le manque de confiance en soi conduit une personne à ne pas vouloir le bien pour soi. Vous verrez que certaines personnes ne croient pas qu’elles peuvent réussir ou qu’elles ont la possibilité de vivre dans le bonheur.

Le manque de confiance en soi vous empêche de vivre pleinement votre vie. Vous vous plaignez de tout, mais lorsqu’il y a des opportunités, vous n’arrivez pas à voir les meilleures opportunités que la vie vous donne.

Vivre dans le manque de confiance en soi, c’est mourir à petit feu.

 

Comment reconstruire la confiance en soi

La première étape pour reprendre confiance, c’est accepter de se faire aider par un spécialiste ou de suivre une méthode qui changera vos habitudes. Toutes les personnes n’ont pas le même degré de manque de confiance alors le programme de la reconstruction de la confiance en soi est personnalisé pour chaque individu.

Faire une analyse introspective est un excellent moyen pour connaître les causes de votre manque de confiance. Ces causes peuvent être familiales, liées à votre environnement, à votre vécu dans la vie, à vos échecs et ruptures… Une fois que vous connaissez les causes, vous pourrez appliquer des méthodes efficaces pour vous en sortir.

 

Faites ce que vous aimez pour développer votre confiance en soi

Afin de développer la confiance en soi vous pouvez investir dans quelque chose que vous aimez. Vous ne verrez pas les heures passer puisque c’est quelque chose que vous aimez faire. Avec le temps vous deviendrez meilleur dans cette activité et cela vous donnera  de la confiance en soi dans une sphère de votre vie. Vous aurez développé un modèle de réussite et de confiance en soi. Ce modèle vous permettra de reproduire votre réussite et votre confiance en soi dans d’autre aspect de votre vie.

 

Un coach ou un mentor

Les séances de coaching personnalisées ne sont pas négligées. Pour vous permettre de reconstruire votre confiance en soi, il est important de se référer à un coach ou à un mentor qui va vous suivre du début jusqu’à la fin du programme.

La confiance en soi n’est pas une donnée absolue, elle évolue avec le temps. Plus vous avancez dans la vie, plus vous devez la développer. Les expériences de la vie peuvent avoir des répercussions négatives sur vous, c’est pourquoi vous devez travailler sur votre confiance en soi le plus possible.

Pour reconstruire la confiance en soi, vous devez être patient envers vous-même, vous donner le temps de changer et de devenir la meilleure version de vous.

 

La méditation pour reconstruire votre confiance en soi

La méditation est un remède extraordinaire contre le manque de confiance en soi. C’est un exercice qui vous permet d’aller puiser dans votre être intérieur et de découvrir la personne que vous êtes réellement. Elle vous permet tout d’abord de vous réconcilier avec vous-même et de reconnaître tout le potentiel enfoui en vous. La méditation est beaucoup plus qu’un exercice de respiration. C’est un travail sur votre esprit et sur votre corps.

 

L’autosuggestion pour reconstruire votre confiance en soi

Dans le domaine de la psychologie, l’autosuggestion est une pratique très utilisée. L’autosuggestion est l’une des méthodes les plus simples et les plus efficaces. Elle consiste à remplacer ou à enlever de votre subconscient, toutes les informations négatives qui y sont enregistrées consciemment ou inconsciemment.

Pour le faire, vous aurez quelques petites phrases ou affirmations que vous aurez à vous répéter tous les jours et autant que vous pourrez. Ces phrases de suggestion peuvent être par exemple : Je suis unique et spéciale, j’accepte la personne que je suis. Je suis intelligent et j’ai la capacité de réussir tout ce que j’entreprend si j’ai les bons outils à ma disposition et que je travaille fort.

Les suggestions que vous faites vous permettent de créer un nouvel état d’esprit, ce qui vous sera d’une grande aide.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

 

Symptômes et Conséquences du manque de confiance en soi ?

Femme seule qui ressent les symptômes et conséquences d'un manque de confiance en soi

 

Quelles sont les symptômes et les conséquences du manque de confiance en soi ?

Chaque individu possède ses propres caractères qui le distinguent plus ou moins des autres. Ces caractères sont affichés à travers nos comportements au quotidien, au boulot, dans la rue, autour de nos proches, lorsqu’on se sent seul … Il s’agit donc d’un ensemble de comportements qui peuvent être conscients ou non. Ces actes peuvent affecter votre vie si vous ne prenez pas les bonnes initiatives pour les maitriser. Il existe une diversité de ces actes ou comportements qui peuvent avoir des conséquences notoires sur votre vie. Parmi ceux-ci il y’a le manque de confiance en soi.

Vous êtes dans la plupart du temps limité sur vos capacités réelles. Vous vous mettez en face les difficultés de la vie, les contraintes, les peurs, les échecs, entre autres. Un ensemble de mauvaises volontés qui enrayent vos capacités d’entreprendre. Vous avez également du mal à vous entourer des autres personnes craignant leur regard, leur jugement. Vous renoncez aux plaisirs de la vie, aux activités et projets qui devaient faire de vous un responsable. C’est là en bref tout un ensemble de symptômes et de conséquences du manque de confiance en soi. Découvrons en détail l’essentiel de ce qui fait apparaitre un air de manque de confiance chez un individu.

Symptômes et de conséquences du manque de confiance en soi: La liste

 

Vous vous justifiez constamment

Un des symptômes du manque de confiance est le doute constant. Ce doute a comme conséquence de vous emprisonner dans vos pensées. Vous aurez tendance à avoir sans cesse des craintes. C’est pourquoi, tout ce que vous faites de bien ou de mal, vous avez tendance à vous engager dans des explications et justifications interminables.

Vous cherchez à bien paraitre, vous avez besoin que les autres vous comprennent à travers vos actes. Les justifications sont pour vous une source de confiance. Parfois vous vous perdez même à trop en chercher, à le modeler, à les parfaire. Vous manquez juste de confiance en vous-même, et pourtant bien conscient qu’il n’est pas toujours nécessaire de chercher à vous justifier.

 

Vous avez peur du regard des autres

Une conséquence et un symptôme courant du manque de confiance est la peur du regard des autres. Dans l’esprit de bien paraitre vis-à-vis de vos amis, de votre famille, vous avez tendance à vous protéger au maximum. Vous avez peur du regard des autres. Vous fuyez leur contact, vous les évitez comme si ces regards vous couraient après. Vous sacrifiez votre plaisir de vivre,  car vous avez peur que les autres vous jugent. L’avis ou l’impression qu’ont les autres sur vos faits et actes semblent être une arme fatale pour vous dont vous devez vous protéger. Alors, dû à ce symptôme de manque de confiance, vous faites trait sur les opportunités qui s’offrent pourtant à vous. Des opportunités qui pouvaient vous permettre de vivre des expériences intéressantes pour améliorer votre vie.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Vous vous dévalorisez régulièrement

Parmi les symptômes du manque de confiance en soi, il y’a également le fait de se déprécier constamment. Il s’agit du fait que vous ne croyez plus en vous-même, à vos capacités et vos talents. Et pourtant, en chaque individu dorment un ou des talents cachés.

Cette conséquence de manque de confiance en soi vous donne l’impression que vous n’êtes pas digne de réussir ou de faire montre de vos aptitudes au sein de la société ou de votre famille. Vous avez tendance à opposer un blâme dès que vous sentez que rien ne va ou ne s’adapte à l’image que vous voulez vous donner.

 

Vous vous renvoyez la faute constamment

Un autre symptôme notoire du manque de confiance en soi, c’est votre tendance à vous rabaisser, à vous renvoyer la faute de vos échecs. Vous ne croyez pas sur vos chances de réussite notamment lorsqu’une opportunité se présente. Avant même de faire face à ces opportunités, vous mettez l’échec dans votre tête, pensant que vous n’êtes pas la personne idéale pour saisir cette occasion.

La conséquence du manque de confiance en soi avant même d’essayer une action prédispose un échec total, car vous vous êtes rabaissé à un niveau loin de vos capacités. Ainsi vous n’avancez plus dans votre vie, constamment sous le coup de votre manque de détermination.

 

Vous n’êtes jamais comblé par vous-même

L’insatisfaction démesurée  est une autre conséquence du manque de confiance. La première victime de votre manque de confiance, c’est évidemment vous-même. Peut-être que vous vous renvoyez toujours la faute. Résultat, quels que soient les efforts que vous faites, vous avez tendance à ne pas les considérer comme il se doit. Vous ne vous satisfaites jamais de vos victoires. Il n’y a certes pas d’individus parfaits, mais pour vous, vous ne ferez jamais assez d’effort pour vous en rapprocher. Reconnaitre vos efforts consentis et vous en satisfaire vous permettront d’avancer dans la vie et d’envisager des jours meilleurs.

 

Vous vous emprisonnez vous-même dans le passé

Être perdu dans votre passé est un symptôme du manque de confiance. Le seul charme du passé est qu’il est passé. Cette citation devient insignifiante lorsque vous manquez de confiance en vous. Vous avez tendance à revivre le passé sans arrêt à travers des souvenirs d’une belle époque, à regretter d’avoir fait telle ou telle chose. Le tout est ajouté à un scepticisme accru de votre part pour entrevoir un avenir serein.

Une conséquence du manque de confiance est que vous  ne vivez jamais au présent. Vous ne semblez guère vouloir tirer un trait sur le passé tant vous nourrissez constamment des éternels regrets. Vous vous ramenez tout le temps le film de votre vie passée avec les scénarios les plus négatifs.

 

Vous êtes toujours gagné par l’anxiété

L’anxiété est l’une des répercussions et symptômes les plus frappantes pour un individu qui manque de confiance en soi. Il s’agit d’ailleurs d’un état d’être qui est beaucoup associé au manque de confiance. Pour rien, vous vous inquiétez. Vous êtes souvent fâché. Et c’est bien sûr votre entourage immédiat  qui pait les conséquences du manque de confiance en soi que vous éprouvez.

Votre bonheur de vivre est mis en stand-by, vous n’arrivez plus à sourire même pour faire plaisir à quelqu’un. Vous vivez des jours moroses, renfermé sur vous-même.

 

Vous n’arrivez plus à vous affirmer

Dans la vie, il y’a les individus que le monde fait bouger. Ceux qui manquent de confiance font certainement partie de cette catégorie. Les individus qui manquent de confiance en soi n’arrivent plus à s’exprimer comme il se doit.

Devant des réunions, des rencontres, il n’arrive plus à faire passer leurs idées. Devant des décisions à prendre, il se sent trop faible pour prendre la bonne décision. Il n’arrive plus à affirmer leur personnalité pour se faire entendre. Ils ont peur des confrontations, des jugements, des oppositions d’opinion, des contradictions apportées par les autres personnes. La conséquence de se manque de confiance en soi fait en sorte qu’ils finissent par se ranger derrière les autres préférant suivre le troupeau sans résistance.

 

Les opportunités vous passent sous le nez

Une autre conséquence du manque de confiance en soi, c’est que vous rater tout un ensemble d’opportunité de prendre en main votre vie. La vie ne manque guère de belles occasions. Vous avez besoin de rencontrer des personnes et de nouer des relations affectives ou professionnelles.

Lorsque vous manquez de confiance, vous avez toujours tendance à mettre en avant la peur de l’échec. Vous doutez toujours de vos capacités à réussir. Vous mettez au second plan vos compétences nécessaires pourtant pour votre réussite. Vous ratez complètement toutes les opportunités qui pourraient éclairer votre vie.

 

Vous n’avancez plus dans votre vie

Un des symptômes d’un manque de confiance  en soi est que vous tournez en rond dans votre vie. Dans la vie, vous avez besoin d’évoluer, de passer d’une étape à un autre. Lorsque vous manquez de confiance, vous avez peu de chance d’y parvenir. Les conséquences d’un manque de confiance peuvent vous faire stagner et vous ralentir.

Les échecs se suivent et se ressemblent, car vous avez perdu l’habitude d’être positif, d’être optimiste. Vous vous recroquevillez sur vous-même préférant fuir les autres, leur soutien. Vous vous suffisez à vous-même et vous vous contentez  seulement du peu que vous avez, alors  que vous pouvez faire plus que ça. Votre carrière professionnelle est mise en suspens avec les mêmes fonctions occupées durant une longue période sans évoluer.

 

Vous dépendez de choses néfastes

Le manque de confiance en soi peut vous pousser à refuser le combat pour réussir dans la vie. Vous pouvez tomber dans la dépression… plus aucune force, plus de morale ou plus d’énergie physique.

Une conséquence d’un manque de confiance peut se transformer en une dépendance sur des substances nocives telles que drogue, alcool, entre autres. Vous pouvez aussi avoir une dépendance aux jeux ou au sexe. Ce qui vous plonge alors dans une sorte de spirales de faits négatifs qui risque tout bonnement de vous détruire. Pire encore, vous pouvez vous retrouver dans un gouffre dont vous ne parviendrez plus jamais à vous sortir.

 

Vous renforcer votre souffrance dans la vie

Manquer de confiance en soi, c’est aussi nuire à sa propre personne. Il est évident que lorsqu’on manque de confiance, on fait les choses qu’à moitié ou pire encore on abandonne. Une personne qui se laisse aller est une conséquence et un symptôme d’un manque de confiance en soi.

La personne ne prend plus soin de lui-même, il ne s’alimente plus comme il se doit. Il s’abandonne à la misère et au désespoir continuel.

À cause de votre manque de confiance en soi, vous n’avez plus accès aux autres pour vous confier et partager vos souffrances. Par conséquent, vous amassez vos maux et malheurs, et votre souffrance n’en finit point.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

10 trucs pour avoir confiance en soi

 

Smiley face heureux et confiant

10 trucs pour avoir confiance en soi

La confiance en soi est une chose indispensable dans la vie d’un individu. Elle est le moteur invisible qui permet à la personne d’avancer dans sa vie, qui lui donne le courage d’aller de l’avant sans hésiter et qui lui permet de se relever après un échec un une erreur. La confiance en soi est ainsi une valeur à cultiver chez chaque personne. Certaines personnes perdent cette confiance en soi après des échecs, d’autres ne savent pas comment la cultiver et d’autres ne parviennent pas à avoir confiance en leur propre personne. Nous allons vous donner 10 manières qui vont vous permettre d’avoir confiance en soi et de la retrouver si vous l’avez perdu.

Avant tout, positivez pour avoir confiance en soi

Pour commencer, vous devez tout d’abord avoir un esprit optimiste c’est-à-dire que vous devez toujours positiver, qu’importe la situation. Dites-vous à tout moment que vous pouvez parvenir à réaliser telle ou telle chose et lorsque vous avez échoué quelque part dites-vous que vous avez surement oublié quelque chose.

Être positif, c’est se donner le moral et être confiant. Même si des gens essaient de vous décourager, gardez l’esprit positif. C’est cet optimisme qui constitue la base de la confiance en soi. Cet esprit positif vous aide par la même occasion à retrouver la confiance en soi après un échec ou une erreur. Se dire que tout ira bien aussi critique que soit la situation vous permettra de ne pas être déstabilisé et de rester plus serein. Le fait de positiver vous donne la force et le courage de continuer sans jamais abandonner. Cela vous donne une certaine confiance en soi, certaines personnes croiront que vous avez trop confiance en vous alors que c’est juste l’esprit optimiste qui vous anime. Si vous positivez, vous pourrez  avoir confiance en soi et vous pourrez accomplir même les choses les plus impossibles pour certaines personnes.

Ne cédez pas à la timidité

Adoptez la posture d’un leader, d’un gagnant quand vous marchez et ne baissez pas les yeux, gardez la tête haute et regardez les gens dans les yeux. Le fait de baisser les yeux et de ne pas oser regarder les gens révèle un manque de confiance en soi et une certaine timidité.

Marchez droit tout en étant fière de votre personne, souriez et récoltez la joie de vivre. N’ayez pas peur d’aller à la rencontre des gens ou de participer à une conversation. Lorsque vous assistez à une conversation, n’hésitez pas à donner librement votre opinion sans vous soucier du regard des autres. Cela vous permet de vous affirmer et d’avoir confiance en vous.

La plupart des personnes qui ont peur de prendre part à des conversations ou d’aller à la rencontre des gens ont peur de la perception qu’auront les gens d’eux et cela c’est le manque de confiance en soi qui en est la cause. Alors, ne faites pas attention aux regards des gens lorsque vous marchez ou lorsque vous participez à une réunion ou une discussion et exprimez-vous sans peur ni gêne.

Soyez vous-même et n’imitez personne

Pour avoir confiance en vous, vous devez apprendre à être vous-même et à ne copier sur personne. Le fait d’imiter une autre personne fait de vous quelqu’un que vous n’êtes pas en réalité, car votre vie et celle de la personne que vous imitez ne sont pas les mêmes. Vous avez votre propre personnalité, alors ne la laissez pas derrière, exposez-la fièrement et sans crainte. C’est ce qui fait de vous une personne unique.

Forgez-vous votre propre identité et votre propre image. Il peut arriver des fois que vous ayez besoin de prendre comme repère une personne modèle, mais toute fois cela comporte des limites. Vous pouvez prendre les qualités qui vous plaisent chez une personne sans trop abuser. Il est important de savoir que la manifestation de la confiance en soi varie selon les personnes, car chacun a sa propre personnalité. Et une personnalité ne se copie pas, c’est pour cela que vous devez vous en forger une qui vous est propre et vous affirmer comme vous êtes et surtout n’essayez pas de faire exactement ce que les autres font.

Dites-vous que vous êtes le meilleur pour avoir confiance en soi

Dans toutes les situations dites-vous que vous êtes le meilleur et que vous pouvez réussir à faire telle ou telle action afin d’avoir confiance en soi. Cela fait remonter la confiance en soi et vous permet de réussir des tas de choses. Au moment où certains hésiteront à franchir une étape par peur ou manque de confiance, si vous vous dites que vous êtes le meilleur et que vous pouvez le faire, vous n’allez ni hésiter ni avoir peur. C’est ce sentiment de vainqueur qui fait que rien ne pourra vous intimider ou vous faire perdre votre confiance en soi. Même si vous échouez, vous continuerez à vous dire que vous êtes le meilleur et que vous avez juste perdu une bataille, mais pas la guerre.

Le fait d’hésiter ou d’avoir peur quand vous êtes face aux autres vous empêche de réussir, ne doutez pas de vos capacités et dites-vous que vous pouvez le faire tout simplement. Parfois il faut juste de la détermination et de la confiance en soi pour figurer parmi les vainqueurs. Aussi compétent que vous soyez, si vous vous dites que vous n’y arrivez pas vous risquez d’échouer.

 

Procurez-vous le guide complet de la confiance en soi

Guide Confiance en soi PDF

 

Acceptez vos défauts et développez vos compétences

Pour avoir confiance en vous, vous devez également vous faire à l’idée que nul n’est parfait et que chaque personne a ses défauts. Vous ne devez donc pas vous appesantir sur vos défauts, car cela risque de constituer un obstacle pour vous et vous empêcher d’avancer. Dites-vous que même les personnes les plus influentes du monde ont des défauts, c’est juste qu’elles ne passent pas leur temps à y penser. Alors ne prêtez pas grande attention à vos défauts et concentrez-vous plutôt sur vos compétences. Travaillez de sorte à les développer et à les parfaire et cela permettra de camoufler vos défauts.

L’essentiel pour avoir confiance en soi c’est que vous ne devez pas laisser vos défauts prendre le dessus sur vos talents et vos capacités. Acceptez vos défauts tels qu’ils sont et affirmez-vous ainsi que votre personnalité. Le fait de vous appesantir sur vos défauts risque de vous mener au pessimisme et de croire que ces défauts vous empêchent de réaliser certaines choses. Vous pourrez même penser à transformer certains de vos défauts en force.

Apprenez de vos erreurs pour avoir confiance en soi

Lorsque vous venez de sortir d’un échec ou d’une erreur, ne vous découragez pas et ne vous lamentez pas sur votre sort en vous disant que vous êtes nul. Dites-vous que vous avez échoué sur certains points et essayez de trouver les points dans lesquels vous avez échoué.

Prenez un carnet et essayez de répertorier vos erreurs un à un. Pour chaque erreur trouvée, essayez de trouver la cause de cette erreur. Par exemple si vous avez échoué parce que vous avez eu du mal à vous concentrer, trouvez la cause de ce manque de concentration et essayez d’y remédier pour une prochaine fois. Le manque de concentration peut être causé par de nombreux facteurs.

Ainsi pour chaque cause trouvée, creusez le problème au plus profond pour pouvoir ainsi remonter jusqu’à la source des facteurs. Ainsi, notez les erreurs et essayez de trouver une solution à chaque cause soulevée. Cela vous permettra de vous préparer en conséquence pour ne plus répéter ces mêmes erreurs. Recensez toutes les choses positives et gardez-les, quant aux choses négatives éliminez les carrément.

Fixez-vous des objectifs SMART

Pour mieux avoir confiance en soi, vous devez vous fixer des objectifs qui sont SMART c’est-à-dire Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable et mesurable dans le Temps. Ainsi vous devez vous fixer des objectifs qui sont en parfaite adéquation avec vos capacités et vos compétences. Sinon vous risquez de ne pas être en mesure de pouvoir atteindre ces objectifs et vous croirez que vous êtes nul, voire incompétent, alors que sont les objectifs que vous vous êtes fixés qui sont au-dessus de vos compétences.

Évaluez vos compétences et en fonction de cela établissez une liste d’objectifs conformes. Si vous vous fixez des objectifs hors normes, vous ne pourrez pas connaitre votre valeur réelle et vous risquez de perdre la confiance en soi. Vous devez être sûr que vous pouvez atteindre les objectifs qui sont de votre niveau. Fixez-vous ainsi de petits défis quotidiens que vous devez atteindre à la fin de la journée. Cela permet de parfaire vos compétences et vos aptitudes et cela vous donne également l’habitude de faire face à des défis. À la fin de chaque journée, faites un petit récapitulatif et donnez-vous une note personnelle du jour et écrivez-le sur un tableau pour voir vos évolutions.

Éliminez le pessimisme en vous afin d’avoir confiance en soi

Ne pensez pas de manière négative si vous voulez vraiment réussir dans toutes les choses que vous entreprenez. Ce pessimisme vous ralentit et vous empêche d’atteindre vos objectifs tout en semant le doute dans votre esprit. Au lieu de voir les choses du côté négatif en vous disant que vous n’êtes pas capable de réaliser telle ou telle chose, dites-vous que vous avez toutes les capacités nécessaires pour réussir. Ne cultivez pas cet esprit pessimiste, car sinon vous risquez de ne pas avoir confiance en vous. Même si certaines personnes essayent de vous faire croire le contraire, n’y prêtez pas attention et gardez un esprit optimiste.

C’est le pessimisme qui vous fait croire que vous êtes nul ou que vous n’êtes pas à la hauteur, que les gens vous regarderont mal si vous vous exprimez librement. Le pessimisme fait également que vous ayez peur d’essayer de faire une action. Si vous voulez réussir, vous devez impérativement supprimer le mot pessimiste dans votre dictionnaire et cultiver l’optimisme. En toute circonstance afin d’avoir confiance en soi, ne  vous découragez pas et ne baissez pas les bras.

Entourez-vous des bonnes personnes

S’entourer de bonnes personnes fait partie des secrets qui vous permettront d’avoir la confiance en soi ainsi que l’estime de soi. En effet on voit certains gens qui n’arrivent pas à avoir la confiance en soi et cela est le plus souvent dû à un entourage qui au lieu de les encourager ne les soutient pas et ne les assiste pas comme il faut. En général la plupart de ces personnes manquent d’attention et de motivation. Si vous voulez vraiment avoir la confiance en soi, essayez de vous entourer de bonnes personnes qui ont la même vision que vous et qui vous aideront à atteindre vos objectifs.

Avec ces bonnes personnes, vous aurez une grande confiance en vous et vous aurez une plus grande envie d’aller de l’avant. Ces personnes vous redonneront le moral lorsque vous êtes découragé et vous redonneront également de l’énergie. Un bon entourage ne vous laisse pas abandonner et vous dit à chaque fois que vous êtes parmi les meilleurs et que vous pouvez réussir.

Les bonnes personnes vous font croire en vous et vous donnent tous les moyens qui vous permettront de réussir si elles en ont la capacité.

Faites du sport et divertissez-vous

Un autre moyen d’avoir confiance en soi c’est de faire constamment du sport, de courir, faire des mouvements physiques. Cela vous redonne de l’énergie et vous rebooste encore plus. Cela vous aide également à avoir de la confiance en soi.

Vous pouvez choisir de faire des séances de sport avec un coach pour plus retrouver la confiance en soi. Le sport avec un entraîneur vous permet de connaitre vos capacités et de mesurer votre force. Le coach sportif fait partie des personnes qui peuvent vous redonner de la confiance et de l’estime de soi.

Écoutez de la bonne musique, allez prendre de l’air et allez faire les boutiques avec les gens que vous aimez. Allez en promenade et respirer du bon air frais, admirez la nature. Allez à la piscine, participez à des petits concours de natation par exemple ou de course pour évaluer vos compétences. Cela vous permet de vous mesurer par rapport aux autres et de savoir de ce que vous valez vraiment. Prenez le temps de vous divertir et de vous amuser pour éliminer le stress en vous et pour retrouver votre joie de vivre.

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Comment avoir confiance en soi? 

 

Homme qui prend une selfie qui semble avoir confiance en soi

Comment Avoir confiance en soi 

La confiance en soi ! Il s’agit là d’un aspect de la vie que plusieurs personnes ont du mal à atteindre. Il est assez facile de se dire qu’on a confiance en soi mais devant le fait accompli, on se rend compte que cela n’est pas toujours le cas. En effet, la manière dont l’être humain réagit par rapport aux situations et changements qui se produisent dans sa vie peut en dire long sur sa capacité à avoir confiance en lui même.

Il ne s’agit donc pas seulement de  le dire mais de se placer dans un certain état d’esprit, avoir un mental d’acier. Et il suffit de peu pour qu’un être humain perde sa confiance. Un échec, une humiliation, suffit pour se remettre en question, commencer à douter de soi et pour finir perdre sa confiance.

Avoir confiance en soi n’est donc pas un cadeau qui tombe du ciel, chaque être humain est un artisan de sa propre confiance en soi, et ce, à travers la manière dont il croit en lui. En dépit des difficultés, l’homme doit pouvoir avoir une intelligence émotionnelle qui lui permettra d’aller et de voir bien au-delà des événements malheureux qui lui font douter de lui. Mais pour arriver à un stade où il n’est plus question de douter de ses compétences ou de manquer de confiance en soi, il faut de la pratique et de nombreux exercices.

Pourquoi les gens manquent de confiance en eux ? D’où peut provenir ce sentiment qui amène à sous-estimer ses propres capacités ? Quelles sont les clés pour prendre et  comment avoir confiance en soi ? Découvrez ici tout ce que vous devez savoir pour ne plus jamais manquer de confiance en vous.

 

Comment se manifeste le manque de confiance en soi ?

Avant même d’entrer dans le vif du sujet et se mettre à parler du fait d’avoir confiance en soi, il est plus pertinent d’aborder d’abord les éléments qui sont susceptibles de faire perdre cette assurance chez un être humain.

En effet, il est très facile de reconnaitre celui qui manque de confiance en soi. Quelqu’un a qui on donne la parole par exemple et qui tremble, a des difficultés à s’exprimer peut être considéré comme quelqu’un qui manque de confiance en soi.

Cependant, avoir confiance en soi ne s’arrête pas uniquement au niveau de la prise de parole. Ce n’est pas seulement la manière dont le trac est géré qui traduit le fait qu’un individu a confiance en lui.

Ne pas postuler à une offre d’emploi parce que l’on juge qu’on n’a pas la capacité de relever ce nouveau défi est aussi un manque de confiance en soi. Ne pas aller vers les autres, ne pas sortir de sa zone de confort, être timide et renfermé, traduit également un manque de confiance en soi.

De même une jalousie excessive, un esprit de compétition trop prononcé est un signe de manque de confiance en soi, car l’individu se sent tout le temps obligé de se comparer aux autres pour se rassurer.

Tous ces éléments et toutes les autres situations de la vie quotidienne qui se rapprochent de ceux-là traduisent bien le manque de confiance en soi dont souffrent de nombreuses personnes.

La peur du regard des autres, la crainte d’être jugé, rejeté, de ne pas être accepté, caractérise également les personnes qui souffrent du manque de confiance en soi.

 

Quelles sont les causes du manque de confiance en soi ?

Le manque de confiance en soi peut avoir des causes diverses selon les expériences qui ont été vécues par chaque individu affecté par ce problème. Même les choses les plus anodines peuvent avoir de graves répercussions sur le manque de confiance en soi.

En effet, plus un individu a une grande sensibilité, plus il sera touché par le manque de confiance en soi. Un commentaire méchant ou une critique négative émise à l’égard de l’individu ou d’un service qu’il a fourni peut le pousser à douter de ses compétences.

Par ailleurs, les personnes trop perfectionnistes ont plus de chance de souffrir du manque de confiance en soi, car elles ont tendance à vouloir que tout soit parfait. Dès lors que les choses ne tournent pas en leur faveur, elles peuvent se mettre à douter de leur capacité  et de leurs compétences. De même une peur constante d’échouer peut être à l’origine du manque de confiance en soi.

En effet, il existe des personnes qui sont très centrées sur la réussite. Elles travaillent dur pour que leurs efforts soient couronnés de succès. De ce fait, elles ont très peur d’échouer et lorsque l’échec est au rendez-vous, elles perdent totalement confiance en elles.

Le manque de confiance en soi peut être également lié à une éducation parentale qui a été trop stricte ou trop sévère. Certains parents ont tendance à attendre beaucoup de leurs enfants. Une personne qui dès le bas âge a toujours été critiquée dans ce qu’il fait sans avoir reçu aucun encouragement de la part de ses parents peut très vite douter de ses capacités à faire quoi que ce soit.

Pour finir le manque confiance en soi peut aussi provenir d’un excès du fait d’avoir confiance en soi. Les personnes qui se survalorisent, qui croient qu’elles sont capables de tout et minimisent les autres prennent très mal le fait de ne pas être accepté ou même remplacé. Ce qui peut les pousser vers une dépression qui les amènera à douter d’elles-mêmes.

 

La confiance en soi, qu’est ce que c’est finalement ?

Qu’est ce que c’est qu’avoir confiance en soi ? En voilà une question qui mérite bien d’être résolue !

Maintenant que les causes ainsi que les manifestations du manque de confiance en soi ont été élucidées, il faudrait se pencher davantage sur le fait d’avoir confiance en soie.

Avoir  confiance en soi vous permet d’être plus serein, rassuré et de vous sentir mieux aussi bien dans votre corps que dans votre esprit. Avoir confiance  en soi, c’est connaitre sa valeur, savoir de quoi on est capable, connaitre ses défauts, mais aussi ses qualités.

Avoir confiance en soi c’est connaitre ses points forts et chercher à les développer, mais avoir confiance en soi c’est aussi maitriser ses faiblesses et travailler sans cesse sur eux afin de s’améliorer.

Avoir confiance en soi, ce n’est pas avoir peur de ne pas y arriver. Au contraire c’est de mettre toutes les chances de votre côté pour y arriver. Avoir confiance en soi c’est savourer ses victoires, mais également savoir que les échecs sont en réalité des leçons.

Avoir confiance en soi c’est tout simplement voir le verre à moitié plein et non à moitié vide.

La confiance en soi c’est reconnaitre que l’on a des limites, se dire qu’on n’est pas parfait. Être sûr de soi c’est important, car si vous avez confiance en vous vous viserez la lune, mais vous serez fiers d’avoir atterri parmi les étoiles.

Dans votre vie, vous avez surement connu des échecs. Mais avez-vous seulement idée du nombre de personnes qui ont échoué avant vous ou même qui échoueront après vous ? Avoir confiance en soi réside dans votre capacité à vous relever après chaque chute et à continuer à avancer sans jamais douter de vos compétences.

 

Comment avoir confiance en soi?

Reconnaissez vos talents

Vous vous demandez comment avoir confiance en soi?

Vous avez assez douté de vous, de vos talents, de vos compétences de tout ce que vous pouvez faire. Si vous manquez de confiance en vous, cela signifie tout simplement que vous n’avez aucune idée de tout ce que vous pouvez faire. Vous ne voyez pas vos points forts, car vous vous êtes laissés aveuglés par vos faiblesses.

Il est alors temps de retirer l’épine que constituent vos points faibles de votre champ de vision. Oubliez toutes les moqueries que vous avez subies parce que vous avez mal fait un travail.

Faites table rase de toutes les choses négatives auxquelles vous pensez, car prendre confiance en soi, cela est important tant pour votre vie émotionnelle que pour votre vie professionnelle.

Une des meilleures choses à faire est de commencer à reconnaitre vos talents. Prenez un stylo et notez dans un carnet toutes les choses que vous avez envie de faire, mais que vous ne faites pas par peur du regard des autres. Décidez donc d’opter pour la confiance en soi.  Notez aussi toutes les bonnes choses que vous avez eu à faire, toutes les fois que votre travail a été une réussite, rappelez-vous en et notez tout cela.

Prendre confiance en soi, c’est aussi cela, reconnaitre ses talents, et être fier de son parcours même si l’on a connu des échecs.

 

Passez à l’action

Une fois que vous avez pensé à toutes les bonnes choses que vous avez faites, toutes vos réussites, demandez-vous ce qui vous empêche de refaire toutes ces choses, de passer à l’action maintenant.

Prendre confiance en soi commence quand on se rend compte que la peur du regard des autres ne doit en aucun cas être plus forte que vos ambitions.

Ce que vous devez savoir concernant le fait d’avoir confiance en soi, c’est que peut importe ce que vous ferez, les autres vous jugeront ou vous critiqueront toujours. Peu importe ce que vous ferez, les gens ne vous encourageront pas toujours.

Par ailleurs, vous devez pouvoir faire la différence entre des critiques positives et celles négatives.

Dans le premier cas, il s’agit des personnes qui vous font des remarques constructives, qui vous permettront de vous améliorer. Cette catégorie de critique ne doit pas vous faire douter de vous. Au contraire, ce sont ces critiques qui vous permettront de vous améliorer, de parfaire vos œuvres et de devenir plus fort.

Par contre certaines personnes critiqueront négativement ce que vous ferez, cela est inévitable, car vous ne pouvez rendre content tout le monde. Ce qui s’impose à vous dans ce cas, c’est l’ignorance. Et ce sont justement ces critiques qui contribuent à vous faire perdre confiance en vous, ne les prenez surtout pas en compte.

Si la personne qui émet ces remarques négatives ne vous propose rien de meilleur, dites-vous qu’elle veut juste vous faire douter de vous. Ne vous prêtez donc pas à ce jeu. Visez la réalisation des objectifs qui vous sont chers ; ne pensez pas aux échecs, mais plutôt travaillez de toute votre force et donnez-vous les moyens pour réussir.

 

Concentrez-vous sur le moment présent et préparez l’avenir

Pour prendre confiance en soi, il est important de se concentrer sur le moment présent. Avoir confiance en soi, c’est surtout, se demander comment faire en sorte que le futur soit comme on l’a imaginé.

Avoir  confiance en soi, c’est oublier les mauvaises expériences du passé. Décider de prendre confiance en soi c’est choisir de ne tirer que le meilleur de tout ce que l’on a vécu. Lorsque l’on manque de confiance en soi, on a tendance à penser que l’on a raison. De ce fait, tous les moyens sont mis de coté pour se prouver que l’on a raison de ne pas avoir confiance en soi.

En effet, c’est beaucoup plus facile de choisir de ne pas prendre confiance en soi. Pour ne pas réussir, il suffit juste de ne pas faire des efforts, c’est toujours plus facile de ne rien faire. Mais ne choisissez pas le chemin de la facilité, car il ne vous conduira qu’à votre perte.

Faites des efforts pour développer votre intelligence émotionnelle et ne plus jamais douter de vous. Avoir confiance en soi, c’est éviter de ressasser le passé, de se dire que quand on a échoué une fois, on peut encore échouer plusieurs fois.

Prendre confiance en soi, c’est arrêter se dire qu’on ne peut pas y arriver sans même avoir essayé.

Avoir confiance en soi, c’est ne pas attendre que les autres viennent vous dire que vous pouvez le faire. La personne qui saura vous motiver le mieux, c’est votre for intérieur. Être confiant, c’est reconnaitre qu’on a des limites et essayez de travailler pour les surpasser. Mais prendre confiance en soi, c’est aussi se dire qu’au-delà des limites, on a des forces sur lesquelles on devrait s’appuyer pour ne jamais baisser les bras.

Prendre confiance en soi, c’est décider de ne plus jamais manquer de confiance en soi et s’y tenir.

 

 

 

La timidité et la confiance en confiance: La différence

Femme timide et pensive qui se questionne.

La timidité et la confiance en confiance: La différence

Tout individu possède un ensemble de caractères qui lui sont propres et qui définissent même l’essence de sa personnalité. C’est à travers ces caractères propres qu’il est reconnu dans le commun des mortels. C’est à travers ces caractères qu’il se fera une place ou non dans la famille ou dans la société. Il s’en servira pour tracer une ligne directrice de sa vie, celle qui le mènera heureusement à la réussite ou malheureusement à l’échec.

Cet ensemble de caractères peut se retrouver l’un ou l’autre chez un individu et avoir des points qui les rapprochent, mais surtout des différences notoires à prendre en compte.

C’est le cas entre la timidité et la confiance en soi. Ces deux types de comportements traduisent des aversions diverses à travers des peurs qui provoquent des troubles qui agissent sur l’homme et son environnement immédiat : gêne sociale ou trouble du comportement.

La différence entre timidité et manque de confiance en soi est connue de tous de manière intuitive, mais c’est ce en quoi consiste cette distinction exactement qui importe à connaitre. D’où l’objet de cet article qui apporte les détails importants de ce qui fait réellement la différence entre timidité et manque de confiance en soi.

 

Timidité et manque de confiance en soi : les définitions

La timidité repose essentiellement sur la crainte d’être humilié et être désapprouvé par la société. Il s’agit simplement de la peur d’être jugé ou rejeté par les autres. Plus l’individu est timide, plus il est vulnérable devant ses peurs qui finissent par le contrôler lui-même.

Quant au manque de confiance en soi c’est la peur de l’acte qu’on fait, qu’il soit mal fait, que l’on ne soit pas à la hauteur ou de manquer tout bonnement de maitrise. L’individu craint systématiquement l’inconnu et l’échec. Lorsqu’on a confiance en soi, on apprend à appréhender et à mieux maitriser ces peurs, quelles que soient les conséquences qui en découlent.

 

Timidité : une origine qui remonte à l’enfance

Évidemment, il est intéressant de s’attarder un peu sur ce qui fait la cause de ces comportements. Parce qu’il faut le dire, ces comportements ne sont pas innés, on ne nait pas timidité.

Les origines de la timidité remontent dès le bas-âge. L’enfant peut vivre dans une atmosphère hostile qui le pousse à se refermer sur soi-même et à fuir les autres. C’est par exemple le cas d’un environnement familial compliqué et hermétique ou les membres vivent isolés avec peu de communication ou de contact avec les autres, pas d’affections et des conflits familiaux en a plus finir.

L’enfant ne retrouve plus sa place et se voit ainsi émotionnellement perturbé. D’autres causes peuvent également affecter l’enfant telles que la perte d’un être cher ou l’insuccès scolaire.

 

Le manque de confiance en soi : un comportement qui s’acquière

Le manque de confiance en soi se différencie de la timidité dans ce volet originaire, par le fait qu’il peut être acquis à n’importe quel moment de la vie de l’individu. Ce qui fait que les causes peuvent être nombreuses et diverses.

Il y’a d’abord l’entourage ou les fréquentations de l’individu. Ce comportement peut arriver à la suite d’une circonstance frappante de la vie qui a poussé l’individu à ne plus croire en soi, en ses capacités et surtout à se sentir inférieur par rapport aux autres. À travers les expériences et les vécus de la vie caractérisée par des moments de spirales négatives, l’individu peut se retrouver à douter de plus en plus.  Il a peur d’être critiqué, il a la hantise de la perfection.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

La timidité : la crainte des autres

Comme évoquer brièvement précédemment, la timidité se traduit par de manière générale par la peur d’être jugé ou rejeté. L’individu timide est sous l’influence de plusieurs craintes qui agissent sur sa vie de tous les jours.

Il a peur du jugement venant des autres,

de leurs regards,

de leurs pensées,

qu’il ne soit pas accepté,

aimé

ou tout bonnement rejeté à tel point qu’il se retrouve tout seul.

 

L’individu gagné par la timidité déteste la confrontation, fait tout pour cacher ses faiblesses et surtout craint qu’on lui fasse mal. Les répercussions sur la vie peuvent s’avérer catastrophiques et le timide se recroqueville et s’enferme de plus en plus sur lui-même

 

Le manque de confiance en soi : la crainte envers soi-même

Là où le manque de confiance en soi se distingue de la timidité, c’est qu’il ne se caractérise pas par la peur des autres, ce qu’ils disent, ce qu’ils font ou pensent. La crainte est plutôt envers soi-même, l’individu qui manque de confiance, a peur de ne pas parvenir à ses objectifs, de ne pas être à la hauteur.

Il a peur de l’échec, de la réussite,

de ses capacités réelles,

de la vie,

de la mort,

du contrôle,

de l’inconnu, entre autres.

 

Évidemment, la personne qui manque de confiance en soi est gagné par l’angoisse, le stress et se retrouve paralysé de tout acte au quotidien.

 

Timidité : sentiment d’insécurité

Au vu des manifestations de la timidité, il apparait tout de suite qu’elle traduit pour la personne un sentiment d’insécurité. Et tout ce qui peut ébranler ce sentiment constitue une peur pour l’individu. L’individu se met alors un ensemble de barrières entre lui et les autres.

Tout ce qui peut provenir d’eux et qui constitue une menace pour sa sécurité fera face à la barrière. Ainsi, le timide ne peut plus s’épanouir comme il se doit, et ce dans tous les aspects de sa vie : amour, social, professionnel … Cela peut aller jusqu’à provoquer des souffrances même psychologiques.

 

Manque de confiance en soi : sentiment d’infériorité

Le sentiment le plus distinctif pour une personne manquant de confiance, c’est qu’elle a l’impression d’être inférieure par rapport aux autres. Ce sentiment peut gouverner la vie de l’individu aussi longtemps qu’il se referme sur lui-même.

Il s’agit d’un sentiment ressenti autour de soi, au sein de la famille, avec les amis ou même dans son lieu de travail. Par conséquent l’individu ne peut plus se mettre en avant, promouvoir ses idées et pensées et les défendre comme il se doit. Il préfère toujours se mettre à l’écart ou derrière les autres. Sans le savoir, l’individu « sabote » sa vie alors qu’il mériterait plus pourquoi-pas.

 

Timidité : sentiment d’inexistence

La personne timide éprouve également ce fort sentiment de ne pas exister aux yeux des autres. L’individu a donc l’impression de ne pas compter. Le fait de se refermer sur lui-même empêche tout contact ou communication avec les autres.

Il a peur de décevoir, de ne pas être convaincant. Les activités communes se font sans lui, car son utilité ou sa présence n’est pas souvent sollicitée. Quels que soient les efforts et tentatives des autres, la personne timide préfère mieux rester dans sa bulle que de se dépenser pour se mélanger avec eux. Ces peurs le contrôlent et le rendent tout effacé.

 

Le manque de confiance en soi : sentiment d’existence inutile

Si le timide se sent inexistant aux yeux des autres, la personne manquant de confiance peut bien exister aux yeux des autres, mais elle n’arrive pas à renforcer ces relations. Également les peurs que l’individu nourrit font qu’il est inquiet, il doute, qu’il se retienne, qu’il mette en suspens l’ensemble de ses capacités et expériences.

Il choisira d’être soumis au comportement des autres. Il dépendra des autres, et leurs décisions, de leurs désirs sans broncher. Tout ce qu’il fait ou tente sera sous l’ombre des autres personnes. Il manque profondément de confiance pour aller loin, au-delà même de ses capacités réelles pour bien s’imprégner dans la société, avec les autres.

 

Timidité : une vie sans les autres

Lorsqu’on est timide, il est déjà montré que l’individu préfère vivre seul, isolé des autres. Ceci est dû au besoin profond de se cacher et au fait de ressentir constamment un sentiment de honte. La vie avec la famille n’existe plus, l’épanouissement social est remis en cause.

L’individu ne parvient pas à trouver et vivre l’amour comme il se doit, car se repliant constamment sur lui-même. Au travail, le timide ne fait qu’exécuter des activités de routines et ne fait pas partie du cercle décisionnaire, car il hésite, il doute, il met en jeu ses capacités et sa crédibilité. Sa carrière professionnelle se voit ainsi menacée.

 

Manque de confiance en soi : une vie avec les autres, mais perturbée

Quant à la personne qui manque de confiance en soi, il peut vivre avec les autres, mais cette vie est souvent perturbée par les conséquences qui s’en suivent. L’individu est avec les autres, mais il s’inquiète sur ses capacités à s’intégrer, il est angoissé. Il se trouve dans un état émotionnel qui le distingue catégoriquement des autres.

Il ne sera plus en mesure de s’affirmer, de profiter convenablement des belles opportunités qui se présentent a lui. Il se retrouve avec une vie qui stagne de jour en jour. Et les problèmes n’en finissent pas et comme énumérés, peuvent être dramatiques.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Guide Confiance en soi PDF

Guérir et soigner sa timidité

Un file timide qui se cache en dessous d'un jouet au parc

Pouvons-nous soigner et guérir la timidité?

10 trucs pour guérir et soigner la timidité

La timidité est un facteur habitant beaucoup de personnes et qui agit négativement sur l’individu. En effet certaines personnes n’arrivent pas à réussir ou à s’exprimer à cause de la timidité. Elles se disent qu’elles n’y arriveront pas et elles redoutent l’idée que les gens vont se faire d’elles.

Lorsqu’on est timide, on ne parvient pas à réaliser grand-chose même si on a la capacité de le faire. Cette même timidité est à l’origine du manque de confiance en soi et de la non-estime de soi. C’est un vice qui peut bel et bien être éliminé. Découvrez ainsi comment guérir et soigner la timidité.

 

  1. Marchez la tête haute pour soigner sa timidité

Cela fait partie des premières règles lorsque vous voulez soigner et guérir la timidité qui est en vous. Ne marchez pas en baissant les yeux par peur de regarder les gens en face. Marchez la tête haute, regardez les gens et soyez fier de vous-même. Il n’y’a pas de raison d’avoir les yeux baissés comme si vous avez fait quelque chose et que vous vous en cachez.

Dites-vous que vous êtes une personne comme les autres et que vous avez tous les droits. Ne prenez pas en compte le regard des gens et ce qu’ils pensent de vous. Dites-vous que ce qui importe c’est que vous ayez confiance en vous et c’est cette confiance qui vous permettra d’aller de l’avant.

 

  1. Participez à des discussions publiques pour travailler sa timidité

Lorsque vous êtes avec vos amis ou vos camarades de classe, affirmez-vous et exprimez-vous sans aucune peur. Lorsqu’il s’agit d’une discussion, prenez-y part en dévoilant le fond de votre pensée. C’est la timidité qui fait que vous ayez peur de participer à une causerie parce que vous avez peur de l’opinion que se feront les gens sur vous. Alors ne faites pas attention à l’appréhension des gens et exprimez-vous comme vous le sentez.

Prenez votre courage à deux mains et prenez la parole, ceci est également valable dans les réunions et en classe. N’ayez pas peur de dire ce que vous pensez réellement. Le fait de vous exprimer vous permet d’avoir plus confiance en vous et de vaincre la timidité. Essayez et vous verrez que vous avez énormément de choses pertinentes à dire.

 

  1. Acceptez-vous tel que vous êtes pour soigner votre timidité

Si c’est parce que vous avez un certain nombre de défauts que vous êtes timide et renfermé, alors sachez que ça n’en vaut pas la peine. Sachez que tout le monde a des défauts, mais chacun essaye de vivre avec. Alors, ne vous appesantissez pas sur vos défauts et essayez de voir le bon côté des choses. Dites-vous que vos défauts ne sont rien par rapport à vos qualités.

Pour que vous puissiez accepter votre personnalité telle qu’elle est, vous devez d’abord apprendre à accepter vos défauts. Vous pouvez même essayer de les transformer en points positifs, pourquoi pas ?

Tant que vous n’aurez pas appris à vous accepter, il sera difficile de guérir de votre timidité. Si vous vous dites toujours que vous avez tel ou tel défaut, cela constituera un grand barrage pour vous et vous empêchera d’avancer.

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

  1. Fixez-vous des objectifs pour guérir

Le fait de vous fixer des objectifs va vous permettre de tester vos compétences ainsi que vos talents. Alors fixez-vous des objectifs réalisables ainsi que des dates limites. Lorsque vous mènerez des actions allant dans le sens d’atteindre vos objectifs, vous allez découvrir une autre facette de vous-même. C’est là que vous réaliserez ce dont vous êtes capable et ça va largement vous aider à combattre votre timidité et vous guérir.

En général lorsqu’on est timide on se dit qu’on est incapable de faire certaines choses. Les objectifs que vous allez vous fixer vont vous démontrer le contraire. Le fait de découvrir le génie qui sommeille en vous va vous donner le courage de vous affirmer et de ne plus être timide.

 

  1. Positivez pour soigner votre timidité

L’une des caractéristiques de la timidité est que vous avez tendance à voir les choses de manière négative. Vous vous croyez incapable de réaliser certaines choses, vous pensez que vous n’y arriverez pas, vous vous dites que les gens vont vous regarder mal…

Pour soigner sa timidité, vous devez être optimiste, c’est-à-dire voir les choses du bon côté et ne plus penser aux choses négatives. C’est cet esprit optimiste qui vous aidera à accomplir des prouesses.

Alors, quelle que soit la situation dites-vous que vous pouvez réussir et que vous avez les capacités pour y arriver. Dites-vous aussi que vous êtes compétent et ne faites pas attention aux regards ou aux opinions que les gens vont se faire de vous. Donnez vos idées en vous disant que vous avez les meilleures idées et qu’elles seront bien perçues.

 

  1. Apprenez de vos échecs pour vous débarrasser de la timidité

Certaines personnes sont timides suite à un échec qui les a profondément marqués. Lorsque vous n’êtes pas arrivé à faire certaines choses et que vous avez échoué, dites-vous qu’il y’aura d’autres occasions et que vous avez sûrement oublié de faire quelque chose.

Ainsi lorsque vous échouez, prenez le temps de bien respirer et de noter toutes les étapes par lesquelles vous êtes passées. Cela vous permettra de déterminer où se trouve votre erreur. Une fois que vous avez trouvé l’erreur, dites-vous que vous ne le répéterez plus afin de guérir et soigner votre timidité crée par un échec.

Reprenez ce que vous avez échoué jusqu’à ce que vous réussissiez. Ne pensez jamais à abandonner aussi facilement, cela peut entrainer la timidité, car vous allez vous dire que vous êtes un perdant alors que l’échec fait partie de la vie de chaque individu.

 

  1. Entourez-vous des bonnes personnes

L’entourage est aussi un facteur déterminant pouvant influencer une personne de manière positive ou de manière négative. Certaines personnes sont timides parce que leur entourage ne les pousse pas vers le haut et ont tendance à leur mettre dans la tête qu’elles sont incapables de réussir telle ou telle chose. Lorsque vous voulez soigner et guérir complètement de la timidité, il faudra penser à éliminer de votre entourage toutes les personnes qui vous font perdre confiance en vous. Prenez celles qui vous redonnent confiance et qui vous encouragent à aller de l’avant.

Pour vous aider à soigner votre timidité, entourez-vous des personnes qui vous disent que vous êtes le meilleur et que vous pouvez réussir. Cela va vous donner de l’énergie positive et vous motiver à vous affirmer. Si vous avez un bon entourage, vous ne serez plus timide et vous aurez plus confiance en vous.

 

  1. Mettez en avant vos compétences

L’une des choses pouvant également vous aider à combattre la timidité c’est le fait de prendre conscience de ses compétences et de les exploiter. Les objectifs que vous vous fixez vous permettront de découvrir vos talents et de mesurer vos capacités.

Vous pouvez également répertorier toutes les choses auxquelles vous avez réussi et l’afficher sur votre porte. Cela vous donnera de la motivation et du courage à chaque fois que vous le verrez. Oubliez vos défauts et concentrez-vous ainsi sur vos capacités et vos compétences. Plus vous apprenez à les exploiter et plus vous éliminerez la timidité qui est en vous.

 

  1. Entrainez-vous pour guérir votre timidité

Vous pouvez vous exercer à faire des prises de paroles en public avec vos amis ou vos camarades ou même votre famille. Cela vous permet d’apprendre à vous maitriser, à contrôler vos émotions et à vous exprimer librement. En général les personnes timides n’osent pas parler devant un public, car elles ont peur du regard qui sera porté sur eux ainsi que de l’avis que les gens vont se faire.

Soyez confiant et dites-vous que vous pouvez y arriver. Commencez par de petits essais lorsque vous êtes avec vos amis et votre famille et demande-leur de vous donner une note. Leurs avis vous permettront de vous améliorer. Puis petit à petit, vous éliminerez le stress et la gêne qui vous envahissent lorsque vous êtes en face d’un public. De plus vous vous entrainez et vous vous formez.

Ne baissez pas les bras et prenez en compte les différentes remarques qui vous sont faites. Réessayez jusqu’à ce que vous réussissiez à vous tenir de manière calme et confiante devant un public. Dites-vous que vous pourrez y arriver et faites même des recherches sur internet pour mieux connaitre la posture à adopter lors de la prise de parole en public.

 

  1. Divertissez-vous

Pour terminer, prenez le temps de vous divertir, de faire du sport et de sortir avec vos amis. Cela vous permet d’évacuer tout le stress et la timidité qui est en vous. N’hésitez pas à accepter les invitations de vos amis à une fête ou dans un autre endroit, cela vous donnera l’occasion de vous divertir, mais aussi de vous exprimer. Cette méthode permet de prendre les actions nécessaires pour soigner et guérir sa timidité tout en s’amusant.

La plupart des personnes profitent des occasions de joie et de fête pour pouvoir s’exprimer. Ces sorties ainsi que le sport vont vous permettre de sortir de votre coquille de timide et de vous associer aux gens. Vous pouvez organiser avec vos amis des concours sportifs ou dans d’autres domaines de votre choix. Cela va vous permettre de tester vos compétences et vos capacités par rapport aux autres. Vous allez vous divertir tout en testant vos capacités.

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Traitements contre la timidité

Une femme seule timide asise qui se cache le visage

Traitements contre la timidité

 

Manifestée souvent par des symptômes révélateurs, à commencer par la rougeur des joues, pour se développer à des palpitations de cœur, une difficulté de respiration, une sueur abondante, la timidité est un caractéristique de personnalité, très difficile à porter, qui peut constituer un vrai blocage dans la vie personnelle ou encore professionnelle.

 

La timidité, comme toute autre pathologie, peut être vaincue grâce à une série de traitements et de techniques, permettant de l’anéantir au maximum et de redonner à la personne la confiance et la sécurité qu’il a toujours cherché.

 

Le problème de la timidité peut commencer à l’âge jeune comme il peut être observé pendant l’âge adulte. Pensez surtout à le traiter si vous trouvez qu’il persiste et qu’il constitue un réel malaise.  Nous verrons dans cet articles les traitements de la timidité. ( Consulté un médecin avant de prendre tout médicament, IMPORTANT )

 

Vaincre sa timidité : c’est aussi y prendre connaissance et l’accepter

On vous le dit dès le départ : la volonté est la clé ! Pour traiter et vaincre sa timidité, il faut d’abord y prendre connaissance et l’accepter comme un trait de caractère ou toute autre émotion normale, comme le chagrin, la joie ou encore la haine.  Attention par contre à négliger votre situation, une timidité non traitée et développée peut se transformer en un problème complexe, difficile à éliminer.

 

Les traitements de la timidité médicamenteux

Les médicaments ont pour but de réduire les symptômes liés de l’anxiété et d’anéantir les effets des pensées et émotions négatives. (consultez un médecin avant pour votre sécurité)

 

Les traitements de la timidité médicamenteux recommandés le plus souvent dans les cas de timidité forte peuvent aider à traiter la timidité à court terme. Ces médicaments doivent être associés à une psychothérapie. La motivation de la personne de changer est aussi importante. Une personne qui n’a pas la volonté de sortir de la bulle de la timidité n’aura pas certainement des résultats satisfaisants en optant pour des médicaments ou des antidépresseurs.

 

Les médicaments homéopathiques peuvent être utilisés pour le traitement de la timidité et des troubles anxieux. Étant donné que l’anxiété se manifeste différemment d’une personne à l’autre, l’homéopathie propose des remèdes spécifiques à différentes situations. Il existe, par ailleurs, deux traitements qui peuvent être adoptés sans crainte. C’est notamment le cas de :

 

  • L’Ambra Grisea 9 CH

Ce remède convient aux personnes présentant une timidité forte qui se sentent mal en présence d’inconnus ou d’étrangers lors d’événements de groupe et qui sont hypersensibles. Cette vulnérabilité peut déclencher des spasmes au niveau de l’estomac, des intestins et des voies respiratoires. Ce remède de L’Ambra Grisea 9 CH peut être pris à chaque crise aiguë (5 granules) ou 5 granules 3 fois par jour.

 

  • Le Gelsemium sempervirens 15 CH

Ce remède est indiqué pour les personnes qui ressentent de l’insécurité et de la peur précédant un événement stressant (de la panique lors d’un examen, lors de la rencontre avec un supérieur, etc.). Parmi les autres types d’anxiété pour lesquels ce remède est indiqué figure la peur de la foule. Le gelsemimum sempervirens 15CH Doses: 5 granules à chaque crise aiguë ou 5 granules trois fois par jour.

 

Les antidépresseurs

Les antidépresseurs peuvent être recommandés en cas de timidité chronique et excessive, pouvant arriver à un stade développé. Les médecins spécialisés peuvent ainsi recommandés les antidépresseurs de types ISRS soit les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, permettent généralement de réduire le sentiment de timidité et d’anxiété et aident la personne à se sentir mieux émotionnellement que cognitivement. Cela peut même avoir un effet positif sur la manière de se comporter. Attention, ce type d’antidépresseurs doit absolument être contracté et suivi par un médecin.

 

À noter que les antidépresseurs ont pour but de réduire l’anxiété ressentie pour ensuite commencer le travail psychologique afin de mieux comprendre le cas et son origine.

 

Les tranquillisants

Appelés tranquillisants ou encore anxiolytiques, moins forts que les antidépresseurs, n’ont pas d’effet sur le comportement relationnel, mais agissent de manière notable sur le sentiment d’anxiété. Par ailleurs, leur usage doit être occasionnel. Ils peuvent faire de sorte que la personne timide évite tout contact avec l’autre et empêche les phases d’expositions nécessaires au traitement de la timidité, car les tranquillisants fatiguent la personne qui en consomme.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Les traitements naturels à adopter pour vaincre la timidité

L’hypnose

Souvent liée à une peur, la timidité peut être aussi une phase de développement par laquelle il faut passer. Si le problème persiste, il faut par ailleurs passer au traitement. L’hypnose se traduit par un ensemble d’exercices simples. L’une de ces techniques est de devenir le miroir de votre interlocuteur, tel que s’adapter à la posture de votre interlocuteur, de moduler votre timbre de voix, de contrôler votre rythme de respiration et de correspondre pleinement à celle de la personne en face de vous. Cette technique favorise la communication, redonne confiance en soi et vous permet d’oublier votre timidité.

 

L’autosuggestion

La technique de l’autosuggestion, d’Émile Coué, est le fait de se rédiger des phrases et de se les redire de manière continuelle pour aider à développer de nouvelles habitudes. Le père de l’autosuggestion recommande de faire cela au moins 20 fois le matin et 20 fois le soir avant d’aller se coucher, au moment où le subconscient est très réceptif, mais si vous pouvez le faire plusieurs fois dans la journée, l’effet peut être encore plus important.

 

Une autre méthode consiste également à l’autosuggestion enregistrée. Cela consiste à programmer et enregistrer des phrases et à les entendre continuellement.

 

La sophrologie

Les séances de sophrologie permettent d’aider la personne à avoir une meilleure confiance en soi. Elle se manifeste par un ensemble d’exercices simples, soit des exercices de respiration et d’autres de relaxation pour aider ses muscles à se détente et donc à se sentir bien dans sa peau. C’est une méthode facile qui peut être exercée avec l’aide d’un spécialiste en la matière, qui favorise une meilleure détente et aide la personne souffrante à progresser et à vaincre ses difficultés et sa timidité.

 

La modification des pensées, en particulier les pensées négatives

Ce traitement contre la timdité consiste à visualiser de manière positive les situations auxquelles vous devez vous confronter. Prenez donc le temps pour vous préparer mentalement. Si vous allez par exemple prendre la parole en public, préparez-vous en amont. C’est en quelque sorte de dérouler dans votre tête l’ensemble des étapes ou des événements qui arriveront et de les voir de manière positive. Même si vous n’arrivez pas au bout de la chose, cela vous aidera à réduire votre timidité et à mieux la générer.  

 

L’exposition progressive

La technique de l’exposition graduelle ou dite encore l’exposition progressive consiste à avancer chaque jour un peu plus, jusqu’à arriver au résultat souhaité. Chaque jour, osez des comportements nouveaux, allez aborder des personnes que vous appréciez, mais que n’avez jamais osé leur parler, participez à des discussions de groupe et surtout donnez votre avis. Ce traitement naturel contre la timidité permet de vaincre de manière graduelle une partie de sa peur et de sa gêne.

 

Bien qu’elles ne s’expriment pas, les personnes timides peuvent avoir une vie intérieure très riche. Accepter  et avouer sa timidité et faire de son mieux pour la vaincre, que ce soit via des traitements médicamenteux ou des techniques de relaxation et de prise de confiance en soi est important pour pouvoir retrouver la paix et pouvoir mener une vie normale sans blocages.

 

Les exercices et traitements par la Programmation Neurolinguistique

Les techniques clés de la Programmation neurolinguistique peuvent également avoir un effet positif sur la réduction de cette sensation de timidité, qui revient à chaque fois que la personne est confrontée à de nouvelles situations ou de nouvelles personnes qui lui sont étrangères.

 

Plusieurs exercices peuvent être effectués par la personne. L’ancrage, le recadrage, la dissociation, le changement de croyances ou encore la stimulation du future sont des exemples de techniques très pratiquées.

 

Une première technique et traitement à tester :

Il est par exemple possible de confronter vos peurs et de lancer des contre-programmes. Cela s’avère simple, mais il demande certes beaucoup de volonté et de courage de la part de la personne souffrante.  En rencontrant un étranger, dans un moyen de transport public, à la sortie d’une conférence publique ou en le croisant tout simplement dans les escaliers, vous pouvez vous sentir inférieur et avoir tendance à éviter tout contact pour ne pas se retrouver dans une situation embarrassante. L’idée de cet exercice de la programmation neurolinguistique est de se jeter à l’eau et d’expérimenter la situation. Après tout, qui ne tente à rien n’a rien !

 

Une seconde technique ou traitement à tester :

Un deuxième exercice de la programmation neurolinguistique et qui a prouvé également son efficacité est de travailler sur ses VAKOGS. Le principe est le suivant : la personne timide essaye de gérer deux pensées contradictoires, par exemple « je suis incapable » et « c’est un pas positif et important pour ma carrière ».  L’idée est d’activer tous les sens vers un seul objectif et une seule conviction positive.

 

Vous l’aurez compris. La manière de communiquer, le langage corporel  et plusieurs autres éléments peuvent aider à mieux contrôler sa timidité et à établir de nouveaux rapports avec son entourage.

 

Bien qu’elles ne s’expriment pas, les personnes timides peuvent avoir une vie intérieure très riche. Accepter  et avouer sa timidité et faire de son mieux pour la vaincre, que ce soit via des traitements médicamenteux ou des techniques de relaxation et de prise de confiance en soi est important pour pouvoir retrouver la paix et pouvoir mener une vie normale sans blocages.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

La timidité: causes et solutions

image d'un point d'interrogation sur les causes et solutions de la timidité

Quelles sont les causes et solutions de la timidité?

La timidité : causes et solutions

Bégaiements, mains qui deviennent moites, difficultés à déglutir, etc. ces symptômes sont universels et presque toute personne qui a eu un jour à parler en public les a ressentis. Ils sont liés au stress de prendre la parole devant des inconnus, à la timidité et à la peur de se ridiculiser devant autrui. Pour certaines personnes cette peur est tellement intense qu’elle se révèle être un véritable handicap social. Outre l’impossibilité de s’adresser spontanément à quelqu’un, les grands timides souffrent également émotionnellement, car leur trouble les empêche de s’épanouir complètement et de s’exprimer librement. Mais quelles sont les origines et causes d’un tel degré d’anxiété sociale ? Existe-t-il des solutions ?

 

Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des causes les plus communes de la timidité chez les individus et des solutions pour y remédier. Les origines sont multiples, diverses et varient d’un individu à l’autre, mais nous avons fait le choix de sélectionner les plus courantes, celles auxquelles un maximum de personnes pourra s’identifier.

 

Comprendre les causes de la timidité est une démarche d’autant plus importante que c’est la seule manière pour un individu de parvenir à surmonter son anxiété sociale. En d’autres termes, comprendre les causes de la timidité, c’est apprendre à la surmonter. Cependant, il est très difficile de mener cette bataille contre la timidité seul. C’est pourquoi de nombreuses solutions existent et sont à la disposition du grand public. Des médicaments en passant par la thérapie de groupe, nous vous proposons donc un inventaire des principales solutions à la timidité. Débutons l’article: La timidité… les causes et solutions.

 

Les manifestations de la timidité :

Ses manifestations sont multiples et varient d’un individu à l’autre. Pourtant, on retrouve quelques symptômes communs ou le plus souvent observés. En voici quelques-uns :

 

Tout d’abord, une personne timide se sent déstabilisée lorsqu’elle croise le regard de quelqu’un d’inconnu. Elle perd ses moyens, ses idées et ses facultés de communication. La perte de ces dernières est plus ou moins importante en fonction du degré de sévérité de l’anxiété sociale dont souffre une personne. Ces sensations entrainent souvent une paralysie mentale.

 

Sur le plan physique, les principales manifestations de la timidité sont celles du stress et de l’anxiété. En voici les principales : lors d’une interaction sociale, une personne timide aura le plus souvent un visage un peu plus pâle que la moyenne avec des rougeurs éparses, notamment au niveau du cou et des joues. Lorsqu’elle prendra la parole, il est possible qu’elle se mette à bégayer, à trembler, et à transpirer. Même sa voix peut être affectée par la timidité : elle sera le plus souvent inintelligible et inaudible.

 

Enfin, au vu de ces manifestations, une personne atteinte de timidité aura toujours tendance à éviter les interactions sociales qui sont une source énorme de stress pour elle. Dans certains cas, une personne timide qui est forcée à avoir des interactions sociales peut même montrer des signes d’agressivité, car elle se sent elle-même agressée et cherche à cacher sa faiblesse.

 

Mais toutes ces manifestations ont une ou plusieurs causes. C’est le prochain point que nous allons aborder dans cet article.

 

Les causes de la timidité :

La plupart des spécialistes s’accordent à dire que les origines de la timidité remontent souvent aussi loin que l’enfance voire la petite enfance.  Aussi, l’environnement familial semble avoir une importance capitale dans le développement de la timidité chez certaines personnes. Conflits familiaux, milieu familial très fermé, manque d’affection, tous ces facteurs de fragilisation émotionnelle peuvent s’avérer jouer un rôle dans le développement d’un comportement timide à l’âge adulte.

En effet, parce que c’est au sein de la cellule familiale que les enfants entament leur apprentissage de la vie en société, un enfant timide devient souvent un adulte timide. La socialisation d’un individu joue également un rôle important dans le développement de son anxiété sociale : un enfant qui subit des moqueries, des menaces ou des critiques à l’école ou dans son cercle familial, aura tendance à perdre confiance en soi et à craindre les interactions sociales, ce qui pourra amener à un développement de la timidité à l’âge adulte.

 

D’autre part, les mauvaises expériences et traumatismes qu’un individu expérimente pendant son existence peuvent être à l’origine d’une certaine timidité et favoriser le développement de peurs. Un enfant sociable peut grandir et devenir un adulte timide s’il accumule les mauvaises expériences comme une humiliation en public, des moqueries blessantes ou des remarques répétées. Une perte d’estime de soi et d’égo sont des facteurs de développement de la timidité ex : une rupture amoureuse, la perte d’un être cher, un échec scolaire, etc. et expliquent souvent une apparition de l’anxiété sociale à l’âge adulte.

 

Enfin, contrairement à une idée répandue, la timidité n’est pas héréditaire et il aucun gène de la timidité n’a jusqu’à présent été identifié. Cependant, certains scientifiques continuent de croire en l’hypothèse d’une prédisposition à la timidité qui pourrait engendrer un manque de confiance en soi et déclencher un stress social. Ces personnes seraient particulièrement sensibles aux situations de stress.  Néanmoins, cette prédisposition supposée n’expliquerait pas à elle seule la timidité, mais n’en serait qu’un élément exacerbant.

 

Maintenant que nous avons passé en revue les origines et causes les plus communes de la timidité, nous pouvons entamer un tour d’horizon des solutions qui existent pour soulager, voire vaincre ce trouble.

 

Les solutions à la timidité

Les médicament comme solution :

Bien qu’il n’existe pas de solution miracle à la timidité, certains traitements peuvent aider à en atténuer les symptômes. Trois principaux types de médicaments sont habituellement prescrits aux patients souffrant de timidité sévère : les bétabloquants, les antidépresseurs et les anxiolytiques. Quand ils sont correctement dosés et choisis, ces médicaments ont la possibilité d’influer de manière drastique sur la timidité d’une personne et lui permettre de regagner un sentiment de confiance en soi.

Cependant, l’automédication est à proscrire absolument et quelques conditions doivent être respectées. Attention donc, les médicaments ne doivent pas être considérés comme une fin en soi et leur prise doit s’accompagner d’un traitement psychologique de fond! ( consultez un médecin )

Les méthodes douces ou sophrologies comme solution:

Des méthodes « douces » et non médicamenteuses existent également si vous craignez les effets secondaires des médicaments et les risques d’accoutumance. Si ces méthodes n’ont pas d’effets directs et immédiats sur la timidité, elles sont un véritable travail sur le corps et l’esprit et elles permettent au patient de se détendre, ainsi que d’apprivoiser son stress et ses émotions.

On retrouve parmi ces méthodes : le yoga, la relaxation et la méditation. Il s’agit d’un travail de long terme où la dimension corporelle est mise en avant pour apprendre à gérer son stress et ses émotions. C’est la raison pour laquelle ces méthodes sont vivement recommandées par les spécialistes.

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Les thérapies comportementales et cognitives

L’efficacité de cette méthode a été prouvée à de nombreuses reprises comme étant plus importante sur le long terme que les médicaments. Au cours de cette thérapie, le patient est progressivement confronté par son thérapeute à des situations qui déclenchent de l’anxiété. À ce titre, cette méthode appartient au groupe des thérapies dites « actives » : il existe un véritable échange entre thérapeute et patient afin de soigner et de vaincre les peurs de ce dernier. Le but ultime est de parvenir à modifier progressivement le comportement et les pensées d’un individu souffrant de timidité.

 

La psychanalyse

Dans le cas de la psychanalyse, le but est de comprendre les causes du problème, leur origine dans le subconscient ou dans le passé du patient. Ainsi, l’individu souffrant de timidité pourra se libérer du traumatisme dans lequel il est enfermé. La qualité du traitement dépend largement du thérapeute et de votre alchimie avec ce dernier.

Dans la mesure où vous allez discuter de sujets très personnels avec lui, ce dernier élément est absolument primordial. Afin de choisir le meilleur thérapeute pour vous, nous vous conseillons soit de choisir sur recommandation d’une personne de confiance, soit d’essayer plusieurs thérapeutes jusqu’à trouver celui avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise.

Ce type de traitement est particulièrement long et s’appuie principalement sur l’idée qu’une prise de conscience de l’origine du problème chez un patient est la condition pour l’aider à le surmonter.

 

Les thérapies de groupe

Elles permettent aux grands timides d’affronter leur peur avec des gens qui leur ressemblent et qui les comprennent, car souffrant du même handicap social. Elles rendent possible un véritable travail de fond sur l’angoisse liée à la prise de parole en public et permettent à ceux qui s’y soumettent de surmonter leurs peurs.

Les thérapies de groupe peuvent prendre plusieurs formes parmi lesquelles : des jeux de rôles ou des pièces de théâtre (les classes de théâtres sont des lieux souvent recommandés aux grands timides), des conversations de groupe, des prises de parole devant un petit nombre de personnes, etc.

Elles sont largement bénéfiques dans le sens où elles s’attaquent à la source du problème : la peur d’interagir avec autrui. Dans le cadre d’une thérapie de groupe, les patients peuvent s’encourager mutuellement, faire preuve d’empathie, et surtout bénéficier des retours et de l’expérience des uns et des autres.

 

Découvrer d’autre moyens pour vaincre sa timidité

Article 1 pour vaincre sa timidité : 11 Truc pour vaincre sa timidité

Article 2 pour vaincre sa timidité: 7 actuces et conseils pour vaincre sa timidité

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

La timidité: Il y a-t-il des médicaments? (prescriptions et pilules)

Médecin femme montre traitement medical

La timidité : Il y a-t-il des médicaments ? (prescriptions et pilules)

 

Le regard des autres et les interactions sociales peuvent être source d’une profonde anxiété pour de nombreuses personnes et ce sentiment peut se révéler être un véritable handicap social pour ceux qui en souffrent. Pour les personnes timides en particulier, la simple idée de devoir aborder quelqu’un et lui parler face à face relève souvent de l’impossible. Les causes de ce trouble sont multiples et ses manifestations entrainent une indéniable souffrance psychologique : frein à la confiance en soi, à l’épanouissement personnel, fragilité émotionnelle, sentiment d’insécurité exacerbé etc.

Malheureusement, comme pour beaucoup de choses, il n’existe pas de recette miracle pour lutter contre la timidité. Néanmoins, il est possible d’avoir recours à des « aides » : des médicaments  et pilules permettant de lutter contre la timidité et les phobies sociales. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon de ce type de médication et couveront tous les points les plus importants du risque d’accoutumance en passant par les principaux effets secondaires.

Quand ils sont correctement dosés et choisis, certains médicaments, pilules et prescriptions ont la possibilité d’influer de manière drastique sur la timidité d’une personne et lui permettre de regagner un sentiment de confiance en soi. Cependant, l’automédication est à proscrire absolument et quelques conditions doivent être respectées. Tout d’abord, il doit être médicalement confirmé (par un professionnel de santé) que vous souffrez d’un cas d’anxiété sociale aiguë. Une timidité « légère » ou occasionnelle telle qu’un petit coup de stress avant de prendre la parole en public ne doit en aucun cas justifier la prise d’un tel type de médication. Deuxièmement, et nous ne le répèterons jamais assez au cours de cet article : toujours avoir recours à ce type de médication sur conseil et avec le suivi de votre médecin. L’automédication est absolument proscrite ! Enfin, le traitement doit s’accompagner d’un suivi psychologique pendant lequel le patient atteint de timidité devra travailler sur son anxiété sociale. En effet, avec ces médicaments, il ne s’agit jamais de « soigner » la timidité de manière permanente, mais plutôt de permettre au patient qui en souffre d’apprivoiser son trouble et d’apprendre à le surmonter.

Ceci ayant été dit, nous pouvons maintenant passer à notre tour d’horizon des médicaments et prescriptions aidant les personnes atteintes de timidité.

 

Les bêtabloquants :

Médication favorite des grands timides, les bêtabloquants sont une famille de médicament qui est utilisée à l’origine en cardiologie. Ils permettent de bloquer l’action des médiateurs du système adrénergique, en particulier l’adrénaline. En d’autres termes, ils bloquent les symptômes du stress : accélération du rythme cardiaque, bouffées de chaleur, transpiration, mains moites, etc.

À ce titre, ils ont un effet modérateur de l’humeur et du tempérament et c’est pour cette raison qu’ils sont utilisés pour atténuer les troubles tels que l’anxiété sociale, la timidité ou plus généralement les effets physiques de l’émotivité. Ils sont souvent utilisés, à tort, dans des situations de stress ponctuel (stress de performance par exemple).

Pourtant, malgré leur effet bénéfique sur les indicateurs physiques de la timidité, les bêtabloquants sont porteurs de contre-indications importantes et peuvent occasionner des effets secondaires. L’asthme, le diabète, divers troubles cardiaques en sont les principaux, mais pas les seuls. De même, ils n’agissent que sur les manifestations physiques de la timidité et n’ont aucun effet sur la cause psychologique du problème. Ils ne sont donc que des solutions de court terme. C’est pour cette raison qu’ils doivent être absolument prescrits par un médecin qui a connaissance de votre historique d’anxiété sociale.

 

Les antidépresseurs :

Les antidépresseurs sont un type de médicament ou prescription connu pour aider dans les cas de dépression, mais sont, depuis peu, autorisés comme traitement des troubles anxieux parmi lesquels les cas les plus aigus de timidité. Entre autres effets,  ces pilules permettent au cerveau de filtrer les émotions négatives.

On compte deux catégories d’antidépresseurs qui se différencient en fonction de leurs effets sur les principaux neuromédiateurs qui agissent sur l’anxiété.

La première catégorie est celle des ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) comme le Deroxat, Prozac, Zolfot, etc.

La deuxième catégorie est celle des IRSNA (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline). C’est la première classe, les ISRS qui sont celles utilisées dans le cas de la timidité. Ils ont un effet direct sur le plan émotionnel, cognitif et comportemental des patients atteints de timidité. À la différence des bêtabloquants qui ont un effet très ponctuel, les antidépresseurs sont considérés comme un traitement de fond (ou de longue durée) et leur prise s’étend généralement sur plusieurs mois voire une année complète. Il est donc primordial de bénéficier d’un suivi médical régulier lors du traitement.

De plus, les antidépresseurs, en réduisant le niveau d’anxiété des patients, permettent de commencer plus facilement un travail psychologique de long terme qui se révèle être une condition indispensable à la prise d’antidépresseurs, en particulier lors de l’arrêt du traitement et pour éviter les rechutes.

Cependant, des effets néfastes liés à leur prise existent. Parmi les effets secondaires les plus communs de la prise d’antidépresseurs, on retrouve : des maux de tête, des vertiges, divers troubles digestifs (principalement constipation), des étourdissements, une perte ou une prise de poids ou d’appétit et enfin des troubles sexuels.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ NATURELLEMENT ICI

Guide Confiance en soi PDF

Les anxiolytiques (ou tranquillisants) :

Les anxiolytiques sont une autre alternative médicamenteuse pour atténuer les cas de timidité maladive. Ils appartiennent principalement à la classe des benzodiazépines. Tous comme les bêtabloquants, ces pilules sont indiqués dans le traitement ponctuel et symptomatique de l’anxiété sociale. Ils n’ont donc qu’une action très courte et limitée.

Leurs prescriptions sur avis médical sont, de ce fait, très rares, et se justifient souvent par des cas d’anxiété généralisée qui s’ajoutent à l’anxiété sociale. Dans ce cas, le traitement doit être court et ne dépasse en règle générale jamais douze semaines en incluant la période de sevrage. En autres effets néfastes liés à la prise d’anxiolytiques, on retrouve : un risque important d’accoutumance, une altération des capacités d’apprentissage et de mémorisation, etc.

De plus, leur efficacité est discutable et discutée dans le sens où ces médicaments n’ont pas d’influence sur le comportement relationnel du patient. En d’autres termes, la personne sous anxiolytiques ne s’habitue pas au contact social et reste angoissée. Il ne s’agit donc en aucun cas d’un traitement fiable pour ce trouble.

 

Phytothérapie & compléments alimentaires :

Même si leur efficacité réelle reste à démontrer, il nous a paru important de mentionner dans cet article l’usage des médicaments à base de plante, de l’homéopathie et des compléments alimentaires dans le traitement des troubles mineurs de l’anxiété. Pour la peur de parler en public, le remède naturel le plus connu est la Mimulus, une fleur de Bach dont on utilise l’extrait, souvent en inhalation. Cependant, il s’agit là encore d’un remède de courte durée à effet très ponctuel et dont les véritables bénéfices médicaux restent encore largement débattus.

 

Pour ce qui est du traitement homéopathique, les professionnels de cette discipline recommandent généralement la prise en granules de deux principales souches homéopathiques et ce jusqu’à l’amélioration du trouble chez le patient. Le traitement est donc généralement long et les effets varient considérablement d’un patient à l’autre en fonction de la réceptivité de chacun à ce type de traitement.

Enfin, des méthodes plus douces et non médicamenteuses existent. Si elles n’ont pas d’effets directs et immédiats sur la timidité, elles sont un véritable travail sur le corps et l’esprit et elles permettent au patient de se détendre, d’apprivoiser son stress et ses émotions. Utilisés depuis des siècles dans certaines cultures, leurs effets bénéfiques ne sont plus à démontrer. On retrouve parmi ces méthodes : le yoga, la relaxation et la méditation.

Dans ce type de traitement beaucoup plus naturel, les effets secondaires sont presque inexistants et le risque d’accoutumance mineur. Ils constituent donc une alternative potentielle pour les patients qui ne souhaitent pas user de médicaments. Ils peuvent également être pris en parallèle d’un accompagnement psychologique ou médicamenteux.

 

Important (alternatives aux médicaments et pilules)

Il est important de conclure que les médicaments et pilules ne sont pas une fin en soi et ne doivent pas être considérés comme des moyens de « soigner » la timidité. Les pilules sont des aides ponctuelles à l’anxiété sociale et doivent être considérés comme des traitements de court-terme. L’aide et le suivi psychologique ainsi qu’un travail de long terme sur la timidité sont plus à même de trouver les sources de cette anxiété sociale et d’avoir un effet plus significatif dans le temps.

Il est donc nécessaire de s’engager, en plus du traitement médicamenteux, dans un autre type de traitement plus psychologique comme les thérapies comportementales et cognitives par exemple. Leur efficacité a été prouvée à de nombreuses reprises comme étant plus importante sur le long terme que les médicaments.

Et pour encore plus d’efficacité et afin d’apprendre à contrôler les symptômes physiques de votre anxiété sociale sans prescription ou pilule, nous vous recommandons de pratiquer une activité physique comme le yoga ou bien la méditation (deux activités connues et reconnues pour permettre à ceux qui les pratiquent de gérer leur stress et leurs émotions)

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Timidité héréditaire, innée ou acquise

Un bébé assis seule timide.

 

Timidité héréditaire, innée ou acquise

Sentiment d’insuffisance, manque de confiance et d’aisance dans les relations avec autrui, peur du jugement, la timidité peut dépasser la simple rougeur des joues. Cette vulnérabilité au regard de l’autre risque de devenir un profond malaise.

 

Timidité héréditaire, innée ou acquise : au cœur des recherches scientifiques

La timidité a fait l’objet de plusieurs recherches scientifiques pour mieux comprendre ses origines et trouver les bonnes thérapies pour vaincre ce trait de caractère, qui peut causer un réel blocage aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle.

 

En effet, une question majeure a toujours alimenté les débats scientifiques : la timidité est-elle innée, acquise ou plutôt héréditaire ? Ci-après, un retour sur ces différentes théories qui continuent à faire couler beaucoup d’encre.

 

La timidité : d’un simple inconfort à une vraie pathologie

La timidité est un sentiment qui peut impliquer le caractère d’un individu ou de sa personnalité. Cette distinction est fondamentale, car tant que la timidité n’empêche pas réellement le contact avec l’autre, elle reste gérable et ne constitue qu’un sentiment d’inconfort.

 

Si ses conséquences sont beaucoup plus importantes au point de constituer un véritable frein dans la vie quotidienne, creuse l’écart entre la personne et son environnement et causer un malaise profond, cela devient une vraie pathologie qu’il faut absolument traiter et vaincre.

 

D’où vient-elle ?

Alors que certains chercheurs soutiennent l’idée que la timidité a des origines génétiques et qu’il s’agit donc d’une caractéristique héréditaire, d’autres émettent l’hypothèse que c’est inné et que cela n’a pas forcément une origine héréditaire. Un autre courant parlent, par ailleurs, de la timidité comme étant le résultat de l’évolution humaine et elle est donc considérée comme une timidité acquise. Toujours vouloir faire une bonne impression et échapper aux jugements négatifs reçus expliquent également cette théorie.

 

Timidité innée et timidité acquise

Les concepts d’inné et d’acquis ont toujours été au cœur des études psychologiques. Par définition, la timidité innée est quelque chose qui appartient à la personne dès sa naissance sans avoir un caractère héréditaire. Il n’y a pas forcément un processus d’apprentissage, mais cela est automatiquement déclenché après la naissance.

 

En revanche, la timidité acquise, comme tout autre caractère bon ou mauvais, est quelque chose qui s’obtient par l’apprentissage ou encore par expérience. La timidité n’existe donc pas à la naissance de la personne, mais survient et évolue au cours de sa vie et de son existence.  En effet, plusieurs personnes ne naissent pas timides, mais ils le deviennent quelques années plus tard. Ce sentiment d’inconfort peut  transformer leur vie en un enfer de solitude.

 

Toutefois, la situation se complique davantage quand il s’agit d’une timidité héréditaire qui a évolué dans le temps, sans que la personne y soit réellement consciente.

 

Timidité héréditaire : ça se transmet dans les gênes

Par définition, l’hérédité revient à tous traits de caractères qui sont hérités d’un parent ou d’un ancêtre, d’un parrain à son descendant. À titre d’exemple, la couleur de la peau, la couleur des yeux, le groupe sanguin, entre autres.

 

La timidité héréditaire, qui est d’ailleurs un problème loin d’être rare,  existe bel et bien et a été confirmée suite à des recherches et des expériences scientifiques. En effet, les gênes transmettent les traits génétiques des parents au fœtus. L’enfant timide a souvent un parent avec le même trait. Si ce n’est pas le père ou la maman, c’est donc l’un des grands-parents ou encore les oncles.

 

Les chercheurs ont découvert que la physiologie cérébrale chez les enfants timides était la source de la réponse : le facteur génétique a un grand impact, de même que les troubles émotionnels subis par la mère pendant la période de grossesse. Tout cela peut affecter le développement de l’enfant et le préparer à l’émergence de la timidité héréditaire.

 

Cette prédisposition génétique, souvent aggravée par des facteurs éducatifs ou environnementaux, est prête à se déchaîner face à des événements déstabilisateurs même minimes : la peur du jugement et l’agressivité d’autrui.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Impact de l’environnement et de l’entourage

Par ailleurs, l’environnement familial joue un rôle important. Une étude réalisée à Oxford auprès d’un échantillon de plus de 12 000 couples de nouveaux parents a révélé qu’un père déprimé générait des problèmes émotionnels et comportementaux chez ses enfants.

 

Plusieurs chercheurs ont été contre le concept de la « timidité héréditaire ». Leur preuve : il n’y a pas de gêne de timidité. Le caractère héréditaire est donc inconcevable, vu qu’il n’y a pas de transmission du parent à son enfant.

 


Comment se manifeste la timidité héréditaire, innée ou acquise

La timidité se manifeste par une variété de symptômes qui peuvent être plus ou moins révélateurs.

D’une part, il y a

Les symptômes dits anticipateurs :

ils se produisent avant l’événement auquel la personne participe. L’idée de devoir faire face à une situation déclenche une série de réactions symptomatiques telles que l’essoufflement, la transpiration, les troubles du sommeil et l’anxiété.

 

Les symptômes qui apparaissent au moment de la situation :

dans ce cas également, il est possible d’avoir des manifestations similaires à ceux résultant de la timidité anticipée, qui entraînent toutefois des comportements plus graves tels que la panique, le rejet ou la fuite.

 

De manière générale, la timidité peut correspondre à :

La peur des événements sociaux

Vous pouvez paniquer pendant des semaines avant d’assister à un événement qui vous oblige à apparaître en public et vous éviterez peut-être d’y assister par pure timidité. Et si vous arrivez à vaincre cette peur, votre anxiété sera encore plus grande et visible via des symptômes alarmants (palpitations cardiaques, transpiration excessive, sécheresse de la gorge, douleurs à la poitrine et abdominales, maux de tête, etc.). Vous inventez donc souvent des raisons pour sortir du lieu de l’occasion ou partir sans préavis avant la fin de l’événement et avant que la panique vous prenne.

 

La peur excessive… qui n’a pas de sens

Vous savez vous-même si votre peur est logique ou non. Vous saurez mieux identifier les signes de timidité qui affectent votre vie sans pouvoir les contrôler.

 


Vaincre sa timidité :  techniques et thérapies

Que ce soit une timidité innée, une timidité acquise ou encore une timidité héréditaire, ce sentiment, très souvent désagréable, peut être surmonté à condition que la personne dont elle souffre en soit réellement consciente et l’accepte comme tout autre sentiment normal, mais surtout qu’elle ait la volonté d’y faire face afin de bien identifier ses raisons et savoir les vaincre.

 

Les différentes techniques pour vaincre sa timidité

Alerte mentale

Nous entendons par attention ou alerte mentale de noter votre état mental à chaque moment que vous ressentez de la timidité, de sorte que vous réalisiez ce qui vous empêche de faire ce que vous souhaitez. Lorsque vous séparez votre pensée de votre état au moment de l’événement, vous êtes sur la bonne voie !

 

Contrôler la séquence d’idées pour éviter la timidité

La prochaine étape consiste à contrôler la séquence de vos pensées qui peuvent vous mener à l’anxiété ou à la timidité. Au lieu de penser au négatif, vous pouvez penser positivement aux idées noires qui vous mènent à la peur et à la honte.

 

Faire face aux peurs pour les éliminer

Cette étape nécessite beaucoup de courage et de force et peut être la plus difficile, mais ses résultats sont les plus rapides et les meilleurs. Ils peuvent vous rendre beaucoup plus fort face à tout ce que vous craignez. La timidité peut donner lieu à plusieurs craintes, la plus importante étant la peur d’être gêné, ainsi que la peur du jugement, il est donc nécessaire de faire face à ces craintes assez longtemps pour s’y habituer et s’en débarrasser.

 

Demander l’implication des amis

Vous devriez gagner plus d’amis et vous intégrer dans des groupes, en particulier avec des personnes qui font la promotion de votre pensée positive et vous apportent toujours un soutien psychologique et vous redonnent confiance en vous. La confiance en soi contribue grandement au traitement de la timidité.

 

Chercher des sources de distraction

L’essentiel du processus de traitement consiste à réduire votre pensée négative, que ce soit avant, pendant ou après chaque événement. Les sources de distraction vous poussent à aller au-delà de tout cela pour ne pas être coincé dans une spirale négative de pensées. Vous pouvez par exemple vous convaincre de lire, de lire, de faire du sport, de passer du temps avec la famille, les amis ou les enfants, de regarder des programmes télévisés de divertissement, de surfer sur Internet. Certaines personnes ont tendance à entendre de la musique, à regarder des drames, etc.

 

Les thérapies de groupe et la …Zoothérapie 

Être dans un groupe de personnes ayant le même sentiment d’insécurité aide vous permettra à réduire le sentiment d’inconfort dont vous ressentez et de prendre conscience de ce blocage, mais aussi de partager ses craintes et de bénéficier des expériences de personnes présentant le même caractère.

La Zoothérapie est également une technique recommandée. En effet, le contact et la communication avec les animaux aident à extérioriser ses émotions et redonnent un sentiment de sécurité aux personnes souffrantes.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Confiance en soi et l’estime de soi: différences

Une femme confiante heureuse ayant une bonne estime de soi

Femme confiante et heureuse.

Les différence entre la Confiance en soi et l’estime de soi. (astuces et trucs)

La confiance en soi peut se définir comme le fait de faire confiance en sa propre personne, en ses capacités et en ses actions. Elle se traduit par une assurance dans les prises de décisions et de choix dans les réactions et les actions et cela, quel que soit la situation à laquelle on est confrontée. Cette notion de confiance en soi est en quelque sorte le moteur invisible qui permet à la personne d’avancer et d’évoluer dans sa vie. C’est donc une chose essentielle et indispensable dans la vie de l’individu et qui est très liée à la notion de l’estime de soi.

La confiance en soi est  une force qui te propulse et qui te d’atteindre tes objectifs. L’estime de soi est un respect pour sa personne, une considération, une appréciation favorable faite sur sa personne.

Ainsi même si elles comportent des différences on ne peut parler de la confiance en soi sans évoquer l’estime de soi. Ces notions sont interdépendantes et jouent un rôle clé dans la vie de l’individu. Toutes fois il est nécessaire d’en savoir plus sur la confiance en soi et l’estime de soi. C’est-à-dire comment les développer, les retrouver, les conserver et quels sont les éléments sur lesquels se baser pour les cultiver.

Nous verrons dans cet articles  dans cet ordre la confiance en soi, l’estime de soi, leurs différences et des astuces pour  les développer.

 

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

La confiance en soi est un terme utilisé par de nombreuses personnes dans tous les secteurs d’activité. C’est un mécanisme complexe qui implique la discipline personnelle, un apprentissage et le concours des mécanismes réflexes et qui définissent la réaction d’une personne face à une situation connue ou inconnue. La confiance en soi est une compétence qui peut être apprise et développée afin d’être manifestée dans tous les domaines de la vie que ce soit dans les relations, dans le monde professionnel, dans les finances, etc. C’est en résumé, la foi en ses capacités.

 

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Avant de voir les différences entre l’estime de soi et la confiance en soi, explorons l’estime de soi.

 

Dans la vie, l’estime qu’une personne a d’elle-même déterminera la manière dont elle va aborder les défis ou les tâches qui se présentent devant elle.

Une faible estime de soi conduira une personne à la timidité, à une perte de confiance de soi et à une faible productivité dans tout ce qu’elle fait. Mais la forte confiance en soi est le début de tout succès. L’estime de soi est en réalité, la valeur qu’une personne pense qu’elle mérite.

 

Il est étonnant de voir que beaucoup de personnes vont dans la vie en pensant qu’elles ne méritent pas le bonheur ou toutes les bonnes choses qui se passent dans le monde. Elles sont d’une part convaincues que les bonnes choses ne peuvent arriver qu’aux autres et non à elles. Cette situation vient d’une faible estime de soi qui est conditionnée par l’environnement et les informations reçues.

Par contre, une même personne qui a une forte estime de soi pense qu’elle mérite de vivre heureuse. Alors elle se bat corps et âme pour atteindre cet idéal de bonheur. L’estime de soi est une force conductrice dans la vie. Elle décide du sort d’une personne dans tout ce qu’elle fait.

 

L’estime de soi se développe par de nombreuses méthodes qui sont psychologies, psychiques, par des programmes de développement personnel et autres.

Avant de guérir d’une faible estime de soi ou de la développer, il faut une reconnaissance de son état actuel. L’estime de soi est un phénomène complexe qui prend en compte le système de pensées, le subconscient et le conscient.

Gagner en estime de soi, revient à faire une reprogrammation totale de sa personne et se focaliser sur son énergie positive. C’est un travail qui peut prendre du temps et demander de la persévérance, mais ça en vaut la peine.

 

Un peu plus sur l’estime de soi

L’estime de soi est une valeur qui est en général suivie par la confiance en soi. Ainsi ces deux notions font partie des bases du développement personnel de l’individu et ne doivent pas être négligées.

L’estime de soi est une valeur qui se construit dès le bas âge, lorsqu’on prend connaissance de nos capacités de nos talents et de toutes les merveilles que nous sommes capables de réaliser. L’estime de soi est le fait d’aimer sa personne comme elle est, de faire confiance à sa personne et de s’estimer à sa juste valeur. C’est une valeur qui se cultive très tôt et qui laisse place plus tard à la confiance en soi. C’est pour cela que ces deux notions sont liées et souvent même confondues. C’est l’estime et la valeur que l’on se donne qui font naître une grande confiance en notre personne.

Ainsi du moment que l’on s’estime, nous sommes capables de réaliser d’énormes prouesses réalisées grâce à la confiance en soi. Cette dernière peut être définie comme la certitude qu’on a de pouvoir accomplir certaines choses ainsi que la confiance que nous avons en nos capacités et compétences.

C’est dans cette même interdépendance que la non estime de soi entraine le manque de confiance en soi. Une fois que l’on dévalorise notre propre personne, nous ne faisons plus confiance à nos capacités et à nos compétences.

 

La différence entre l’estime de soi et la confiance en soi

Selon leurs définitions, les deux termes présentent une différence particulière. La confiance en soi est un courage qui vient de la conscience qu’on a de la valeur. C’est une force qui propulse et qui permet de faire des exploits.

L’estime de soi est un respect pour sa personne, une considération, une appréciation favorable faite sur sa personne. C’est une compétence de vie qui permet à toute personne de vivre une vie heureuse. De nombreuses personnes vivent dans la dépression aujourd’hui parce qu’elles n’ont pas une estime de soi suffisamment poussée.

L’estime de soi est différente de la confiance en soi du fait que l’estime de soi met un axe plus poussé sur l’image personnelle et la vision personnelle. L’estime de soi se présente comme la base du développement, c’est un outil qui permet à l’individu d’améliorer la manière dont il se voit et s’apprécie.

 

La différence vient aussi du fait que l’estime de soi peut être plus vite améliorée que la confiance en soi. Il suffit de prendre conscience de votre valeur pour booster cette énergie positive qui est en vous.

Dans la pratique, les deux disciplines ne présentent pas tellement de différences, parce que travailler l’estime de soi, c’est aussi bâtir la confiance en soi.

 

Dans le monde professionnel ainsi que dans la famille ou dans tous les aspects de la vie, la différence est notoire entre les personnes qui ont l’estime de soi et qui ne l’ont pas. La différence se ressent au niveau de leur productivité surtout. L’estime de soi est une question de valeur, c’est une question d’appréciation de qui on est réellement. C’est la réalisation de cette personne qu’on est et qui ne dépend pas de ce que nous avons vécu. C’est une question d’atteinte d’un haut de niveau de conscience de qui ont est de l’acceptation de la différence avec les autres.

 

La différence entre l’estime de soi et la confiance en soi, c’est aussi dans la manière dont elles sont abordées lors des thérapies. Plusieurs psychologies se penchent beaucoup plus sur les questions liées à l’estime de soi que sur celles liées à la confiance. L’image que vous avez de vous détermine la confiance que vous avez en cette image. C’est la raison pour laquelle, pour apprécier la différence et ne pas se laisser intimider par quoi que ce soit, l’estime de soi est capitale.

 

Il existe des exercices faciles qui peuvent permettre à toute personne de faire la différence dans sa vie en optimisant son estime de soi. Par exemple, vous pourrez vous tenir devant un miroir et commencer par parler à la personne que vous voyez, vous. Vous lui dites combien vous l’aimez, combien vous l’appréciez, combien elle est magnifique et combien elle est forte.

L’estime de soi se développe aussi lorsque vous commencez par prendre soin de vous en soignant votre aspect intérieur et votre aspect extérieur. Cela veut dire tout simplement que vous investissez plus en vous et vous lisez plus de livres qui vont vous faire grandir et autres. Faire la différence, c’est aussi apprendre à vous faire plaisir et à améliorer votre look externe.

 

La confiance en soi ne vient qu’après l’estime de soi, c’est la raison pour laquelle tous ceux qui se focalisent premièrement sur la confiance semblent échouer dans leurs exercices.

Avoir de l’estime de soi, c’est changer radicalement la manière dont on se voit et prendre la décision d’être une nouvelle personne. La véritable différence se trouve au niveau de l’image et de la vision de soi.

 

Comment se manifestent la confiance en soi et l’estime de soi?

Ces deux notions de valeurs se matérialisent par de nombreuses choses. Lorsqu’un individu a l’estime de soi et la confiance en soi il n’hésite pas à se lancer et à prendre certaines décisions. Rien n’est impossible pour lui, car il a parfaitement confiance en ses valeurs et ses capacités et il sait que sa personne est capable de passer à travers des événements difficiles. Il ne se rabaisse pas et ne se sous-estime jamais, même s’il s’agit d’une chose qu’il ne maitrise pas. Il se dit que tôt ou tard il pourra l’accomplir. C’est cette confiance en soi et cette estime de soi qui fait que vous vous lancez en premier pendant que les autres hésitent à faire le premier pas.

La personne ayant confiance en elle est animée par un fort et solide courage ainsi qu’une motivation inébranlable. Il arrive que l’individu perde ou voit sa confiance en soi et son estime de soi diminuer suite à certains évènements malheureux ; échecs, doutes, perte d’un être cher… Aussi faudra-t-il dans ces moments essayer de retrouver et de reprendre confiance en soi.

 

Comment retrouver la confiance en soi et l’estime de soi?

Suite à des évènements déstabilisants qui vous font perdre le moral et la confiance, il est impératif de reprendre confiance en soi pour pouvoir avancer dans la vie. Ainsi pour reprendre confiance en vous suite à un échec, vous devez tout d’abord éliminer de votre tête l’idée que vous êtes nul ou que vous n’avez aucune capacité. Dites-vous que vous avez auparavant accompli de nombreuses choses que vous avez réussi et que vous avez toutes les capacités de réussir.

Ainsi, repensez à vos moments de gloire et réessayez maintes fois les choses dans lesquelles vous avez échoué jusqu’à ce que vous les réussissez.

Continuez de croire en vous et ne vous comparez pas aux autres, car vous êtes différents.

Apprenez à contrôler vos peurs et à les dominer et dites-vous qu’il n’y’a pas de raison d’avoir peur de l’échec.

Tirez des leçons de vos erreurs pour ne plus les refaire dans le futur.

Entourez-vous des proches et amis qui vous motivent et qui vous donnent l’envie d’aller de l’avant tout en vous boostant d’énergie.

Si vous vous  entourez négativement, vous aurez du mal à vous débarrassez de votre manque de confiance. Respectez votre personne et dites-vous que nul n’est parfait et que chacun a ses défauts, donc il est impossible de réussir à tous les coups. Pour retrouver votre confiance en soi, fixez-vous des objectifs mesurables et atteignables et pratiquez régulièrement du sport pour vous sentir mieux dans votre peau.

 

Le manque de confiance en soi

Le manque de confiance est un frein majeur à l’évolution d’un individu et constitue un blocage. Il est dû des fois à des cicatrices du passé, soit un manque de présence parentale ou des dires négatifs ayant affecté la personne dans son enfance. Mais le manque de confiance en soi est également dû à des incidents survenant dans la vie d’un individu et bouleversant totalement sa vie. Ces incidents rendent ainsi la personne fragile et lui font perdre toute confiance en soi et estime de soi.

 

Il se manifeste des fois par une gêne ou une timidité vis-à-vis des autres. Ce manque de confiance en soi est causé par le doute, la peur d’être critiqué, d’être pointé du doigt, le sentiment d’être inférieur aux autres… Le fait que vous redoutez les opinions des autres sur votre personne fait que vous ne voulez pas agir et prendre des décisions. Penser que les autres sont mieux et meilleurs que vous réduit votre moral et favorise également le manque de confiance en soi. Ce dernier crée un esprit pessimiste et développe le doute en votre personne.

 

Le sentiment de culpabilité peut aussi vous empêcher d’avancer en entrainant un manque de confiance en soi. Ainsi lorsqu’on n’a pas confiance en soi, en ses capacités, on ne peut donner de la valeur à notre personne d’où le manque d’estime de soi.

Ce manque de confiance vous prive de votre bonheur, de votre liberté et tue peu à peu vos capacités, car aussi compétent que vous puissiez être, cela ne se verra pas si vous n’avez pas confiance en vous et que vous ne vous affirmez pas.

 

Comment développer et améliorer l’estime de soi et la confiance en soi?

Il est important de se mettre en tête que ces deux notions se s’acquièrent pas d’un seul coup. En effet il faudra s’entrainer et s’exercer sur des pratiques qui permettent de renforcer les compétences et les aptitudes. C’est en explorant nos compétences qu’on se rend compte que notre personne a en réalité une très grande valeur.

Pour développer l’estime de soi et la confiance en soi, il vous faudra tout d’abord ne pas avoir de doutes et d’hésitations. Le doute et l’hésitation sont en général causés par une peur de ne pas être à la hauteur. Plus vous hésitez et vous doutez et plus vous serez incapable d’avancer.

Une autre chose très importante est que vous devez apprendre à vous comprendre et vous accepter tout en prenant conscience de vos compétences et qualités, mais aussi en acceptant vos défauts. Vous pourrez même essayer de transformer ces défauts en atouts.

Apprenez à être fier des choses que vous accomplissez, aussi minimes qu’elles soient.

Dressez une liste des améliorations que vous devez faire en vous et essayez de les pratiquer.

Apprenez également à aimer votre personne en mettant en avant vos atouts et vos points forts afin d’avoir une confiance absolue en soi.

Ne faites pas attention à l’opinion des autres et avancez à votre rythme.

Moins vous vous préoccupez de l’avis des autres et plus vous serez vous-même.

Arrêtez de penser que vous ne faites pas le poids face aux autres, assumez votre personnalité et exprimez-vous.

 

Avoir un esprit optimiste: une notion essentielle pour la confiance en soi et l’estime de soi

Être optimiste fait partie des qualités qui pourront vous aider à cultiver et à favoriser la confiance en soi et l’estime de soi. En effet c’est le fait de voir les choses de manière positive qui vous permet d’avancer au fur et à mesure et de vous relever de vos échecs.

Lorsque vous êtes optimistes, vous pouvez accomplir de nombreuses choses sans hésitation et sans doute. La personne optimiste se dit qu’elle est capable de réaliser une chose même si la situation est compliquée tandis que celle qui est pessimiste hésite en se disant qu’elle ne peut pas.

 

L’optimisme consiste à se dire que même les choses les plus difficiles sont réalisables. C’est cet optimisme qui fait aussi que l’individu ne prête pas attention aux dires négatifs des gens et qu’il se contente d’avancer tout en se disant que tout ira bien. Cet esprit optimiste entraine une motivation et une confiance inébranlable en soi.

Ainsi même en cas d’échec, l’optimiste se dit qu’il réussira la prochaine fois et conservera une bonne perception des choses. Lorsque vous êtes optimiste, après chaque échec vous allez en tirer des leçons en essayant de vous améliorer pour faire mieux la prochaine fois.

 

En tant que personne positive, l’échec ne signifie pas la fin de toutes choses, mais plutôt le début d’une aventure. L’importance d’être optimiste c’est que vous n’allez pas vous laissez abattre par les incidents et que vous garderez toujours une image positive de votre personne.

L’optimisme entraine une profonde confiance en soi et une estime de soi, car du moment que vous voyez les choses d’un œil positif, vous faites confiance à vous-même, à vos capacités et vous vous dites toujours que vous pouvez le faire.

 

Comment garder la confiance en soi et l’estime de soi?

L’une des clés fondamentales pour toujours avoir confiance en soi c’est d’apprendre de ses erreurs au lieu de se plaindre et de se lamenter sur son sort. Les erreurs et les échecs ne sont que passagers et ne doivent en aucun cas constituer un frein pour vous.

Pour ne pas perdre votre estime de soi et votre confiance en soi, vous devez apprendre à affronter la réalité et ne pas avoir peur de l’échec. Dites-vous tout simplement que ce dernier intervient dans la vie de tout le monde.

Ainsi lorsque vous êtes confronté à un échec la première chose que vous devez faire c’est faire le point en vous posant certaines questions essentielles. Demandez-vous où est-ce que vous avez fait une erreur et quelle est la cause de cette erreur. Une fois l’erreur trouvée, décortiquez la pour savoir pourquoi vous l’avez commise et comment faire pour ne pas la répéter une autre fois. Dites-vous que vous avez les capacités de ne plus la refaire.

Ne vous dévalorisez pas en cas d’échec et ne vous dites pas que vous êtes nul ou incompétent. Une prise de conscience de vos erreurs et une acceptation de vous-même et de vos défauts peuvent vous aider à toujours garder la confiance en soi et l’estime de soi. On peut voir des fois des personnalités qui ont réussi avec brio suite à des échecs et des incidents au cours de leurs vies. Leur secret c’est qu’elles ont appris de leur échec et qu’elles n’ont pas accepté de se courber face à ces échecs. Elles les ont pris pour des supports qui leur permettront d’avancer.

Garder la confiance en soi et l’estime de soi n’est pas une chose aisée, toutes fois pour y parvenir il faut que vous cultiviez un esprit optimiste.

 

Comment retrouver confiance en soi après un échec ou une perte?

Le visage d'une femme qui se couvre le visage après un échec.

Femme déprimée suite à un échec.

Comment retrouver confiance en soi après un échec ou une perte?

Il arrive dans la vie que vous soyez confrontés à divers problèmes qui peuvent vous faire perdre la confiance en vous-même. Cela peut s’agir d’un échec suite à des tests, examens de passages, ou de doutes lorsque vous devez faire une chose et que vous avez peur de vous lancer par manque de confiance.

Il peut également s’agir de la perte d’un être qui vous soutenait tout le temps et que suite à sa disparition vous perdiez totalement la confiance en vous. Vous vous croyez ainsi incapable de réussir ou d’aller de l’avant à cause de certaines choses que vous avez vécues.

Néanmoins, tout n’est pas perdu, en effet il est possible pour vous de retrouver la confiance en soi après un échec et après de nombreuses épreuves difficiles.

 

Alors, comment retrouver confiance en soi après un échec ou suite à une perte?

N’ayez pas peur de l’échec

Il vous faut tout d’abord avoir une perception différente de cette notion d’échec pour pouvoir l’affronter sans crainte. La plupart des gens croient que lorsqu’on échoue, on est nul et on a plus de raison de vivre alors que c’est tout le contraire.

L’échec ne diminue en aucun cas votre valeur et il ne doit constituer en aucun cas un frein à votre évolution. Voyez la défaite comme un moyen d’apprendre plus et de vous perfectionner afin de retrouver confiance en soi après un échec. Ne prenez pas l’échec comme la fin de toutes tentatives, mais plutôt comme le début de votre aventure afin de retrouver confiance en soi suite à un échec.

Vos échecs vous servent à construire le chemin de votre succès, car grâce à eux, vous pourrez corriger vos erreurs passées et ne plus les refaire. D’énormes leçons peuvent être tirées de vos échecs et pourront vous servir à vous améliorer pour atteindre vos objectifs.

Ainsi en cas de fiasco, gardez votre calme et votre enthousiasme et essayez de tirer le maximum de leçons possibles afin de retrouver confiance en soi suite à un échec. Demandez-vous où vous avez échoué pour ne plus commettre les mêmes erreurs.

 

Rappelez-vous de vos réussites

L’une des meilleures réponses à la question comment retrouver confiance en soi demeure les souvenirs de vos réussites passées. Cela vous permet de réaliser que vous n’êtes pas nul comme vous le pensez. Ces souvenirs vous donneront un autre aperçu de votre personnalité différent de celui que vous avez en ce moment d’échec.

Vous pouvez accrocher une grande feuille sur le mur de votre chambre dans laquelle vous allez écrire toutes les victoires et réussites que vous avez connues durant votre vie. Si vous l’accrochez quelque part, vous pourrez la voir en tout moment et cela vous permettra de remonter votre moral et d’éliminer le manque de confiance que vous avez en votre personne.

En effet si vous lisez vos succès passés, vous allez vous dire que si vous avez été capable d’accomplir et de réussir tout cela, vous êtes aussi capable de faire plus. Cela vous permettra de vous dire que vous avez surement omis quelque chose et que vous êtes loin d’être incompétent.

 

Combattez le doute

Le doute est une chose normale chez toute personne. Toutefois il constitue un danger, car il diminue la confiance en soi. Le doute vous empêche d’avancer, car il vous met dans une situation stagnante où vous ne savez pas quoi faire.

Il est important de savoir que le doute est animé par vous-même et qu’il est donc possible d’éliminer ce sentiment et de le vaincre. C’est le manque de confiance en soi qui développe le doute. Si vous doutez de vos compétences et de vos aptitudes à réussir alors cela signifie que vous n’avez pas confiance en vous.

Vous devez lutter contre ce doute par tous les moyens en commençant par éliminer le manque de confiance. Ainsi acceptez votre personnalité telle qu’elle est en vous disant que nul n’est parfait, certes vous avez des défauts, mais vous avez aussi d’énormes qualités et compétences à exploiter. Ceci est déjà un pas pour combattre le doute.

Acceptez également le fait qu’échouer est une chose normale chez tout être humain.

 

Cultivez un état d’esprit optimiste

Avoir une vision positive vous permet également de retrouver la confiance en soi et de cultiver l’estime de soi. Vous devez ainsi positiver suite à toutes les situations qui se présentent à vous. Après un échec dites-vous tout simplement que tout n’est pas perdu et que vous réussirez la prochaine fois avec plus de préparation.

Lorsqu’il s’agit de prendre une décision ou de vous lancer dans une chose, il faut vous dire que vous pouvez le faire, vous en avez les capacités et les compétences. De même par exemple lorsque vous perdez un être cher, dites-vous que vous devez continuer à vous battre pour honorer cette personne et que vous ne devez nullement baisser les bras.

Ainsi, voyez toutes les épreuves d’un côté assez positif pour pouvoir les surmonter et ne pas perdre confiance en soi. C’est le fait de voir les choses négativement qui entraine le manque de confiance et qui fait que vous ne pouvez nullement avancer.

Le pessimisme vous pousse à croire que vous ne pouvez pas accomplir telle ou telle chose ou si vous l’accomplissez ça va virer au cauchemar. Chassez ces idées de votre tête et dites que tout se passera bien.

 

N’abandonnez pas afin de retrouver confiance en soi suite à un échec

Afin de retrouver confiance en soi suite à un échec il faut que vous soyez actif. En effet, le fait de rester sans rien faire et vous morfondre sur vos échecs ou pertes ne mènera à rien. Vous ne devez donc pas abandonner juste parce que vous avez échoué ou que vous manquez de confiance.

Alors suite à une défaite ou une perte, réessayez autant de fois que c’est nécessaire afin de retrouver confiance en soi. Cela permet de vous redonner courage et motivation. Alors, faites un bilan des choses que vous n’avez pas pu accomplir et posez-vous les questions à savoir pourquoi vous ne les avez pas faites ou pourquoi vous avez échoué?

Est-ce parce que vous doutez de vous-même?

Ou parce que vous avez oublié certaines choses?

Comparez ces actions inaccomplies à celles que vous avez réussies et vous verrez que ce n’est pas du tout compliqué. Essayez alors de reprendre ces actions, mais avant cela, prenez du recul en oubliant vos échecs et vos doutes et en les mettant de côté.

Une fois que cela est fait, vous pourrez réussir à accomplir de nombreuses choses bien plus complexes.

 

Faites confiance à votre force intérieure pour retrouver la confiance en soi

Il se peut qu’après votre échec ou votre perte que vous soyez confrontés à de nombreux discours visant à vous décourager. Cela peut provenir de votre entourage qui peut essayer de vous mettre dans la tête que vous n’êtes pas fait pour ce travail ou ce concours par exemple et que vous devez aller chercher autre chose.

N’abandonnez pas aussi facilement et fiez-vous à cos compétents plutôt qu’à leurs discours. En effet, si vous êtes sûr que vous avez la capacité de réussir alors ne vous laissez pas abattre. On vous demande d’abandonner alors que votre force intérieure vous ordonne de vous relever et de continuer, suivez ce dernier et allez jusqu’au bout.

Si vous suivez les avis des gens et que vous comptez abandonner à chaque fois que vous échouez, vous risquez de ne rien accomplir au final. Fixez-vous des objectifs irrévocables et faites le tout pour les atteindre même si vous devez recommencer maintes fois.

 

Cultivez l’estime de soi

Par estime de soi, on entend l’amour et la confiance en soi ainsi que la vision en soi. L’estime que vous avez de votre personne dépend de la vision que vous avez de celle-ci. Alors vous devez faire en sorte qu’elle soit solidement positive.

Ainsi pour cultiver l’estime de soi, vous devez faire de vous-même votre référence et votre modèle. Dites-vous que vous n’avez pas besoin de prendre une autre référence autre que vous, car les contextes diffèrent. Ne vous comparez pas aux autres.

Néanmoins vous pouvez vous approprier certaines qualités que vous voyez chez d’autres personnes. À part cela, soyez authentique en créant votre propre style, vos propres valeurs adaptées à votre vie et à vos visions.

Prenez soin de vous aussi bien en interne qu’en externe. Que les épreuves ne soient pas une raison pour que vous négligiez votre personne. Continuez à prendre soin de votre apparence physique pour favoriser votre bien-être. Faites des courses, allez au cinéma, lâchez-vous et amusez-vous tout en vous disant que vous faites partie des meilleurs.

 

Reprenez le cours de votre vie suite à la perte d’un être cher

Lorsqu’une personne qui vous est chère vous quitte ou n’est plus de ce monde, ne vous laissez pas ébranler. Si c’est une personne qui vous a abandonné dites-vous que c’est ce qui est mieux pour vous ? Vous ne devez pas rester figé sur cette perte.

En effet, vous devez oublier ces évènements et les classer dans les dossiers de votre passé, tirez un trait sur cela et continuez votre vie. Évitez de vous remémorer des souvenirs anciens et de vous reprocher certaines choses, car cela vous empêche d’avancer et favorise également le manque de confiance et d’estime en soi.

Essayez de vous entourer de vos proches qui vous aiment et qui peuvent vous inspirer la joie de vivre afin de retrouver confiance en soi suite à une perte. Dites-vous que le meilleur vous attend quelque part et que vous devez continuer de vous battre pour l’atteindre.

 

Tirez des leçons de vos erreurs

Il est bien de positiver suite à une série d’échecs, mais il est mieux de tirer des leçons de vos erreurs et de les retenir afin de ne plus les refaire. Après un échec, étudiez la cause de cela. Une fois que vous avez trouvé la raison de votre échec posez-vous les questions à savoir pourquoi vous avez commis ces erreurs?

Est-ce par manque de concentration ou par doute? Si par exemple c’est par manque de concentration, demandez-vous encore pourquoi vous avez manqué de concentration.

En résumé, essayez de connaitre la cause de chaque élément constituant de votre échec. Notez le tout et ensuite essayez d’apporter des solutions à ces erreurs. Demandez-vous comment faire pour remédier à ce manque de concentration par exemple. Une fois toutes les réponses à vos questions trouvées, lisez ces notes constamment pour pouvoir les maitriser, savoir comment agir dans le futur et pour pouvoir retrouver confiance en soi suite à un échec.

 

Connaitre l’importance de la confiance en soi

Pour mieux reprendre la confiance en soi, il est essentiel que vous connaissiez les avantages de celle-ci afin de redoubler d’efforts pour la cultiver. La confiance en soi donne de la valeur et de l’estime à votre personne. Cela vous rend fier de vos réalisations et de vous-même.

Ainsi la confiance en soi vous assure un bonheur constant dans votre vie ainsi qu’une indépendance irrévocable sur tous les plans. De même grâce à la confiance en soi vous allez continuellement aller de l’avant. Le fait d’avoir des doutes ou de manquer de confiance ralentit votre évolution et vous empêche de réussir même si vous en avez toutes les capacités et moyens.

Le fait d’avoir confiance en soi élimine le doute concernant vos capacités de réussite. Vous serez ainsi en mesure de faire face à toutes sortes de situations aussi pénibles qu’elles soient et de retrouver confiance en soi après un échec. Prendre confiance constitue la base de toutes les choses que vous allez accomplir dans votre vie.

 

Entourez-vous de personnes qui vous poussent vers le haut

La confiance et l’estime que vous avez de vous-même peuvent également dépendre des gens qui vous entourent. S’ils ont l’habitude de tenir des discours négatifs et décourageants, cela pourra maintenir votre manque de confiance.

Choisissez vos amis et entourez-vous de personnes avec lesquelles vous partagez les mêmes visions et les mêmes ambitions. Ces genres de personnes sont les mieux placées pour vous comprendre et vous regonflent d’énergie quand vous êtes découragé ou que vous avez perdu toute confiance en vous.

Avoir des personnes à l’esprit positif et confiant vous garantit une évolution remarquable et vous permet de retrouver confiance en soi suite à un échec. Ces personnes vont vous conseiller, vous assister, vous aider à voir de manière positive et ne vous laisseront pas baisser les bras. Elles vous aident à retrouver confiance en vous et une motivation de plus.

514 111-7045

 

Comment vaincre sa timidité : les 7 astuces et conseils

Un enfant timide caché qui regarde à travers un trou

Sortir de sa cachette pour affronter sa timidité.

Comment vaincre sa timidité : les 7 astuces et conseils

Vaincre sa timidié: Introduction

La timidité c’est cette partie de nous qui nous désavantage dans notre vie quotidienne. C’est ce sentiment qui nous paralyse et nous empêche d’avancer, de nous affirmer et de nous épanouir. C’est cette part de nous qui nous fait rater beaucoup d’occasions de progresser, d’évoluer et qui nous bloque.

La timidité c’est cette partie de nous qui freine nos ambitions, qui fait avorter nos rapports avec les autres.

C’est cette partie de nous qui doit s’estomper, qu’on doit extirper.

Certes, c’est un sentiment qui provoque beaucoup de souffrance partout dans le monde, mais nous avons peut-être notre part de responsabilité à cause de notre passivité, de notre résignation.

En effet, souvent, la personne timide préfère se retirer plutôt que d’affronter le regard des autres. Cette stratégie d’évitement est une fuite vers l’avant, une manière de chercher des faux-fuyants, parce qu’elle craint d’être critiquée ou d’être rejetée. Ce faisant, elle évite de faire face à ces situations, et cela ne fait qu’augmenter le sentiment de doute sur ses aptitudes.

Cela pourrait vous paraitre paradoxal, mais pour se débarrasser de sa gêne, pour reprendre confiance en soi et vaincre sa timidité, il faut se jeter à l’eau, affronter ces situations stressantes qui vous intimident.

Ce qu’il faut : briser le miroir.

Oui, la timidité peut se comparer à un miroir qui nous montre ce qui se passe autour de nous, de l’autre côté, mais il est en même temps un rempart qui nous empêche de rejoindre ce monde et d’en faire partie.

Alors, comment briser ce miroir qui nous accompagne partout où nous allons, et qui gèle tous nos actes.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Comment vaincre sa timidité?  (7 trucs)

  1. Briser la glace

Pour le moment on n’a pas trouvé de gène de la timidité. Elle ne serait donc pas, génétique, autrement dit, on ne vient pas au monde timide.

Ce sont donc, nos expériences de vie, les situations par lesquelles nous sommes passés qui font de nous des personnes timides ou non. C’est en réaction à des situations difficiles, gênantes qu’on commence à construire ce cocon isolant pour nous protéger, cette glace qu’on se veut protectrice : la timidité.

À travers cela, on cherche à ce que la timidité agisse tel un bouclier qui nous préserve du regard inquisiteur des autres, de leurs opinions et de leurs feed-back. Ainsi, si nous construisons cette glace c’est que nous craignons la réaction des autres, et que nous ne désirons pas affronter leurs regards. Ce serait en quelque sorte, une manière de fuir en avant, afin de ne pas savoir ce qu’on pourrait penser de nous.

Devant cet état de lieux, comment se comporter donc, comment faire pour vaincre sa timidité. La réponse est quand même évidente : Il faudra prendre confiance en soi. Car le manque de confiance en soi et la timidité sont inextricablement liés.

Si vous désirez vraiment vaincre votre timidité et à tout prix, vous devez impérieusement créer une fissure dans ce miroir en essayant progressivement sans trop vous forcer, de vous montrer aux regards des autres. Tout le monde est exposé aux critiques, mais vous devez apprendre à ne pas en tenir compte. Ces critiques ne doivent en aucun vous démoraliser, car si chacun prend à cœur tous les reproches qu’on lui fait, on ferait du surplace et le monde n’évoluerait pas.

En vous dissimulant derrière votre timidité, en voulant être discret, vous allez rater votre vie, vous allez passer à côté de belles choses que ce soit au niveau professionnel ou sentimental. Prenez les actions nécessaires pour vaincre votre timidité.

Alors plutôt que de rester derrière dans l’ombre de votre timidité, pourquoi ne pas vous décider à être vous-même ! À reprendre confiance en vous ?

Ensuite, sachez qu’on ne peut pas plaire à tout le monde quoiqu’on fasse. Alors, pourquoi s’inquiéter de ce qu’en-dira-t-on. Faites ce que vous avez à faire, prenez vos responsabilités, et poursuivez votre chemin. Et essayez de faire des choix dans vos relations, de côtoyer les gens qui apprécient sincèrement vos qualités.

Prenez les choses en mains et ne vous dérobez plus, ne vous dissimulez plus derrière votre timidité, et vivez pleinement votre vie, soyez heureux. Et les autres qu’ils pensent ce qu’ils veulent !

Bien évidemment, tout ne se fera pas en un tour de magie, du jour au lendemain. Cela se fera progressivement, car ce n’est guère facile de passer d’un état à un autre et de vaincre sa timidité.

Accordez-vous du temps, mais vous devez en même temps faire chaque jour des efforts supplémentaires pour pouvoir évoluer. Progressivement, la fissure s’élargira sans que vous vous en aperceviez, jusqu’à ce que la glace qui vous fait atrocement souffrir disparaisse complètement.

  1. Quittez votre zone de sécurité

Quand une personne est timide, elle n’est pas vraiment prédisposée à se hasarder. Elle a plutôt tendance à se réfugier dans sa zone de confort, là où elle aura l’impression d’être en paix, loin de toute pression.

Mais si vous adoptez cette stratégie, vous ne pourrez pas progresser, et partant, vous n’arriverez pas à vaincre votre timidité.

Pour le faire, il faut oser, prendre votre courage à deux mains et essayer de nouvelles expériences, cela vous permettra de reprendre confiance en vous.

Par exemple, fixez-vous l’objectif de parler chaque jour à une nouvelle personne. C’est une stratégie simple, mais combien bénéfique, mais juste osez, ce qui vous permettra de prendre le dessus sur votre timidité. À force de nouer régulièrement un dialogue avec de nouvelles connaissances, vous allez arriver à être plus performant, plus sûr de vous, et cela ne fera que raffermir votre confiance en vous.

Cependant, soyez spontané, n’essayez pas de programmer en avance ce que vous allez dire, mais plutôt improvisez. C’est très important. Il faut que tout se passe simplement et naturellement.

Ne fixez pas à l’avance un lieu précis. Cela sera contraignant et vous n’allez peut-être pas vous trouver à l’aise. Vous pouvez converser avec une personne qui se sera trouvée sur votre chemin, dans la rue, ou au travail, ou dans une station de métro. En tout cas, où l’occasion se présentera.

Car votre objectif est de prouver à vous-même que vous êtes capable de le faire, et de réussir dans cette aventure. Cela renforcera votre confiance en soi. Vous en serez même très fier. Une manière de vaincre cette timidité qui vous a pourri la vie.

Au début, cela ne va pas être facile, vous aurez certainement des difficultés, vous serez rongé par le doute, et c’est tout à fait normal. Mais à mesure que le temps passe, vous serez de plus en plus dans votre aise, et vous serez de plus en plus agréablement surpris par vos performances.

  1. Prenez tout à la légère, ne vous compliquez pas la vie !

Si vous faites une bévue, que vous ayez été maladroit en renversant ou en cassant un verre devant plusieurs personnes, prenez cela à la légère, et plutôt que de rougir, ou de vous entremêler les pinceaux, prenez plutôt l’initiative de rigoler, et même de vous moquer de votre gaucherie. L’autodérision est un moyen parfait pour vaincre sa timidité.

En tout cas, les gens en vous entendant lancer une blague assez subtile en rapport à votre balourdise ne vont pas le prendre en mal.

Mais surtout, n’exagérez pas, soyez fin, car la finalité de cette réaction n’est pas de gagner en succès, mais plutôt de retourner une situation qui n’était pas à votre avantage.

Du reste, sachez que la majorité des You tubeurs célèbres ont souvent recours à l’autodérision, c’est que cette stratégie est payante.

  1. Faites la chasse à votre timidité !

Faire du sport en équipe est aussi une solution idéale pour faire des connaissances et pour communiquer avec d’autres personnes étrangères. Une activité sportive est un bon moyen pour réussir à vaincre sa timidité et à retrouver votre confiance en soi.

De plus, le sport est efficace, car il vous aide à aller de l’avant, cultive en vous cette hargne de réussir, de vous surpasser, d’aller au-delà de vos limites.

Le sport est capable de restituer votre confiance en soi et c’est une option efficace pour vaincre sa timidité. En découvrant vos performances, vous aurez plus confiance en vous, et cela ne pourra que vous faire du bien.

Si le sport ne vous stimule pas, vous pouvez vous tourner vers le théâtre, c’est aussi un milieu fort enrichissant où vous aurez la possibilité de lier connaissance avec de nouvelles personnes.

  1. La timidité, une forme d’égocentrisme !

Si on est timide, c’est que, peut-être quelque part, nous sommes un petit peu égocentrique. Un « je » sans doute, surdimensionné, démesuré, qui craint d’être blessé, critiqué, mis à rude épreuve. En fait, un timide c’est quelqu’un qui se concentre uniquement sur soi-même.

« Que vont-ils dire si je réponds de côté ? », « Est-ce que je serai à la hauteur ?». Alors, pour ne plus écouter cette voix intérieure qui vous paralyse, qui vous dénigre parfois, et qui vous pousse à l’inaction, à la réclusion, intéressez-vous aux autres. Et surtout, regardez-les, essayez de comprendre comment ils font, comment ils se comportent, comment ils pensent.

Entendez ce que les gens disent, et si vous liez connaissance avec eux, ne leur posez des questions que sur eux. C’est une manière de leur montrer que vous vous intéressez à eux.

C’est en côtoyant les autres, en les observant dans leur milieu, en les écoutant que vous arriverez à évoluer, à progresser dans vos relations avec les autres. Cela vous permettra d’enrichir votre expérience en matière de communication, de dépasser vos angoisses, de devenir plus social, plus ouvert. Et par conséquent, de vaincre votre timidité.

  1. Soyez modeste !

Vaincre votre timidité ne signifie pas que vous allez vous jeter dans la gueule du loup. Il ne s’agit pas de fixer la barre très haut. Par exemple, si vous avez peur de prendre la parole en public, vous n’allez pas tout de suite participer à un débat télévisé en live.

Vous pourrez par exemple vous entrainer devant un petit auditoire formé d’un groupe de collègues en qui vous avez confiance. Cela sera largement suffisant comme début.

Il ne s’agit pas aussi de passer brutalement de la timidité à l’impudence. Ce n’est pas la solution, car vous ne pouvez pas être à l’aise tout de suite si ce n’est pas votre vraie nature. Il ne s’agit pas de faire le pitre, le clown pour attirer l’attention, pour prouver que vous avez vaincu votre timidité.

Ce que nous vous suggérons plutôt, c’est d’avancer à petits pas, de ne pas aller contre votre nature, de ne pas jouer la comédie. Soyez spontané et modeste.

  1. Parler de sa timidité

La timidité ne doit pas vous culpabiliser. Pourquoi en avoir honte ? La timidité n’est ni une imperfection, ni une tare, ni un mal incurable.  Pour conjurer de pseudo « mal», pour le déraciner, le chasser, il est nécessaire d’en discuter avec vos amis, vos proches, autour de soi.

Arrêtez vos doléances, arrêtez vos craintes d’être jugé, critiquées par les autres. Vos proches ne vont pas vous juger négativement parce que vous êtes timide. Ils sauront vous écouter attentivement et ils vont vous prêter certainement main forte dans votre recherche de la quiétude, loin de toute manifestation de timidité.

  1. Pensez à vos réussites

Une manière d’exorciser la timidité alors que vous préparez à une nouvelle épreuve consiste à vous souvenir de vos réussites. Plus vous vous rappelez vos succès, plus vous vous sentirez capable de réussir dans votre nouvelle expérience, et plus vous vous sentirez capable de vaincre votre timidité.

 

  1. Consultez un professionnel !

Si malgré tout, si en dépit de ces conseils, vous sentez que vous n’êtes pas parvenu à vaincre votre timidité, il serait préférable de voir un psy. Il pourra vous programmer une thérapie comportementale ou des séances d’hypnose qui vous aideront dans votre quête d’une vie paisible, sereine, loin de toute forme de timidité.

En résumé (vaincre sa timidité)

Vaincre sa timidité n’est pas une tâche inaccessible, bien au contraire. Mais tout doit se faire à petits pas. Il faudrait être patient, ne pas se décourager. Ne vous hâtez pas. Accordez-vous du temps pour cueillir les fruits de vos efforts. Soyez persévérant, cela va être payant.

**Boostez votre confiance en soi**

Votre timidité est lié à votre confiance en soi. Trouvez le secret pour booster votre confiance en soi une fois pour toute, ainsi vous pourre vaincre votre timidité.

Procurez vous le livre complet de la confiance en soi 2.0 et débarassez-vous de votre timidité.

Le livre : Vaincre sa timidité : Confiance en soi 2.0

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Découvrer d’autre moyens pour vaincre sa timidité

Article supplémentaire pour vaincre sa timidité : 11 Truc pour vaincre sa timidité

Découvrez les causes de la timidité: Les causes de la timidité

La timidité: origines, causes, conséquences et solutions pour la vaincre

Les jambes d'une fille démontrent sa timidité

Une fille timide

Origines, causes, conséquences et solutions de la timidité

Les origines et causes de la timidité

La timidité est-elle un sentiment inné ? Ou alors c’est notre éducation qui nous rend effarouchés ou bien est-elle due alors à un événement qui nous a traumatisés ? Et si la timidité s’insinue dans la profondeur de notre être de manière insidieuse, à petite dose durant notre enfance ?

 

  1. Naissons-nous timides ?

De nos jours, les recherches scientifiques en matière de timidité sont de plus en plus innombrables, et on commence peut-être à y voir de plus en plus clair, bien qu’il y ait certaines zones d’ombre.

Quoiqu’on ne soit pas arrivé à identifier un gène propre à la timidité, certaines recherches avancent néanmoins qu’il y a des tendances naturelles à la timidité. C’est l’avis du professeur Jérôme Kagan qui estime que 15 à 20% des enfants voient le jour avec une telle tendance. Ils seraient plus impressionnables face au stress.

Ainsi, certaines personnes viennent vraisemblablement au monde, plus intimidables que d’autres. Mais, la génétique ne peut expliquer à elle seule la timidité. En réalité, le côté physiologique est plutôt un amplificateur de la timidité que la cause à proprement parler.

Certaines personnes pensent que leur timidité est associée à une déformation physique, comme le bégaiement, la petite taille ou la laideur. Cependant, nous trouvons que cette explication est tout aussi insuffisante que farfelue. Sinon, tous ceux qui auraient par exemple un nez aussi imposant que celui de Cyrano seraient forcément timides.

En plus, on peut avoir une crise de timidité non à cause d’un défaut, mais en raison de nos qualités. On peut être timide de notre éclat ou de notre succès comme on peut l’être de notre hideur ou de notre déconvenue. Ainsi, c’est le regard de l’autre qui fait naitre en nous ce sentiment de timidité et qui fait qu’on se sent fragile, vulnérable.

 

  1. L’entourage familial est-il coupable de causer la timidité?

L’entourage familial où l’enfant grandi peut influencer et causer incontestablement l’évolution de sa timidité.

Si ses parents sont timides, ils peuvent lui passer leurs phobies, leurs obsessions et leurs manières de se comporter.

Des parents trop stricts et inflexibles peuvent être la source des causes de la timidité chez leur enfant. Mais le schéma comportemental inverse est tout aussi possible : le cas des parents trop gentils qui ne font que des compliments à leur enfant, ou qui le magnifient de façon excessive.

Dans les deux cas, on refoule le désir de l’enfant qui va se trouver déstabilisé, fragilisé et cela développe en lui le sentiment de timidité pour faire à une castration ou à une idéalisation excessive de la part de ses parents.

D’un autre côté, si les parents sont vulnérables ou distants, ils seront encore plus déstabilisateurs que les parents rigides. Les enfants qui, en voulant communiquer, ne trouvent que des réponses anormales, irrationnelles ou déroutantes, vont rencontrer des complications pour s’affirmer quand ils auront à créer une relation.

Pour Freud, la timidité est la crainte d’être délaissé. Cette peur se développe de façon tout à fait naturellement durant la petite enfance et pendant l’adolescence. Si la timidité persiste de manière tenace en étant adulte, c’est qu’il y a vraisemblablement un petit blocage à libérer.

Nous recommandons aux parents de donner un petit peu d’initiative à leurs enfants aussitôt que c’est possible, de leur permettre d’êtres autonomes d’accepter leurs ardeurs, de les laisser s’exprimer devant d’autres personnes et de ne pas parler en leur nom. Essayez de les encourager à communiquer, à participer à des activités en groupes sans pour autant les contraindre au contact.

 

  1. La culture peut-elle être d’un grand apport ?

Des études comparatives ont essayé de montrer la dimension culturelle de la timidité. Par exemple, au Japon, vous rencontrerez beaucoup de timides en comparaison d’autres parties du monde. Ainsi, on estime que 90% des personnes sont ou ont été timides.

À Tokyo, être modeste, réservé, discret, gentil, et avoir de la bienséance sont des comportements qui entrent dans leurs traditions et sont empreints d’un sceau sacré. Or, ces valeurs sont en contradiction totale vis-à-vis des contraintes modernes en matière de concurrence économique, qui requiert, plutôt une certaine combattivité, une certaine froideur.

Culturellement, les Nippons se trouvent placés devant un dilemme, qui normalement crée des situations de timidité. Sois au top, valorise-toi et, parallèlement, sois délicat, ne froisse pas ton interlocuteur.

Un autre phénomène culturel peut expliquer la timidité : La transculturation ou le déracinement. Cela peut toucher les expatriés qui se trouvent dépaysés par rapport aux nouveaux codes de comportement qu’ils ignorent, mais aussi les personnes qui, grâce à leur cursus socio-professionnel brillant, se retrouvent projetées par le biais de ce qu’on appelle l’ascenseur social, dans un autre environnement différent de leur environnement de départ.

Sans tomber dans la trivialité, mais juste pour vous donner une petite idée, imaginez l’exemple d’un jeune homme issu d’un environnement ouvrier très peu fortuné, et qui grâce à son acharnement, à ses aptitudes, et à ses efforts pugnaces devient le patron. Ce jeune homme aura beaucoup de mal à communiquer avec des personnes supposées de « haut rang social», dont la manière de se comporter, de s’habiller, de rire est différente de ses propres codes.

  1. Un événement traumatisant peut-il vous rendre timide ?

Certains faits ou actes peuvent laisser des séquelles incurables, des blessures qui ne se fermeront jamais et qui entrainent une timidité durable. Si vous avez été atrocement humilié en public, ou que vous avez été moqué devant un auditoire. Si vous avez subi un échec cuisant, ou que vous avez été blessé profondément, ou bien alors, la femme que vous aimez a rompu sans explication, sans crier gare… Ce sont toutes des situations qui peuvent vous pousser à être timide, à perdre confiance en vous.

Essayez de chercher dans vos souvenirs, de faire une introspection, de voir depuis quad vous avez été timide. C’est peut-être à cause d’un professeur qui vous a collé un sobriquet malveillant ?  Ou à cause d’un échec amoureux qui a peut-être détruit votre confiance en vous ? Ou alors au lycée, vous avez été victime de railleries ?

Si vous avez passé par une période de timidité aiguë, il se peut que vous vous sentiez vulnérable si vous vivez d’autres épisodes analogues. Votre psychisme demeure encore traumatisé par les difficultés que vous avez rencontrées, et vous avez peur que cela se renouvelle. C’est la preuve que vous manquez de confiance en vous et que vous n’avez pas vaincu votre timidité.

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF


Les conséquences de la timidité.

Être timide c’est manquer de confiance en soi, c’est manquer d’assurance, de courage dans les rapports avec les autres. Et cela peut amener à de grandes conséquences et affecter sérieusement la vie sociale, professionnelle ou amoureuse de l’individu qui peut en pâtir.

Le désir de se dissimuler et le sentiment de honte que la personne timide ressent vont la pousser à se renfermer sur elle-même, à fuir ses semblables, et à nouer peu de relations sociales ou amoureuses. Et ce qui est encore plus grave, c’est que cette dévalorisation de soi peut pousser certaines personnes fragilisées vers la dépression.

  • La timidité et la vie professionnelle

Dans le monde du travail, le timide ne s’engage pas et ne prend pas d’initiative, de crainte d’être sévèrement critiqué. Il manque de confiance en soi, en ses capacités, il met à rude épreuve sa crédibilité, et il apparait souvent, confus, reclus…

Le timide a souvent le regard fuyant, car il craint de voir dans le regard de son interlocuteur une certaine ironie, voire des railleries. etc. Il aura tendance à éviter les réunions, les débats, les prises de parole en public. Il choisira la fuite en avant.

Par conséquent, cette timidité aura comme conséquence de freiner les promotions et la montée dans la hiérarchie professionnelle. Sa carrière en pâtira automatiquement.

 

  • La timidité et les rencontres

Les personnes timides fréquentent peu par rapport à leurs compères non timides. La timidité amène des conséquences dans la vie sociale et amoureuse d’une personne. Ils ne réussissent pas vraiment leurs rencontres, leurs relations intimes. Car, ils ne maitrisent pas l’art de communiquer, l’art de s’affirmer, l’art de séduire par les mots.

En effet, ils ratent souvent leurs conversations et ils n’arrivent pas à se valoriser. La personne timide préfère être passive, passer son temps à écouter de peur de faire échouer la conversation et par conséquent la rencontre.

C’est l’image d’une personne insignifiante et sans importance qu’elle offre à son interlocuteur.

Avec le sexe opposé, c’est encore pire. La personne timide n’arrive pas à placer ses mots, bafouille, s’entremêle les pinceaux, et le résultat est un échec cuisant.

  • La timidité et la vie étudiante

Les recherches effectuées ont clairement montré que la timidité assez prononcée influe sur le niveau d’étude et le nouveau académique. L’étudiant timide peut être incertain, peureux, et il manque de confiance pour s’exprimer, pour affermir ses capacités à soutenir et défendre ses idées, à séduire.

D’un autre côté, l’étudiant timide est incapable de requérir de l’aide, ou de demander les conseils indispensables pour ses études, ou l’aidant à planifier son avenir.

Les répercussions se ressentent même plus tard, l’étudiant timide rate le plus souvent ses entretins d’embauche, les candidatures spontanées, etc.

 

  • Timidité et santé

La personne timide éprouve des difficultés à communiquer même avec son médecin traitant, à parler de ses problèmes de santé, ce qui pourrait aggraver son état physique, mais aussi émotionnel.

Une personne qui souffre de timidité chronique se trouve privée d’un réconfort psychologique en cas de difficultés. En effet, elle est incapable de révéler ses problèmes, et se trouve privée de conseil, et de soutien. Sa situation pourrait s’aggraver, jusqu’à devenir une personne anxieuse, voire déprimée.

 

  • Timidité et communication

La timidité amène des conséquences dans la communication avec autrui. Dans plusieurs situations, la personne a un problème de communication avec les autres.

La timidité empêche la personne de communiquer avec les symboles de l’autorité : patron, médecin, professeur. Cet évitement démontre clairement une faillite totale de la personne timide dans le monde de la communication.

Dans un monde moderne moins individualiste fondé sur la communication, le timide n’arrivera pas à s’imposer, à trouver sa place, il se sentira perdu, inutile.


Comment vaincre la timidité ? Cinq conseils réalistes et opérants !

 

Vous désirez vaincre votre timidité ?    Nous vous suggérons 5 astuces réalistes et efficaces pour regagner votre confiance en soi et vaincre votre timidité. Ainsi, vous pourrez communiquer avec qui vous voulez sans la moindre gêne ou honte.

  • Soyez patient et tenez bon !

Pour vaincre la timidité, il faut avancer progressivement à petits pas. En effet, cela pourra vous demander des mois de travail. Et même, de longues années.

Vous pouvez arriver à vaincre votre timidité, vous en êtes capable. Mais soyez persévérant, car c’est un travail de longue haleine, comme tout travail sur soi. Vous allez certainement faire des rechutes, parfois vous vous sentez découragé, démotivé, le moral sapé, mais tenez bon.

 

  • Faites un sport d’équipe

Pratiquer un sport d’équipe, tel le football, le basket-ball…est une des solutions qui pourrait vous aider à vaincre votre timidité.

Un sport collectif vous aide à combattre votre timidité. En intégrant un groupe, vous serez obligé de vous présenter, de vous intéresser à vos coéquipiers, de répondre aux questions, de faire des commentaires … Tout cela vous aidera à améliorer votre sociabilité et à quitter peu à peu votre cocon, à aller vers les autres, à vaincre votre grande timidité, à retrouver confiance en soi.

On peut vous suggérer aussi, la danse de salon. C’est un sport idéal pour entrer en contact avec les autres et surtout avec le sexe opposé. Durant ce cours de danse, vous apprendrez beaucoup de danses et vous serez souvent invité à changer de partenaire. Vous allez dépenser moins physiquement, mais c’est une expérience très riche où vous allez apprendre à être en contact physique, mais aussi mental avec l’autre.

En plus, ces rencontres seront variées, et par conséquent riches. Une expérience à tenter qui vous aidera à vaincre votre timidité, surtout en face du sexe opposé.

  • Jouez du théâtre

Vous pourrez surmonter vos phobies, vos angoisses en participant à des cours de théâtre.

C’est l’occasion de combattre votre peur du ridicule en améliorant votre façon de marcher, de vous comporter et de parler. Vous ferez la connaissance d’autres gens, et vous allez jouer devant des inconnus. C’est l’idéal pour vaincre sa timidité, pour chasser ses peurs, ses démons.

 

  • Faites une thérapie comportementale

C’est aussi une solution très intéressante. Un spécialiste peut vous guider, vous encadrer, vous mettre sur le bon chemin. La thérapie comportementale est l’un des moyens qui pourraient vous aider à vaincre votre timidité.

  • Méditez

La méditation peut vous aider à vaincre votre timidité. Mais vous ne pouvez pas la pratiquer à n’importe quel moment. Vous pouvez choisir des moments les plus propices à la méditation, le matin, par exemple. Cela vous permettra d’être serein, en paix avec vous-même et de chasser tout ce qui pourrait entraver votre quête de retrouver votre confiance en vous et de vaincre une fois pour toutes votre timidité.

 

Découvrer d’autre moyens pour vaincre sa timidité  🙂

Article 1 pour vaincre sa timidité : 11 Truc pour vaincre sa timidité

Article 2 pour vaincre sa timidité: 7 actuces et conseils pour vaincre sa timidité

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Comment vaincre sa timidité: 11 trucs pour s’en débarasser

Femme seule timide

Solitude de la timidité

Comment vaincre sa timidité: 11 trucs pour s’en débarasser

La timidité est un acte qui se voit comme l’absence d’assurance dans un fait, une réalisation qui arrive dans la relation vis-à-vis des autres. Aimeriez-vous savoir comment vaincre sa timidité? C’est ce qu’on apprendra ensemble dans cet article.

Il faut dire que l’homme n’est pas timide tout seul par rapport à sa propre personne. Être timide, c’est manqué d’assurance lorsqu’on aborde les autres à travers la parole en public, le regard des autres, le geste, la pensée, entre autres.

Parfois l’individu timide ne peut hélas prendre certaines décisions, il n’ose pas souvent montrer sa capacité ni affirmer sa personnalité. La personne timide préfèrera toujours rester à l’écart, le plus discret possible, rester dans son monde, inhibée dans sa bulle. La timidité est presque confondue à une pathologie qui contraint la personne à rester seule dans sa zone de confort.

Dans certaines sociétés, la timidité est même assimilée à un manque criant d’intelligence et à une incapacité à se mêler à la société. Mais un homme timide peut-il rester toujours ainsi, cette timidité qui l’affecte peut-elle être vaincue ? Un ensemble de questions importantes qui méritent vraiment d’être posées pour vaincre sa timidité. Et bien la situation est loin d’être trop tard pour les personnes dites timides.

De nos jours, il existe un ensemble d’astuces, de conseils ou de pratiques qui aident facilement à confiance en soi et à sortir de la timidité, et ce de façon définitive. L’individu pourra au mieux affronter le monde qui l’entoure, le regard des autres, à relever des défis.

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Voici un ensemble de conseils importants pour pouvoir vaincre sa timidité.

  1. Agissez autrement pour avoir confiance en soi

Pour vaincre sa timidité, il faut bien sortir de sa bulle et voir le monde autrement. Il faut bien se donner de nouveaux défis dans la vie pour vaincre sa timidité. La personne doit donc changer d’attitude vis-à-vis de lui-même et vis-à-vis des autres.

L’individu gagné par la timidité doit affirmer sa personne et se mettre dans des situations complexes qui le poussent à agir. Des défis qui peuvent sembler très relevés au début, mais nécessaires pour vaincre sa timidité.

Ce sont des situations telles

qu’aborder les personnes,

les saluer,

échanger des regards,

des sourires avec elles,

faire plus de rencontres en dehors des lieux habituels.

À chaque fois qu’on se sent sûr et qu’on ait confiance en soi-même, c’est qu’on a au moins avancé dans ses tentatives de reprendre confiance en soi-même et de vaincre sa timidité. Vous vous sentirez différent et mieux à chaque fois vous ferez des efforts. Lancez-vous de nouveaux défis qui donnent confiance en soi, à chaque fois que vous vous en sentirez capable pour vaincre sa timidité.

  1. Gardez les pieds sur terre

Ne vous laissez pas tromper par vos premiers succès dans vos relations avec les autres. Vous avez eu des défis qui vous ont donné confiance en soi, vous les avez gagnés, mais n’oubliez pas l’essentiel, pour vaincre sa timidité.

L’essentiel est que vous retrouviez confiance en soi, alors ne visez pas trop haut. Restez humble, pas trop ambitieux, l’esprit positif et optimiste. Vous devez vous affirmer. Affirmez votre personnalité pour vaincre sa timidité, mais faites-le pas à pas. Il y’aura bien des changements que vous sentirez sans doute, mais ayez les pieds sur terre et ne visez pas trop haut. Le risque est de vous retrouver avec des déceptions dans vos rapports avec les autres, votre environnement au risque de vous replonger dans vos habitudes.

Comment vaincre votre timidité, la réponse passe par une nouvelle attitude, mais en toute humilité. À chaque défi, vous pourrez réellement sonder les résultats et voir votre niveau d’avancement. Si vous êtes trop dure avec vous-même, tout risque de s’effondre dans vos désirs d’avoir confiance en soi et de vaincre votre timidité.

  1. Prenez la parole contre la timidité

Pour vaincre sa timidité, l’individu doit s’intégrer avec son environnement ainsi les autres personnes qui l’entourent. Le mieux c’est de les aborder et de discuter avec eux pour avoir confiance en soi. Parlez-leur, prenez le temps de discuter avec eux. Allez vers eux et dites-leur vos impressions, vos pensées, vos sensations, car comme pour eux, votre avis peut bien compter. En gardant votre timidité pour vous même vous risquez de ne jamais vaincre sa timidité, pourquoi pas en parler autour de vos avec vos proches ou vos amis qui vous connaissent bien, des spécialistes, entre autres. Les autres peuvent bien vous aider à répondre à la question comment vaincre sa timidité. Ils vous donneront sans dote de quoi avancer, avoir confiance en soi et voir la vie sereinement. Donc prenez la parole, autour de vous, en public pourquoi pas dans vos réunions, vos rassemblements, entre autres. Une chose est sure, vous vous sentirez mieux en libérant la parole.

  1. Arrêter de se centrer sur soi-même

Le premier  renfort de la timidité qui ne permet pas d’avoir confiance en soi, c’est que souvent on pense que le monde tourne autour de soi-même. L’individu affecté par la timidité croit que tout le monde se focalise sur lui-même et qu’il imagine un ensemble de caméras dirigées sur lui-même.

Il se sent épier, observer à tel point qu’il ne veut plus lever la tête pour faire face à la réalité et vaincre sa timidité. La réalité en est qu’on se crée soi-même cette gêne qui nous empêche d’avancer et de vaincre sa timidité. Et pourtant les autres ont leur activité, leur problème, leur vie à mener beaucoup plus importants à leurs yeux au point de ne point se focaliser sur vous tout le temps.

L’idéal est qu’au lieu de vous centrer sur votre personne, tourner plutôt votre camera imaginaire vers les autres. Intéressez-vous à eux pour gagner confiance en soi. Sortez de votre bulle et rencontrez les gens autour de vous, c’est la seule manière de vaincre sa timidité.

  1. Intéressez-vous aux problèmes des autres

Et parce que la vie c’est vous, mais aussi les autres. Intéressez vous à leurs problèmes, leurs malaises. Il faut casser la barrière que vous-même avez placée entre vous et les autres.

Pourquoi pas leur demander à eux aussi ce qui leur fait souffrir, questionnez-les sur leurs difficultés de la vie au quotidien.

Les réponses que vous aurez vous seront bénéfiques pour prendre confiance en soi et comprendre réellement vos relations avec les autres et pouvoir vaincre votre timidité. Des relations qui sans doute s’amélioreront de plus en plus, car vous n’aurez plus peur de les regarder les yeux dans les yeux.

La personne avec qui vous discutez n’hésitera pas également à vous aborder une prochaine fois. Il sera bien content de vous parler, de parler de vos problèmes ou de  votre timidité. Vous ne vous sentirez plus seul dans votre petit monde. Vaincre sa timidité sera peut-être un objectif plutôt atteignable pour vous.

  1. Libérez-vous de ce qui vous retient dans votre timidité

Dans la vie bien des situations viendront, des situations auxquelles vous êtes appelé à vous confronter. Ces situations peuvent être complexes, incommodantes ou même intimidantes pour vous. Mais le pire est de vous recroqueviller sur vous.

Pour vaincre sa timidité, quelle que soit la nature de la situation à laquelle vous faites face, vous devez garder votre calme. Respirez, prenez le temps de comprendre ce qui se passe réellement. Libérez-vous comme un ballon en l’air, sortez tout ce qui est stressant en vous et tenez-vous tout droit.

Les personnes affectées par la timidité ont souvent tendance à avoir une attitude faible devant des situations intimidantes.

Soyez positif! Prendre la vie du bon côté, c’est aussi pouvoir maitriser la situation. Faites l’essentiel de ce que vous devez faire pour vaincre sa timidité.

  1. Représentez votre timidité

Il s’agit de pouvoir mettre un visage sur ce qui vous pousse à vous pencher devant des situations intimidantes. Cela consiste en un exercice où vous allez représenter sur un papier la nature de votre timidité.

Vaincre sa timidité passe également par savoir réellement ce qui vous arrive. Prenez une feuille et dessinez votre timidité. Il peut s’agir d’un visage, d’un objet, ou tout autre type de représentation de la timidité. L’essentiel est de voir ce qui est devant vous.

C’est une des façons les plus efficaces pour répondre à la question comment vaincre sa timidité. L’objectif ici n’est pas de mettre en avant vos talents de dessinateur, il s’agit simplement de mettre un symbole sur votre gêne afin de prendre confiance en soi. Cet exercice consistera à prendre ce dessin, de le froisser, de le jeter à la poubelle ou de le mettre au feu.

  1. Donnez-vous du pouvoir pour avoir confiance en soi

Il ne s’agit pas pour vous de viser trop haut. C’est simplement pour mieux vaincre sa timidité. La pratique consiste cette fois à utiliser un objet personnel qui est cher pour pouvoir l’utiliser à bon escient. Cette méthode a été utilisée par Alejandro Jodorowsky.

Si vous devez faire un speech devant un public, pourquoi pas porter vos objets qui vous sont chers tels que médailles, montres, bijoux, entre autres. Vous serez renforcé en force et en pouvoir pour mieux aborder le public.

Ces objets vous aideront à mieux affirmer votre personnalité pour vaincre sa timidité, à vous réapproprier vos capacités et à vous protéger vous-même. Votre timidité doit être affaiblie au maximum. Alors, n’hésitez pas, pour vaincre sa timidité, à mettre tous les atouts de votre côté.

Maitrisez au mieux vos interventions en classe, au bureau ou autres lieux car vous devez avancer contre cette timidité, vous avez besoin d’avancer et d’avoir confiance en soi. Une autre méthode simple et efficace de comment vaincre sa timidité.

  1. Rendez-vous disponible pour vaincre votre timidité

Il arrive que différents évènements se tiennent autour de vous. Vous devez voir la vie plus belle pour sortir de votre petit coin et affronter votre peur. Il arrive que vous vous trouviez au cœur d’une de ces festivités, anniversaire, mariage, diner entre autres. Alors il n’est pas question que vous enfuyiez devant vos responsabilités.

Notamment lorsque vous êtes invité à une fête. Affichez la bonne attitude et rendez-vous disponible pour vaincre vos craintes. Prenez les devants et participez activement à la fête. Pourquoi pas être au service, à la distribution, être au cœur de l’organisation? Il s’agit d’une belle occasion pour se débarrasser de sa timidité, alors profitez-en.

En étant en pleine activité au service des autres, on oublie même qu’on a une gêne qui nous affecte. Les pensées se concentrent ailleurs le temps de la fête, au moins. Vous serez mieux apprécié par les gens dont vous rendez service et ils seront contents de voir votre changement d’attitude pour vaincre votre timidité, plus de confiance en soi.

  1. Arrêtez de vous stigmatiser davantage

Pour réussir à vaincre sa timidité, il est important que cela commence dans votre tête en premier. L’idée est de plus vous décoller l’étiquette de « timide ». Plus question de vous afficher comme tel, plus question de répondre « Bas ! Je suis un timide ».

Si vous avez tendance à vous décrire toujours comme tel, alors vous ne parviendrez jamais à vous sortir de ce malaise. Une telle étiquette de timide vous condamne inconsciemment à demeurer ainsi aussi longtemps que possible.

Il faut donc à tout prix se dévêtir d’une telle étiquette et prendre les actions nécessaires pour avoir confiance en soi et vaincre sa timidité. Fini les moments de peurs des autres, il s’agit maintenant de vous affirmer comme il se doit. Mettez en avant vos capacités et réveillez la part de pouvoir qui dort en vous.

  1. Mettez en avant vos compétences et capacités

Car oui vous êtes une personne comme les autres. Il est important de sortir de votre zone de conforts pour affronter sa timidité.

Mettez en avant vos capacités. Chaque personne a des capacités réelles qui souvent dorment en lui. Pour cela, appuyez-vous sur ce qui fait la force de tout individu, ses compétences. Ces capacités que vous possédiez feront vos réussites.

Vous vous stigmatisez vous même en croyant que vous ne pouvez pas servir les autres. Vous avez bien tort, chaque personne a certes des faiblesses, mais aussi ses forces. Ne vous mettez pas à douter de ces capacités, énumérez-les et faites en sorte que les autres sachent que vous n’êtes pas un timide incapable.

Grâce à ces qualités intrinsèques, plus question de vivre dans une bulle, plus question de douter, plus question d’avoir peur des autres.

Boostez votre confiance en soi

Votre timidité est lié à votre confiance en soi. Trouvez le secret pour booster votre confiance en soi une fois pour toute, ainsi vous pourre vaincre votre timidité.

Procurez vous le livre complet de la confiance en soi 2.0 et débarassez-vous de votre timidité.

Le livre : Vaincre sa timidité : Confiance en soi 2.0

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Découvrer d’autre moyens pour vaincre sa timidité

Vaincre sa timidité: 7 actuces et conseils pour vaincre sa timidité

La timidité: Origines, Types, Manifestations, Solutions

Un enfant timide et solitaire.

Un enfant timide et solitaire

La timidité: Origines, Types, manifestations et Solutions

 

La timidité peut être définie comme un manque de courage dans l’expression de ses pensées ou de ses opinions ou un manque d’audace dans la prise de décisions et dans les actions.

Elle est bien plus que le fait d’avoir peur de parler en public. C’est un comportement ou un caractère qui affecte tous les domaines de la vie.

Selon certaines études, plus de 60% de la population mondiale manifeste la timidité dans les activités de tous les  jours et puis il y a ceux qui souffrent de la timidité chronique.

Qu’elle est son origine et qu’elles sont les différents type de timidité?  Quelles sont les causes de la timidité ? Et comment la vaincre ?

 

Qu’elles ont les causes et origines de la timidité ?

 

Ce sentiment de gêne à l’enfance.

Selon certains scientifiques, la timidité aurait une cause héréditaire. Même si la science n’est pas encore arrivée à prouver qu’il y ait un gène responsable de la timidité, il existe néanmoins des preuves sociales que cette maladie peut être transmise de génération en génération.

Une étude a été faite sur un lot de parents timides et sur leurs enfants. Il a été constaté que certains de ces enfants ont pris les caractères de leurs parents en grandissant, ce qui prouverait que la timidité ait une origine génétique. Les biologistes s’activent à prouver cela.

De plus, l’environnement familial et social est une cause majeure de la timidité.

Une personne ayant vécu dans un environnement instable aurait tendance à devenir timide dans la vie même si elle était extravertie auparavant.

Les disputes familiales, les pressions des parents, une éducation trop sévère et trop rigide peuvent conditionner une personne à être timide.

Le divorce entre les parents ou des enfants qui ont vécu dans un environnement où il n’y avait pas une quiétude ou dans un environnement de violence peuvent devenir timides.

 

Les expériences qui façonnent notre peur des autres

La timidité est une réponse du système nerveux par rapport aux situations externes. Dans les mêmes conditions, certaines personnes peuvent devenir meilleures, mais la plupart se créent une bulle dans laquelle elles restent. Pour le philosophe Sigmund Freud, la timidité est la peur de se faire rejeter dans une situation.

La timidité peut être aussi une fonction des expériences vécues. Une personne qui a été maltraitée durant son enfance ou une personne qui a subi le rejet pendant toute sa vie aura du mal à s’intégrer avec les autres. Elle aura de la peine à communiquer avec tout le monde et aura toujours à l’esprit la peur de se faire rejeter.

De même, une personne qui a été toujours traitée d’incapable et d’insensé aura du mal à prendre de bonnes décisions. Son image mentale restera celle d’une personne qui n’est pas comme les autres et qui ne peut rien faire de sa vie.

En outre, une personne qui a subi des échecs peut aussi sombrer dans la timidité en ayant la peur de ne plus pouvoir accomplir quelque chose dans la vie.

 

L’origine de la timidité dans les cultures

De plus, la culture d’un peuple peut influencer sa population à sombrer dans la timidité. Par exemple, au Japon, une étude a montré que la majeure partie de la population est timide. La raison est très simple.

Les Japonais sont éduqués à rester simples, à ne pas rétorquer quand une personne plus âgée parle…

De même, dans certains pays de l’Afrique, l’éducation et la culture ont permis de produire des personnes timides, surtout des femmes timides qui ne peuvent pas se battre pour leurs rêves.

En résumé, il est important de noter que la timidité peut avoir plusieurs causes, mais les principales sont : les raisons sociales et environnementales, la culture, les expériences de la vie, l’environnement familial et aussi des causes génétiques qui sont plausibles.

 


Les types de timidité

Tenter de classer les différentes formes de timidité revient à mettre en plusieurs catégories les troubles psychologiques et de la personnalité.

Chaque individu réagit différemment aux conditions externes et la timidité se manifeste le plus souvent dans une situation non familière.

Les critères de classification sont tellement nombreux qu’il serait difficile d’établir une liste exacte des types de timidité.

Certaines écoles de psychologiques sont parvenues à catégoriser la timidité en trois principaux types :

 

La timidité naturelle,

La timidité ordinaire et

La timidité pathologique.

 

Cette dernière est manifestée par une menace à la santé psychique et émotionnelle de l’individu.

En ce qui concerne la timidité, aucune liste exhaustive ne peut être citée.

 

La timidité des yeux

Il existe des timides des yeux. Ceux-ci n’arrivent pas à regarder droit dans les yeux d’une personne d’un sexe opposé ou d’une personne en général. Ce sont des personnes qui baissent toujours des regards pour manifester leur timidité.

Dans certains cas, le fait de baisser les regards n’est pas un signe de timidité, mais plutôt de respect envers l’autre personne.

Dans la plupart des cas, cela se manifeste dans le milieu professionnel ou dans les relations amoureuses.

 

Les timides des nouvelles expériences

Il existe aussi des timides qui n’arrivent pas rester dans des milieux inconnus ou ne peuvent pas s’adapter dans des situations non familières. Ils sont appelés des agoraphobes et ils sont de plus en plus nombreux dans le monde.

 

La maladresse

En outre, il y a le timide psychomoteur qui a l’air d’être déboussolé à tout moment dès qu’il y a des regards sur lui.

 

La timidité maladive

Il existe une grande partie des personnes qui se trouvent dans le cas de la timidité maladive. Pour ces personnes, elles ont atteint une étape où elles ne peuvent plus revenir à une vie normale. Elles vivent des troubles psychiques et psychologiques à tout moment.

Elles manifestent la timidité à tel point qu’elles ne peuvent pas avoir une relation normale avec les autres.

Ce genre de timides sont ceux qui se noient souvent dans l’alcool ou gèrent leurs crises de timidité en cassant tout ce qui est autour d’eux.

De plus, ce genre de personnes ne peut pas vivre en société.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF


Quelles sont les manifestations de la timidité ?

 

Manifestations physiologiques

Les manifestations de la timidité sont multiples et varient en fonction des personnes, de leurs expériences, du milieu de vie, de leurs réactions psychiques…

En ce qui concerne les manifestations physiologiques, on peut citer les mains moites et la transpiration chez certaines personnes.

Devant des situations inconnues, certaines personnes répondent par des transpirations excessives, ce qui pourra nuire à leurs prestations.

Il y a certaines personnes qui manifestent leur timidité par les tremblements, des palpitations… D’autres encore bégaient devant des situations inconnues.

Certaines personnes par contre rougissent et d’autres commencent par casser tout ce qu’il y a autour d’elles.

D’autres encore n’arrivent pas à regarder droit dans les yeux et certaines personnes restent immobiles et ne peuvent pas faire des pas.

 

Manifestations Psychiques

Parmi les manifestations psychiques, il peut y avoir les hésitations surtout dans les prises de décision ou dans les activités.

Une personne timide aura du mal à passer l’action lorsqu’il le faut. Elle trouvera mille et une raisons pour lesquelles il faut procrastiner.

En outre, il y a ceux chez qui le sentiment de honte et de gêne surgit.

De plus, la dépréciation de soi est une manifestation récurrente de la timidité. Plusieurs personnes à cause de leurs expériences pensent qu’elles n’ont pas le potentiel ou la capacité de faire certaines choses.

Elles se voient comme des personnes qui n’en valent pas la peine. Leur vécu leur a permis de créer un certain mental avec lequel elles fonctionnent. Pour ces genres de personnes, il faut vraiment faire un grand travail afin de les aider à s’en sortir.

 


Quelles sont les stratégies et solutions pour vaincre la timidité ?

Que la timidité soit maladive, naturelle ou simple, elle peut être vaincue par plusieurs moyens qui sont disponibles actuellement. Comment vaincre la timidité?

Pour lutter contre la timidité, l’individu doit tout d’abord accepter qu’il soit souffrant et qu’il ait besoin d’aide.

Une fois qu’il accepte que sa timidité ait un handicap pour lui et qu’il doit tout faire pour s’en sortir, alors, le processus peut commencer.

En outre, il doit se faire aider par un spécialiste ou un proche pour déterminer la cause de sa timidité.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets, dit-on souvent, alors pour changer les effets, il faut influencer les causes. Dès que cette étape est terminée, le sujet peut être réceptif au traitement.

Généralement, il existe des méthodes psychologiques qui permettent aux patients timides d’être soignés.

Par exemple, le sujet a besoin de se faire consulter et de suivre un traitement sur mesure indiqué par le spécialiste.

Dans certains cas, l’hypnose est une option à laquelle il faut faire recours. Pour des cas de timidités maladives extrêmes, les sujets sont placés en isolation pendant un certain moment avant de réintégrer la société.

 

Bougez

Le sport est une excellente solution contre la timidité. Si vous ressentez la timidité, faites la course tous les jours et des exercices sportifs. Cela vous permettra de libérer des points d’énergie dans votre corps et de vous préparer au monde réel. Il existe de nombreux exercices à faire, vous pourrez contacter un spécialiste pour plus d’informations.

 

Méditez

De plus, la méditation est une solution durable et efficace. Par la méditation et par la visualisation, l’individu pourra imprimer de nouvelles images mentales dans son esprit et se débarrasser de celles négatives existantes.

C’est un processus qui demande du temps et de la discipline dans sa pratique. Mais une fois que l’harmonie sera créée le corps, l’âme et l’esprit, le sujet pourra être guéri de sa condition.

 

Faites du yoga

Le yoga est une bonne pratique ancestrale qui permet de lutter contre la timidité. Il permet de libérer les points d’énergie dans le corps qu’on appelle les chakras. Cette énergie va agir sur toutes les dimensions physiques, spirituelles et psychiques de l’individu afin de lui donner de l’énergie nécessaire pour faire face à toutes les situations de la vie. Le yoga est donc une solution et un recours important.

 

Mentor

Les coachs de vie peuvent vous aider à guider vos actions pour vaincre votre timidité.

Dans ce cas, il est important d’aller voir un spécialiste qualifié qui vous donnera tous les conseils afin de vous débarrasser de la timidité complètement.

Réservez une session avec un professionnel  compétent et vous verrez les résultats venir graduellement.

 

Donnez-vous des défis

L’une des méthodes pour vaincre la timidité est de défier ses limites. Par exemple, si vous avez de la peine à parler en public, commencez par parler devant 2 ou 3 personnes et ensuite augmentez le nombre.

Si vous avez l’habitude de transpirer devant les gens, prenez une bonne respiration afin de régler ce processus.

Il est important de prendre son courage à deux mains pour affronter ses peurs. Si vous ne le faites pas, vous ne pourrez pas vous en débarrasser.

 

Avoir un plan

Définissez des objectifs journaliers, mensuels que vous allez suivre.

Disciplinez-vous à les suivre et demandez de l’aide auprès de vos proches.

Avec la timidité, c’est facile de trouver des excuses pour ne pas faire ce qu’on a à faire, alors, prenez courage et avancez.

 

Système de récompense

Pour véritablement vaincre la timidité, définissez-vous un système de récompense.

Lorsque vous avez fait des petits progrès, offrez-vous des cadeaux pour votre avancée, cela vous permettra d’être plus productif avec la suite.

Par exemple, si vous n’arriviez pas à parler devant 3 personnes et maintenant vous arrivez à le faire devant 10 à 20 personnes, c’est un succès à célébrer.

Peu importe le petit pas que vous avez fait, célébrez cela. S’il arrivait que dans vos efforts, vous ne soyez pas arrivé à atteindre vos objectifs sur une durée, n’abandonnez pas et n’arrêtez pas.

 

Pour terminer

Rappelez-vous que rien ne s’obtient sans effort.

Donc il vous faut être persévérant et très courageux dans le processus.

Lorsque vous êtes une personne timide, votre subconscient a été programmé d’une certaine manière et il faut faire un gros travail pour vous reprogrammer.

En fonction du type de timidité que vous avez, cela peut prendre des semaines, des mois et même des années.

Alors, ne négligez pas le processus. Soyez persévérant et faites les sacrifices nécessaires afin de vous permettre de réellement avancer dans la vie.

Découvrer d’autre moyens pour vaincre sa timidité

Vaincre sa timidité: 7 actuces et conseils pour vaincre sa timidité

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Vaincre sa timidité au travail: 18 trucs pour y parvenir

Femme accablée au travail

Femme accablée au travail

Vaincre sa timidité au travail

 

Peut-être vous êtes très réservée ou  timide et à chaque fois que vous vous trouvez un nouvel emploi, vous avez de la difficulté a vous intégrer.

Le travail est un endroit important dans notre vie. La timidité et le manque de confiance en soi au travail peuvent devenir néfastes face à notre réussite dans notre avancement professionnel.

La confiance en soi au travail peut faire la différence entre une promotion et rester au même poste pendant plusieurs années.

Il est primordial de vaincre sa timidité au travail pour aimer notre expérience et vivre harmonieusement avec ses collègues. Comment vaincre sa timidité au travail et  prendre confiance au travail?

 

Soyez amical

Dites bonjour et souriez à vos collègues. Commencez par une simple salutation. Quelques jours plus tard, commencez la conversation en posant une petite question comme «Qu’est ce que tu as fait en fin de semaine?»

Invitez un collègue à vous accompagner à aller diner durant l’heure du dîner.

Proposez à un collègue qui partage une passion ou un intérêt similaire à se joindre à vous. Vous pourriez lui proposer d’aller faire une classe de Yoga avec vous si elle a déjà parlé de yoga auparavant avec vous.

 

Restez ouvert et accessible

Notre langage corporel joue un rôle déterminant dans la manière dont les gens nous perçoit et comment nous nous sentons face aux autres. Si vous semblez fermé dans votre langage corporel, cela pourrait faire croire aux autres que vous êtes distant et hostile.

Allongez-vous et mettez-vous droit. Une bonne posture et un langage corporel ouvert vous rendront plus facile d’approche. Les gens auront tendance à plus vous approcher et cela diminuera votre timidité si les gens viennent vers vous.

 

Rencontre après le travail – Party de bureau

Arrivez tôt. En arrivant tôt, vous sentirez moins la pression des regards des autres sur vous en rentrant, car vous serez parmi les premiers. Faites du »smal talk » avec plusieurs personnes.

En parlant à plusieurs personnes avec des conversations simples et rapides, vous prendrez confiance en vous graduellement. Vous vous exposerez graduellement à votre peur de parler aux autres.   Évitez de boire de l’alcool de  manière excessive, car sinon l’alcool restera votre béquille éternelle.

Allez-y graduellement dans votre diminution de consommation d’alcool. Éventuellement, vous n’en aurez plus besoin.

Ne faites pas de  commentaires pour essayer d’impressionner les gens et ne critiquez pas. Vous êtes là pour vous amuser et échangez. Vous n’êtes pas là pour débattre. Faites cela avec des amis ou des membres de votre famille.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Restez informé de ce qui se passe à votre travail ou dans l’actualité

Il est plus facile de briser la glace dans une conversation lorsqu’on parle de choses communes. Le but des sujets communs est simplement de démontrer que vous êtes intéressé à discuter. Le sujet n’a pas d’importance. Vous n’êtes pas obligé d’être un expert, mais il est important d’être informé.

En étant informés, les gens sentiront que vous faites partie de la communauté et sentiront qu’ils ont un point en commun avec vous. Savoir ce qui se passe dans les nouvelles locales ou dans la culture générale contribue énormément  aux conversations en groupe.

 

Faite de la visualisation

Rappelez-vous la dernière fois que vous vous sentiez confiant et heureux dans votre corps. Votre corps sera réactif à ce souvenir. Cela est plus efficace mieux que de faire semblant, ou d’essayer de cacher votre timidité.

Nous devenons ce sur quoi nous portons notre attention.Vous deviendrez plus positif si vous vous remémorez de bons souvenirs. Cela s’applique aussi dans l’autre sens.

 

Établissez un contact visuel

Regarder quelqu’un dans les yeux lors d’une conversation démontre du respect et donne une bonne première impression.

Maintenir un regard peut être intimidant. (N’exagérez pas)

Afin d’adoucir votre regard, regardez légèrement le visage de la personne.

En créant un contact visuel, vous créerez une plus grande connexion avec la personne et votre interlocuteur vous fera plus confiance.

 

Reconnaissez que vous êtes timide et prenez les actions nécessaires pour surmonter votre timidité

Pour surmonter votre timidité au travail vous devez acceptez votre condition temporaire et en assumer la responsabilité.

Vous êtes la seule personne qui puisse vous rendre moins timide, personne d’autre. Donc, vous échouerez dans votre objectif  à moins que vous preniez la responsabilité complète dans votre prise de confiance et que vous posiez les actions nécessaires pour vaincre votre timidité au travail.

Passez à l’action. Un pas à la fois.

 

Observez et agissez

Observez comment les gens avec de la confiance en soi s’y prennent et imitez leur comportement. Prenez exemple sur les actions de personnes non timides et reproduisez leurs actions.

Soyez prêt à échouer au début. Cela fait partie du processus d’apprentissage. Avoir un mentor ou un modèle aide beaucoup.

 

Parlez à quelqu’un de nouveau chaque jour

C’est simple, mais cela fera une énorme différence. Vous vous adressez probablement à beaucoup de gens dans votre journée, mais souvent ce sont les mêmes personnes à qui vous parlez.

Prenez le temps de parler à une personne dont vous ne parlez pas habituellement. Parlez à une nouvelle personne pendant 3 minutes. Posez-leur des questions.

Les gens aiment parler d’eux même. Commencez par un simple bonjour.

 

Oubliez-vous

Vous n’êtes pas le centre de l’univers.

Une des caractéristiques de la timidité est la conviction que tout le monde  vous regarde, vous juge et vous critique. Probablement, ces gens ont trop dans leur tête pour se soucier de chacune de vos actions, ou sont timides et pensent la même chose de vous.

Le truc est de vous oublier. Vous êtes une communauté au travail.  Vous êtes un groupe. Oubliez-vous et bougez avec le groupe.

La plupart des gens pensent à eux et à leurs problèmes. Ils ne pensent pas à vous.

 

Acceptez / imaginez-le pire.

Lorsque vous faites face à une situation comme une réunion ou un souper de bureau où votre timidité va faire surface parce que vous pensez que vos collègues vont rire de vous ou parler en mal de vous, acceptez qu’ils ont déjà fait tout ça.

Faites face à cette possibilité que vous avez créée dans votre tête avant de vous mettre dans la situation.

Ressentez la douleur. Imaginez-les se moquer et vous juger.

Êtes-vous toujours en vie?

Réconfortez-vous. Sentez la douleur diminuer.

Une fois que vous aurez vécu cela, vous vous sentirez tellement mieux et vous prendrez confiance dans la vie. Votre timidité diminuera suite à ces actions.

 

Associez-vous à des gens non timides et confiants

Connaissez-vous la phrase: dis-moi qui sont tes amis et je te dirai qui tu es.

Ou celle-ci: les mauvaises compagnies ruinent les saines habitudes.

Il est plus facile d’apprendre quelque chose de nouveau lorsque vous vous associez avec des gens qui maîtrisent la compétence que vous cherchez à maîtriser.

Cela ne pourrait être possible qu’en collaborant avec des gens en dehors de votre équipe principale.

Oui, je sais cela vous effraie de vous mêler à un nouveau groupe. Vous êtes bien avec votre groupe et vous êtes à l’aise, mais peut-être qu’en vous mêlant avec d’autres personnes plus sociables vous apprendrez leur manière d’être.

 

Ne pas juger les gens trop vite

Parfois, les personnes timides ont tendance à renvoyer la faute d’une mauvaise expérience sur l’autre s’ils n’ont pas pris la responsabilité complète pour vaincre leur timidité au travail. Parfois, c’est juste un mal entendu. Soyez patient

De toute manière, une mauvaise expérience est une excellente opportunité d’apprentissage, et souvent, une seule situation isolée n’est pas suffisante pour juger le caractère d’une personne.

N’abandonnez pas si quelqu’un vous fait des reproches ou vous donne du fil à retordre à cause de votre timidité. Le milieu du travail peut être un endroit dur pour l’amour de soi, mais n’abandonnez pas. La plupart du temps, les gens veulent vous aider. Les gens sont bien intentionnés.

 

Faites les premiers pas

Souvent les gens timides au travail ne prennent pas d’initiative par peur d’être jugés. Prenez l’initiative d’améliorer quelque chose si vous voyez que quelque chose pourrait être mieux fait.

Partagez vos idées. En partageant vos idées, si quelque chose de positif en résulte, vous allez prendre confiance en vous.

Nous avons tendance de nous renfermer sur nous-mêmes lorsque nous somme timide.

En participant, vous allez sentir que vous faites partie de votre communauté au travail et ainsi cela vous aidera à prendre confiance en soi au travail et à vaincre votre timidité au travail.

 

Arrêtez de vous poser des questions sans cesse et d’analyser les moindres détails.

Se questionner est une bonne chose lorsque vous ne voulez pas répéter les mêmes erreurs. Lorsqu’on se questionne, on rentre dans nos pensées et l’on se déconnecte du monde.

Si vous voulez avoir des relations et discussions fluides avec les gens, vous devez sortir de votre tête et être dans le moment présent. C’est la seule manière d’être fluide ou de connecter avec les autres.

Le questionnement et l’analyse bloquent l’action naturelle. Lors d’une conversation avec des collègues, commentez ce qui est dit à l’instant même.

Ne pensez pas à ce que vous allez dire ou à analyser les autres. Soyez dans le moment présent.

Afin de rester professionnel ne dîtes pas de conneries quand même 😉 .

 

Penser à tout ce dont vous avez déjà accompli

Repensez à toutes les choses que vous avez accomplies dans votre poste ou dans un autre emploi dans le passé.

Pensez à vos réalisations. Pensez aux fois où vous doutiez sur vous mais que finalement vous avez triomphé.

Cette nouvelle situation n’est que temporaire et dans peu de temps ce sera une situation ou une tâche facile pour vous.

 

Faites des choses qui vous valorisent en dehors du travail

Votre vie n’est pas seulement le travail. Votre confiance en soi et estime s’est bâtie à travers plusieurs expériences de vie.

Continuez à cultiver des expériences de vie qui vous donnent le sourire aux lèvres ou qui vous valorisent. Vous devez vous épanouir à l’extérieur du travail, car sinon toute votre estime sera attachée à votre travail. C’est comme quand vous êtes en couple.

Il n’est pas sain de passer tout votre temps avec votre copain/copine. Vous devez à travers d’une relation développer des amitiés à l’extérieur de votre couple et pratiquer des activités propres à vos champs d’intérêt.

Imaginez que votre vie est centrée que sur votre couple. Qu’est-ce que se passera si tu votre couple prendrait fin? Maintenant, posez-vous la même question pour le travail.

 

Vaincre la timidité avec l’autopersuasion

Avant une présentation ou un entretien,  dîtes-vous « je peux le faire » , « je suis  capable» .

Dîtes-vous des phrases auxquelles vous croyez.

Si vous n’y croyez pas du tout, alors cela ne servira à rien. Si vous ne croyez pas qu’il y a une chance que vous puissiez réussir, alors vous avez déjà échoué.

Cet exercice de dépassement personnel vous prépare psychologiquement à entrer en action.

Pour vaincre sa timidité au travail et prendre confiance en vous au travail, vous devez y croire.

 

Bonus: Se préparer pour parler en public, ou devants vos collègues

La nervosité est déterminée par l’importance des conséquences d’un événement et par votre degré de confiance en votre succès.

Présentez votre discours devant des amis et connaissances afin de baisser votre anxiété reliée à parler devant des gens qui peuvent vous juger.

Le plus de fois que vous faites votre présentation devant des gens différents le plus que vous prendrez confiance en vous.

Rappelez-vous de respirer. Si vous suez facilement, mettez des vêtements noirs. Si vous rougissez facilement, mettez du fond de teint.

Avant de parler devant vos collègues, pensez aux facteurs d’anxiétés. Sélectionnez ensuite les problèmes que vous contrôlez réellement et délaissez ce que vous n’avez aucun contrôle dessus.

Abordez maintenant chaque problème que vous contrôlez pour voir ce que vous pouvez faire pour y remédier.  Posez les actions nécessaires jusqu’à ce que vos peurs que vous pouvez contrôler se dissipent.

 

Pour terminer…

Vous avez lu plusieurs points qui vous aideront à prendre confiance au boulot et à vaincre votre timidité au travail.

Vous devez faire un travail personnel et être conscient de vos actions tous les jours si vous voulez vaincre votre timidité au travail. J’ai confiance en vous.

Avant j’étais très timide au travail, mais en prenant la décision de changer , j’ai pu développer ma confiance dans mes anciens emplois. C’est un travail qui prend de la patience, mais qui est gratifiant lorsqu’on observe les petites réussites.

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

La timidité chez l’enfant

Enfant timide et solitaire seul avec un ours en peluche

Un enfant seul et triste avec un ours en peluche.

La timidité chez l’enfant

Votre enfant est timide ou vous voulez éviter qu’il le devienne? La timidité peut venir ralentir le développement de votre enfant et l’empêcher de jouir de certaines opportunités dans sa vie. Nous voulons le meilleur pour nos enfants. Nous verrons dans cet article les caractéristiques d’un enfant timide, d’où provient la timidité chez l’enfant, des solutions et des conseils de préventions.

 

Voici certaines caractéristiques que démontrent les enfants timides.

Ils auront de la difficulté à se faire des amis. Les gens vont les trouver à l’écart et vont les percevoir comme une personne coincée. Leurs camarades peuvent interpréter un tel silence et une telle distance comme un signe négatif de désintérêt.

D’autres personnes peuvent également essayer de profiter de leur timidité. Ils peuvent se sentir supérieurs à votre enfant, car ils peuvent trouver un moyen de les pousser à faire certaines choses qu’ils ne souhaitent pas vraiment faire.

Ils manqueront d’habiletés sociales et auront peut-être même tendance à avoir peur de rassemblements sociaux. Les compétences développées en groupe sont nécessaires à leur développement affectif et à leur croissance. En conséquence, ils se sentiront souvent seuls.

Vos enfants sont gênés avec vous et d’autres proches de la famille. Ils évitent les gens ou ils se mettent à part des autres. Ils ont de la difficulté de se faire comprendre. Leur timidité peut également être à l’origine de nombreuses émotions enterrées, car ils n’ont pas très bien appris à exprimer leurs sentiments.


La timidité est-elle héréditaire ou dans notre ADN?

Est-elle innée?

La timidité ne s’acquiert pas à la naissance. On n’hérite pas de la timidité de nos parents.

Les chercheurs  soutiennent que les personnes ne viennent pas au monde timide. Les gens timides ont souvent une conscience de soi, une évaluation de soi négative et une peur du regard des autres excessive.

La timidité repose sur le sentiment d’individualité. Sur la base de recherches scientifiques, le sentiment de soi chez un nouveau-né ne se crée pas avant l’âge de 18 mois environ.

Un individu ne naît pas avec un sens de soi. Le bébé ne le crée que plus tard. Ce qui signifie que cette personne ne vient pas au monde timide.

 

Sentiment d’identité

Afin d’approfondir la connaissance de soi, de grands scientifiques ont mené des recherches sur le sens de soi tels que le fameux scientifique de l’évolution Darwin.

Darwin était l’un de ceux qui ont dit que le soi commence lorsqu’un enfant acquiert la compétence de se distinguer dans un miroir.

Environ à six mois, un bébé assis devant un miroir a tendance à tendre le bras et à toucher leur reflet comme s’il s’agissait d’un autre bébé.

Comment savoir si l’enfant se reconnait vraiment dans le miroir et qu’il ne perçoit pas tout simplement une autre personne dans un miroir comme ferait votre chat.

Des scientifiques  ont ensuite mis une tache rouge sur le nez des bébés et les ont placés devant des miroirs. Entre  l’âge de quinze et dix-huit mois, les enfants se toucheraient le bout du nez et non leur reflet dans le miroir.

Nous pouvons conclure que les enfants de moins d’un an n’ont pas développé une conscience de soi, alors ils ne peuvent pas être timide à la naissance.

 

Tempérament inhibé

Rien ne prouve que des bébés naissent timides, mais il existe des preuves selon lesquelles un bébé sur six vient au monde avec un tempérament inhibé.

Le tempérament avec lequel les gens sont nés peut  influencer le comportement de l’enfant au cours des premiers mois.

Un bébé au tempérament inhibé peut avoir tendance à bouger plus, à pleurer plus lorsqu’il entend des bruits qui le déplaît.

Nous remarquons que les enfants qui ne sont pas nés avec un tempérament inhibé ne réagissent pas de la même manière.

 

Nous pouvons observer parfois que les enfants inhibés âgés de 2 ans ont comme réflexe d’aller se cacher entre les jambes de leurs parents lorsqu’ils aperçoivent un inconnu. Quelques années plus tard, les enfants inhibés se livrent à des jeux plus isolés et à l’écart des autres plutôt de s’amuser avec d’autres enfants.

C’est à ce moment de leur vie qu’on leur place une étiquette d’enfants timides.

Cependant, ce tempérament inhibé ne veut pas dire que  ces enfants resteront timides jusqu’à l’âge adulte.

Il y a plusieurs exemples où des gens timides  grandissent en personnes très charismatiques.

La timidité n’est pas innée.

 

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF


Aider votre enfant à combattre la timidité

La timide fait surface très tôt chez les jeunes enfants. Il est difficile pour l’enfant de vaincre sa timidité par lui même. Le soutien des parents est fortement conseiller. Le plus tôt que vous aider votre enfant, plus vite il sera reconnaissant et le moins de travail que cela prendra. Commencez lorsqu’ils sont comme des éponges. Commencez lorsqu’ils sont jeunes.

 

Voici des solutions et exercices pour vaincre la timidité chez votre enfant.

 

L’évolution graduelle

Les comportements ne changent pas du jour au lendemain. Un comportement s’apprend graduellement. Incitez votre enfant à adopter des comportements non timides à un très jeune âge. Respectez sa vitesse. Soyez patient, car sinon cela pourrait venir secouer son estime de soi.

Inscrivez-le dans des activités en groupe. Visitez des amis qui ont des enfants. Incitez votre enfant à se mêler aux autres et à saluer les gens.

Incitez votre enfant à dire merci et s’il vous plait. Ces petits gestes exposeront votre enfant aux autres et développeront son intelligence sociale.

 

Socialiser

Encouragez votre enfant à être social. La meilleure manière de lui apprendre à être social c’est en le s’oyant vous même avec autrui. Chaque fois que votre enfant fait preuve de sociabilité, félicitez-le et encouragez à continuer son bon travail.

 

Indépendance et responsabilités

Les enfants timides dépendent souvent de leurs parents. Chacune de leurs actions doit être approuvée par leurs parents ou ils attendent que leurs parents fassent la tâche pour eux.

Donner des  petites responsabilités toutes simples à vos enfants et féliciter leurs initiatives. Laissez vos enfants prendre de simples décisions comme le choix de leur habillement.

 

Accentuer sa timidité

N’accordez pas trop d’importance à la timidité de votre enfant. Si vous accordez beaucoup d’importance à sa timidité, vous renforcerez cette caractéristique dans sa personnalité. Traitez la timidité comme une chose banale qui va passer. Donnez-lui l’impression que c’est banal.

Les moqueries et taquineries devraient être évitées. Faites tout en votre pouvoir pour éviter cela. Les taquineries joueront sur l’estime de soi de votre enfant et fera en sorte qu’il se repli sur lui-même

Laissez votre enfant parler. Ne parlez pas pour votre enfant timide. Il doit parler par lui-même pour prendre confiance en soi. Donnez-lui un peu d’indépendance.

 

Ne jugez pas votre enfant négativement

Les critiques constantes sur son comportement timide ne feront que développer sa timidité. Encouragez votre enfant à être sociable graduellement. Le harceler ne changera rien. Le harcèlement ne fera que le renfermer sur soi.

Ne forcez pas votre enfant à faire des choses qu’il n’est pas encore prêt à affronter. Insistez, mais ne faites pas toute une scène.

La clé est la patience. Avancez, mais avec patience. Encouragez votre enfant à participer dans des activités sociales. Respectez ses limites dans le processus. Respectez votre enfant si une situation devient trop accablante pour l’enfant.

Aider son enfant à devenir plus sociable et à vaincre sa timidité est un travail à long terme et graduel. Dans le fond vous devez donner de l’amour et de l’attention à votre enfant dans son processus.

Vous devez être présent pour le soutenir afin qu’il développe une saine estime de soi et une bonne confiance en soi.


 

Comment prévenir la timidité chez les enfants

Comme tous les autres traits de caractère, la timidité commence à un jeune âge chez les enfants. Laissés à eux-mêmes, les enfants pourraient apporter  ce trait à l’âge adulte. Dans de nombreux cas, cependant, la timidité peut être évitée grâce à l’intervention rapide des parents et de la famille.

Voici quelques conseils que les parents peuvent faire pour éliminer la timidité de leurs enfants.

 

Être un bon modèle de confiance

Les parents timides ont souvent des enfants timides. Consciemment ou non, les parents sont des modèles pour leurs enfants. Ils doivent montrer à leurs enfants comment interagir et s’exprimer en toute confiance avec d’autres personnes.

 

Compétences sociales

Les enfants doivent acquérir des compétences sociales dès leur plus jeune âge. Les parents doivent apprendre à leurs enfants à se comporter dans des situations sociales  telles que remercier, se présenter, annoncer leur départ, etc.

C’est le devoir des parents d’apprendre à leurs enfants  à se faire des amis et à les garder. Il est bon de les féliciter quand ils démontrent des comportements sociaux positifs.

 

Communication efficace

Communiquer avec les autres est une compétence très importante à transmettre aux enfants. Cela développe leur estime de soi et leur confiance. Les parents doivent apprendre à leurs enfants à s’exprimer pour être compris des autres.

Encore une fois, les parents peuvent se définir comme un modèle à suivre pour communiquer avec confiance. Comme toujours, les enfants apprennent par l’exemple.

 

Expositions sociales

Exposer les enfants à des situations sociales différentes peut les aider à mieux s’adapter à différentes situations. Les parents peuvent commencer à les faire interagir avec des enfants de leur âge.

 

La prise de décision

Les parents peuvent manipuler certaines situations pour que leurs enfants se sentent capables. L’une des méthodes consiste à les encourager à prendre des décisions par exemple, ce qu’ils aimeraient manger ou porter.

Une autre méthode consiste à leur donner des tâches plus ou moins difficiles, mais à la mesure de leurs capacités. Les filles peuvent aider leur mère à faire la table et les jeunes garçons peuvent aider leur père à pelleter la neige hors du stationnement.

 

Discipline appropriée

Il est important de discipliner vos enfants. Apprenez-leur le respect et le sentiment de responsabilité. Soyez juste avec eux.

La discipline que vous leur donnerez leur donnera un sentiment de sécurité, car ils sauront ce dont vous et le monde s’attendent d’eux. Ils auront une structure plus solide.

Faites en sorte que vos enfants vous respectent. Ne disciplinez pas par la peur.

 

Bref…

Vous ne devez pas leur dire directement que vous essayez de changer leur comportement. Soyez subtil dans votre approche. Ne leur mettez pas de la pression pour changer. Vous bloquerez toute envie de changer chez votre enfant si vous les brusquez. Ils auront tendance à se replier sur soi.

Permettez-leur de grandir, de surmonter leur timidité et de sortir de leur coquille à leur rythme.

 

Pour terminer

Vous avez lu plusieurs solutions et exercices afin d’aider votre enfant à surmonter et vaincre sa timidité.

Ce sont des solutions efficaces, mais vous devez toujours mettre les sentiments de vos enfants en premier et mettre en action ce qui serait mieux pour eux. Si vous ne voyez pas de changement et que vous trouvez cela difficile, pensez à leurs propres souffrances.

C’est encore plus difficile pour eux. Soyez patient et attentif à leur besoin si vous voulez vraiment les aider. Allez à leur rythme.

6 Causes De La Timidité

causes de la timidité

Quelles sont les causes de la timidités

Causes de la timidité

Il existe plusieurs raisons et causes de la timidité. À un moment ou à un autre de notre vie, nous avons  tous connu la timidité. En tant qu’enfant, il s’agit d’un comportement temporaire normal, considéré comme faisant partie du développement normal. Cependant, la timidité peut devenir maladive et durer même jusqu’à l’âge adulte.

La timidité devient évidente vers l’âge de trois ans environ ou à l’entrée à école

Définie comme une peur, un manque d’aisance avec les gens, le retrait des autres personnes ou de situations sociales, la timidité peut avoir plusieurs causes selon l’enfant et les circonstances.

 

 

Dans cet article, nous verrons les  raisons et causes de la timidité qui peuvent prendre naissance à l’enfance ou chez les adultes plus tard dans leur vie.

Les parents pourront voir les comportements à éviter avec leur enfant afin d’aider leur enfant à avoir confiance en soi.

Si vous êtes un adulte angoissé dans la présence des gens ou timide, cet article vous aidera à voir d’où provient votre timidité et votre gêne.

La timidité chez les enfants est quelque chose que les parents ne doivent pas prendre à la légère. De la part de l’enfant, vivre avec une telle émotion peut être très pénible et cela affectera certainement les autres aspects de sa vie jusqu’à l’âge adulte.

 

 

La timidité à l’enfance

Pour commencer, les enfants timides développent une faible estime de soi suivi par le manque de confiance qui en découle. Cela se traduit par une réelle difficulté pour l’enfant timide de se faire des amis. Ils sont craintif à l’idée d’avoir une interaction avec autrui. Ils peuvent se sentir embarrassés de parler aux autres dû à leur rougissement ou leur bégaiement. De plus, ils ne reçoivent généralement pas l’aide nécessaire de leurs enseignants.

 

Quels  sont les raisons et causes de la timidité

 

Comme on a pu le voir dans d’autres articles, la source de la timidité peut venir de plusieurs endroits. Chaque cas est différent pour chaque enfant ou adulte. Certains peuvent avoir une  raison ou une cause spécifique, tandis que d’autres enfants peuvent avoir un mélange de  raisons et de causes qui s’entremêlent les unes aux autres.

 Héréditaire

Certaines recherches ont expliqué que la timidité peut-être présente dans la famille. Cependant, la science ne peut pas encore aujourd’hui déterminer s’il existe un gène spécifique à la timidité. Il  est probable que les enfants adoptent le comportement timide de leurs parents . Est-ce que la timidité est héréditaire ou non? C’est une question qui reste encore ouverte. Même si la timidité était héréditaire ne vous apitoyez pas sur votre sort.

 Héréditaire? On s’en fiche!

Réfléchissez bien à cette question. Quelqu’un vous a-t-il déjà demandé pourquoi êtes-vous gêné ou très discret? Cela a peut-être joué sur votre subconscient. Cette description s’est peut-être même imprégnée en vous et  vous avez commencé à croire lentement et à changer vos actions en personne timide.

Même si la timidité était héréditaire prenez-vous en main pour diminuer votre timidité. Il y a des choses qui peuvent nuire à notre expérience sociale avec les autres, mais n’abandonnez pas.

Prenez l’exemple de Steve Harvey un des plus grands animateurs de TV aux États-Unis qui à combattu la timidité et un bégaiement sévère. Avant il avait de la difficulté à parler devant quelques personnes, mais aujourd’hui il parle devant des millions de personnes. Une vraie inspiration!

 

La timidité c’est éphémère

À la place de voir la timidité comme un trait de personnalité, vous devriez l’observer comme quelque chose que vous ressentez sur le moment. De toute manière, il est impossible d’être timide en tout temps. Vous n’êtes peut-être pas timide avec votre mère, votre père ou un de vos meilleurs amis.

Comportement appris

Les comportements que nous avons viennent principalement de nos parents. Lorsque nous sommes tout petits, nous sommes comme des éponges. Nous adoptons tous les petits comportements des gens avec lesquelles nous passons le plus de temps… nos parents.

Les enfants ont peut-être acquis leur comportement timide en observant toutes les habitudes de leurs parents  et leurs manières d’interagir avec d’autres personnes. Les statistiques démontrent que les enfants timides  ont la plupart du temps des parents timides.

Cependant, les comportements appris peuvent être changés. Cela prend du travail, mais c’est réalisable.

SOLUTION POUR VAINCRE SA TIMIDITÉ ICI

Guide Confiance en soi PDF

Exposition à de  nouvelles situations

Les enfants sont exposés de manière répétée à de nouvelles situations. Malheureusement, ce ne sont pas tous les enfants qui réagissent positivement à ces changements.  Ceux qui éprouvent de la difficulté ont tendance à se retirer. Il faut encourager l’enfant et être positif avec lui lorsqu’on le présente à une nouvelle situation. Il faut être compréhensif avec lui et patient.

En tant qu’adulte pour vaincre sa timidité face à de nouvelles situations, il faut prendre les démarches pour sortir de sa zone de confort doucement. Si vous vous exposez à une situation trop exigeante, vous risquerez de vous retirer complètement. C’est pour cela que vous devez y allez doucement.

Vous serez fière de vous et vous vous créerez des petites victoires en sortant de votre zone de confort doucement à pas de tortue.

 

Parents surprotecteurs

Les enfants surprotégés n’ont pas  eu la chance de développer leurs habiletés sociales tout seuls suffisamment ce qui peut les rendre peureux dans des situations quotidiennes et  normales pour d’autres personnes.

Les parents étaient souvent là pour les protégés ou les parents les empêchaient de vivre certaines expériences nécessaires à leur apprentissage. Une fois plus vieux, ces enfants ont moins d’expériences et d’expositions sociales comparativement à d’autres adolescents ou adultes de leur âge.

La surprotection empêche l’enfant à prendre confiance en ces habiletés. En grandissant, ils n’ont pas développé la confiance nécessaire pour prendre leurs propres décisions. Leurs manques de confiance et d’expériences vont déclencher la timidité en eux.

Il est important pour l’enfant de le laisser apprendre par ces erreurs, mais bien sûr avec de l’encadrement. Il  se sentira plus indépendant et c’est ainsi qu’il prendra confiance soi.

 

 

Manque d’implication parentale

Certains parents croient que laisser les enfants seuls favorise l’indépendance et la confiance de l’enfant. C’est une erreur parce que les enfants sans expérience ont besoin d’encadrement et de conseils constants de leurs parents. Certains parents n’ont pas la volonté de s’impliquer même s’ils ont tout le temps au monde.

Laisser son enfant sans encadrement est une erreur tragique. Le manque d’encadrement parental incite l’enfant à croire qu’il est indigne de l’amour de ses parents et à se sentir mal à l’aise dans des situations sociales.

Les enfants développent leur intelligence sociale principalement de la manière que leur famille interagit entre eux.

 

Taquineries, moqueries menaces, critiques

Les critiques et les taquineries sont d’autres raisons et causes de la timidité.

Lorsque les enfants sont fréquemment taquinés, menacés ou critiqués par leur famille ou par d’autres personnes, ils finissent par espérer que leurs réactions ne soient que négatives. Cela les amèneront à éviter à poser des actions dans des situations sociales et à entrer en contact avec d’autres personnes.

C’est pour cela que c’est important de s’entourer de personnes positives. Les gens qui nous entourent peuvent construire ou ébranler notre confiance en soi. Une mauvaise confiance en soi cause de la timidité.

 

Pour finir…

Ce ne sont que quelques-unes des causes les plus visibles de la timidité chez les enfants et adultes. Heureusement, la timidité n’est pas un problème impossible à résoudre. Cependant, le processus de changement nécessite un réel engagement chez les parents ou chez l’adulte.

La confiance en soi se construit graduellement. Soyez patient et cela viendra.

 

Vous pouvez visiter Wikipedia pour plus d’information sur la timidité ou visitez mes autres articles sur le sujet.

 

Découvrer des moyens pour vaincre sa timidité

Article 1 pour vaincre sa timidité : 11 Truc pour vaincre sa timidité

Article 2 pour vaincre sa timidité: 7 actuces et conseils pour vaincre sa timidité

>